Documentation hypothécaire numérisée

Imprimer cette page

Intendance d'Auvergne

Fermer le formulaire de recherche

Inventaire

-+
    • Ponts et chaussées
      Dates extrêmes : 1702/1789

      • Personnel
        Dates extrêmes : 1722/1789

        • 1 C 6261     Directeurs et inspecteurs généraux.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Orry, contrôleur général, informant l'intendant que le Roi, ayant agréé la démission de M. Dubois, directeur général des ponts et chaussées, a réuni cette direction au contrôle général des finances (28 octobre 1736) ; - lettre de M. de L'Averdy annonçant que, dans le nouvel arrangement qu'il vient de faire pour la répartition des généralités aux inspecteurs généraux des ponts et chaussées, le sieur Bouchet a été nommé pour remplir ces fonctions en Auvergne (8 juin 1765) ; - lettre de M. Trudaine annonçant que M. Gendrier est nommé pour inspecter les ponts et chaussées de la généralité de Riom (3 juin 1771) ; - lettre du même annonçant que le contrôleur général a fait choix de M. Bouchet, inspecteur général, pour remplacer M. de Regemortes (17 juin 1774) ; - lettres du même annonçant la nomination de M. Hue, puis de M. Trésaguet pour l'inspection des ponts et chaussées en Auvergne (1775) ; - lettre de M. de Cotte annonçant que M. Devaux est désigné pour inspecter la généralité de Riom, et priant l'intendant d'en aviser les ingénieurs et autres officiers des ponts et chaussées (31 juillet 1777) ; - lettre de M. Joly de Fleury annonçant que, pour suivre sous ses ordres tous les détails des ponts et chaussées, Sa Majesté a fait choix de M. de La Millière, maître des requêtes (18 juin 1781) ; - lettre de M. de La Millière informant l'intendant que, la mort de M. Devaux et la création d'une cinquième place d'inspecteur général ayant nécessité des changements dans la distribution des généralités entre les inspecteurs, M. de Limay vient d'être chargé de celle de Riom (16 février 1783).

          Dates extrêmes : 1736-1783
          Importance matérielle : 16 pièces, papier.

        • 1 C 6266     Pièces non datées.
          Présentation du contenu :

          Lettre de Mme de Montmorency de Beaune se plaignant des procédés de M. Dijon, ingénieur ; - état des circonscriptions attribuées aux ingénieurs de la généralité de Riom.

          Dates extrêmes : [1725]-[1789]
          Importance matérielle : 2 pièces, papier, dont 1 cahier de 15 feuillets.

        • 1 C 6267     Elèves.
          Présentation du contenu :

          Lettre de l'intendant demandant à M. Perronnet, inspecteur général, de recevoir le sieur Domergue à l'école des ponts et chaussées (28 novembre 1761) ; - mémoire des travaux exécutés par G. Duclos, élève des ponts et chaussées, dans la généralité de Riom (1767) ; - correspondance relative au sieur Jobard, élève des ponts et chaussées en Auvergne (1765-1769) ; - lettre de M. Trudaine annonçant l'envoi du sieur Bizot, à titre d'élève (1772) ; - lettre de M. Mauricet, ingénieur, au sujet de la demande formée par l'élève Leclerc d'être autorisé à se rendre à Paris pour compléter son instruction (1774) ; - correspondance de MM. Trudaine et de La Millière avec l'intendant relative aux élèves des ponts et chaussées envoyés en Auvergne (1774-1789).

          Dates extrêmes : 1761-1789
          Importance matérielle : 39 pièces, papier.

        • 1 C 6268     Commissaires.
          Présentation du contenu :

          Lettres de l'intendant informant le contrôleur général et M. Trudaine de la mort de M. de Beaupré, trésorier de France à Riom (20 novembre 1747) ; il propose de donner à M. du Jouhannel, procureur du Roi et officier du bureau des finances, la commission des ponts et chaussées qu'avait M. de Beaupré ; le contrôleur général y consent ; lettres de M. du Jouhannel ; - copie d'un arrêt du Conseil qui commet M. de Vissaguet en qualité de commissaire des ponts et chaussées au lieu et place de M. du Jouhannel (12 novembre 1772) ; - lettre de M. de La Millière au sujet de M. Gelin qui demande la commission des ponts et chaussées exercée précédemment par M. de Champfleury, trésorier de France à Riom (29 septembre 1781) ; - correspondance relative à la commission des ponts et chaussées vacante par la retraite de M. de Vissaguet, premier président au bureau des finances de Riom (1785-1786) ; les officiers dudit bureau demandent la réunion de cette commission à leur corps ; la commission est accordée au sieur Dupuy ; lettres à ce sujet de M. Dupuy, conseiller au Châtelet, frère du trésorier ; - arrêt du Conseil d'Etat qui ordonne que, provisoirement, les commissaires du Conseil, précédemment pris dans les bureaux des finances supprimés dans les différentes généralités du royaume, exerceront, comme commissaires du Conseil, les fonctions mentionnées dans les arrêts qui les ont commis à cet effet (23 juin 1788) (Paris, impr. royale, in-4°, 3 pages).

          Dates extrêmes : 1747-1788
          Importance matérielle : 47 pièces, papier.

