La salle de lecture, toute une histoire !

La salle de lecture des Archives départementales, qui vient de faire peau neuve, n’a pas toujours été aussi vaste, lumineuse et aérée. Sa réouverture, suite aux récents travaux, est l’occasion d’un retour en arrière pour (re)découvrir l’ancienne configuration de cet espace, essentiel pour un service d’archives, lorsque les Archives du Puy-de-Dôme occupaient l’ancienne chapelle des Cordeliers à Clermont-Ferrand.

 (jpg - 2829 Ko)

Salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme, photographie de Léon Gendre (vers 1962) Arch. dép. Puy-de-Dôme, 155 Fi 336


Si l’accès aux Archives s’effectuait alors par l’escalier d’honneur monumental de la préfecture (fresques et stucs y témoignent encore des grands noms de l’histoire locale qu’on venait étudier), la salle de lecture ménagée place Sugny était pour le moins exiguë.

De la photographie réalisée par Léon Gendre vers 1962, on retient l’étroitesse et la faible capacité de la salle. Elle ne compte à l’époque que douze places (dont trois sont occupées sur le cliché) destinées à des lecteurs étroitement surveillés par les deux présidents de salle qui leur font face. Au premier plan, des tables présentent du matériel d’écriture et un nécessaire d’estampillage des documents : espace mixte, la salle de lecture servait également de bureau pour une partie du personnel des Archives, qui n’en disposait pas par ailleurs.

Au fond de la salle, derrière les présidents, une imposante bibliothèque, montant jusqu’au plafond, présente différents ouvrages et registres, dont quelques répertoires ou inventaires, aujourd’hui les plus vénérables des instruments de recherche – certains rendent toujours de précieux services, malgré l’effort d’informatisation.

On devine l’architecture de la chapelle originale à la grande baie et à la retombée de voûte dans le coin supérieur droit de l’image ; le plafond présente, entre d’épaisses poutres de béton, les pavés de verre de l’étage supérieur.

Cette salle de lecture a été le seul espace d’accueil du public aux Archives départementales du Puy-de-Dôme jusqu’en 1991 et le déménagement vers le bâtiment de la rue de Neyrat. C’est cette « nouvelle » salle de lecture, restructurée – après avoir déjà déménagé une fois – qui est aujourd’hui de nouveau accessible au plus grand nombre.

Consultez la page dédiée aux dernières nouvelles du chantier

(Re) découvrez l'article sur la Chapelle des Cordeliers : du culte à la culture


Salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme, photographie de Léon Gendre (vers 1962) 

Arch. dép. Puy-de-Dôme, 155 Fi 336




Retour haut de page