Louis Douhairie

Louis Douhairie est né le 9 mars 1890, à Vic-le-Comte. Scieur mécanique et marchand de bois, il est le fils de Jean Douhairie, sabotier, et de Marie Maubert, couturière. Appelé le 10 octobre 1911 au 16e Régiment d’Infanterie, il est mobilisé le 3 août 1914. Parti aux armées le 6 août, il est fait prisonnier par les Allemands lors de la reddition de Maubeuge le 7 septembre 1914, puis interné au camp de Friedrichsfeld, d’où il s’évadera en mars 1917. Présenté le 13 septembre 1918 à la commission de Roanne, il est reconnu inapte deux mois à faire campagne pour « bronchite chronique et légères varices des membres inférieurs (évadé d’Allemagne) ». Passé au 105e Régiment d’Infanterie le 19 septembre 1918, il est présenté le 18 novembre 1918 à la commission de Riom, qui le reconnaît inapte définitivement à faire campagne pour « bronchite et emphysème chronique ». Il est envoyé en congé illimité de démobilisation le 1er août 1919 par le 92e Régiment d’Infanterie et se retire à Vic-le-Comte, où il décédera le 7 septembre 1956.

 Le cahier relatant l’internement en Allemagne de Louis Douhairie ainsi que son évasion au cours de la guerre 1914-1918 a été confié aux Archives départementales du Puy-de-Dôme par son petit-fils, M. Jean Maisonnet, à l’occasion de la grande opération de collecte d’archives privées sur la Première Guerre mondiale, inaugurée en novembre 2013. 




Retour haut de page