        • 1 C 6269     Trésoriers.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Beringhen rappelant à M. d'Evry, intendant, que, les charges de trésoriers généraux des ponts et chaussées, supprimées en 1716, ayant été rétablies, ces trésoriers doivent jouir des taxations à eux attribuées dans les adjudications des travaux publics (11 mars 1722) ; - lettre de M. La Rue de S. Remy annonçant qu'il vient d'acquérir de M. Brochet de Pontcharost sa charge de trésorier général des ponts et chaussées (1724) ; - lettre de M. Delarue de Beaumont annonçant qu'il vient d'être pourvu de la charge de trésorier général (27 décembre 1731) ; - plaintes du sieur Lhoyer, trésorier des ponts et chaussées en Auvergne, contre l'intendant Trudaine, qu'il accuse de l'avoir contraint à se départir d'un marché passé avec le sieur de La Tour pour la vente de l'officie de trésorier ; copie d'une lettre anonyme écrite de Clermont à M. Dubois à ce sujet (1734) ; - lettre de M. Normant au sujet de l'intention qu'avait manifestée M. du Portail d'acquérir l'office du sieur Lhoyer (s.d.) ; - lettre du sieur Desprez de La Tour, trésorier des ponts et chaussées, au sujet d'une contestation qu'il a avec le commis aux entrées de la ville de Clermont (s.d.) ; - commission expédiée à M. de Grésillemon pour exercer la charge de trésorier-général des ponts et chaussées (1742) (impr. s.l.n.d.) ; - édit du Roi portant suppression des offices de trésoriers provinciaux des ponts et chaussées , et création nouvelle desdits offices (décembre 1743) (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - lettres de M. Trudaine relatives à la suppression et à la nouvelle création d'offices de trésoriers particuliers des ponts et chaussées (1744) ; lettre de M. Rossignol, intendant, annonçant que le sieur Imbert paiera le supplément demandé ; état de la caisse du sieur Imbert ; - provisions de la charge de conseiller-trésorier général alternatif et quatriennal des ponts et chaussées de France, vacante par le décès de M. de Grésillemon, en faveur de Claude René Fremin (26 mai 1746) (Paris, Thiboust, in-fol., 3 pages) ; - provisions du même office en faveur de Gabriel Fremin (24 mai 1748) (sans nom d'impr., in-fol., 4 pages) ; - correspondance de M. Trudaine avec l'intendant au sujet de la demande, formée par le sieur Imbert fils, d'être commis pour achever les exercices de son père, en attendant qu'il puisse se faire pourvoir de la charge (1764) ; - édit du Roi portant suppression des offices de trésoriers particuliers des ponts et chaussées dans les provinces et augmentation de finance des offices de trésoriers généraux desdits ponts et chaussées (mai 1765) (Paris, impr. royale, in-4°, 6 pages) ; - lettre de M. Trudaine demandant à M. de Ballainvilliers, intendant, s'il n'y a pas d'inconvénient à nommer, pour la place de commis à l'exercice de trésorier des ponts et chaussées, le sieur Fournier, qui avait été déjà commis à cette place pour M. Imbert (9 septembre 1765) ; - provisions de l'office de conseiller-trésorier général ancien et triennal des ponts et chaussées de France en faveur de François Thoynet (10 janvier 1772) (L.-F. Delatour, in-fol., 4 pages) ; - contestation entre le sieur Fournier, commis des trésoriers généraux des ponts et chaussées, et la veuve et les héritiers de M. Imbert, ancien trésorier particulier en Auvergne, au sujet de la reddition de leurs comptes ; lettres à ce sujet de MM. Trudaine et Imbert.

          Dates extrêmes : 1722-1772
          Importance matérielle : 35 pièces, papier (6 impr.).

        • 1 C 6286     Divers emplois.
          Présentation du contenu :

          Requête de Mme d'Astorgue de Mirmont demandant pour son mari, Philibert de Combes, seigneur de Mirmont, un emploi dans les ponts et chaussées (1728) ; lettre de M. Trudaine demandant à M. Rossignol, intendant d'Auvergne, un état de tous ceux qui sont employés pour les ponts et chaussées dans la généralité de Riom (7 décembre 1743) ; états des employés indiquant leur âge, leurs appointements, leur capacité et leurs moeurs ; - arrêt du Conseil d'Etat et lettres patentes sur icelui portant nouveau règlement pour l'établissement d'un architecte premier ingénieur, de quatre inspecteurs généraux, d'un directeur du bureau des géographes et dessinateurs et de 25 ingénieurs des ponts et chaussées en commission, pour les généralités et pays d'élection, et qui fixe les appointements attribués à chacun de ces emplois (7 juillet et 17 août 1750) (Paris, impr. royale, in-4°, 11 pages) ; - édit du Roi portant suppression des offices d'intendants, de trésoriers et de contrôleurs des turcies et levées, et réunion d'iceux aux ponts et chaussées (février 1772) (Clermont, L.-P. Boutaudon, in-4°, 4 pages).

          Dates extrêmes : 1728-1772
          Importance matérielle : 10 pièces, papier (2 impr.).

        • 1 C 7687     Supplément.
          Présentation du contenu :

          1. Lettre de l'archevêque de Tours recommandant à M. Rossignol le sieur de Laroche, ingénieur en Auvergne (1746). - 2. Lettre de M. Cassini de Thury adressant à l'intendant un ingénieur qui a poussé assez loin ses études théoriques, mais qui aurait besoin de s'exercer sur le terrain (29 novembre 1765) cachet. - 3. Requête de Marie-Henriette Thiboulz de Laqueyrie demandant pour son mari une place de piqueur aux travaux des grands chemins ou de commis pour la marque des cuirs (s.d.).

