Suivez le chantier

Imprimer cette page

Intendance d'Auvergne

Fermer le formulaire de recherche

Inventaire

-+
  • Santé publique et hygiène
    Dates extrêmes : 1697/1790

    • Objets divers
      Dates extrêmes : 1731/1789

      • 1 C 1390     Remèdes, exercice de la médecine, etc.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Rochebrune, à Saint-Flour, le 15 mai 1731, demandant à l'intendant d'écrire à M. d'Angervilliers, au sujet d'un remède secret pour les Invalides dont on voudrait faire des essais ; - lettre sur le même sujet de Mme Désolières de la Vernède ; - lettre de M. Sadourny, de septembre 1731, au sujet du nommé Guy, dit Polony, qui s'est établi à Vic comme médecin opérateur ; il demande un ordre pour les faire partir ; lettre de M. Froquière, juge de Vic ; l'intendant ordonne de le faire sortir de la province ; - lettre de M. Dejax, curé de Domaize, du 1er septembre 1734, informant l'intendant qu'un paysan du village du Rouchat, nommé Georges Terraules, s'est avisé parce qu'il sait lire et écrire de faire le médecin, quelques guérisons lui ont fait une réputation dans les environs ; l'intendant fait défense à G. Terraules de faire le médecin et de donner des remèdes ; - lettre de M. de Merville, subdélégué à Thiers, du 10 septembre 1741, au sujet de la défense faite au sieur Miolane de pratiquer la médecine dans la ville de Thiers, où les chirurgiens sont en jurande ; - ordonnance de M. Rossignol, du 17 septembre 1741, autorisant le sieur Miolane à exercer la médecine à Thiers pendant le temps de la maladie épidémique ; - lettre de M. Madur, au sujet de la délibération prise par la ville d'Ambert le 26 octobre 1740 en faveur de Lavilette, médecin ; - lettre de M. Vieussens, médecin, ancien trésorier de France, datée de Montpellier le 23 octobre 1744, demandant l'agrément de M. Rossignol pour s'établir à Riom.

        Dates extrêmes : 1731-1744
        Importance matérielle : 10 pièces, papier.

      • 1 C 1391     Remèdes, exercice de la médecine, etc.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Cebié, du 24 décembre 1751, accusant réception d'un ouvrage "contenant les expériences d'un topique pour arrêter l'hémorragie des artères sans ligature" ; - lettre de M. de Machault, du 24 octobre 1752, adressant à M. de la Michodière un exemplaire d'un ouvrage du sieur Mezeray, docteur en médecine, contenant une méthode pour traiter plusieurs maladies épidémiques ; - remède contre la rage, notice imprimée ; - lettre de M. Mollée, du 29 décembre 1754, adressant une nouvelle méthode pour l'administration de son remède ; - lettre du contrôleur général, du 22 novembre 1755, adressant à M. de la Michodière un projet d'arrêt "dont l'objet est d'ordonner qu'à l'avenir les chirurgiens seront regardez comme notables bourgeois dans les villes où ils feront leur résidence, et qu'à cet effet, ils y seront admis à remplir les charges municipales et ne pourront être compris dans les rolles des corps d'arts et métiers" ; il demande sur ce projet l'avis de l'intendant ; M. de la Michodière n'élève aucune objection ; - arrêt du Conseil d'Etat, et lettres patentes sur icelui, données à Compiègne le 10 août 1756, qui ordonnent que les maîtres en l'art et science de la chirurgie du royaume qui exerceront purement et simplement leur profession, jouiront en qualité de notables bourgeois des villes et lieux de leur résidence des honneurs, distinctions et privilèges dont jouissent les autres notables bourgeois (Riom, François Gonin, in-4°, 10 pages) ; - lettre de M. Marie, subdélégué à Langeac, du 3 octobre 1759, accusant réception de 45 exemplaires d'un petit recueil contenant les vertus et propriétés de plusieurs arbrisseaux et plantes ; il a adressé ces exemplaires aux curés dans les paroisses où les consuls étaient illettrés, et les a invités à les faire connaître à leurs paroissiens ; - lettres des subdélégués, 1760, accusant réception d'un mémoire pour la composition de l'onguent de litharge d'or.

        Dates extrêmes : 1751-1760
        Importance matérielle : 13 pièces, papier.

