Documentation hypothécaire numérisée

Imprimer cette page

Intendance d'Auvergne

Fermer le formulaire de recherche

Inventaire

-+
  • Assistance publique
    Dates extrêmes : 1647/1790

    • Hôpitaux et institutions charitables
      Dates extrêmes : 1647/1789

      • 1 C 940     Correspondance générale.
        Présentation du contenu :

        Procès-verbal de visite de la paroisse de la Chaise-Dieu, dressé le 2 octobre 1659, par Joseph Delaval, procureur du roi en la juridiction royale de la Purge, à Montferrand, constatant qu'il n'y a pas de lépreux dans cette paroisse ; - lettre de M. Amelot, du 25 février 1766, annonçant à M. de Ballainvilliers qu'il lui adressera en avril seulement le plan de l'hôpital de Mâcon ; - lettre de M. Necker à M. de Chazerat, du 10 février 1780, lui adressant une petite notice qui devra être distribuée aux administrateurs des hôpitaux ; ce sont des conseils destinés à perfectionner l'ordre établi dans les dépenses des maisons de charité ; états de distribution ; accusé de réception par l'abbé de la Batisse, président du bureau de l'hôpital Saint-Joseph ; - lettre de M. de Montaran fils à M. de Chazerat, du 20 juin 1780, relative à un mémoire de M. le comte de Laizer, sollicitant des secours pour étendre un établissement de charité qu'il a formé dans sa terre de Montaigut, près Champeix ; - lettre de M. de la Millière, du 23 mai 1786, adressant à M. de Chazerat, pour les distribuer aux hôpitaux de sa généralité, 20 boîtes d'une poudre antihémorragique inventée par le sieur Faynard ; lettres des administrateurs des hôpitaux d'Aurillac, de Riom et de Saint-Flour, au sujet de la poudre en question ; - arrêt de la cour du Parlement, du 4 mai 1789, qui ordonne que la déclaration du roi, du 12 décembre 1698, sera exécutée tant pour l'administration des biens et revenus de l'hôpital de Laigues, en Champagne, que pour la composition du bureau de direction et d'administration d'icelui (Paris, N.-H. Nyon, in-4°, 7 pages).

        Dates extrêmes : 1659-1789
        Importance matérielle : 19 pièces, papier.

      • 1 C 1003     Administration générale.
        Présentation du contenu :

        Extrait de diverses demandes faites par les administrateurs des hôpitaux, hôtels-Dieu et autres maisons de charité, en remettant à M. l'intendant les éclaircissements qu'il leur avait demandés et qu'il a envoyés à M. de Boullongne. - Observations générales sur les réponses des administrateurs des hôpitaux, hôtels-Dieu et maisons de charité aux demandes qui leur ont été faites.

        Dates extrêmes : 1749
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 1004     Situation financière des hôpitaux et maisons de charité.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Boullongne, contrôleur général, du 28 septembre 1751, accusant réception des mémoires que lui a adressés M. de Moras au sujet des hôpitaux et autres maisons de charité de la généralité de Riom ; il lui envoie un mémoire contenant ses réponses aux observations des administrateurs ; - réponse de M. de Moras ; - correspondance à ce sujet de l'intendant avec les subdélégués et les administrateurs des hôpitaux.

        Dates extrêmes : 1751
        Importance matérielle : 11 pièces, papier.

      • 1 C 1042     Inspection des hôpitaux : correspondance.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de la Millière, du 20 juillet 1785, annonçant à M. de Chazerat la visite de M. Colombier, inspecteur général des hôpitaux ; - lettres de M. Colombier annonçant à M. de Chazerat son arrivée et son départ ; - lettre de M. Touttée, subdélégué à Riom, annonçant que M. Colombier a visité les prisons, le dépôt de mendicité, l'hôpital général, l'Hôtel-Dieu et les Incurables ; - lettre de M. Albo de Chanat, subdélégué de Clermont, au sujet de la visite de M. Colombier à l'Hôtel-Dieu de Clermont, à l'hôpital général, à l'hôpital Saint-Joseph, dans les prisons, au Bon-Pasteur et à l'hôpital des Frères de la Charité.

        Dates extrêmes : 1785
        Importance matérielle : 8 pièces, papier.

      • 1 C 1043     Inspection des hôpitaux : rapports.
        Présentation du contenu :

        Rapports de M. Colombier, adressés par M. de la Millière à l'intendant d'Auvergne ; lettres d'envoi de M. de la Millière ; - Hôtel-Dieu de Clermont ; - hôpital général de Clermont ; - lettre de M. de la Millière demandant un état détaillé des recettes et dépenses de la maison de force de Clermont ; - prisons de Clermont ; - Hôtel-Dieu de Riom ; - hôpital général de Riom, note rédigée dans les bureaux sur le rapport de M. Colombier ; - hôpital des Incurables de Riom ; M. de la Millière demande des renseignements sur cette maison, M. Colombier n'ayant pu s'en procurer.

        Dates extrêmes : 1785
        Importance matérielle : 16 pièces, papier.

      • 1 C 941     Allanche : projet de création d'un hôpital.
        Présentation du contenu :

        Lettre de Mme de Chayladet, du 11 décembre 1742, demandant à l'intendant de vouloir bien homologuer un délibératoire par lequel les habitants d'Allanche demandent des lettres patentes pour l'établissement d'un hôpital dans cette ville.

        Dates extrêmes : 1742
        Importance matérielle : 1 pièce, papier.

      • 1 C 1005     Allanche, Charité : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de la Volpilière, curé d'Allanche, du 7 février 1752.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 1 pièce, papier.

      • 1 C 1006     Allègre, Hôtel-Dieu : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu aux directeurs de l'Hôtel-Dieu d'Allègre par Julien Grellet, prêtre et sociétaire dudit Allègre, nommé par acte capitulaire du 20 juin 1737 administrateur ; compte clos le 15 septembre 1739 (copie) ; - compte rendu des recettes et dépenses, du 1er août 1739 au 8 septembre 1750, par Julien Grellet, administrateur (copie).

        Dates extrêmes : 1750-1752
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 942     Ambert, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Saint-Florentin, du 18 février 1727, demandant l'avis de l'intendant sur un placet par lequel la ville d'Ambert demande des lettres patentes pour établir en hôpital général l'Hôtel-Dieu de cette ville ; - avis de M. Boyer de la Salle, subdélégué à Viverols. - Affaire du sieur Quiquandon, qui invoque, pour être dispensé de la charge de recteur de l'Hôtel-Dieu, le privilège de son office d'huissier audiencier dans la maîtrise des Eaux et Forêts ; - ordonnance de l'intendant, du 22 janvier 1733, maintenant les sieurs Martin et Quiquandon en leur office de recteurs solidaires jusqu'à ce qu'il en soit autrement ordonné. - Lettre de M. Madur, 1737, au sujet de la dépense faite à l'Hôtel-Dieu par un des carabiniers de la compagnie qui est en quartier à Ambert ; - requête des administrateurs de l'Hôtel-Dieu, demandant un secours à l'intendant pour le soulagement de leurs pauvres, les 500 livres d'amende que leur avait payées Blaise Brugeron ayant dû lui être restituées ; - lettres de M. Madur, février-mars 1740, appuyant cette requête et demandant l'autorisation de loger des pauvres chez les habitants les plus aisés ; il s'offre à donner l'exemple ; il annonce qu'il en a placé environ 400 chez des particuliers qui se sont engagés à les prendre gratuitement ; - lettre du même remerciant l'intendant d'avoir accordé à l'Hôtel-Dieu une somme de 600 livres ; - lettre de M. Madur, 1742, demandant en faveur du sieur Cayre, marchand à Ambert et recteur de l'Hôtel-Dieu, exemption du consulat où on l'a porté à tort pour 1743, étant naturel que ces deux charges onéreuses ne soient pas réunies sur la même personne ; extrait des rôles de la ville d'Ambert, des années 1741 et 1743, concernant le sieur Vital Cayre ; mémoire sur cette prétention ; - lettres à M. Madur, bailli, et Collangettes, curé d'Ambert, 1753, demandant l'autorisation de faire enfermer dans les loges de l'Hôtel-Dieu deux filles de mauvaise vie ; accordé ; - mémoire du sieur Roche, procureur d'office et notaire royal à Saint-Amant-Roche-Savine, relatif au projet d'achat de la maison Colombier au prix de 3 000 livres ; - délibération du bureau de l'Hôtel-Dieu d'Ambert, du 1er août 1764, exposant que l'établissement reçoit les malades de la ville et même les indigents étrangers lorsque la maladie les surprend dans le pays.

        Dates extrêmes : 1727-1764
        Importance matérielle : 31 pièces, papier.

      • 1 C 7539     Ambert, Hôtel-Dieu : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1-2. Lettre de M. Madur, bailli d'Ambert, à Mgr Joly de Fleury, procureur général au Parlement de Paris, annonçant qu'avec l'aide du père de Fontfreyde, jésuite missionnaire, il a fait rendre compte aux recteurs qui ont été en charge à l'Hôtel-Dieu depuis une trentaine d'années ; il s'est trouvé un reliquat de plus de 5 000 livres dont les pauvres ont profité ; mais il éprouve maintenant beaucoup de difficultés à contraindre les recteurs de rendre leur compte à leur sortie ; Georges Martin, teinturier, ancien recteur, n'a pas rendu le sien et doit une somme importante ; les intérêts de l'Hôtel-Dieu ne sont pas toujours bien défendus, notamment contre le sieur Flouvat qui a entrepris sur les biens de ladite maison (14 septembre 1734) ; lettre de M. Madur communiquant à l'intendant la lettre qu'il écrit au procureur général. - 3. Lettre du même sur la nomination de Blaise Brugeron comme recteur ; il s'y est opposé parce que ledit Brugeron doit encore une aumône de 500 livres à laquelle il a été condamné ; mais les "républicains" l'ont emporté (29 avril 1739).

        Dates extrêmes : 1734-1739
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 1007     Ambert, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu du bureau de l'Hôtel-Dieu d'Ambert par Claudine Calliet, veuve de Jean Chelles, vivant recteur de l'hôpital d'Ambert, et comme tutrice de leurs enfants, des dépenses et recettes de ladite maison pendant les années 1737 et 1738 ; - compte rendu au bureau de l'Hôtel-Dieu d'Ambert par Guillaume Pechier, marchand de ladite ville, recteur de l'Hôtel-Dieu, des recettes et dépenses pour les années 1743 et 1744 ; - lettre de l'intendant demandant pour quelles raisons il n'a pas été rendu de comptes pour les exercices 1736-1737, 1739-1740, 1741-1742 ; - état des hôpitaux, bureaux de charité et fondations d'aumônes dans la correspondance de Viverols, subdélégation d'Ambert.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 8 pièces, papier.