          Dates extrêmes : 1746-1765
          Importance matérielle : 3 pièces, papier.

        • 1 C 7796     Supplément.
          Présentation du contenu :

          1. Arrêt du Conseil d'Etat nommant M. Guillaume du Johannel, procureur du Roi au bureau des finances de Riom, à la place de commissaire des ponts et chaussées, vacante par la mort de M. Dubois de Macholles (19 décembre 1747).

          Dates extrêmes : 1747
          Importance matérielle : 1 pièce, papier.

        • Ingénieurs, inspecteurs et sous-ingénieurs
          Dates extrêmes : 1723/1789

          • 1 C 6262     1723-1759 .
            Présentation du contenu :

            Lettre du marquis d'Asfeld invitant M. de Vic à quitter l'Auvergne, et à se rendre au Quesnoy, où il doit se faire des ouvrages assez considérables (13 janvier 1723) ; - lettre de M. Dubois annonçant à M. de La Grandville que le sieur de Vic est disposé à retourner en Auvergne quand il sera libre (24 janvier 1726) ; - lettre de M. de Vic annonçant qu'il espère obtenir un congé pour se rendre en Auvergne, quand les travaux dont il est chargé à Cambrai seront terminés (18 mai 1726) ; - lettre de M. Dubois adressant à M. Trudaine la commission du sieur Hupeau et promettant de ne pas oublier le sieur de Banssat (3 décembre 1731) ; - lettres du même au sujet de gratifications et de congés demandés par le sieur Hupeau et des plaintes portées contre cet ingénieur (1734-1737) ; - lettre de M. d'Ormesson informant l'intendant qu'il a chargé M. Hupeau d'employer aux travaux des ponts et chaussées le sieur Bracon de Rochefort (20 mai 1739) ; - lettres de M. Dijon et de l'intendant au sujet de la révocation du sieur Bracon de Rochefort (1743) ; - lettre de M. Trudaine annonçant la nomination du sieur de Laroche sous-ingénieur en Auvergne, à la place du sieur de Rochefort (7 avril 1743) ; - lettre du même au sujet de la gratification demandée par M. Dijon, ingénieur (17 septembre 1745) ; mémoire des travaux extraordinaires faits par l'ingénieur des ponts et chaussées ; lettres de l'intendant (1745-1747) ; - correspondance de M. Trudaine avec l'intendant d'Auvergne relative aux appointements des sieurs de Laroche et de Boussac, sous-ingénieurs (1747) ; - correspondance de l'intendant avec M. Trudaine au sujet des honoraires à accorder aux ingénieurs pour les travaux autres que ceux des ponts et chaussées (1749) ; - lettre de M. Lescure remerciant l'intendant d'avoir favorablement parlé de lui à M. Trudaine (1750) ; - lettres de M. Trudaine au sujet des appointements du sieur de Laroche, sous-ingénieur (1755) ; - lettre du même au sujet des appointements du sieur du Boulay, sous-ingénieur (1759).

            Dates extrêmes : 1723-1759
            Importance matérielle : 40 pièces, papier.

          • 1 C 6263     1760-1773 .
            Présentation du contenu :

            Mémoire des travaux faits par le sieur de Laroche, sous-ingénieur, et pour lesquels il demande une gratification ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Trudaine (1760) ; - correspondance de l'intendant avec M. Trudaine au sujet du logement et des frais de bureau de M. Dijon, ingénieur (1767) ; - certificat de l'intendant en faveur du sieur Dijon (1768) ; - commission expédiée au sieur Duclos pour servir en qualité de sous-ingénieur dans la généralité de Riom (1768) ; correspondance à ce sujet de M. Trudaine avec M. de Montyon, intendant d'Auvergne ; lettres du sieur Duclos et de M. le comte de Besse ; - lettres de MM. de Laroche, Trudaine et d'Invau au sujet de la retraite du sieur Dijon (1769) ; le sieur Bertrand, sous-inspecteur de la généralité de Paris, est nommé ingénieur en chef de celle de Riom ; - lettre de M. d'Invau annonçant que, sur les bons témoignages rendus en faveur du sieur de Laroche, sous-inspecteur en Auvergne, il vient de le nommer pour conduire la construction d'un pont en pierre à Roanne ; il sera remplacé en Auvergne par le sieur Chevalier, sous-inspecteur à Lyon (15 novembre 1769) ; - lettres des sieurs de Laroche et Chevalier ; - lettre de M. Trudaine annonçant que le contrôleur général a fait choix du sieur Bertrand pour le poste d'ingénieur en Franche-Comté ; le sieur Mauricet, sous-inspecteur de la généralité de Paris, remplacera en Auvergne le sieur Bertrand (4 juin 1770) ; - lettre du même annonçant l'envoi en Auvergne du sieur Gagneur, sous-ingénieur, et du sieur Bizot, élève ; le sieur du Boulay est promu au grade d'inspecteur (30 avril 1771) ; - lettre du même annonçant que le sieur Duclos, sous-ingénieur en Auvergne, passe à Perpignan et que le sieur Bouchon est nommé pour le remplacer (1772) ; M. Mauricet ayant demandé un cinquième sous-ingénieur pour la généralité de Riom, le contrôleur général a choisi le sieur J.-B. Herbelot ; les sieurs Leclerc et Moreau sont envoyés en Auvergne comme élèves pour lever et dessiner des plans ; - mémoire sur l'insuffisance du traitement alloué en Auvergne à l'ingénieur des ponts et chaussées ; - correspondance à ce sujet de l'intendant, de MM. Terray et Trudaine ; projet d'arrêt pour l'imposition sur la province du logement de l'ingénieur en chef (1772-1773) ; - arrêt du Conseil d'Etat concernant l'uniforme que le Roi vient d'accorder aux ingénieurs des ponts et chaussées (27 septembre 1772) (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - correspondance à ce sujet de MM. Terray et Trudaine avec l'intendant ; - lettre de M. Trudaine au sujet des appointements des sieurs Herbelot, Bouchon et Le Gagneur, sous-ingénieurs (1773).