      • 1 C 1392     Remèdes, exercice de la médecine, etc.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Amelot, du 10 octobre 1778, adressant à l'intendant d'Auvergne plusieurs exemplaires "du précis d'un ouvrage très estimé sur les contrepoisons des poisons corrosifs" ; lettre d'envoi du même ouvrage par M. Necker ; envoi aux subdélégués ; - lettre de M. Bertin, du 13 mai 1780, informant l'intendant que le Roi vient d'assigner sur les •conomies et les revenus des écoles vétérinaires et de la petite poste de Paris les fonds nécessaires pour distribuer dans chaque paroisse de la campagne de votre généralité deux exemplaires de l'Avis au peuple sur sa santé par Tissot, et pareil nombre du Manuel des dames de charité ou Formules de médicaments faciles à préparer ; ces ouvrages seront distribués aux curés par les soins de l'évêque ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. de Flesselles, intendant à Lyon ; - lettre de M. Bonnard, médecin à Saint-Martin-Valmeroux, du 13 août 1784, se plaignant de colporteurs qui passent dans les villages des montagnes et vendent à qui en veut de l'arsenic, du sublimé corrosif ou des pastilles violemment purgatives ; - arrêt du Conseil d'Etat du 5 mai 1781, concernant les remèdes pour la distribution desquels on demanderait des lettres patentes, brevets ou permissions (Paris, imprimerie royale, in-4°, 7 pages).

        Dates extrêmes : 1778-1784
        Importance matérielle : 10 pièces, papier.

      • 1 C 7554     (Supplément) Remèdes, exercice de la médecine, etc.
        Présentation du contenu :

        1. Lettre de M. de Vigier demandant un nouvel envoi des remèdes de M. Helvétius, qui ont très bien réussi dans l'élection de Mauriac (1731). - 2. Lettre de M. de Sourches demandant une boîte de médicaments pour les s•urs de la Charité de Saint-Cirgues, fondées par Mme de Rupelmonde (26 avril 1754). - 3. Mémoire de M. Ribeyre en faveur de Marie Gendraud, qui, après avoir été placée chez les s•urs grises, puis chez M. de Chazerat, s'est adonnée à la chirurgie et en fait profession à la satisfaction du public ; les chirurgiens du voisinage ont comploté de lui faire interdire d'exercer cet art ; l'intendant répond d'ordonner aux chirurgiens de laisser cette fille tranquille (1762).

        Dates extrêmes : 1731-1762
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 1393     Médecins des hôpitaux : états.
        Présentation du contenu :

        Etat des médecins attachés au service des hôpitaux dans les subdélégations de Brioude et de Langeac ; état d'ensemble pour la généralité.

        Dates extrêmes : 1772
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 1394     Maladies vénériennes : formation des médecins, prophylaxie, remèdes.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Sartines, lieutenant-général de police de la ville de Paris, du 10 juillet 1772, adressant à M. de Chazerat un exemplaire des observations que M. Gardanne a fait imprimer sur les moyens de guérir à peu de frais les maladies vénériennes ; - lettre de M. de Chazerat, du 21 mai 1773, annonçant à M. de Sartines qu'il s'est décidé à faire différents établissements dans sa généralité pour traiter la maladie vénérienne ; il demande plusieurs exemplaires de la méthode Gardanne ; - lettre de Ruault, du 7 juillet 1773, annonçant l'ouvrage à 18 sols ; M. de Chazerat en commande 40 exemplaires ; - lettre de M. Necker, du 14 mai 1779, adressant à M. de Chazerat un ouvrage de M. de Horne, médecin ordinaire de la comtesse d'Artois, sur les différentes méthodes d'appliquer le mercure dans les maladies vénériennes ; - lettres de M. de Horne, de M. Jaladon ; - rapport sur l'analyse du rob antisyphilitique du sieur Laffecteur (Paris, Ph.-D. Pierres, 1779, in-12, 23 pages) ; - arrêt du Conseil, du 12 septembre 1778, autorisant le sieur Laffecteur à marquer les bouteilles qui contiennent son remède de son nom et faisant défense à toutes personnes de contrefaire cette marque (Paris, P.-G. Simon, 1778, petit in-4°, 4 pages) ; - extrait du n° 42 de la Gazette de Santé, 1778 (Paris, veuve Ballard, petit in-folio, 4 pages) ; - observations sur le rob antisyphilitique du sieur Laffecteur (s.l.n.d. ; in-8°, 16 pages) ; - lettre du sieur Laffecteur, 1781, adressant à l'intendant un mémoire sur son remède.

        Dates extrêmes : 1772-1781
        Importance matérielle : 22 pièces, papier.

      • 1 C 1395     Maladies vénériennes : formation des médecins, prophylaxie, remèdes.
        Présentation du contenu :

        Avis des maîtres en chirurgie de la ville de Clermont, annonçant que trois fois par semaine, à commencer du premier lundi 6 mai 1773, dans la chambre de leur école de Saint-Come, située au-dessous des Cordeliers, ils traiteront gratuitement les pauvres malades, principalement ceux attaqués du mal vénérien ; on visitera à domicile ceux qui ne pourront venir ; - états des remèdes fournis pour les malades traités gratuitement dans la chambre de Saint-Come, de 1774 à 1781 ; - lettre de M. Boirrat, du 10 juillet 1773, sur la méthode de M. Gardanne.

        Dates extrêmes : 1773-1781
        Importance matérielle : 26 pièces, papier.