      • 1 C 1008     Ardes, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte que rend M. Bernard Chanonat, marchand tanneur de cette ville, ci-devant administrateur et trésorier de l'hôpital, de sa gestion pour les années 1746-1751.

        Dates extrêmes : 1750-1752
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 7540     Ardes, hôpital : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1. Lettre de M. Lafont de Saint-Marts au sujet d'une fille qui avait fait un contrat avec les administrateurs de l'hôpital, en l'année 1760, par lequel elle donnait 300 livres, s'engageait à demeurer à l'hôpital et à servir les pauvres ; les administrateurs, de leur côté, devaient la nourrir et l'entretenir tant en santé qu'en maladie ; elle est devenue infirme et manque de tout ; il serait à propos de la laisser sortir en lui rendant sa dot ; M. Lafont de Saint-Marts a appris, à cette occasion, que l'hôpital a un revenu honnête, qu'on n'y reçoit jamais plus de 3 ou 4 malades, et que les administrateurs et le trésorier tournent les revenus à leur profit et ne rendent jamais de compte (s.d. postérieure à 1760).

        Dates extrêmes : [1760]-[1789]
        Importance matérielle : 1 pièce, papier.

      • 1 C 1009     Arlanc, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Lettre d'envoi par M. Teyras, subdélégué à Saint-Amant-Roche-Savine, des deux derniers comptes de l'hôpital d'Arlanc, le 5 avril 1752 ; - extrait des comptes de 1750 et 1751 rendus par la sœur gouvernante du bureau de l'hôpital en 1751.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 943     Aurillac, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Correspondance entre MM. Amelot de Chaillou ; de la Grandville, intendant d'Auvergne ; le cardinal de Gesvres ; Sadourny et les administrateurs de l'hôpital d'Aurillac au sujet d'une réunion d'aumônes demandée en faveur de cet établissement ; - mémoire à ce sujet de M. Sadourny, subdélégué ; - projet d'arrêt. - Requête des administrateurs de l'hôpital demandant un secours de 2 000 livres pour construire un mur de clôture et d'autres secours pour subsister ; ils rappellent que, sous M. de la Grandville, ils recevaient régulièrement 200 livres par mois ; lettre du cardinal de Gesvres appuyant cette demande ; - requête des administrateurs, 1736, demandant la protection de l'intendant dans un procès que soutient l'hôpital contre François Courtin, au sujet d'un legs de 6 000 livres qui leur a été fait par M. de la Rodde de Senezergues ; - lettres de M. Delort, 1736-1737, demandant des secours pour l'hôpital.

        Dates extrêmes : 1729-1737
        Importance matérielle : 21 pièces, papier.

      • 1 C 944     Aurillac, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Decebié, concernant un legs de 3 000 livres fait par Emeric Gineste au profit des pauvres de Pleaux, legs dont l'Hôtel-Dieu d'Aurillac a demandé le transfert à son profit ; - lettre du sieur Breu, du 4 septembre 1746, demandant l'homologation d'une délibération prise par le corps commun d'Aurillac qui le nomme médecin de son Hôtel-Dieu. - Procès-verbal de l'assemblée générale tenue le 27 novembre 1751 en la ville d'Aurillac : considérant qu'on a déjà dépensé 12 000 livres du capital des pauvres, que la misère augmente chaque jour et que les pauvres de l'Hôtel-Dieu sont sans linge et sans habits, la ville décide d'établir pour six années un double droit sur les vins et liqueurs ; homologation par M. de Moras, intendant, à charge par les habitants de se pourvoir pour obtenir un arrêt du Conseil ; - correspondance à ce sujet entre MM. de Boullongne, intendant des finances ; de la Michodière, intendant d'Auvergne ; Jean-Sébastien de Barral, abbé et comte d'Aurillac ; Verdier de Puycastel, lieutenant général au bailliage et siège présidial de la même ville ; M. de Boullongne est favorable à la demande. - Lettre de M. Verdier de Puycastel, demandant le règlement qui concerne les soldats malades envoyés dans les hôpitaux, un grenadier du régiment Royal-Comtois étant demeuré de force dans l'hôpital d'Aurillac, sans être malade, 1756 ; - lettre de M. Pagès de Vixouzes, du 22 février 1762, concernant une demande adressée par l'hôpital à M. l'évêque de Troyes, pour profiter d'une libéralité de la demoiselle Faure ; - requête des administrateurs de l'hôpital demandant que le domaine de Cuelhe, appartenant à cette maison, soit cotisé à 3 livres, comme par le passé ; lettres de l'évêque de Troyes appuyant cette demande, 1766-1767.

        Dates extrêmes : 1744-1767
        Importance matérielle : 20 pièces, papier.

      • 1 C 7541     Aurillac, hôpital : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1. Lettre de M. Delort au sujet de la nomination de M. l'abbé de Barral à l'évêché de Castres ; l'intendant s'était proposé, pour subvenir aux besoins de cet hôpital, d'augmenter le droit d'entrée du vin de 10 sols par barrique, et de lui attribuer cette augmentation ; il est bien à désirer que cette mesure puisse être réalisée ; il remercie l'intendant du bien qu'il a déjà fait à l'hôpital (26 novembre 1752). - 2. Mémoire des constructions qu'il serait nécessaire de faire à l'hôpital d'Aurillac et pour lesquelles on pourrait employer partie des sommes destinées par la déclaration du 24 juillet 1724 pour la destruction de la mendicité (s.d.).

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 7703     Aurillac, hôpital : agrandissement.
        Présentation du contenu :

        1-2. Lettre de M. Rivet, directeur du temporel et trésorier de l'hôpital d'Aurillac, représentant que les trois deniers pour livre imposés en faveur des hôpitaux produisent dans l'élection d'Aurillac une somme de 4 000 livres ; cependant l'hôpital ne reçoit que 2 500 livres ; il ne peut suffire à ses charges, étant en même temps Hôtel-Dieu et le seul choisi pour renfermer tous les pauvres de l'élection, sains ou malades, et tous les passants et soldats ; il est indispensable de faire construire un nouveau corps de logis, et l'on emploierait à cet usage les arrérages de l'imposition si l'intendant veut bien les faire payer (s.d.) ; état desdits arrérages ; M. Trudaine répond que les fonds qui se lèvent pour les hôpitaux forment une masse commune dont le roi fait la distribution ainsi qu'il le juge à propos ; l'Auvergne ne reçoit que 25 000 livres par an et M. Trudaine a peine à répondre à toutes les demandes ; il consent à accorder 800 livres, et verra à son prochain département en quel état se trouve l'hôpital d'Aurillac. - 3. Lettre de M. Fortet annonçant l'envoi des plans et devis estimatif dressés par le sieur Lescure pour les travaux à faire à l'hôpital d'Aurillac ; il supplie l'intendant de ne pas perdre de vue cette affaire (14 janvier 1730). - 4-8. Deux plans et coupe des bâtiments proposés (sans signature et sans date). - 9-11. Autres plans, coupe et élévation (non signés, s.d.). - 12. Lettre des administrateurs de l'hôpital annonçant l'envoi de divers plans et dessins ; ils ont adressé, il y a huit jours, celui du sieur Lescure ; ils prient M. Trudaine de choisir celui qu'il jugera le mieux convenir aux besoins pressants de l'hôpital (20 janvier 1731) ; réponse de l'intendant. - 13-15. Plan des bâtiments, cour et jardins de l'hôpital d'Aurillac, tels qu'ils sont au rez-de-chaussée, dressé par M. Lescure, ingénieur (9 novembre 1730) ; plan par le même d'un projet pour l'agrandissement et les réparations de l'hôpital (9 décembre 1730) ; devis des travaux à faire pour l'exécution du plan ci-dessus. - 16. Lettre à ce sujet de M. Fortet assurant que le sieur Lescure a fait de son mieux et employé tout son savoir ; M. Dorinière a fait exécuter un autre projet qui peut avoir son mérite, mais qui aurait l'inconvénient de coûter beaucoup plus (27 décembre 1730). - 17-18. Lettre de M. Delort relative : à l'édit portant création des offices de commissaires et greffiers aux inventaires, qui n'a pas eu d'exécution à Aurillac, au procès de Mme de Saunier contre M. de La Valette, enfin à l'hôpital d'Aurillac si encombré qu'on est obligé de tenir en prison les mendiants qu'on arrête ; il entretient aussi l'intendant du projet formé pour "l'arrondissement" des sièges de justice (3 avril 1731) ; réponse de M. Trudaine : il annonce avoir insisté auprès du Chancelier pour obtenir des lettres de grâce en faveur de MM. de La Valette ; il pense accorder une gratification de 400 livres à l'hôpital ; quant au projet d'arrondissement, il attend sans impatience le mémoire de M. Delort, car ce n'est pas une affaire à terminer en un moment (9 avril).

        Dates extrêmes : 1730-1731
        Importance matérielle : 18 pièces, papier, dont 8 plans conservés sous les cotes 22 Fi 202-209

      • 1 C 1010     Aurillac, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte des recettes et dépenses de l'Hôtel-Dieu d'Aurillac pour les années 1750-1751, rendu par le sieur Charmes, administrateur et receveur ; - état des aumônes fondées dans la subdélégation d'Aurillac : Vezac, Saint-Gérons, Raulhac, Naucelles, Reilhac, Lascelle, Parlan, Roumegoux, Marcoles, Montsalvy ; - états de distribution des aumônes de Lascelle, Roumegoux et Montsalvy.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 14 pièces, papier.

      • 1 C 1011     Besse, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Godivel, subdélégué, adressant l'état des aumônes fondées dans sa circonscription ; - lettre de M. Gros, curé de Saint-Floret ; - état des aumônes fondées dans la subdélégation de Besse : Saint-Barthélemy-d'Aidat, Saint-Floret, Montaigut-sur-Champeix ; - état de la confrérie de la charité établie à Saint-Nectaire par les missionnaires.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 945     Billom, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Ordonnance de paiement en faveur de l'hôpital d'une somme de 250 livres pour le terme de 1709 de la rente annuelle que lui doit la ville de Clermont. - Exploit pour le sieur Joseph Chamerlat, docteur en médecine, contre le sieur Lasteyras, premier consul et, en cette qualité, administrateur de l'hôpital, par lequel le sieur Chamerlat fait opposition à un délibératoire du 23 janvier 1737, dans lequel la ville a nommé le sieur Huguet pour faire conjointement avec lui les fonctions de médecin des pauvres dudit hôpital et de la ville de Billom ; - requête adressée à l'intendant par le sieur Chamerlat, requêtes des consuls et syndics de Billom à l'intendant ; procès-verbaux des assemblées générales des habitants des 25 janvier et 3 mars 1737 ; ils protestent contre les assertions du sieur Chamerlat, prétendent avoir le droit de lui adjoindre un collaborateur pour le bien des pauvres, même de le destituer ou de lui retirer la faveur de modération de taille à 30 livres qu'ils lui ont accordée. Rien n'indique dans le dossier comment s'est terminée l'affaire. - Lettre de M. Delagardette, 1769, renvoyant à l'intendant un dossier composé des pièces qui suivent : - requête des administrateurs de l'Hôpital-général de Billom, en 1753, demandant une cote d'office pour leur domaine de Vitrac, sis dans la paroisse de Bouzel ; - copie des lettres patentes de juillet 1750, portant confirmation de l'hôpital de Billom, fondé en 1240 par Hugues Aycelin, cardinal, évêque d'Ostie, et dont la fondation fut acceptée par l'évêque, le chapitre et le corps commun des habitants en 1304 ; - arrêt d'enregistrement au Parlement desdites lettres patentes, le 19 juin 1752.

