Documentation hypothécaire numérisée

Imprimer cette page

Intendance d'Auvergne

Fermer le formulaire de recherche

Inventaire

-+
  • Monnaies, postes
    Dates extrêmes : 1655/1790

    • Messageries
      Dates extrêmes : 1685/1789

      • 1 C 5160     1684-1756 .
        Présentation du contenu :

        Ordonnance de M. Urbain Legoux de La Berchère, intendant, du 21 mai 1684, décidant que les sieurs Versepuy et Reyné continueront à jouir des privilèges à eux accordés, tant qu'ils seront fermiers des chevaux de louage de la ville d'Issoire ; - extraits des feuilles du carrosse à six chevaux de Clermont à Paris, 1714 ; - lettre d'envoi d'un arrêt du Conseil portant augmentation d'un quart en sus sur le prix de la conduite des personnes et du port des ballots et autres choses qui seront voiturées par la voie des coches, carrosses et messageries, 1723 ; - ordonnance de Sa Majesté, du 29 décembre 1723, concernant les désordres qui se commettent dans les auberges destinées pour loger les cavaliers des messageries (veuve de La Caille, in-4°, 3 pages) ; - lettre d'envoi d'un arrêt du Conseil, du 25 septembre 1724, rendu au sujet des fonds qui seront remis par toutes sortes de receveurs et commis comptables aux voitures publiques, pour être voiturés dans les différentes villes du royaume ; - correspondance relative aux impositions qui se font sur plusieurs villes pour le paiement des messagers qui y apportent les lettres de la poste, 1733 ; - réclamations au sujet de paquets égarés ou non payés, 1736-1737 ; placard annonçant les départs du coche d'eau de Briare à Paris, 1738 (veuve A. Knapen) ; - le même avis en feuilles, sans nom d'impr. ; - lettre de Mme Mortaigne de Montboissier, du 5 août 1743, demandant à l'intendant de vouloir bien donner des ordres aux bateliers du coche d'eau qui s'opposent à la laisser partir en bateau ; - lettre de M. de Chanteclair, du 5 mai 1744, annonçant que la veuve du sieur Ecuyer gardera la place de son mari ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 7 août 1744, qui ordonne que les caisses des marchandises et étoffes précieuses pourront être couvertes avec de la toile grasse ou raisinées, et qu'en cas qu'elles soient gâtées ou avariées dans la route, les entrepreneurs des coches ou messageries, voituriers ou autres qui s'en seront chargés, en seront responsables (Paris, impr. royale, in-4°, 3 pages) ; - lettre de M. de Chanteclair, du 28 novembre 1744, informant l'intendant qu'on voudrait établir une correspondance plus exacte de Clermont à Montpellier ; - requête adressée à l'intendant de la généralité de Lyon par les fermiers de la messagerie de Lyon à Limoges et retour, passant par Thiers, Clermont et Aubusson, pour la conservation de leurs privilèges ; ordonnance rendue en conséquence par M. Rossignol, intendant de la ville et de la généralité de Lyon, du 1er février 1751 (placard, Lyon, P. Valfray) ; - requête analogue à la précédente adressée par les mêmes fermiers à l'intendant d'Auvergne ; ordonnance de M. de Moras, du 7 décembre 1752 (placard, Clermont-Ferrand, P. Boutaudon) ; - lettre du contrôleur général, du 16 mars 1755, demandant à l'intendant son avis sur la proposition que fait le sieur Bernard d'établir une messagerie dans les villes de Clermont et du Puy en Velay ; - plaintes des habitants de Thiers, au sujet du privilège exclusif accordé au sieur Michel pour les messageries, 1755 ; - contraventions aux règlements des messageries, 1755 ; - ordonnance de l'intendant de Moulins, du 15 octobre 1756, pour la conservation des privilèges des fermiers des coches, carrosses et messageries (placard, sans nom d'impr.) ; - plainte du sieur de Rastinhac, 1755-1756, au sujet d'une perte qu'il a faite aux messageries.

        Dates extrêmes : 1684-1756
        Importance matérielle : 55 pièces, papier (8 impr.), dont quatre placards conservés sous les cotes 62 Fi 903-906.