            Dates extrêmes : 1760-1773
            Importance matérielle : 49 pièces, papier (2 impr.).

          • 1 C 6264     1775-1785 .
            Présentation du contenu :

            Lettres du sieur Chevalier demandant la protection de l'intendant pour passer ingénieur (1775-1777) ; - nomination du sieur Faulin, sous-ingénieur (1776) ; - lettre de Necker annonçant que M. Mauricet est nommé ingénieur à Moulins et que le sieur Lomet, ingénieur du Dauphiné, a été choisi pour remplacer M. Mauricet en Auvergne (22 juillet 1777) ; - correspondance de l'intendant avec M. Lomet ; - lettre de M. de Cotte au sujet des appointements du sieur Faulin (1777) ; - correspondance relative au remplacement du sieur Chevalier, sous-ingénieur, par le sieur Georget (1778) ; - lettre du sieur Bouchon, sous-ingénieur au département de Brioude, nommé au département de Thiers, en remplacement du sieur d'Herbelot ; - lettre de M. Lomet (1778) ; - lettre de M. de Cotte annonçant que le sieur Faulin de Banville passe dans la généralité de Moulins (28 novembre 1778) ; le sieur de Burnay, sous-ingénieur à Lyon, remplacera en Auvergne le sieur de Banville ; - lettre du même annonçant que le sieur Bouchon a reçu ordre de se rendre à Amiens, il ne sera remplacé en Auvergne qu'au printemps prochain (14 octobre 1779) ; le sieur Herbelot est nommé dans la généralité de Lyon au lieu du sieur Leclerc qui prendra sa place en Auvergne ; lettre à ce sujet de M. Lomet, ingénieur ; lettres des sieurs Leclerc, Bouchon et de Burnay ; - commission de sous-ingénieur délivrée au sieur Baillet pour servir en Auvergne ; lettre d'envoi de M. de Cotte (1780) ; - lettres de M. Lomet, ingénieur, demandant le grade d'inspecteur pour M. de Burnay, des congés pour MM. de Burnay et Georget, et remerciant l'intendant des gratifications accordées à l'occasion des ateliers de charité (1780) ; - mémoire pour M. Necker, directeur général des finances, dans lequel le sieur Leclerc, sous-ingénieur, rappelle ses services dans les généralités de Châlons, Lyon et Riom, et demande le brevet d'inspecteur ; lettre d'envoi de ce mémoire à l'intendant par M. Leclerc (1781) ; - lettres de M. Lomet, ingénieur en chef en Auvergne, annonçant à M. de Chazerat qu'il vient de demander sa retraite à cause du dépérissement de sa santé ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec MM. Desvaux et Joly de Fleury ; le sieur Pitot, ingénieur de la généralité de Paris, est nommé ingénieur en chef en Auvergne ; lettres du sieur Pitot (1781) ; - demande de congé pour M. de Burnay (1781) ; - lettre de M. de La Millière annonçant l'envoi du sieur Georget, sous-ingénieur, dans la généralité de Moulins, et son remplacement en Auvergne par le sieur de La Marle (22 juin 1781) ; - demandes d'avancement par MM. Leclerc et de Burnay, sous-ingénieurs ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. de La Millière (1782-1783) ; - lettres de M. de La Millière annonçant que le sieur Baillet, sous-ingénieur à Saint-Flour, est nommé à Nevers, et que le sieur Sganzin, sous-ingénieur dans la généralité d'Amiens, remplacera le sieur Baillet en Auvergne (1784) ; - lettre du sieur Gagneur, sous-ingénieur à Aurillac, demandant à être nommé inspecteur ; correspondance à ce sujet de l'intendant et de M. de La Millière (1783-1784) ; - lettres du sieur de Burnay demandant à l'intendant de le recommander à M. de La Millière pour le grade d'inspecteur, et de lui faire accorder un congé pour se rendre à Mâcon (1784-1785) ; le grade d'inspecteur est accordé à M. de Burnay.

            Dates extrêmes : 1775-1785
            Importance matérielle : 84 pièces, papier, dont un placard conservé sous la cote 62 Fi 1117.

          • 1 C 6265     1785-1789 .
            Présentation du contenu :

            Correspondance de M. de La Millière avec l'intendant au sujet d'un congé accordé au sieur Sganzin, sous-ingénieur (1785) ; - correspondance des mêmes relative au décès du sieur de Burnay (1786) ; le sieur Fournier de Couze le remplace en qualité de sous-ingénieur, et le grade d'inspecteur qu'avait le sieur de Burnay est donné au sieur Gagneur, sous-inspecteur à Aurillac ; - instruction provisoire pour le service des ingénieurs des ponts et chaussées ; lettre de M. de La Millière au sujet de cette instruction qui a été transmise à la commission intermédiaire d'Auvergne (1788) ; - correspondance de M. de La Millière, de l'intendant et de M. de Tournemire, subdélégué à Mauriac, au sujet des plaintes portées à la commission intermédiaire contre le sieur Fournier, sous-ingénieur (1788) ; - mémoire de la commission intermédiaire provinciale d'Auvergne à M. de La Millière, intendant général des ponts et chaussées, au sujet des plaintes portées contre le sieur Leclerc, sous-ingénieur ; correspondance à ce sujet de M. de La Millière, de l'intendant et des syndics provinciaux (1788) ; - lettre de M. de La Millière annonçant que le sieur Leclerc, va passer au département de Riom, qu'avait le sieur du Boulay, et que ce dernier sera remplacé par le sieur Roulhac de Perreix (24 janvier 1789).

