La laïcité et la troisième république : fondements, application et tensions (années 1880 – années 1900)

Dossier réalisé par Corinne Dalle et Frédéric Jarrousse,

avec l'aimable collaboration de Mme Jacqueline Lalouette, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Charles de Gaulle-Lille 3, membre de l’unité de recherche IRHIS (Institut de recherches historiques du Septentrion).

 


Dans ce dossier, nous nous proposons de montrer les difficultés engendrées par le projet républicain de laïcisation de la société française, sur une période courte mais durant laquelle les conflits sociétaux ont été les plus vifs, à travers trois angles thématiques, la résistance catholique, les tensions nées de l’application des lois scolaires de Jules Ferry et les conséquences de la loi de 1905 avec la querelle des Inventaires.

 

Le thème de la laïcité est commun aux enseignements de collège et de lycée.

Dans le premier cadre, il est abordé dans la 3ème partie du programme d’histoire (le XIXe siècle), à travers l’étude de l’évolution politique de la France (1815-1914) ; la loi scolaire de 1882 et la séparation des Églises et de l’État font également partie des repères chronologiques attendus pour le Brevet des collèges. Au lycée, cette notion est principalement abordée en première, en fin de programme (Les Français et la République), notamment dans le chapitre intitulé « La République et les évolutions de la société française ».

 

On notera également la place importante qu’occupe la laïcité dans les nouveaux programmes d’EMC [1] :

  • Cycle 3 (CM1 - CM2 – 6ème) : le droit et la règle, des principes pour vivre avec les autres (reconnaître les principes et les valeurs de la République et de l’UE : parmi ces valeurs figure la laïcité)
  • Cycle 4 (5ème – 4ème – 3ème) : le jugement, penser par soi-même et avec les autres (comprendre les enjeux de la laïcité – liberté de conscience et égalité des citoyens)
  • Terminale générale : pluralisme des croyances et laïcité (valeurs éthiques et principes civiques en jeu)
 
 


[1] Enseignement moral et civique, créé par la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République.





Retour haut de page