Mandrin en Auvergne

Louis Mandrin (Saint-Etienne-de-Saint-Geoirs, 11 février 1725 - Valence, 26 mai 1755) est le fils de François-Antoine Mandrin, marchand de chevaux et de marguerite Veyron-Chulet. Il devient, à la mort de son père, en 1742, le chef de famille de neuf enfants. En 1748, il passe avec la ferme générale un contrat pour ravitailler l'armée de France en Italie mais il perd la plupart de ses bêtes lors de la traversée des Alpes et la ferme générale refuse de le payer.

1259_frad063_2bib_00104_0001.jpg (jpg - 29 Ko)
Imprimer cette page

Série R. Affaires militaires

Fermer le formulaire de recherche
-+

 

Vous accédez à un instrument de recherche détaillé


vous pouvez consulter les notices en déployant l'arborescence du sommaire
ou effectuer une recherche en utilisant le moteur de recherche en texte intégral à l'intérieur de cet inventaire

 

Le symbole  présent dans un sommaire indique la présence d'un ou plusieurs documents numérisés

Vous pouvez aussi afficher la fiche de présentation du fonds.