      • 1 C 5161     1758-1773 .
        Présentation du contenu :

        Requête du sieur Blanchard, directeur des diligences d'Auvergne, pour Claude Laure, fermier général des diligences et messageries de France, exposant que, pour la commodité des voyageurs, le bureau a été établi dans le centre de la ville de Riom, mais l'accès en est rendu difficile par les étalages que fait dans la rue des Taules le sieur Vernois colporteur ; - contestation entre le sieur Blanchard, directeur des carrosses à Clermont, et le sieur Cipierre, archer-garde en la connétablie-maréchaussée de France, au sujet d'exécutoires que ce dernier s'était chargé de signifier, 1754-1759 ; - requête adressée à l'intendant par les charretiers et loueurs de chaises roulantes de la ville de Clermont-Ferrand, au sujet des prétentions du sieur Blanchard ; - arrêt de la cour du Parlement, du 5 septembre 1760, portant règlement et tarif pour les messageries, coches et carrosses des provinces de Bourgogne et Bourbonnais (Paris, Prault, in-4°, 6 pages) ; - lettre de l'intendant, du 22 décembre 1761, demandant aux subdélégués d'Ambert, d'Ardes, d'Aurillac, de Besse et de Montaigut une empreinte en cire des armes de leur ville, afin de faire faire une médaille pour les messagers ; - plainte du sieur Blanchard, directeur des carrosses de la ville de Clermont, contre l'abbé Vidal, du lieu de Fontanges, qui a négligé de payer le prix de sa place de Clermont à Paris, 1762 ; - projet d'ordonnance concernant le roulage ; lettre de M. Bertin adressant ce projet à l'intendant pour avoir son avis et exposant les motifs qui font désirer aux commerçants des règlements plus précis, afin de se soustraire aux exigences des fermiers des coches et messageries, 1767 ; avis de l'intendant ; - requête d'Auguste Nicolas Pannetier des Tournelles, sous-fermier des messageries royales de Clermont au Puy et à Saint-Flour, demandant à jouir de ses privilèges ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Gueyffier, subdélégué à Brioude ; inventaire des pièces relatives à cette affaire, 1771 ; - correspondance relative aux contraventions relevées à la requête du fermier des messageries : lettres de Turgot, intendant à Limoges, au sujet d'une saisie faite à l'encontre de négociants de cette ville, 1772-1773, etc. ; - lettre de M. Terray, du 18 septembre 1773, au sujet des représentations que lui a adressées le fermier des messageries de la province d'Auvergne relativement aux exécutoires qu'il obtient pour la translation des prisonniers ; carte des routes suivies par les messageries en Auvergne.

        Dates extrêmes : 1758-1773
        Importance matérielle : 2 pièces, parchemin ; 40 pièces, papier (1 impr.).

      • 1 C 5162     1775-1779 .
        Présentation du contenu :