        Dates extrêmes : 1714-1769
        Importance matérielle : 21 pièces, papier.

      • 1 C 7542     Billom, hôpital : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1. Lettre de M. de Saint-Florentin adressant à l'intendant, pour avoir son avis, un mémoire par lequel le sieur Morin, l'un des administrateurs de l'hôpital de Billom, sollicite des lettres patentes confirmatives de l'établissement de cette maison (24 janvier 1750). - 2. Lettre de M. Bouchard-Dessalles à M. de La Gardette, subdélégué à Billom, au sujet d'une enfant qu'on envoyait à l'hôpital et qui n'a pu faire le voyage (Grenier, 15 septembre 1753), cachet aux armes.

        Dates extrêmes : 1750-1753
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 1012     Billom, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte des recettes et dépenses de l'hôpital de Billom pour les années 1749, 1750 et 1751, rendu aux administrateurs par Me Jean Caillon, avocat en Parlement, trésorier dudit hôpital ; - compte rendu par Jeanne Quinée, gouvernante de l'hôpital pour la même période ; - état des aumônes et charités fondées dans les paroisses de la subdélégation de Billom : Mezel, Saint-Pierre-de-Moissat, Chauriat, Bouzel, Vassel, Vertaizon, Mirefleurs, Saint-Georges, Saint-André-de-Busséol.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 11 pièces, papier.

      • 1 C 946     Blesle, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Chavagnac, recommandant un placet par lequel les s•urs de l'hôpital demandent qu'on leur passe en non-valeurs une cote de 17 livres 17 sols sur une vigne leur appartenant à Blesle ; - M. Rochette, après avoir pris connaissance des lettres patentes du roi pour l'établissement dudit hôpital est d'avis de leur accorder cette demande.

        Dates extrêmes : 1737
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 1013     Blesle, Hôtel-Dieu : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu par le sieur Prunière, administrateur de l'Hôtel-Dieu de Blesle, de sa gestion pour les années 1748 et 1749.

        Dates extrêmes : 1751
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 947     Brioude, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Rochette, subdélégué, du 26 décembre 1724, au sujet de la taxe des denrées et des réparations qu'on se propose de faire à l'hôpital ; M. de Vic en a dressé un devis ; - note, sans date, sur une requête de l'Hôtel-Dieu de Brioude qui demande l'attribution d'une fondation de 3 à 4OO livres faite pour l'établissement d'un Hôtel-Dieu dans la ville d'Ardes ; les revenus n'ayant pu être utilisés pour cet objet se sont accumulés depuis vingt ans ; - état des pauvres malades qui sont à l'hôpital en 1730 et de ceux qui y ont été conduits par les archers ; ordonnance de 200 livres et envoi de couvertures de laine en faveur de l'hôpital ; - lettre du sieur Dalbine, demandant l'autorisation de laisser sortir le nommé La Violette, soldat au régiment de Monconseil, qui veut aller prendre les eaux du Mont-Dore, 1734 ; - lettre du bureau demandant à l'intendant de confirmer la nomination qu'ils ont faite en 1735 des sieurs Lemond, comme administrateur, Nozerines comme trésorier et Fournet comme secrétaire de l'hôpital ; - lettre du sieur Lemond, premier administrateur de l'hôpital, 1736, relative au sieur Planche, déchargé de l'office de trésorier, à cause de sa charge de changeur qui lui vaut exemption ; - lettres de M. Magaud, administrateur, 1749, demandant pour l'hôpital le privilège exclusif de vendre de la viande pendant le carême ; mémoire de M. de Mombriset, subdélégué ; - lettre de l'intendant à M. le major du régiment de Bezons ; il l'invite à payer la dépense d'un de ses cavaliers malades qu'il a envoyé de Paulhaguet à l'hôpital de Brioude.

        Dates extrêmes : 1724-1751
        Importance matérielle : 19 pièces, papier.

      • 1 C 7543     Brioude, Hôtel-Dieu : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1. Lettre de M. de Mombriset, subdélégué, au sujet d'un placet que les administrateurs de l'Hôtel-Dieu de Brioude ont envoyé à M. de Boullongne à l'effet d'avoir un chirurgien assuré audit Hôtel-Dieu ; le sieur Bourleyre, ancien chirurgien-major de Flandre, qui a rendu à Brioude de grands services, est sur le point de partir (22 novembre 1752). - 2. Lettre de M. Couguet, médecin, au sujet des difficultés qu'il a avec le sieur Pissis pour le service de l'Hôtel-Dieu (23 juillet 1758).

        Dates extrêmes : 1752-1758
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 948     Brioude, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Mombriset demandant, 1752, que le produit des amendes de police soit donné à l'Hôtel-Dieu ; - lettres de M. Dalbine, avocat, administrateur de l'hôpital, relatives aux loyers des casernes dus à l'établissement ; à un enfant abandonné dont on demande l'admission à l'Hôtel-Dieu ; l'Hôtel-Dieu ne reçoit que des malades et des blessés, 1756 ; - lettre du sieur Cougnet, médecin, annonçant qu'il a fait opposition par devant l'intendant à la visite qu'a faite M. Pissis des malades de l'Hôtel-Dieu ; - mémoire de M. Dalbine sur la prétention qu'élève le chapitre de réformer l'administration de l'hôpital conformément à la déclaration de 1698, 1758 ; - lettre de M. de Mombriset demandant une place à l'hôpital des incurables de Clermont pour un jeune homme de sa subdélégation ; - mémoire du subdélégué, 1761, sur une requête de l'Hôtel-Dieu de Brioude qui se plaint d'une violation de son privilège exclusif de vendre de la viande pendant le carême ; - mémoire concernant l'Hôtel-Dieu de Brioude envoyé à la Société royale de médecine par le médecin Cougnet, établi à Brioude, 1780 ; - mémoires sur les maladies qui ont régné dans Brioude et à l'Hôtel-Dieu en 1780, adressés par M. Cougnet à la Société royale de médecine.

        Dates extrêmes : 1752-1780
        Importance matérielle : 19 pièces, papier.

      • 1 C 1014     Brioude, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Extrait de l'état envoyé du Conseil, contenant les diverses demandes faites par les administrateurs des hôpitaux d'Auvergne, avec en face de chaque demande l'avis du subdélégué.

        Dates extrêmes : 1749-1751
        Importance matérielle : 1 pièce, papier.

      • 1 C 1015     Brioude, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu devant le bureau de l'Hôtel-Dieu, par Me Helie Nozerines, apothicaire, trésorier dudit Hôtel-Dieu, de la gestion qu'il a faite conjointement avec feu Julien-Joseph Dalbine, pendant trois années, du 25 mai 1732 jusqu'en 1735 ; - état et dénombrement des biens, revenus et dépenses de l'Hôtel-Dieu de Brioude, en 1751 ; - état des aumônes fondées dans la subdélégation à La Mothe-Chilhac et à la Voulte.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 949     La Chaise-Dieu, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Olier, subdélégué de la Chaise-Dieu, recommandant à l'intendant une requête des administrateurs de l'Hôtel-Dieu qui demandent quelques faveurs sur les impositions de cette maison.

        Dates extrêmes : 1741
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 1016     La Chaise-Dieu, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Extrait de l'état envoyé de la cour concernant les diverses demandes faites par les administrateurs des hôpitaux d'Auvergne, avec l'avis du subdélégué de la Chaise-Dieu.

        Dates extrêmes : 1749-1751
        Importance matérielle : 1 pièce, papier.

      • 1 C 1017     La Chaise-Dieu, Hôtel-Dieu : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu des recettes de l'Hôtel-Dieu pendant les années 1734 à 1745 par Marie Vachier, marchand, trésorier dudit Hôtel-Dieu à Mgr le cardinal de Rohan, abbé commendataire de la Chaise-Dieu ; - compte rendu pour les années 1746 à 1750, par Pierre Richard, trésorier, à M. l'abbé de Chambonas, vicaire général de l'abbé.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 7 pièces, papier.

      • 1 C 950     Chaudesaigues, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Correspondance entre M. de Vigier et l'intendant, relativement à une somme de 200 livres, produit d'une amende qui est attribuée à l'hôpital de Chaudesaigues.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 951     Chomelis, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettres de M. Grangier, curé de Chomelis, et de M. Pellet, subdélégué à la Chaise-Dieu, au sujet des lettres patentes qu'on demande pour l'hôpital de Chomelis ; l'ancien hôpital ayant été entièrement détruit, M. Grangier a réussi à en établir un nouveau.