            Dates extrêmes : 1785-1789
            Importance matérielle : 37 pièces, papier.

        • Directeurs et inspecteurs des chemins
          Dates extrêmes : 1725/1789

          • 1 C 6270     1725-1747 .
            Présentation du contenu :

            Lettre de l'intendant à M. Mantaigue, maître des eaux et forêts du comté d'Auvergne, au sujet des plaintes portées contre un sieur Brunel, que M. Mantaigue a commis pour travailler aux chemins ; - instruction et commission pour les préposés à l'inspection des grands chemins, délivrée à M. de Gizaguet pour le chemin de Brioude à Fix, et à M. Jouzencie pour la partie de Saint-Germain-Lembron à Pont-Cervier (1731 environ) ; - correspondance de l'intendant avec M. de Gizaguet au sujet du sieur Durand, que M. Hupeau envoie de Paris pour remplir la place de commis-inspecteur (1732) ; - lettre de Mme Guérin de Buron demandant une direction des chemins pour le sieur Fauverteix (1732) ; - lettre de l'intendant au sujet du sieur Lacombe, inspecteur de l'atelier d'Issoire à Saint-Yvoine (1733) ; - requête du sieur Strapon, inspecteur, se plaignant d'avoir été maltraité par les bateliers de Tissonnières ; correspondance à ce sujet de MM. Bourdillon et de Merville (1733) ; - lettre de M. Dutour demandant pour le sieur Fressanges, fils d'un apothicaire de Riom, une place d'inspecteur des nouveaux chemins qui vont se faire près d'Aigueperse (1734) ; - demande d'une place d'inspecteur des chemins par M. de Montigny, ci-devant inspecteur des mines d'Auvergne (1736) ; - commission pour l'inspection du grand chemin de Brioude à Borne, et de Borne au Pont-Cervier, en faveur du sieur Beaubreuil, exempt de la maréchaussée (1736) ; - lettre de M. Dosias de Saint-Chaumont demandant l'inspection du chemin qu'on doit faire de Pont-du-Château à Ravel (1737) ; - lettre du sieur Beaubreuil, inspecteur, se plaignant que le sieur Botté refuse de lui obéïr, sous prétexte d'ordres donnés par le sieur de Lescure, ingénieur ; correspondance à ce sujet du sieur Botté et du subdélégué de Brioude avec l'intendant ; - requête de Charles Dufayet, bourgeois de la ville de Bort, inspecteur des chemins de la province et des ouvrages de Vendes, demandant une décharge sur sa capitation, en considération des dépenses qu'il fait dans son service (1737) ; - lettre de M. Guillain, chanoine régulier de Sainte-Geneviève, prieur-curé de Lorcières, se plaignant des vexations et des injustices que commet, dans cette paroisse, le sieur Chastel, commis pour les travaux des grands chemins ; M. de Montluc, consulté, répond que les plaintes ne sont pas fondées (1747).

            Dates extrêmes : 1725-1747
            Importance matérielle : 29 pièces, papier.

          • 1 C 6271     1752-1764 .
            Présentation du contenu :

            Plaintes du sieur de Fourcroy, directeur des chemins royaux, contre un particulier qui l'a insulté (1752) ; - lettre de recommandation en faveur du sieur de Fourcroy par M. de Lamoignon de Maupeou (1755) ; - lettre de M. Trudaine à M. de Ballainvilliers au sujet d'une requête du marquis d'Espinchal demandant pour Michel Lafont, juge de Massiac, l'inspection des chemins qu'a M. Jouzencie (23 juin 1758) ; correspondance à ce sujet de l'intendant et de M. d'Espinchal ; - ordonnance de M. de Ballainvilliers, intendant, continuant la commission, donnée par ses prédécesseurs au sieur de Fourcroy, directeur de l'entretien des chemins royaux au département de Clermont-Ferrand (4 décembre 1758) ; lettre de M. Desclauzel demandant à l'intendant de lui conserver la charge de directeur sur le chemin de la côte de Vigouroux (1759) ; - lettre de M. de Montgon demandant pour le sieur Robert, notaire de Lempdes, la direction du chemin entre Issoire et le Pont-Cervier, qu'avait feu M. Jouzencie (1760) ; - lettre du sieur Lafont ; - requête de Ligier Ricard, entrepreneur à Clermont-Ferrand, demandant une place de directeur pour les deux routes de Clermont-Ferrand à Aurillac et à Limoges ; correspondance à ce sujet de M. de Saint-Florentin avec l'intendant (1762) ; - commissions de sous-directeurs délivrées par M. de Ballainvilliers en 1763 ; - requête de M. Ruynes, directeur du grand chemin de Saint-Flour à Aurillac, demandant une remise sur ses impositions (1764) ; - requête de Jean Bouche, hoqueton de l'intendant et garde du Roi en la prévôté de son hôtel, exposant qu'il a fait de nombreuses pertes et que les gages de son office de garde du Roi ne lui ont pas été payés ; commission de directeur des chemins délivrée au sieur Bouche (1764).