        Arrêt du Conseil d'Etat, du 7 août 1775, qui réunit au domaine les privilèges concédés pour les droits de carrosses, diligences et messageries du royaume (Paris, impr. royale, in-4°, 6 pages) ; - le même, daté, par erreur, du 7 juillet 1775 (Clermont-Ferrand, impr. du Roi, in-4°, 7 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 7 août 1775, servant de règlement sur les diligences et messageries du royaume, auquel est annexé le tarif qui sera suivi à l'avenir, tant pour le prix des places que pour le port des paquets, or, argent, hardes et marchandises (Paris, impr. royale, in-4°, 8 pages) ; - le même, suivi de l'ordonnance de l'intendant (Clermont-Ferrand, impr. du Roi, in-4°, 7 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 7 août 1775, qui commet les sieurs de Boullongne, conseiller d'Etat ordinaire et au Conseil royal, intendant des finances ; Boutin, conseiller d'Etat et intendant des finances ; Dufour de Villeneuve, conseiller d'Etat, et les sieurs de Meulan d'Ablois, Raymond de Saint-Sauveur, de Colonia et Feydeau de Brou, maîtres des requêtes, pour procéder aux liquidations ordonnées par les arrêts de ce jour, aux anciens fermiers des diligences et messageries du royaume, y compris les voitures de la Cour, Saint-Germain, et les messageries qui en dépendent (Paris, impr. royale, in-4°, incomplet) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 7 août 1775, qui nomme les administrateurs préposés à la régie pour le compte du Roi des diligences et messageries (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - le même, suivi de l'ordonnance de M. de Chazerat, intendant (Clermont-Ferrand, impr. du Roi, in-4°, 4 pages) ; - résultat du Conseil du Roi, du 7 août 1775, par lequel Sa Majesté commet Denys Bergaut pour la régie et administration des diligences et messageries par tout le royaume (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - le même (Clermont-Ferrand, impr. du Roi, in-4°, 4 pages) ; lettre de Turgot, du 9 septembre 1775, adressant à l'intendant les arrêts ci-dessus et l'invitant à lui fournir des renseignements détaillés sur les communications que les villes de la généralité de Riom ont entre elles et avec la capitale ; correspondance de l'intendant et des subdélégués ; mémoire de M. Tixier, subdélégué à Clermont ; - ordonnance du Roi, du 12 août 1775, concernant les messageries (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 11 décembre 1775, qui réunit au domaine les privilèges des coches et diligences d'eau, établis sur les rivières de Seine, Marne, Oise, Aisne, Yonne, Aube, Loire, Saône, Rhône, canal de Briare et autres rivières et canaux navigables (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - le même en placard (Clermont-Ferrand, impr. du Roi) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 17 août 1776, concernant les messageries (Paris, impr. royale, in-4°, 7 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 23 janvier 1777, servant de règlement sur les diligences et messageries (Paris, impr. royale, in-4°, 6 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 22 juin 1777, concernant l'exploitation par la ferme des messageries du privilège non exclusif du courtage des rouliers (Paris, impr. royale, in-4°, 6 pages) ; lettre d'envoi, 1778 ; - correspondance de M. d'Ogny avec l'intendant, 1778, au sujet de la prétention des officiers municipaux de Riom et des administrateurs de l'hôpital d'empêcher les diligences des messageries d'entrer dans le centre de la ville.

        Dates extrêmes : 1775-1779
        Importance matérielle : 37 pièces, papier (20 impr.), dont un placard conservé sous la cote 62 Fi 907.

      • 1 C 5163     1780-1789 .
        Présentation du contenu :

        Arrêt du Conseil d'Etat, du 20 avril 1780, qui résilie à compter du 1er juillet prochain le bail des messageries passé à Claude Laure et ordonne que l'exploitation en sera faite à titre de régie pour le compte du Roi (Paris, impr. royale, in-4°, 6 pages) ; - lettre de l'intendant à M. Vincent, du 21 octobre 1780, l'informant que son intention est de demander le remboursement des messageries dont la propriété est établie ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 29 octobre 1780, qui défend à tous voituriers par eau sur la Loire de transporter des personnes dans des cabanes ou bateaux, sans en avoir payé le droit de permis (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - le même en placard (Clermont-Ferrand, Antoine Delcros) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 9 août 1781, qui attribue aux régisseurs des diligences, messageries royales et du roulage, à compter du 1er octobre prochain, le privilège exclusif du transport, tant par eau que par terre des marchandises qui jouissent de la faveur du transit (Paris, impr. royale, in-4°, 6 pages) ; - tarifs des messageries en 1781 ; - extrait des arrêts du Conseil d'Etat servant de règlements sur les diligences et messageries du royaume, 1775-1777 (Paris, Prault, 1783, in-f°, 12 pages) ; - instruction pour l'uniformité dans les registres et feuilles d'expédition des messageries (sans nom d'impr., in-f°, 4 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 20 décembre 1783, portant homologation du sous-bail passé par Théodore-Joseph Ducessois, au profit de J.-B. Fanuel, du privilège non exclusif du courtage du roulage et du privilège exclusif d'entrepôt (placard, Clermont-Ferrand, A. Delcros) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 28 décembre 1783, portant nouveau règlement sur le roulage (placard, Clermont-Ferrand, A. Delcros) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 5 mai 1784, qui interprète ceux précédemment rendus concernant le courtage du roulage et l'entrepôt des marchandises (placard, Clermont-Ferrand, A. Delcros) ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 20 mai 1785, qui enjoint à tous marchands forains, qui feront usage des voitures de rouliers au lieu de celles des messageries, pour se transporter dans les foires, de se munir d'un permis de la ferme générale des messageries (Paris, impr. royale, in-4°, 3 pages) ; - le même, en placard (Clermont-Ferrand, A. Delcros) ; - lettre des fermiers généraux des messageries, du 9 juin 1785, adressant à l'intendant les arrêts qu'ils ont obtenus à la cour des aides contre la ferme générale, qui voulait s'opposer à leur exploitation ; - ordonnance du Roi, du 4 février 1786, portant règlement sur la police à observer sur les routes par les postillons de poste et les rouliers, charretiers et autres voituriers (placard, A. Delcros) ; - lettre des fermiers généraux des messageries, 1787, adressant à l'intendant l'almanach des messageries ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 29 décembre 1787, qui résilie le bail des messageries, passé le 28 septembre 1782 à Th.-Joseph Ducessois, et ordonne qu'il en sera passé un nouveau à Basile Durdan, pour neuf années, qui commenceront le 1er janvier 1788 (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - le même en placard (Clermont-Ferrand, A. Delcros) ; - lettres d'envoi de l'état général du service des messageries.