        Dates extrêmes : 1724-1725
        Importance matérielle : 3 pièces, papier

      • 1 C 1018     Chomelis, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu par Marie Donis, supérieure des filles associées de l'hôpital et directrice des revenus d'icelui pour les années 1750 et 1751.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 952     Clermont, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Requête des administrateurs demandant le paiement d'une somme de 1 562 livres 13 sols 2 deniers d'arrérages d'une rente qui leur est due par la ville de Clermont ; ils joignent à leur demande un état de distribution des sommes que doivent payer les échevins de Clermont en 1690, arrêté par M. Desmaretz de Vaubourg, intendant d'Auvergne ; - nouvelle requête des administrateurs en 1694, exposant qu'ils ont reçu des fermiers du droit d'entrée 1 634 livres 10 sols 2 deniers ; comme les droits d'entrée vont être mis en régie, ils demandent que la ville soit mise en demeure de leur payer le reliquat ; - lettres patentes du roi, du 28 avril 1725, portant règlement pour ce qui doit être observé dans le gouvernement et administration de l'Hôtel-Dieu de la ville de Clermont (Clermont, P. Boutaudon, 1728, in-4°, 8 pages) ; - mémoires concernant le refus que fait l'aide-major du régiment de la Reine dragons de payer à l'Hôtel-Dieu 687 livres 15 sols pour les 579 journées que le sieur Le Clerc, maréchal des logis, est resté audit Hôtel-Dieu en 1722 et 1723 ; - état des pauvres malades venus de l'hôpital général dans l'Hôtel-Dieu depuis le 7 septembre 1724. - Correspondance entre MM. de la Grandville, intendant d'Auvergne ; de la Houssaye et les administrateurs de l'Hôtel-Dieu, 1729-1730, au sujet d'un placet par lequel ces derniers demandent le rétablissement sur l'ancien pied des rentes constituées avant 1720 au profit de l'Hôtel-Dieu par la ville de Clermont, nonobstant l'arrêt du Conseil du 24 août 1720 ; - pièces produites à l'appui de cette demande : copie du procès-verbal de l'assemblée générale tenue en l'hôtel-de-ville de Clermont le 18 août 1720, décidant la conversion à 2 1/2 O/0 des rentes sur la ville avec faculté pour les rentiers d'exiger le remboursement ; copie du procès-verbal de l'assemblée générale du 15 septembre 1720, portant constitution d'une rente au principal de 25 000 livres à 3 0/0 au profit de l'hôpital Saint-Joseph et d'une rente au principal de 40 000 livres au denier 40 au profit de l'Hôtel-Dieu. - Mémoire pour le grand Hôtel-Dieu de Clermont contre le sieur Houllier, directeur des droits de contrôle, insinuations et amortissements ; l'Hôtel-Dieu prétent être exempt de payer ces droits en vertu des lettres patentes du 28 avril 1725 ; lettres des administrateurs, 1731 ; - ordonnance de police de M. Dufour, lieutenant général, en date du 19 janvier 1731, ordonnant que le débit de la viande sera fait le carême prochain par l'Hôtel-Dieu et l'hôpital général de Clermont-Ferrand, au prix de 5 sols la livre de la meilleure qualité (placard, Clermont-Ferrand, P. Boutaudon) ; - correspondance à ce sujet entre l'intendant et M. Dufour ; - lettre de M. Besseyre demandant l'entrée dans un hôpital de Clermont pour un jeune homme de la terre de Besse atteint d'un ulcère dans la bouche ; - lettre de Mme d'Alègre de Rupelmonde, demandant à M. Rossignol de faire placer une fille incurable dans un hôpital de Clermont ; - lettre de M. de Montboissier, 1741, demandant une place de garçon chirurgien à l'hôpital de Clermont-Ferrand, pour le sieur Vidal, de la Mothe, près Brioude ; - mémoire par M. de Vernines sur les rues qu'on se propose de percer dans l'intérieur de l'ancien Hôtel-Dieu ; - lettre de M. de Vernines sur le même sujet ; - lettre de M. de Féligonde, octobre 1780, annonçant que le bureau de l'Hôtel-Dieu a donné satisfaction à la ville ; il demande que l'on fasse payer à l'Hôtel-Dieu les sommes que la ville lui doit ; - état des journées des soldats, cavaliers, dragons et autres, malades, fiévreux, blessés et vénériens qui restaient le dernier du mois d'octobre 1788 à l'hôpital de la Charité de Clermont ; de ceux qui y sont entrés, qui en sont sortis ou qui y sont morts pendant les mois de novembre et décembre et de ceux qui y restent le premier janvier 1789.

        Dates extrêmes : 1693-1789
        Importance matérielle : 41 pièces, papier ; 1 placard conservé sous la cote 62 Fi 327.

      • 1 C 953     Clermont, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Recueil factice comprenant les imprimés suivants : dessein de l'établissement d'un hôpital général en la ville de Clermont-Ferrand (s.d. (vers 1658), 8 pages) ; - extrait des registres de la cour des Grands-Jours séante à Clermont, approbation du règlement de l'hôpital général, texte du règlement (30 janvier 1666, in-4°, 24 pages) ; - lettres patentes, septembre 1676, qui confirment les privilèges accordés à l'hôpital général lors de sa fondation en 1658, et par lesquelles est aussi confirmée l'union à cet hôpital de la donnerie d'Usson (Clermont-Ferrand, P. Boutaudon, 8 pages) ; - règlements en forme de suppléments faits par MM. les administrateurs de l'hôpital général de Clermont-Ferrand, du 23 janvier 1732 (Clermont-Ferrand, P. Boutaudon, 4 pages). - Lettres patentes de septembre 1776, avec mention de l'enregistrement au Parlement, en la Cour des Aides, à la sénéchaussée d'Auvergne et à l'hôtel-de-ville de Clermont (sans nom d'impr., in-4°, 7 pages) ; - les mêmes (Clermont-Ferrand, P. Boutaudon, 8 pages).

        Dates extrêmes : 1658-1732
        Importance matérielle : 4 pièces, papier.

      • 1 C 954     Clermont, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre des recteurs de l'Aumône générale et hôpital de la Charité de Lyon, du 22 avril 1706, répondant aux administraateurs de l'hôpital général de Clermont qu'ils ne paient aucuns droits de contrôle, sceau ou autres pour les actes qui sont expédiés au profit de leur maison, ni pour les apprentissages de leurs enfants ; extrait des registres du Conseil d'Etat, du 10 août 1706, confirmant les exemptions accordées, en 1672 et 1692, à l'hôpital de la Charité de Lyon ; - requête des administrateurs de l'hôpital général de Clermont-Ferrand, demandant à M. Le Blanc, intendant d'Auvergne, de donner un avis favorable sur la requête qu'ils ont présentée au Conseil, à l'effet d'obtenir confirmation des exemptions qui leur ont été accordées ; avis des maire, lieutenant et échevins de la ville de Clermont, 1708 ; - état de ce qui a été payé pour la dépense des insensés de l'hôpital général de Clermont, par ordre de MM. les intendants, depuis et y compris l'année 1710 jusqu'au 24 mars dernier 1718 ; - état de ce qui a été payé pendant la même période pour les enfants trouvés de l'hôpital général ; - reçu par l'économe de l'hôpital d'une amende de 100 livres due par le sieur Charbonnier, 1724 ; - requête des administrateurs de l'hôpital général demandant le paiement d'un exécutoire de 9 115 livres sur le domaine, alloué pour le premier trimestre de l'entretien des enfants trouvés ; M. Trudaine demande à vérifier cette somme, qui lui semble excessive ; - mémoire présenté à M. Trudaine par les administrateurs de l'hôpital ; - total des pauvres de toute espèce qui étaient dans l'hôpital le 31 décembre 1729, et de ceux qui sont entrés, sortis ou morts jour par jour pendant les mois de janvier, février et mars 1730 ; - état du montant du blé qui a été délivré par l'économe de l'hôpital général en exécution des ordres de l'intendant, du 7 mars 1731 ; - requête de M. Richard, curé de la paroisse de Chanonat, demandant une loge à l'hôpital pour une folle de sa paroisse.

        Dates extrêmes : 1706-1732
        Importance matérielle : 21 pièces, papier.

      • 1 C 955     Clermont, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Arrêt du Conseil d'Etat du 12 décembre 1730, attribuant à l'hôpital général la somme de 2 000 livres imposée pour chacune des quatre années de 1729 à 1732, sur les contribuables de la généralité de Riom, en faveur de la maison du Refuge ; en conséquence, on construira à l'hôpital général des bâtiments pour y recevoir les filles et femmes de mauvaise vie condamnées à être enfermées ; - correspondance à ce sujet de MM. Amelot de Chaillou ; Trudaine, intendant d'Auvergne, Dufraisse, administrateur ; - devis de la maison de force qui doit être construite dans l'enceinte de l'hôpital général ; - bail au rabais de ladite construction en faveur de François Corel, architecte à Clermont ; - en 1732, M. Trudaine demande une nouvelle imposition de 3 000 livres par an pendant trois années pour achever les travaux et l'installation de la maison de force ; - lettres de M. Orry, annonçant que dans l'état de répartition des secours que S.M. accorde aux hôpitaux pour 1733, l'Auvergne est comprise pour 25 000 livres ; accordant 8 000 livres sur les instances de M. Trudaine pour l'achèvement de la maison de force.

        Dates extrêmes : 1730-1733
        Importance matérielle : 16 pièces, papier.

      • 1 C 956     Clermont, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre du sieur Valeix, curé de Mezel, au sujet du nommé Et. Basset, orphelin, âgé de 12 ans, dont on demande l'internement à l'hôpital, sous prétexte de mauvaises inclinations ; - lettre de Mme de la Tour d'Auvergne de la Roche-Aymon, 1733, demandant l'entrée à l'hôpital de deux orphelins pauvres de la ville de Murat ; accordé ; - délibération de l'assemblée générale du bureau de l'hôpital, présidée par Mgr l'évêque, le 11 juin 1733 ; - état des revenus et charges de l'hôpital général de Clermont, arrêté le 1er septembre 1733 ; - lettre de M. Talemandier, subdélégué, de Langeac, 1734, au sujet du nommé Pierre Mathieu, de Saint-Cirgues, qui s'est évadé de l'hôpital où il avait été renfermé ; - état des arrérages dus à l'hôpital général en 1734 ; - état de plusieurs habitants de Chamalières et des environs qui ont des chevaux de charrette pouvant être employés au transport de la pierre qui doit être prise dans les ruisseaux aux environs de Chamalières pour paver la cour de l'hôpital, 1741 ; - requête du sieur Vazeilles, marchand à Clermont, demandant à être exempté, en faveur de sa charge de trésorier de l'hôpital, de la répartition qui doit être faite incessamment (1746) entre les marchands de ladite ville de la finance des offices d'inspecteurs qu'ils ont réunis à leur corps ; correspondance à ce sujet de MM. Rossignol et de la Grandville ; - lettre de M. Cheverlange, curé de l'église du Port, demandant une place à l'hôpital général pour un incurable ; - lettre de M. Lafont, demandant à l'intendant de faire enfermer dans l'hôpital général, un fils du sieur Perron, ancien élu de l'élection d'Issoire, qui donne dans tous les excès du libertinage ; - lettre de M. Langlois du Bouchet, du 6 février 1749, au sujet du privilège de l'hôpital général de vendre de la viande pendant le carême ; - requête des habitants du village de Lestomble, paroisse de Saint-Sauves, demandant l'entrée à l'hôpital général de 4 enfants pauvres et orphelins de 2 à 15 ans dont les deux aînés imbéciles ; - requête des bouchers, entrepreneurs de la fourniture de la viande pour le carême dans la ville de Clermont, se plaignant que les cavaliers en quartier dans cette ville se proposent de tenir boucherie ouverte ; - don d'une somme de 5 000 livres à l'hôpital général par M. Amariton du Plaisir, moyennant une pension viagère de 500 livres, le 13 juillet 1752.

        Dates extrêmes : 1733-1752
        Importance matérielle : 26 pièces, papier.