            Dates extrêmes : 1752-1764
            Importance matérielle : 36 pièces, papier.

          • 1 C 6272     1765-1771 .
            Présentation du contenu :

            Lettre de Mme Champflour de Ludière demandant pour son beau-frère, M. Cougoul, sieur de Fontmarcel, la direction des chemins qu'avait feu M. Ribeyre, subdélégué à Rochefort (1765) ; - lettre de M. Arnaud demandant pour le sieur Cousserand, canonnier, habitant à Vic-le-Comte, le poste du sieur Neuville, inspecteur des chemins, qui vient de mourir (1765) ; - commissions de sous-directeur délivrées au sieur de Carné (1765) ; au sieur Bailly (1766) ; - lettre de M. Mathieu remerciant l'intendant de la commission de sous-directeur qu'il lui a accordée sur les chemins de Clermont et d'Issoire à Besse (1766) ; - lettre de M. de Lastic demandant une direction des chemins pour le sieur Dupuy (1766) ; l'intendant répond qu'il a réservé ces emplois à ses subdélégués ; - lettre du sieur Payot au sujet de la direction qui lui a été promise, en remplacement du sieur Chanley, décédé (1766) ; - requête de M. de Carné, écuyer, sieur de Bourgneuf, demandant à l'intendant de lui continuer l'emploi de sous-directeur qu'il avait sous M. de Ballainvilliers ; - requête du sieur Chappus, notaire royal et lieutenant de la justice de Tournoël, demandant la direction du grand chemin de Riom à Volvic (1770 environ) ; - correspondance relative au remplacement du sieur Baillif par le sieur Rameau en qualité de sous-directeur pour le chemin de Lempdes au Gévaudan ; - requêtes d'Antoine Strapon, directeur des chemins royaux, exposant que son père, Claude Strapon, a rempli cette charge pendant 35 ans, et qu'il a travaillé avec lui jusqu'à son décès ; il a vendu son office de procureur pour se donner tout entier au service dont il est chargé ; il demande que ses appointements soient fixés pour 1769 et années suivantes ; lettres de l'intendant et mémoires relatifs à la demande de Strapon (1770-1771) ; - requêtes du sieur Maison, marchand à Brioude et du sieur Gueyffier, subdélégué de la même ville, demandant la direction des chemins dont était chargé le sieur Vairon père, qui vient de mourir ; - lettres du sieur Vairon fils, rappelant qu'il avait été pourvu de la commission de directeur par M. de Ballainvilliers ; il demande en dédommagement une place de casernier ou de syndic (1770) ; - état des directeurs des chemins avec le détail des parties de routes dont ils sont chargés et les appointements dont ils jouissent (1770) ; - lettre de l'intendant annonçant qu'il révoque toutes les commissions de sous-directeur des chemins (4 août 1770) ; - requête du sieur Duchesne, ci-devant sous-directeur sur la route de Clermont à Ambert, demandant un autre emploi ; lettre de M. de Polisy recommandant à M. de Montyon le sieur Haudebert, ancien sous-directeur (1770) ; - lettres de MM. Lafont de Saint-Mart et Gueyffier, directeurs, à l'intendant (1770-1771) ; - lettre de M. Payot au sujet du congé qu'il a obtenu pour aller dans sa famille à Rethel-Mazarin (1771).

            Dates extrêmes : 1765-1771
            Importance matérielle : 65 pièces, papier (2 impr.).

          • 1 C 6273     1772-1788 .
            Présentation du contenu :

            Requêtes de Gilbert de La Forest, écuyer, demeurant à Riom, et qui demande à M. de Chazerat, intendant, un emploi de directeur sur les chemins royaux (s.d.) ; lettre de recommandation de M. de Champetières en faveur du sieur de La Forest ; - lettres de MM. Trudaine et de Montcloux recommandant le sieur Parein, notaire à Montaigut, pour l'emploi d'inspecteur des chemins qu'avait feu M. de Villobié (1772) ; - lettre de M. Gueyffier faisant observer que le subdélégué de Langeac serait mieux à portée que lui pour diriger les travaux du chemin de Saugues (1772) ; - lettre de l'intendant informant MM. Falvelly et Verdier du Barrat qu'il les a nommés directeurs des chemins royaux (1774) ; - plaintes du sieur Bertrand, directeur, et du sieur Derne, conducteur de l'atelier de Pont-du-Château, contre un particulier qui les a insultés (1774) ; - lettre de M. Payot remerciant l'intendant de lui avoir conservé la direction des chemins dans la subdélégation de Mauriac (1776) ; - lettre de M. de Vixouzes annonçant qu'il a remis à M. Falvelly et à M. Verdier, lieutenant général, les commissions de directeurs que l'intendant leur a accordées (9 février 1777) ; - lettre de remerciements de M. Verdier (1777) ; - lettre de M. Mauricet proposant de donner la direction de Langeac à M. de Vaillac ? (1777) ; - lettre du sieur Lacoste, lieutenant de cavalerie et exempt de maréchaussée demandant la direction des deux branches de chemin qui conduisent d'Aurillac à Maurs et à Montsalvy (1777) ; - lettre de l'abbé Fayon, prêtre, recommandant à l'intendant pour une direction des chemins Etienne Conort, de Chaudesaigues ; - lettre du comte de Lastic recommandant le sieur Servière, aubergiste au faubourg de Saint-Flour, pour l'emploi d'inspecteur des chemins qu'avait M. de La Valette (1778) ; - lettre du sieur Douvrier annonçant qu'il a l'intention de continuer son service (1781) ; - lettre de M. Falvelly, secrétaire du Roi, demandant que son fils lui soit adjoint dans la direction des chemins qui lui a été confiée ; - demande de pension par la fille du sieur de Fourcroy, ancien directeur des chemins royaux ; correspondance à ce sujet de M. de La Millière avec l'intendant (1785) ; - correspondance de MM. Lambert, de La Millière et des procureurs syndics provinciaux avec l'intendant, relativement à la suppression des places de directeurs et sous-directeurs des chemins (1788).

