Actualités

 

Le 9/02/2018, une centaine d’élèves de Seconde des lycées Sainte-Marie de Clermont-Ferrand et Pierre-Joël-Bonté de Riom se sont rendus à la Cour d’appel de Riom.

En effet, dans le cadre de ses actions en direction du public scolaire, le Service éducatif des Archives départementales a conçu la collection "Cin'éduc 63 : enquête d'archives", coffrets rassemblant reproduction de documents, film réalisé autour de ces mêmes documents et pistes d'exploitation pédagogique.

Le premier numéro de cette collection, intitulé "Huis clos meurtrier dans les Combrailles en 1873", explore le meurtre de François Madebène, en convoquant différents documents conservés aux Archives départementales, dont le dossier du procès du meurtrier, tenu aux Assises du Puy-de-Dôme.

 

Au préalable, un travail en classes avait été réalisé sur la vidéo et les Archives avec Corinne Dalle.

 

Les élèves de Mme Pichot, de Mme Coulanghon et de M. Gatelet ont dans un premier temps redécouvert le film d’une vingtaine de minutes relatant cette affaire criminelle.

 


 (jpg - 186 Ko)
 (jpg - 178 Ko)
 (jpg - 697 Ko)
 (jpg - 500 Ko)
 (jpg - 478 Ko)
 (jpg - 455 Ko)

Le 2ème temps de l’après-midi a été consacré à une présentation passionnante de la Cour d’Assises par Mme Dufayet, magistrate à la Cour d’Appel de Riom. Après, une brève explication de l’institution judiciaire, le déroulement d’un procès d’Assises a été analysé, ainsi que le rôle et la place de chaque protagoniste. Les élèves ont pu également découvrir les tenues des magistrats dans une perspective historique.

 


 (jpg - 134 Ko)
 (jpg - 148 Ko)
 (jpg - 545 Ko)
 (jpg - 465 Ko)
 (jpg - 456 Ko)
 (jpg - 485 Ko)

Enfin, la séance a été complétée par un exposé du Dr Boyer, chef du service de médecine légale à Clermont-Ferrand. La conférence a permis de découvrir le métier et les missions d’un médecin légiste de nos jours. Le rapport d’autopsie de la victime en 1873 a été scrupuleusement étudié et mis en relation avec les pratiques actuelles.

 

Cette manifestation a ainsi été l'occasion pour les classes présentes de d’étudier, non seulement le fonctionnement de la justice à la fin du XIXe siècle, mais aussi de se familiariser avec ce qu'il est aujourd'hui dans la perspective des programmes scolaires d’Histoire et d’Éducation civique et morale.  Elle a aussi permis d’appréhender le déroulement d’une enquête criminelle dans sa globalité avec le rôle de la médecine légale du XIXe siècle à nos jours.


 (jpg - 282 Ko)
 (jpg - 147 Ko)
 (jpg - 468 Ko)
 (jpg - 612 Ko)

 (jpg - 4621 Ko)



Retour haut de page