      • 1 C 957     Clermont, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Arrêt du Conseil d'Etat, du 18 février 1754, qui supprime l'hôpital des religieux de Saint-Jean-Baptiste de la Charité et l'hôpital de Saint-Joseph dit des Abandonnés, et réunit les biens de ces établissements à l'Hôtel-Dieu et à l'hôpital général ; à la suite, lettres d'attache, ordonnance de l'intendant et signification de l'arrêt aux intéressés (Clermont, P. Viallanes, in-4°, 4 pages) ; - requête du nommé Boderon, journalier à Clermont, demandant à être déchargé de la pension de son fils enfermé pour sa mauvaise conduite à l'hôpital général ; - lettre de M. de Pons, 1755, demandant l'entrée à l'hôpital pour deux insensés qu'il a dans sa terre des Pradeaux ; - extrait d'une sentence rendue le 28 septembre 1756, par M. Langlois du Bouchet, lieutenant-général, juge de police de Clermont-Ferrand, portant confiscation, au profit de l'hôpital général et de l'Hôtel-Dieu, de marchandises saisies (placard, Clermont, P. Boutaudon) ; - lettre de M. de Châteaufavier, datée d'Aubusson le 7 octobre 1756, et rappelant à l'intendant qu'à son passage en cette ville au printemps dernier, il a promis de placer dans l'un des hôpitaux de Clermont "le fils du nommé Malthaire, fabriquant de notre manufacture de tapisseries" ; - ordonnance en faveur de l'hôpital général pour arrérages, échus le 25 janvier 1763, d'une rente de 15 livres due par la succession de Jean Delaire, prêtre et chanoine de l'église Cathédrale ; - note de M. Bonfils indiquant qu'on ne peut recevoir à l'hôpital un fou furieux parce que les loges vacantes ne sont pas sûres, 1766 ; - mémoire de l'hôpital se plaignant que M. Langlois du Bouchet, lieutenant-général, veut les obliger de nettoyer les places où les pauvres sont en droit de faire placer des bancs et tables ; - ordonnance de M. Reboul, lieutenant-général de police, le 7 avril 1770, confirmant le droit de l'hôpital de mettre des bancs et tables dans les places publiques de la ville de Clermont et faubourgs les jours de foires et marchés (Clermont-Ferrand, Boutaudon, in-4°, 3 pages) ; - règlement général pour la direction et économie de l'hôpital général, fait en conséquence du pouvoir accordé aux administrateurs par les lettres patentes de 1676 (Clermont-Ferrand, 1773, in-4°, 122 et 10 pages) ; - lettre des administrateurs, du 30 août 1780, accusant réception de l'arrêt du Conseil d'Etat qui augmente les secours accordés à l'hôpital ; - accusé de réception d'un mandat de 1 200 livres pour les six premiers mois de 1788 de l'entretien des insensés, filles et femmes de mauvaise vie renfermés dans la maison de force de l'hôpital ; - état des sommes que l'hôpital doit payer annuellement, s.d. ; - correspondance relative aux demandes d'admission.

        Dates extrêmes : 1754-1788
        Importance matérielle : 29 pièces, papier ; 1 placard conservé sous la cote 62 Fi 328.

      • 1 C 1019     Clermont, Hôtel-Dieu : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu par Jean Juge, marchand, trésorier de l'Hôtel-Dieu, des recettes et dépenses de l'année 1749 ; - comptes rendus par le même en 1751.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 4 pièces, papier.

      • 1 C 958     Clermont, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Etat de la dépense faite au 20 juin 1730 pour la manufacture établie dans l'hôpital général ; - lettre de M. Dufraisse, du 15 décembre 1730, demandant une roue à filer du modèle qu'on avait soumis à M. de la Grandville avant son départ ; - lettre de l'intendant au curé de Saint-Sulpice, du 28 mars 1731, pour lui demander les deux rouets à filer la laine qu'il lui a promis pour l'hôpital général ; - projet d'établissement d'une manufacture de siamoises à chaîne de fil et à trame de coton ; lettre de M. Orry, contrôleur général, du 16 avril 1731, envoyant ce projet à M. Trudaine avec des échantillons de siamoises, il l'invite à essayer les rouets dont son prédécesseur envoya le plan à M. de la Grandville en septembre 1729 ; rouets à deux broches montées sur des platines en acier ; - lettre de M. Dufraisse adressant à M. Trudaine, un mémoire sur le projet ci-dessus ; - lettre de M. Trudaine à MM. Mégret et Delpech, leur demandant une avance de 7 à 8 000 livres pour l'établissement de la manufacture ; - correspondance de M. Trudaine avec M. de Saint-Maurice, intendant de Montpellier ; M. Trudaine lui demande de chercher dans les fabriques d'étoffes de laine de sa généralité un directeur capable de diriger la manufacture de l'hôpital général de Clermont ; M. de Saint-Maurice propose un sieur Cazaban ; - lettre de M. Trudaine à M. de Bernage au sujet d'achat de laines fait à Nîmes par l'hôpital.

        Dates extrêmes : 1730-1731
        Importance matérielle : 25 pièces, papier.

      • 1 C 959     Clermont, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Saint-Maurice, annonçant le départ du sieur Cazaban ; - lettre des administrateurs au sujet de l'arrivée du sieur Cazaban, directeur de la nouvelle manufacture ; - lettre de M. Dufraisse, administrateur de l'hôpital, exprimant à M. Trudaine ses craintes sur le sieur Cabazan ; - lettres de MM. Fontfreyde et Dufraisse et des administrateurs de l'hôpital, rendant compte des soins que s'est donnés le sieur Cazaban pour l'établissement de la manufacture ; - nouveau règlement de l'hôpital et plus particulièrement de la manufacture arrêté en bureau le 23 janvier 1732 ; M. Trudaine l'approuve mais invite les administrateurs à ne pas le faire imprimer avant d'avoir vérifié par l'expérience s'il n'a pas besoin d'être modifié et complété ; - état de la laine filée qui existe dans le magasin de l'hôpital général, le 2 juillet 1732 ; - lettre de M. Trudaine demandant à M. de la Grandville, intendant à Lille, deux livres de graines de garance et deux livres de graines de colza pour la manufacture de l'hôpital général.

        Dates extrêmes : 1732
        Importance matérielle : 16 pièces, papier.

      • 1 C 960     Clermont, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Mémoire des laines qu'il faut acheter pour le nouveau travail ; notes et devis pour la fabrication de ratines, droguets, draps de Ségovie, etc... ; - mémoire présenté à M. Trudaine, intendant d'Auvergne, par les administrateurs de l'hôpital général : ils se plaignent des droits de douane exagérés qu'on a imposés sur les étoffes de leur manufacture envoyées à Lyon ; - correspondance de MM. Trudaine et Mégret au sujet des premiers droguets fabriqués à l'hôpital général et qui sont de qualité défectueuse ; - lettre de M. Trudaine à M. Orry au sujet de l'établissement à l'hôpital de Clermont d'une manufacture de siamoises ; il demande un mémoire instructif sur la manière de fabriquer ces étoffes et l'envoi d'ouvriers habiles qui puissent servir d'instructeurs aux gens du pays ; - mémoire des administrateurs demandant l'exemption de droits à la douane de Montluçon pour 150 livres de laine qu'ils font venir du Berry ; correspondance à ce sujet de M. Trudaine avec M. Fagon et M. Dodart, intendant de Bourges ; - mémoire des laines qu'il faut acheter pour 1734.

        Dates extrêmes : 1733
        Importance matérielle : 20 pièces, papier.

      • 1 C 961     Clermont, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettre des administrateurs adressant à l'intendant un échantillon de drap blanc destiné pour les troupes, fabriqué à l'hôpital ; - mémoire du sieur Baron, 1734, au sujet de la manufacture de draps fins dont le sieur de la Cour avait proposé la création dans la ville ; il est d'avis d'encourager plutôt la fabrication des draps grossiers appelés feutres à l'usage des papetiers de la province ; - M. Orry envoie ce mémoire à l'intendant et lui demande son avis ; - lettre de M. Mégret fils, 1734, réclamant les 10 000 livres que son père a prêtées à l'hôpital ; - mémoire sur la manufacture de l'hôpital général ; - lettre de M. Orry, du 14 avril 1738, adressant à M. Rossignol un mémoire par lequel les administrateurs de l'hôpital demandent un secours de 20 000 livres et qu'on leur procure un débouché pour les étoffes qu'ils ont en magasin ; - correspondance du contrôleur général et de l'intendant, 1739, au sujet de la visite qu'a faite à l'hôpital le sieur de Theis, inspecteur ambulant des manufactures.

        Dates extrêmes : 1734-1739
        Importance matérielle : 19 pièces, papier.

      • 1 C 962     Clermont, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Mémoire de la main de M. Fontfreyde, inspecteur des manufactures, sur la situation de celle de l'hôpital vers 1750 ; - contestation entre les sieur Julien, marchand à Romans en Dauphiné et l'administration de l'hôpital, 1768, relativement à un envoi de laines mal lavées ; requête des administrateurs à l'intendant ; inventaire des pièces qui concernent cette affaire ; - mémoire sur une requête du sieur Domergue, qui demande l'autorisation d'établir à Clermont une manufacture de draps, ratines, étoffes de Ségovie, 1769 ; - correspondance entre MM. de Montaran et de Chazerat, 1786-1787, relativement au sieur Régnier, mécanicien, originaire de Sens, et précédemment entrepreneur à Poitiers d'une manufacture de toiles de coton ; M. de Chazerat lui a confié le soin d'établir à l'hôpital général des métiers à filer le coton et d'y former des élèves ; M. de Montaran annonce le refus du contrôleur général, la filature de coton semblant ne pas présenter d'intérêt pour l'Auvergne ; il vaudrait mieux encourager l'emploi des laines du pays ; M. de Chazerat répond que la filature du coton s'est introduite depuis 12 ou 15 ans dans sa généralité ; - certificat de M. de Chazerat, attestant que le sieur Régnier a construit à l'hôpital deux métiers à filer le coton, l'un dit ancienne mécanique anglaise, l'autre, nouvelle mécanique anglaise d'Arwrigt ; pièces de dépenses ; - lettre de M. Valadier, informant l'intendant du succès de la nouvelle machine ; lui donnant des renseignements sur le projet des administrateurs de faire inoculer les enfants trouvés.

        Dates extrêmes : 1750-1787
        Importance matérielle : 27 pièces, papier.

      • 1 C 963     Clermont, hôpital de la Charité : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Requête de Pierre Tardy, journalier à Clermont, demandant des secours à l'intendant.

        Dates extrêmes : 1759
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 964     Clermont, hôpital Saint-Joseph : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Ordonnance de M. de Maupeou, intendant d'Auvergne, du 22 septembre 1694, pour la visite de la maladrerie de Vic-le-Comte ; procès-verbal de visite par P. Chamboyssier, bailli et juge de la Comté d'Auvergne ; - lettre de M. l'abbé Delaire et des autres administrateurs à M. Trudaine, intendant d'Auvergne ; ils demandent que le roi veuille bien faire revivre une rente de 6 600 livres assignée sur l'hôtel de ville de Paris et dont M. d'Ormesson, alors intendant de la province, avait fait don à l'hôpital ; - état sommaire des revenus et des charges de la maison au 1er août 1731 ; - correspondance entre MM. Trudaine, Ribeyre et Delaire, au sujet de l'admission d'une paralytique à l'hôpital Saint-Joseph ; - lettre de M. de Merville, 1738, demandant l'admission d'un milicien malade dans un hôpital de Clermont.

