Vive les vacances !

 Dossier réalisé par Corinne Dalle et Jean-Michel Viallet 

 

Le Service Educatif des Archives Départementales du Puy-de-Dôme va prendre ses quartiers d’été.

Ce départ pour les « grandes vacances » est l’occasion de nous plonger dans quelques thématiques intemporelles, illustrées de documents d’archives de différentes natures.

 


5 BIB 2 (png - 1624 Ko)

Publicité de La Montagne (25 juillet 1976). 5 BIB 2.


  • Le mois de juillet marque le début officiel des vacances scolaires d’été. C’est ce que rappelle cette circulaire de 1925. Les cours se terminaient alors le 31 juillet, après les cours, et ne reprenaient que le 2 octobre.

Dix ans plus tard, une autre circulaire de la main du Ministre de l’Education Nationale propose un nouveau calendrier (du 15 juillet au 9 septembre). Mais bien conscient de « la nécessité, dans les campagnes, d’employer les enfants à faire les vendages » il prévoit de reporter la dernière semaine des deux mois réglementaires « à l’époque où se font les vendanges dans chaque village, après consultation du conseil municipal ».

Ce calendrier connaît des modifications au fil du temps, mais les mois de juillet et d’août demeurent incontournables.


frad063_t_01606_0001_1.jpg (jpg - 5107 Ko)

T 1606 1.

frad063_t_01606_0002_1.jpg (jpg - 4497 Ko)

T 1606 2.


 

 


567 Fi 1025 (jpg - 128 Ko)

Olliergues (1960). 567 Fi 1025.

  • La disparition progressive de l’implication des enfants dans les travaux divers en été et le développement des congés payés ont modifié les habitudes sociétales. Afin d’occuper les enfants désœuvrés durant cette période, de nombreux parents ont recours aux  « jolies colonies de vacances ».

Le Puy-de –Dôme accueille au fil des ans de nombreuses générations d’enfants venus d’autres régions en vacances.


5 BIB 2 (jpg - 7673 Ko)

JO des enfants à La Bourboule (6 août 1984). 5 BIB 2

D’autres initiatives vis-à-vis des plus jeunes sont mises en œuvre : des activités socio-culturelles urbaines assez classiques à d’autres événements plus originaux, comme l’organisation de Jeux Olympiques pour les enfants à La Bourboule en juillet 1984.


5 BIB 2 (png - 3955 Ko)

« Sécheresse : léger espoir » (3 juillet 1976). 5 BIB 2.

 

 

 

 

  • L’été, c’est aussi (parfois !) la chaleur.

Un phénomène climatique qui a pris de telles proportions en juillet 1976, que l’on a pu parler de sécheresse du siècle. Plusieurs articles de La Montagne l’évoquent.


5 BIB 2 (jpg - 6708 Ko)

« Les méfaits de la sécheresse deviennent chaque jour de plus en plus dramatiques » (4 juillet 1976). 5 BIB 2.

5 BIB 2 (jpg - 6063 Ko)

« Qu’il est doux de ne rien faire… » (13 juillet 1976). 5 BIB 2.


5 BIB 2  (jpg - 5579 Ko)

« 36°C. Eau-secours ! » (11 juillet 1984). 5 BIB 2.

La Montagne nous propose en 1984 quelques solutions pour supporter les températures caniculaires : de la baignade des plus jeunes dans les fontaines municipales à la dégustation d’une boisson fraîche.


frad063_5fi_02206_0001_1.jpg (jpg - 209 Ko)

Carte postale colorisée du Lac Chambon. (Années 1930). 5 Fi 2206.

  • Pour lutter contre les fortes températures, rien de tel que la plage.

Près de Clermont-Ferrand, deux sites naturels se disputent la faveur des estivants : le lac Chambon et le lac d’Aydat.


5 BIB 2 (jpg - 4254 Ko)

« Bain… de foule » au lac d’Aydat (20 août 1984). 5 BIB 2.


 

 


  • Une star de l’été, autrefois bien connue, « Bison futé » informe de la présence des sempiternels bouchons estivaux.

5 BIB 2 (jpg - 4770 Ko)

Humour de l’été (4 juillet 1984). 5 BIB 2.


Et l’incontournable de l’été, le Tour de France ! Que l’on soit aux bords des routes du département ou devant sa télévision.


545 Fi 884 (jpg - 173 Ko)

Spectateurs sur le Puy-de-Dôme (1970). 545 Fi 884.




Retour haut de page