      • 1 C 1396     Maladies vénériennes ; épidémie dans la paroisse de Fayet : organisation des soins.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Le Roy de Roullée, datée de Seymiers, le 31 octobre 1787, informant l'intendant qu'une maladie vénérienne s'est répandue dans le village de Pereyret, paroisse de Fayet ; procès-verbal dressé le 28 septembre par M. Tardif, maître ès arts et en chirurgie, résidant au bourg de Mauzun ; M. Tardif demande 1 800 livres pour soigner les malades conformément à l'instruction de 1786 ; lettres de M. Delagardette, subdélégué, et du curé de Fayet, annonçant la mort de trois des enfants malades ; procès-verbal de visite par M. Delaire, maître en chirurgie de la ville de Clermont-Ferrand, le 20 décembre 1787 ; - lettre de l'intendant, du 29 décembre 1787, informant le contrôleur général qu'il s'est entendu pour faire traiter ces malades avec les administrateurs de l'Hôtel-Dieu de Clermont, en leur promettant qu'ils seront remboursés de leurs frais ; l'évêque et le seigneur de Fayet ont promis de contribuer à la dépense ; état des dépenses faites pour le transport ; lettre de M. Lambert, contrôleur général, du 20 janvier 1788, adressant à M. de Chazerat un questionnaire de la Société royale de médecine au sujet de la maladie de Fayet ; questionnaire avec les réponses du subdélégué en marge ; correspondance de M. Delagardette, du curé de Fayet, de celui d'Isserteaux, de la supérieure de l'hôpital de Billom, de M. Vicq d'Azyr ; - lettre de M. Delagardette, du 6 mars 1788, annonçant le retour des malades dans leur pays ; lettre autographe de l'évêque de Clermont, datée de Paris, le 5 juin 1788, annonçant qu'il a donné ordre de payer à l'hôpital les 10 louis promis ; - lettres de M. Le Roy de Roullée, adressant les 100 livres qu'il avait promises ; pièces de dépenses.

        Dates extrêmes : 1787-1788
        Importance matérielle : 48 pièces, papier.

      • 1 C 1397     Noyés et asphyxiés : formation aux soins.
        Présentation du contenu :

        Avis pour donner des secours à ceux que l'on croit noyés (Clermont-Ferrand, P. Boutaudon, s.d. [1740]) ; - lettre de M. Bertin, du 4 août 1771, adressant à M. de Montyon, intendant d'Auvergne, un mémoire sur les moyens à prendre pour rappeler les noyés à la vie ; il l'invite à en faire faire une édition in-12 pour la répandre dans sa province ; - prospectus imprimé, des impr. et libr. Lottin et Onfroy, s.d., contenant une notice des ouvrages relatifs aux noyés ; - lettre de M. le duc de la Vrillière, du 11 août 1772, adressant à M. de Chazerat un avis sur l'établissement formé par la ville de Paris pour procurer des secours aux noyés ; - correspondance à ce sujet de l'intendant et des subdélégués ; - lettre de M. Mignot, subdélégué à Thiers, du 10 août 1774, annonçant qu'on a essayé sans succès les secours indiqués sur deux jeunes gens noyés dans la Durolle ; - lettre de M. Turgot, contrôleur général, du 11 novembre 1775, adressant à M. de Chazerat plusieurs exemplaires de l'ouvrage de M. Portal sur le traitement qu'il convient d'administrer aux personnes qui ont été étouffées par des vapeurs méphitiques, aux noyés, et aux enfants qui paraissent morts en venant au monde ; - avis imprimé, extrait des mémoires de M. Portal (Paris, Vincent, 1776) ; - note de ce que contiennent les boîtes Portal ; - nouvelle lettre de M. Turgot, du 2 mars 1776 ; - correspondance à M. de Chazerat avec ses subdélégués ; - mémoire de M. Douniol, médecin à Besse, sur les avantages que présente la méthode de M. Portal, et sur les lieux de la subdélégation de Besse où l'on pourrait établir les boîtes de remèdes ; - lettre de M. Delagardette demandant une trentaine d'exemplaires du mémoire et deux boîtes de remèdes qui seraient confiés aux sieurs Borne et Cledière, chirurgiens à Billom et à Vertaizon ; - états des lieux où l'on pourrait former des établissements d'après la méthode de M. Portal ; - correspondance de l'intendant avec ses subdélégués, de 1786 à 1789, relative à la distribution des boîtes Portal ; aux gratifications demandées pour des personnes qui ont sauvé des noyés ; - mémoire du curé de Valbeleix en 1786, sur "un trait vigoureux d'humanité" ; avis sur les moyens pratiqués avec succès pour secourir les personnes noyées, etc., extrait des mémoires de M. Portal (Paris, impr. royale, 1787, in-4°, 10 pages).

        Dates extrêmes : 1740-1789
        Importance matérielle : 66 pièces, papier ; 2 placards conservés cous les cotes 62 Fi 342-343.