        Dates extrêmes : 1694-1738
        Importance matérielle : 11 pièces, papier.

      • 1 C 1020     Clermont, hôpital Saint-Joseph : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Comptes de l'abbé Delaire, trésorier de l'hôpital : - années 1731 à 1733, compte rendu le 27 mai 1743 ; - années 1734 à 1736, compte rendu le 2 juillet 1743 ; - compte rendu le 8 juillet 1743 pour les années 1737 à 1739 ; - compte rendu le 3 août 1743 pour les années 1740 et 1741 ; - compte que rend par devant MM. les administrateurs de l'hôpital Saint-Joseph Michel Girard de la Bâtisse, prêtre chanoine de la cathédrale, administrateur dudit hôpital, gestion du 1er avril 1746 au 1er avril 1751.

        Dates extrêmes : 1751
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 1021     Clermont, Refuge : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte que rend devant les administrateurs du Refuge Claude Delaire, prévôt et chanoine de l'église cathédrale, supérieur et trésorier de ladite maison, des recettes et dépenses du 1er avril 1747 au 10 juillet 1749.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 7544     Clermont, hôpitaux : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1. Lettre de M. Dumont offrant ses services pour diriger la manufacture établie à l'Hôpital général de Clermont-Ferrand (25 novembre 1731) ; on lui répond qu'on a nommé un autre directeur. - 2. Liste des marchands de Clermont qui ont donné pour les pauvres de Bicêtre, le 1er février 1734. - 3-7. Lettre de M. Amelot demandant l'avis de l'intendant sur un placet par lequel les administrateurs de l'hôpital Saint-Joseph demandent la confirmation de cet établissement et la permission d'augmenter le nombre des lits pour y placer des incurables (14 avril 1782) ; observations de M. Albo de Chanat, subdélégué ; réponse de l'intendant ; lettre de M. Amelot annonçant que le Roi a approuvé le projet de règlement, mais refuse d'accorder l'exemption de taille pour les domaines de l'hôpital ; quant à l'exemption des droits d'entrée, elle pourra être accordée si la ville y consent, et à condition que l'on fixe la quantité de vin qui sera affranchie des droits (25 mai) ; lettre à ce sujet de l'intendant aux officiers municipaux (2 juin 1782). - 8-9. Lettre de l'intendant aux administrateurs de l'hôpital général, au sujet de la décision prise par eux de confier le gouvernement de la maison aux s•urs de Saint-Lazare (2 avril 1788) ; lettre du même au supérieur général de la congrégation de Saint-Vincent-de-Paul à Paris, annonçant qu'il approuve le projet et joignant ses instances à celles des administrateurs (17 avril 1788).

        Dates extrêmes : 1731-1788
        Importance matérielle : 9 pièces, papier.

      • 1 C 1022     Courpière, Charité : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Requête des administrateurs de la maison de Charité, adressée à l'intendant ; - extrait de l'état envoyé au Conseil, contenant les diverses demandes faites par les administrateurs des hôpitaux d'Auvergne ; - compte des recettes et dépenses de la maison de Charité, du 24 février 1750 au 6 novembre 1751, rendu par Antoine Foulhouze, trésorier.

        Dates extrêmes : 1749-1751
        Importance matérielle : 4 pièces, papier.

      • 1 C 965     Issoire, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Lafont, subdélégué d'Issoire, au sujet d'un procès qu'il soutient contre les administrateurs de l'hôpital relativement à la succession de M. Cohade, son beau-père ; - lettre concernant les exécutoires de 1733 pour les enfants trouvés ; - lettre de M. Lafont envoyant les états des enfants trouvés pour 1737 ; - lettre des administrateurs demandant copie d'un arrêt du conseil du 2 décembre 1732, qui attribue à l'hôpital une rente sur la maison presbytérale de Saint-Bonnet-le-Chastel ; - lettre de M. Aulteroche, au sujet de la demande d'exemption du logement des gens de guerre, formée pour le sieur Saulnier, trésorier dudit hôpital ; - lettre invitant les administrateurs à procéder aux élections réglementaires, 1741 ; - lettres de M. Guérin, 1755-1756, concernant l'établissement de la filature à Issoire et dans les villages voisins, et les soins que se donne M. Obrier pour l'étendre encore ; - requête des administrateurs de l'hôpital d'Issoire demandant l'incorporation à leur établissement des fonds destinés à l'hôpital de Saint-Germain-Lembron, lequel ne reçoit ni pauvres, ni malades, ni enfants trouvés ; - copie des lettres patentes d'avril 1674 en faveur de l'hôpital, collationnée le 15 octobre 1758 ; - déposition de témoins au sujet d'un fou furieux enfermé à l'hôpital d'Issoire, 1765 ; - délibération du bureau, du 4 mars 1771, acceptant la nommée Antoinette Gay, qui s'offre à former des élèves pour la fabrication de la dentelle ; les administrateurs en écrivent à l'intendant et lui demandent de retirer de leur maison, qui n'est pas un hôtel-dieu, deux malades incurables ; - requête des administrateurs demandant le paiement d'une somme de 2 000 livres pour la nourriture en 1783 des enfants trouvés.

        Dates extrêmes : 1731-1783
        Importance matérielle : 21 pièces, papier.

      • 1 C 7545     Issoire, hôpital général : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1-8. Requêtes des administrateurs de l'hôpital général d'Issoire remontrant que Sa Majesté, par lettres patentes d'avril 1674, portant établissement dudit hôpital, a voulu, entre autres choses, que toutes les aumônes fondées en ladite ville fussent réunies à la dotation de cette maison, et notamment celles qu'ont accoutumé faire l'abbé de ladite ville et les religieux ; ladite aumône a été suspendue depuis 1695 et l'on demande que l'intendant ordonne l'exécution des lettres patentes (s.d.) ; copie des lettres patentes de 1674 ; ordonnance de l'intendant prescrivant le renvoi de la requête à l'abbé et aux religieux d'Issoire (14 novembre 1698) ; exploits de signification ; réponse des religieux d'Issoire assurant qu'ils ne sont pas obligés à cette aumône, quoiqu'ils l'aient toujours faite de bon gré ; ils soutiennent que les lettres patentes n'ont pas été exécutées ; l'hôpital est dirigé par le sieur Thuel, curé, qui ne rend pas de comptes. - 9. Lettre de M. Lafont, subdélégué, au sujet de l'élection des administrateurs de l'hôpital, qui a été différée (15 septembre 1741).

        Dates extrêmes : 1698-1741
        Importance matérielle : 9 pièces, papier.

      • 1 C 966     Langeac, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Talemandier, subdélégué à Langeac, annonçant que la ville a dû nommer un nouveau directeur temporel de l'Hôtel-Dieu et envoyant à l'intendance la réponse de M. de Laval, 1737 ; - lettre de M. Marie, subdélégué, attestant que, pendant le mois de novembre 1750, il n'est entré aucun soldat malade à l'hôpital de Langeac, qui est le seul de cette subdélégation.

        Dates extrêmes : 1737-1750
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 967     Lezoux, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Mémoire de M. Tournadre, prêtre et prévôt du chapitre de Lezoux, et en cette qualité premier directeur né et président du bureau de l'Hôtel-Dieu, au sujet du désordre qu'y a introduit le sieur Juillard, procureur d'office, nommé administrateur en juillet 1732 ; - lettre de M. Tournadre, adressant le mémoire ci-dessus à M. Trudaine, intendant ; - lettre de M. de Ribeyre, à qui M. Trudaine a communiqué le mémoire du sieur Tournadre.

        Dates extrêmes : 1732
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 1023     Lezoux, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Comptes rendus par Gabriel Dupuy, notaire royal, aux administrateurs des rentes des pauvres de ladite ville pour 1745 et 1746 ; - compte rendu par Taurin Gaubert, notaire royal, pour les années 1746 à 1750 ; - état des aumônes fondées dans la subdélégation de Lezoux.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 12 pièces, papier.

      • 1 C 1024     Marcenat, Charité : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Lettres de M. de La Rochefoucauld, datées des 18 juin et 17 août 1752, protestant contre la prétention de l'hôpital de Besse qui veut se faire attribuer les revenus de la Charité de Marcenat ; - comptes de la distribution faite aux pauvres de Marcenat en 1749 et 1751, des revenus de la Charité de cette ville.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 7546     Marcenat, hôpital : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1-11. Copie d'un placet présenté à M. de Saint-Florentin par les curé, juge, officiers et principaux habitants de Marcenat-Aubijoux, demandant la confirmation et l'érection en hôpital d'une charité fondée audit lieu en 1695 par Hélène de Reimond, épouse de M. de La Rochefoucauld, comte de Gondras, et augmentée depuis par les dons de plusieurs bienfaiteurs ; lettre de M. de Saint-Florentin demandant l'avis de l'intendant (12 mai 1731) ; lettre de M. Barbat du Closel recommandant cette requête (29 mai) ; lettre dans le même sens de M. de La Rochefoucauld (30 mai) ; mémoire fourni par M. de Mallessaigne, subdélégué à Bort, défavorable à l'établissement projeté, parce que la maison donnée par la dame de Gondras n'est pas propre à former un hôpital ; il y a en tout 3 femmes infirmes et les lits fondés à l'hôpital de Clermont ne sont jamais remplis, soit faute de sujets, soit à cause de la répugnance des habitants de ce pays pour les hôpitaux ; enfin, les revenus de cette charité, qui peuvent aller à 600 livres sont dilapidés par les administrateurs ; c'est même pour cela qu'ils demandent des lettres patentes, afin qu'il soit plus difficile de leur faire rendre des comptes ; lettre d'envoi dudit mémoire (28 juin 1731) ; lettre de l'intendant demandant à M. Amelot de Chaillou de lui adresser copie d'une loi qui réunit aux hôpitaux généraux les maladreries et autres charités non fondées en vertu de lettres patentes, et qu'il n'a pu trouver dans ses bureaux (7 juillet) ; requête de Renée Morin, créancière de la charité de Marcenat ; lettre à ce sujet de l'intendant à M. Barbat du Closel (9 juillet) ; lettre de l'intendant expliquant à M. Amelot de Chaillou pour quelles raisons (celles indiquées par le subdélégué de Bort) il ne juge pas à propos d'établir un hôpital à Marcenant ; il lui semble préférable de réunir les biens de cette charité à l'hôpital de Clermont (29 août 1731) ; réponse de M. Amelot de Chaillou (18 septembre 1731). - 12. Lettre de M. de La Rochefoucauld insistant pour l'obtention des lettres patentes demandées (8 mai 1732) ; l'intendant répond que le contrôleur général fera sans doute ce que désire M. de La Rochefoucauld.

        Dates extrêmes : 1731-1732
        Importance matérielle : 12 pièces, papier.

