La correspondance du Comité de secours des Établissements Bergougnan : une usine dans la Grande Guerre

F 030 (jpg - 4514 Ko)

Carte postale éditée par les Établissements Bergougnan, 1915. F 030.

 

 

 

Mis en place dès les premiers temps de la guerre, le Comité de secours des Établissements Bergougnan est créé à l’initiative de Raymond Bergougnan, président de la société éponyme,et de ses deux frères Mathieu et Jean. Dans un premier temps, le Comité a pour vocation d’aider les employés de l’usine, mobilisés ou prisonniers, en leur envoyant des colis. Il effectue également des recherches concernant les disparus. La tâche se révèle importante puisqu’en septembre 1917, l’usine compte 533 mobilisés sur les deux fronts, 28 prisonniers en Allemagne, 15 disparus et 93 morts. Les missions du Comité s’étendent rapidement et il intervient aussi dans le soutien apporté aux familles des mobilisés, aux hôpitaux et à différentes œuvres. L’argent mobilisé provient des dons effectués par ses administrateurs ainsi que par le personnel non appelé ou en sursis. En effet, ce sont les camarades restés à l’usine qui cotisent pour venir en aide aux mobilisés et à leurs familles. L’action du Comité, déployée tout au long du conflit, prendra fin peu après l’Armistice. 

 

 

Téléchargez le dossier au format pdf


F 030 (jpg - 1846 Ko)

Devant un camion des Établissements Bergougnan, un des hommes fait mine de tirer sur un casque à pointe allemand. Photographie adressée au Comité de secours en mars 1915. F 030.


F 029 (jpg - 2096 Ko)

Carte-lettre éditée par les Établissements Bergougnan, 1915, F 029.


F 040 (jpg - 4646 Ko)

Lettre de remerciements d’un prisonnier de guerre en Allemagne, 1916. F 040.




Retour haut de page