        Dates extrêmes : 1780-1789
        Importance matérielle : 43 pièces, papier (22 impr.), dont sept placards conservés sous les cotes 62 Fi 908-914.

      • 1 C 5164     1 C 5164
        Présentation du contenu :

        Avis sur les carrosses des messageries royales partant de Clermont pour le Puy-en-Velay et Saint-Flour : heures du départ, tarifs, etc. ; - requête de Claude Marquet, fermier des coches, carrosses et messageries des provinces de Franche-Comté, Dauphiné, Provence, Avignon, Languedoc, Auvergne, etc., exposant qu'il a établi une messagerie à 4 places de la ville de Clermont en celle de Lyon, et se plaignant de la concurrence que lui font les voituriers, il demande à l'intendant de faire respecter les privilèges accordés aux fermiers des messageries par les arrêts et règlements des 8 août 1681, 24 janvier 1684 et 26 mai 1719.

        Dates extrêmes : Sans date
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 5165     Contraventions aux règlements relatifs aux messageries.
        Présentation du contenu :

        Procès-verbaux dressés contre des voituriers ; requête des fermiers ; ordonnances de l'intendant ; correspondance, 1777-1788 ; - correspondance relative aux réclamations de divers particuliers contre les messageries, 1772-1783 ; - règlements de comptes entre le fermier des messageries et ses directeurs en Auvergne, 1779-1780.

        Dates extrêmes : 1777-1783
        Importance matérielle : 134 pièces, papier.

      • 1 C 5166     Messagers d'Ambert, Ardes et Arlanc.
        Présentation du contenu :

        Etablissement d'un service direct de messageries d'Ambert à Clermont, 1733 ; correspondance à ce sujet de M. Trudaine, intendant, avec MM. Flouvat, Sauvade, Richard, Chantemerle ; Boyer de La Salle, subdélégué à Viverols, et Madur, à Ambert ; - soumissions d'Antoine Journet et de Pierre Vaysson, marchands à Ambert, s'engageant à assurer le service de ladite messagerie ; - délibération des habitants d'Ambert et requête à l'intendant pour l'établissement d'une messagerie d'Ambert à Montbrison, 1740 ; avis de M. Madur ; - état des paroisses qui doivent contribuer à l'imposition des gages du messager d'Ardes, 1737 ; - requête des consuls de plusieurs paroisses du canton d'Ardes, 1767, demandant le rétablissement du messager d'Ardes ; - contestation entre le fermier des postes et le messager d'Ardes, 1769 ; - correspondance de M. le duc de Choiseul, de l'intendant et de M. Teyras de Grandval, au sujet des poursuites dirigées contre le messager d'Arlanc, surpris avec des lettres en fraude, 1767 ; - etc.

        Dates extrêmes : 1731-1769
        Importance matérielle : 70 pièces, papier.