      • 1 C 968     Maringues, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Correspondance entre l'intendant et MM. Champagnol, curé de Maringues ; Brassier, bailli ; Gros, subdélégué, au sujet de la nomination, faite le 5 janvier 1755, du sieur Vauzelle, prêtre, pour premier administrateur de l'Hôtel-Dieu ; l'intendant annule la nomination par ordonnance du 23 mars 1755 ; - procès-verbaux de l'assemblée tenue le 6 avril 1755 pour procéder à une nouvelle élection ; mémoires sur une contestation soulevée à cette assemblée entre le curé et les officiers de justice d'une part, et l'échevin perpétuel et les consuls en exercice d'autre part, au sujet de la préséance ; - précis des griefs du sieur Champagnol, curé ; - procès-verbal dressé par M. Brassier des violences exercées dans l'assemblée du bureau du 29 juin ; - lettre de M. Gros, subdélégué, demandant l'homologation d'une délibération de la ville, du 31 décembre 1757, pour l'attribution à l'hôpital de matériaux que l'on pille chaque jour.

        Dates extrêmes : 1755-1757
        Importance matérielle : 14 pièces, papier.

      • 1 C 7547     Maringues, Hôtel-Dieu : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1. Lettre de M. Lorut, curé de Maringues, remerciant l'intendant de ce qu'il a bien voulu faire pour les pauvres de l'hôpital de cette ville (25 juin 1731). - 2-4. Lettre de M. Servoingt, administrateur de l'hôpital, se plaignant que le sieur Duvergier, nommé avec lui à cette charge, se refuse à en faire les fonctions ; lettres à ce sujet de l'intendant à M. Gros (mars-mai 1752). - 5-6. Mémoire et requête de Bergounioux, administrateur, au sujet d'un legs fait à l'hôpital par Amable Gros, veuve Mayet (1754). - 7-12. Acte signifié aux administrateurs de l'hôpital par le sieur Champagnol, curé de Maringues et premier directeur dudit hôpital, contenant un règlement proposé pour la réforme de ladite maison (23 juin 1755), réponses des administrateurs en marge de chaque article ; correspondance de l'intendant avec M. Gros ; ce dernier pense, contrairement à l'avis de l'intendant, que les réformes proposées par le curé ne peuvent qu'augmenter le désordre trop réel qui règne à l'hôpital, mais qui n'est pourtant pas au point où le prétend le sieur curé ; lettre de M. Grimardias, administrateur, se plaignant que le curé ait traité les membres du bureau de voleurs, de faquins et de camisards (1er septembre 1755). - 13-16. Lettre de MM. Champagnol, curé de Maringues ; Brassier, bailli, et Chappelle, procureur d'office, annonçant que, s'étant pourvus au Parlement contre les abus qui se passaient dans l'administration de l'hôpital, ils viennent d'obtenir un arrêt de règlement, et se plaignant que le sieur Gros, subdélégué, a fait convoquer une assemblée de ville pour faire échec audit arrêt (26 janvier 1756) ; copie de l'arrêt du Parlement ; délibération du bureau de l'hôpital relative à la donation de la veuve Mayet (1er février 1756) ; lettre à ce sujet de M. Gros. - 17-22. Réponses du curé Champagnol aux objections qu'on a élevées contre son mémoire et extraits de pièces justificatives dudit mémoire ; lettre d'envoi de M. Champagnol du 28 juillet 1761 ; lettre de M. de La Crène donnant son avis sur la question ; lettre de l'intendant déclarant à M. Champagnol qu'il peut suivre son instance en Parlement ; quant au bâtiment dont les administrateurs ont entrepris la construction, ils y sont autorisés par une délibération en règle ; enfin, l'intendant s'occupera de la reddition des comptes des administrateurs quand le moment en sera venu (29 novembre 1761). - 23. Copie d'arrêts et de lettres patentes en faveur de l'hôpital de Maringues (1711 et 1767).

        Dates extrêmes : 1731-1767
        Importance matérielle : 23 pièces, papier.

      • 1 C 969     Mauriac, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettres de M. de Tournemire, subdélégué, annonçant la nomination du sieur Trizac comme économe de l'hôpital ; - requête du sieur Thoury, désigné pour l'économat en 1760 et qui sollicite sa décharge ; il signale à l'intendant le désordre qui règne dans l'administration des biens des pauvres ; - lettre de M. de Tournemire, du 2 décembre 1760, sur la mauvaise administration de l'hôpital.

        Dates extrêmes : 1755-1760
        Importance matérielle : 7 pièces, papier.

      • 1 C 1025     Mauriac, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Mémoire concernant les dons qui ont été faits pour le soulagement des pauvres de Mauriac, pour répondre au mémoire du Conseil adressé aux administrateurs par ordre de M. l'intendant ; - mémoire anonyme relatif à l'hôpital de Mauriac ; - réponse des administrateurs contestant les assertions du précédent mémoire ; - extraits de deux reconnaissances d'un terrier appartenant aux Bénédictins de Mauriac, 1474, où l'on trouve mention de l'hôpital.

        Dates extrêmes : 1749-1751
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 1026     Mauriac, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu par Madeleine de la Farge, veuve de Me Jean Chappe, avocat, ci-devant économe de l'hôpital de Mauriac, de l'administration de ce dernier du 9 juillet 1717 jusqu'au 27 janvier 1731 ; - compte rendu par Guillaume Pomeyrol de 1731 à 1736 ; - correspondance de M. de Tournemire, subdélégué, au sujet des comptes à rendre par le sieur Offroy pour les années suivantes ; - compte rendu, en 1752, par-devant MM. J. Bonnefon, prêtre, docteur en Sorbonne, curé de Mauriac ; Danjolie, Broussol et Andrieu, consuls, administrateurs de l'hôpital ; par Robert Offroy, notaire et greffier en la justice ordinaire de la ville de Mauriac, de sa gestion de 1736 à 1751 ; - mémoires et lettres des sieurs Bonnefon, Garnier, de Tournemire, relatifs à l'apurement des comptes du sieur Offroy ; - mémoire de protestation du sieur Offroy.

        Dates extrêmes : 1751-1755
        Importance matérielle : 20 pièces, papier.

      • 1 C 1027     Maurs, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu aux administrateurs de l'hôpital de Maurs par Pierre Ginaillac pour les années 1749 et 1750.

        Dates extrêmes : 1751
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 970     Montaigut-en-Combraille, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Montcloux, subdélégué, au sujet d'un brigadier malade de la compagnie de Nanclas dont on demande l'entrée à l'hôpital.

        Dates extrêmes : 1723
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 1028     Montaigut-en-Combraille, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Extrait des registres de recette et dépense de Gilbert Tallon, receveur des années 1742 à 1749 ; - journal de la recette et dépense faites par Me Antoine Chevalier, directeur de l'Hôtel-Dieu, de juillet 1750 au 6 octobre 1751 ; - état des aumônes et charités fondées dans la subdélégation : La Crouzille.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 971     Montferrand, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Mémoire sur une nomination d'administrateurs à l'hôpital de Montferrand faite d'abus par les consuls de 1724.

        Dates extrêmes : 1724
        Importance matérielle : 1 pièce, papier.

      • 1 C 1029     Montferrand, Hôtel-Dieu : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte des recettes et dépenses de l'Hôtel-Dieu pour 1750 et 1751, présenté par M. Fraisse.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 972     Murat, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Mémoire pour l'hôpital de Murat contre M. de Severat : François de Severat ayant par son testament du 19 février 1649, légué à l'hôpital une somme de 2 160 livres, cette somme fut laissée entre les mains de son fils Louis de Severat, qui s'obligea à en payer la rente, en attendant que le capital pût être employé en biens fonds suivant la volonté du testateur. En 1720, M. de Severat décida la ville par surprise à accepter le paiement de la somme en billets de la Banque ; - lettre de M. Teillard, 1732, demandant pour l'hôpital les vieux draps des casernes qui ont été remplacés ; accordé ; - lettre de M. Teillard de Chabrier, père du subdélégué de Murat, à M. Trudaine en 1733, au sujet des sommes dues à l'hôpital par la ville de Murat et relativement aux droits de péage dont jouit M. de Montboissier dans sa terre de Dienne ; - nouvelle lettre du même en 1735 au sujet des 25 000 livres dues par la ville à l'hôpital ; - lettre de MM. Danty, juge de la prévôté royale de Murat ; de Chazelles, lieutenant particulier et Danty, procureur du roi au même siège, demandant à l'intendant de ne pas homologuer une délibération des consuls de Murat, de 1737, qui nomme M. Danty, juge, administrateur onéraire (sic) de l'hôpital ; ils prétextent qu'étant juges naturels des comptes des hôpitaux, ils ne peuvent être parties dans ces mêmes comptes ; - correspondance de MM. Rossignol, intendant d'Auvergne ; Danty, premier administrateur de l'hôpital de Murat ; Beaufils, receveur des octrois et revenus patrimoniaux de la ville de Saint-Flour, au sujet des sommes dues par ladite ville de Saint-Flour à l'hôpital de Murat ; - ordonnances de paiement en faveur de l'hôpital, 1738 ; - état des soldats malades reçus à l'hôpital de Murat en 1744 ; lettre d'envoi de M. Danty, administrateur.

        Dates extrêmes : 1725-1744
        Importance matérielle : 23 pièces, papier.

      • 1 C 1030     Murat, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Extrait de l'état envoyé par M. de Boullongne, contenant les diverses demandes faites par les administrateurs des hôpitaux, avec les observations de M. Danty ; - compte rendu des recettes et dépenses de l'hôpital du 31 novembre 1731 jusqu'au 1er octobre 1737, par Me Pierre Teilhard de Chabrier, lieutenant-général au bailliage d'Andelat, et René de la Rocque, bourgeois de la ville de Murat ; - compte des recettes et dépenses, du 8 décembre 1737 jusqu'au 4 mai 1745, par Jean Danty, fils et héritier de feu Me Guillaume Danty, juge, prévôt royal de la ville et vicomté de Murat, et Jacques Anglards, marchand ; - état des aumônes fondées dans la subdélégation : Murat, aumône dite de la Miséricorde.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 10 pièces, papier.