            Dates extrêmes : 1772-1788
            Importance matérielle : 58 pièces, papier.

          • 1 C 6274     Pièces non datées.
            Présentation du contenu :

            Listes des directeurs et des inspecteurs ; - note sur le nommé Delaire pour lequel le marquis de Laqueuille demande la place de sous-inspecteur.

            Dates extrêmes : [1725]-[1789]
            Importance matérielle : 3 pièces, papier.

        • Conducteurs, piqueurs et syndics
          Dates extrêmes : 1725/1789

          • 1 C 6275     1733-1749 .
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des syndics, à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux : - lettre de l'intendant invitant M. Aulteroche à nommer d'office des syndics dans toutes les paroisses du département d'Issoire (2 septembre 1733) ; - lettre de M. Dufour de Villeneuve se plaignant qu'on ait choisi pour syndic des chemins le sieur Ausat, contre lequel il a des griefs légitimes (8 novembre 1733) ; - lettre de M. de Merville au sujet de l'amende à laquelle a été condamné le sieur Bonnemoy, syndic, pour avoir manqué de commander la corvée de son quartier et pour avoir distribué les tâches avec partialité (1736) ; - lettre de M. de Montgon demandant à l'intendant de nommer le sieur Antoine Pinet, d'Aulhat, commissaire (syndic) des chemins (1739) ; - lettre du sieur Clemenson nommé syndic des chemins pour la seconde classe des marchands en gros de la ville de Thiers (1741) ; il se plaint que quelques-uns de ces marchands n'ont pas payé leur portion de la partie du chemin qui est à leur charge ; - plaintes de plusieurs habitants de Gelles contre A. Souchaire, dit Galland, syndic des chemins, qu'ils accusent de partialité et d'incapacité ; enquête par le sieur de Fourcroy, directeur ; lettre du curé de Gelles à ce sujet (1743) ; - lettre de Mme de Chabannès, abbesse de Beaumont, se plaignant des dégâts qu'a fait commettre à Laschamps le sieur Astier, syndic de Saint-Genès-Champanelle ; information (1745) ; - etc.

            Dates extrêmes : 1733-1749
            Importance matérielle : 48 pièces, papier (2 impr.).

          • 1 C 6276     1750-1770 .
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des piqueurs et syndics, à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux : - lettre de M. Douvrier, directeur des chemins, au sujet de deux syndics qu'on veut faire passer au consulat (1756) ; - lettre du sieur Vairon, directeur des chemins royaux à Brioude, demandant une commission de syndic pour son fils (1760) ; - plaintes du sieur Douvrier contre le nommé Amilhau, syndic pour la paroisse d'Arpajon, qu'il accuse de négligence et d'avoir usurpé sur un chemin touchant sa propriété (1762) ; - plaintes contre le syndic de Giat, correspondance à ce sujet de MM. Alleyrat et du Ronzet avec l'intendant (1763-1764) ; - lettre de M. Mignot, subdélégué à Thiers, se plaignant que le sieur Lamarche, sous-inspecteur, se permette de révoquer les syndics (1764) ; - lettre de l'intendant à M. de Trudaine rappelant qu'à son arrivée dans la province il a fait remarquer le peu d'avantage que l'on retirait des syndics des chemins (31 août 1764) ; - plaintes contre le nommé Souchard, syndic à Salezuit ; correspondance à ce sujet du sieur Vairon, directeur, et de Mme Larochelambert de Planhol avec l'intendant ; procès-verbal d'enquête (1766) ; - état des syndics des chemins de la direction de M. de Tournemire, élection de Mauriac (1768) ; - requête du sieur Ozy demandant un emploi de commissaire des chemins (1769) ; - etc.

            Dates extrêmes : 1750-1770
            Importance matérielle : 104 pièces, papier (12 impr.).

          • 1 C 6277     1770-1771 .
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des piqueurs et des syndics, à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux : - requête d'Antoine Langlade, laboureur, syndic de Saint-Eble, demandant la réunion sur sa personne du syndicat des chemins et du syndicat de la paroisse (vers 1770) ; - requête de Benoît Rigodon, notaire, demandant à être déchargé du syndicat des chemins (1770) ; - requête de Joseph Grellet, bourgeois de la ville d'Allègre, demandant sa commission de syndic des chemins (1771) ; - état des syndics négligents que M. de Mallessaigne, subdélégué à Bort, propose de remplacer ; correspondance à ce sujet (1771) ; - correspondance du duc de La Vrillière, de M. de Montyon, intendant, et de M. Lafont de Saint-Marts, subdélégué à Issoire, au sujet de Pierre Chanut, syndic de Grandeyrolles, qui a défendu aux corvéables de cette paroisse de travailler sur la partie de chemin qui leur a été assignée (1771) ; - etc.