      • 1 C 5167     Messagers d'Aurillac, Besse, Blesle, Brassac, Chaudesaigues, Clermont et Courpière.
        Présentation du contenu :

        Délibération des habitants d'Aurillac, du 7 février 1685, établissant un messager pour faire le service des villes de Clermont et de Riom ; - correspondance de MM. de Salern, de Roussille et Sadourny, 1731, au sujet des jours de départ du messager d'Aurillac ; - lettres de M. de Salern se plaignant du peu d'exactitude du messager, 1733 ; - lettre de M. Sadourny, du 7 mai 1735, proposant le sieur Sacreste pour remplacer le sieur Beynaguet, messager à pied d'Aurillac à Clermont, décédé ; - lettre de recommandation du marquis de Saluces en faveur du sieur Sacreste, 1739 ; - correspondance relative au remplacement du sieur Dubois, l'un des messagers d'Aurillac, décédé, 1750 ; - certificats des marchands d'Aurillac en faveur du sieur Chauvin, qui se présente pour remplacer le sieur Cambefort, décédé, 1755 ; - lettres de M. Dutreuil, 1757-1758, au sujet des gages du messager de Blesle ; - établissement d'un messager à Brassac ; - correspondance de MM. d'Ogny, de Lastic, de Montluc avec l'intendant au sujet du refus que fait la maîtresse de poste de Saint-Flour de remettre les lettres au sieur Sadoul, messager de Chaudesaigues ; - correspondance relative aux messagers de la ville de Courpière, 1755-1756 ; - etc.

        Dates extrêmes : 1685-1782
        Importance matérielle : 107 pièces, papier.

      • 1 C 5168     Messagers de Giat, La Chaise-Dieu, La Mothe, Langeac, Maringues, Maurs, Montaigut et Montsalvy.
        Présentation du contenu :

        Lettres de M. Alleyrat, 6 mai 1750, au sujet des gages de François Mouton, messager de Giat à Riom ; de M. Urion, 6 juillet 1750, au sujet de G. Mosnier, qu'il propose pour remplacer le messager de Giat, qui s'acquitte mal de son service ; - lettre de M. Gueyffier, 1780, proposant le remplacement du messager de La Chaise-Dieu ; - requête et délibération des habitants de La Mothe-Barentin pour l'établissement d'une messagerie dans ledit lieu ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec le vicomte de Montchal, 1770-1771 ; - correspondance relative aux requêtes d'Ant. Dalbiat, messager de la poste aux lettres de Brioude à Langeac, contre le sieur Chaussat, directeur de la poste aux lettres de Langeac, et contre le sieur d'Oradour, receveur des tailles à Brioude, 1768 ; - correspondance de MM. Pajot d'Onsenbray, Bourdillon, Dubreuil, etc., au sujet du messager de Maringues, 1737 ; plaintes contre Nivelon, messager de la même ville, 1764 ; - délibération des habitants de Maurs, du 1er août 1768, décidant de réunir entre les mains de François Labarthe les fonctions de messager de Maurs à Aurillac ; ordonnance de l'intendant, du 31 janvier 1769, défendant à Joseph Labarthe de faire les fonctions de messager qui seront confiées à François Labarthe seul ; - révocation du messager de Montaigut, 1767 ; - établissement d'une messagerie de Montsalvy à Aurillac, 1768-1770 [.

        Dates extrêmes : 1733-1789
        Importance matérielle : 62 pièces, papier.

      • 1 C 5169     Messagers de Pierrefort, Pontaumur, Riom, Thiers et Viverols.
        Présentation du contenu :

        Projet d'établissement d'une messagerie de Pierrefort à Saint-Flour ; lettre à ce sujet de M. de Bellenays et avis de M. Desclauzel, 1750 ; - correspondance relative aux gages du messager de Pontaumur, 1737-1747 ; - correspondance relative aux requêtes d'Annet et de Jean Combaud, voituriers de Riom et messagers de l'intendance, et de la veuve de Jean Combaud, 1737-1750 ; - correspondance relative au messager de Thiers à Lezoux, 1751-1761 ; - requête du messager de Viverols au sujet de ses gages, 1734 ; mémoire de M. Calemard à ce sujet : le messager a été établi, en 1725, pour porter les ordres du Roi et les lettres des habitants de Viverols et des paroisses voisines.

        Dates extrêmes : 1733-1761
        Importance matérielle : 41 pièces, papier.