            Dates extrêmes : 1770-1771
            Importance matérielle : 137 pièces, papier (15 impr.).

          • 1 C 6278     1772-1777 .
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des piqueurs et syndics, à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux : - plaintes de quelques habitants de la paroisse de Vassel contre le sieur Boisson, syndic des chemins, qu'ils accusent d'avoir des préférences pour ses parents et pour les principaux habitants et de surcharger les autres ; information par Etienne Delagardette, subdélégué à Billom (1773) ; - lettres de M. Mignot, subdélégué à Thiers, au sujet des plaintes portées contre le sieur Lamarche, piqueur, par les corvéables de la paroisse de Saint-Remy (1773) ; - lettre de M. Mauricet, ingénieur, au sujet des moyens propres à exciter le zèle des syndics : les plus efficaces sont l'exemption du consulat et surtout la cote d'office (28 octobre 1773) ; - requête d'Antoine Timbau, exposant qu'après avoir servi 34 ans comme piqueur, il demande en raison de son âge et de ses longs services une pension viagère (1776) ; - etc.

            Dates extrêmes : 1772-1777
            Importance matérielle : 83 pièces, papier (4 impr.).

          • 1 C 6279     1772-1776 .
            Présentation du contenu :

            Etat des syndics employés pour les corvées en 1772, avec quelques observations recueillies en 1776 (état fourni par les directeurs).

            Dates extrêmes : 1772-1776
            Importance matérielle : registre, in-folio, papier, 45 feuillets.

          • 1 C 6280     1777-1782 .
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des piqueurs et syndics, à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux : - lettre de M. de Vixouzes, subdélégué à Aurillac, au sujet des renseignements demandés sur les syndics des chemins (1777) ; - état des syndics à remplacer dans la direction de Billom (1777) ; - correspondance relative au sieur Dusser, piqueur de l'élection de Saint-Flour, destitué pour avoir porté des accusations calomnieuses contre le sieur Lomet, ingénieur (1779-1781) ; - lettre de M. Vayron, curé de Flat, demandant un emploi de piqueur pour le sieur Bouchet, son paroissien (1780) ; lettre à ce sujet de M. Lafont de Saint-Marts ; - correspondance de MM. de La Millière, Touttée, du Deffan, Reboul, Joly de Fleury et Mignot, curé de Volvic, avec l'intendant au sujet de prévarications reprochées au sieur Strapon, conducteur des chemins à Riom (1781-1782) ; - état des piqueurs chargés de l'entretien des routes du département en 1781, dressé par Leclerc, ingénieur ; - etc.

            Dates extrêmes : 1777-1782
            Importance matérielle : 116 pièces, papier (6 impr.).

          • 1 C 6281     1780-1786  : syndics des subdélégations d'Aurillac, Besse, Billom, Bort et Clermont.
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des syndics , à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux ; états contenant les noms des syndics, les paroisses qu'ils commandent, et les dates de leurs commissions ; - correspondance du contrôleur général, de l'intendant et de M. de Vixouzes, subdélégué d'Aurillac, au sujet des menaces faites au sieur Goudergues, syndic des chemins, par des particuliers de la paroisse de Junhac (1783) ; ordre d'emprisonnement ; - lettre de M. de Tane de Santena, demandant un emploi de syndic pour Antoine Reynaud, accordé (1782) ; - etc.

            Dates extrêmes : 1780-1786
            Importance matérielle : 144 pièces, papier (9 impr.).

          • 1 C 6282     1780-1786  : syndics des subdélégations d'Issoire, Lezoux, Mauriac, Montaigut et Riom.
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des syndics, à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux ; états nominatifs des syndics.

            Dates extrêmes : 1780-1786
            Importance matérielle : 103 pièces, papier (3 impr.).

          • 1 C 6283     1780-1787  : syndics des subdélégations de Saint-Amant-Roche-Savine, Saint-Flour, Tauves et Thiers.
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des syndics, à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux ; états nominatifs des syndics.

            Dates extrêmes : 1780-1787
            Importance matérielle : 75 pièces, papier (1 impr.).

          • 1 C 6284     1783-1787 .
            Présentation du contenu :

            Correspondance relative à la nomination des conducteurs et piqueurs, à leurs réclamations, aux plaintes portées contre eux : - lettre de M. Pitot, ingénieur, demandant que, sur la route d'Issoire à Brioude et de Brioude à Fix, le nombre des piqueurs soit porté de 2 à 4 (29 mars 1783) ; - révocation de J.-B. Desrues, conducteur principal des travaux du Roi au département de Thiers (1785) ; - instruction (impr.) pour le sieur Salvage, conducteur des ouvrages des chemins royaux dans la subdélégation de Mauriac (1786) ; - lettre de Dom Barsses, faisant les fonctions de prieur claustral de Maurs se plaignant que Dom Chaule, bénédictin, ait été chargé de diriger les travaux de la promenade et qu'il s'en occupe beaucoup plus que de la récitation de son bréviaire (1787) ; - etc.

            Dates extrêmes : 1783-1787
            Importance matérielle : 100 pièces, papier (1 impr.).

          • 1 C 6285     Pièces non datées.
            Présentation du contenu :

            Requêtes de divers particuliers demandant des emplois de syndics ou de piqueurs ; correspondance relative à ces demandes ; - modèle d'une commission de conducteur ; - état des syndics proposés à l'intendant.

            Dates extrêmes : [1725]-[1789]
            Importance matérielle : 12 pièces, papier.