      • 1 C 1031     Pleaux, Charité : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Etat des revenus qui appartiennent aux pauvres malades de Pleaux.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 973     Riom, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettres patentes pour l'établissement de l'hôpital général de la Charité de Riom, ensemble l'économie et règlement qui s'observe dans ledit hôpital (Riom, Pierre Costerauste, 1660, in-4°, 26 pages) ; - le même, (Riom, P. Thomas, s.d., in-4°, 22 pages) ; - requête des administrateurs de l'hôpital exposant que par délibération du 1er janvier 1724, la ville a nommé d'autres administrateurs que ceux choisis par le bureau ; ils demandent que cette délibération soit annulée ; suit une copie de la délibération du 1er octobre 1658 ; - état de la contenue de l'hôpital général, des bâtiments et du nombre de salles dont il est composé, s.d. ; - lettre de M. de Macholles de Beaupré, nommé administrateur en 1731 à la place de M. Valleix, au sujet du nouveau bâtiment ; - lettre de M. Urion, subdélégué, demandant que dans le rôle d'office de 1735 les cotes des administrateurs ne soient pas augmentées ; - lettre de M. Perret, chanoine et chapelain de l'hôpital de Riom, transmettant une ordonnance à faire viser par l'intendant, 1736 ; - secours de 3 000 livres à l'hôpital, en 1740 ; ordonnance de paiement ; - délibération du bureau de l'hôpital du 22 février 1750, par laquelle sont répartis les emplois entre chacun des administrateurs ; lettre de M. Duchey, 1750, demandant des secours ; - lettres de M. Fontanieu de la Garenne, administrateur, 1750-1751, demandant les sommes allouées pour l'entretien des enfants trouvés, 1 000 livres pour 1751 ; - délibération du bureau, du 27 décembre 1750, nommant M. Sirjean, administrateur au lieu et place de M. Azan qui se retire ; - lettre de remerciements adressée à l'intendant, le 21 novembre 1751, par MM. Arnoux, Fontanieu, Sirjean et Perol, administrateurs ; - lettre de M. de Laval, Montaigut 1752, recommandant à l'intendant les intérêts de l'hôpital général de Riom ; - requêtes des administrateurs demandant à être remboursés d'avances faites par eux, 1752 ; - requête de Jean Fretières, procureur et l'un des administrateurs de l'hôpital général, exposant qu'il vient de classer les titres et papiers de cette maison comme il avait classé ceux de l'Hôtel-Dieu dont il avait été administrateur pendant 8 ans ; il demande quelque faveur sur ses impositions ; - lettre de M. de Boullongne, contrôleur général, informant M. de Moras, intendant de Hainaut, présent à Paris, 10 mars 1753, que M. le garde des sceaux a bien voulu accorder un secours de 2 000 livres à l'hôpital de Riom ; il le prie d'en avertir M. de la Michodière, son successeur dans l'intendance d'Auvergne ; lettre de M. de Moras ; ordonnance de paiement ; - notes relatives à des réparations à faire à l'hôpital en 1765 ; - requêtes des administrateurs demandant des secours, 1779 ; lettres à ce sujet de M. Beaulaton.

        Dates extrêmes : 1660-1779
        Importance matérielle : 40 pièces, papier.

      • 1 C 974     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Copie d'une lettre de M. Fontfreyde, inspecteur à Limoges, du 20 mars 1730, au sujet de la fabrique de siamoises et de mouchoirs établie par M. Thévenin ; - lettre de M. Orry, contrôleur général, du 19 janvier 1733, félicitant M. Trudaine du succès obtenu dans la manufacture d'étoffes de laine qu'il a établie dans l'hôpital général de Clermont ; il insiste pour qu'on encourage plutôt la fabrication des étoffes de fil et de coton ; M. Trudaine propose d'établir une manufacture de siamoises à l'hôpital général de Riom ; il demande un mémoire instructif sur cette fabrication, un directeur et des ouvriers habiles, enfin des secours extraordinaires sur les fonds destinés aux hôpitaux ; - lettres de M. Mégret, annonçant que M. Fagon l'a chargé de demander des renseignements sur cette fabrication à M. Fosse, inspecteur général du commerce, qui a perfectionné les manufactures de siamoises en Normandie ; offrant de faire les avances nécessaires pour faire venir de Rouen des ouvriers expérimentés aussitôt que le contrôleur général aura accordé un secours de 20 000 livres à prendre dans la caisse des trois deniers pour livre des hôpitaux ; - lettre de M. Orry, du 23 février 1733, annonçant l'envoi en Auvergne d'un bon fabricant de siamoises et accordant un secours de 10 000 livres ; - lettres de M. Mégret au sujet des ouvriers en siamoises, des Suisses et Flamands engagés pour la fabrication des fromages ; annonçant le 26 mai 1733 que les cotons et les métiers pour les siamoises sont arrivés à Paris ; faisant espérer une exemption de droits pour l'hôpital de Clermont ; recommandant le sieur La Cour, inspecteur, envoyé en Auvergne pour étudier la fabrication des cadis ; - lettre de voiture pour le transport des cotons et des métiers ; pièces de dépenses ; mémoire de la dépense faite à Paris par M. Mégret pour l'envoi du sieur Leblond et de sa femme de Paris en Auvergne ; - lettres de M. Mégret de Feuquières envoyant en l'absence de son père les renseignements que demande M. Trudaine ; - lettre de M. Orry, annonçant à M. Trudaine les conventions faites avec le sieur Leblond ; - état des cotons qui sont en magasin, jui 1733, 2 139 livres pesant ; - état de la dépense faite jusqu'au 8 août 1733 pour l'établissement de la manufacture de siamoises ; - lettre de M. Trudaine, invitant les administrateurs de l'hôpital à réduire leur mémoire de dépenses ; - correspondance de M. Trudaine avec M. de Fleury, intendant à La Rochelle, au sujet des cotons achetés pour la manufacture de siamoises, ceux qu'on a fait venir de Rouen ont coûté trop cher ; il envoie des échantillons ; avis du sieur Leblond sur ces échantillons transmis par M. Notaire.

        Dates extrêmes : 1730-1733
        Importance matérielle : 38 pièces, papier.

      • 1 C 975     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Orry, du 11 janvier 1734, demandant des renseignements sur la manufacture de siamoises ; - réponse de M. Trudaine ; - lettres de MM. Orry et Fagon, annonçant à M. Trudaine qu'on lui accorde pour cet objet une somme de 15 000 livres ; - renseignements fournis par M. Fosse sur le prix des cotons ; - M.Fleury envoie des échantillons de trois balles de coton de Saint-Domingue et de Marseille ; - envoi de 240 livres de coton filé par M. Mégret ; lettre de voiture ; - correspondance avec M. de Merville et avec M. Audembron, négociant à Thiers, qui se charge de demander le prix des cotons à l'un de ses correspondants de Bordeaux ; - lettre de M. Orry, invitant M. Trudaine à ménager le fonds de 15 000 livres qui lui a été accordé et à ne pas faire des amas trop considérables de cotons ; - état des ordonnances tirées par l'intendant sur le sieur Houllier, à compte des 15 000 livres accordées par le roi ; - note sur la mission confiée au sieur Leblond d'aller chercher à Rouen des ouvriers en cotonnade ; - lettre de M. Trudaine informant M. Notaire qu'il accordera une pistole de diminution sur leurs impositions aux particuliers qui travailleront chez eux pour l'hôpital ; - comptes des avances faites par M. Mégret pour les fromages et pour les cotons ; - correspondance de MM. Notaire ; Gros, subdélégué à Maringues ; Audembron ; des administrateurs de l'hôpital, concernant les achats de coton, le voyage du sieur Leblond, le travail de la manufacture ; - lettres de MM. Vastel et Fosse, annonçant que le teinturier engagé pour l'hôpital est parti de Rouen au commencement de juin ; - mémoire des dépenses faites par le sieur Leblond pendant son voyage ; - état des dépenses faites à la manufacture, du 10 avril au 21 juin ; - lettres de M. Notaire au sujet de la calandre qu'il s'occupe d'installer à l'hôpital ; - plaintes au sujet du sieur Poupard, teinturier ; - lettre de M. Chenevière, chargé de poursuivre le remboursement des sommes dues à M. Mégret, décédé.

        Dates extrêmes : 1734
        Importance matérielle : 41 pièces, papier.

      • 1 C 976     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Correspondance de MM. Orry, contrôleur général ; Rossignol, intendant d'Auvergne ; Urion, subdélégué à Riom ; Notaire, administrateur de l'hôpital, au sujet d'un teinturier que M. de la Bourdonnaye, intendant de la généralité de Rouen, propose à l'hôpital pour remplacer celui qui s'est enfui ; - mémoire des conditions offertes par les administrateurs de l'hôpital au teinturier qui s'établira dans leur manufacture ; - mémoire de M. Fontfreyde sur les essais de teinture faits par le sieur Gonin, nouvellement établi à Riom ; - réponse de M. Orry, le 1er juin 1735 : le sieur Pinel, maître teinturier à Rouen, a signé son engagement et vient de partir pour Riom ; - lettre de M. Rossignol au contrôleur général, du 1er juin 1735, au sujet de la visite qu'il a faite à la manufacture ; M. Rossignol annonce qu'il a visité également deux autres fabriques de siamoises établies dans la ville de Riom, la première chez trois marchands associés, composée de 15 métiers battants ; la seconde chez un seul, qui en a quatre ; - M. Orry refuse les secours demandés, qui lui paraissent inutiles ; - nouvelles instances de l'intendant ; - lettres de MM. Orry et Fagon, annonçant qu'on accorde un secours de 5 500 livres ; ordonnances sur le sieur Dufraisse pour le paiement de cette somme.

        Dates extrêmes : 1735
        Importance matérielle : 36 pièces, papier.

      • 1 C 977     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Notaire au sujet du prix des étoffes fabriquées ; - correspondance de MM. Orry et Riom, hôpital général : manufacture. Rossignol relativement aux manufactures de Riom et de Clermont, et à la fabrication des fromages de gruyère ; - emploi de la somme de 5 500 livres de secours accordée par S.M. ; - mémoire détaillé de l'état de la manufacture en 1736 ; - plaintes sur la conduite du sieur Pinel, teinturier ; on choisit le sieur Gonin pour le remplacer ; le sieur Pinel est mis en prison ; - rapport du sieur Fontfreyde, inspecteur des manufactures, sur la visite qu'il a faite, le 4 avril 1736, à l'hôpital de Riom et dans la fabrique des sieurs Sauvageon et Teilhol ; - lettre de M. Orry au sujet des échantillons de teinture fournis par le sieur Gonin ; - échantillons de fil teint fournis par divers teinturiers, en particulier par le sieur Gonin ; - correspondance de M. Le Peletier de Beaupré et de M. de la Briffe, intendant à Dijon, relativement à une somme de 1 160 livres due à l'hôpital par un aubergiste de Chalon-sur-Saône ; - lettre des administrateurs au sujet des exigences du sieur Leblond, qui quitte la manufacture ; on choisit pour le remplacer le sieur Joliesse, qui était venu de Rouen avec Leblond.

        Dates extrêmes : 1735-1736
        Importance matérielle : 29 pièces, papier ; échantillons.

      • 1 C 978     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Orry, annonçant à M. Rossignol qu'il est disposé à accorder les secours demandés par les administrateurs de l'hôpital ; ils ont formé le dessein "de construire dans l'intérieur de cette maison un bâtiment où ils se proposent de placer 100 métiers pour augmenter leur fabrique, parce qu'ils ne peuvent satisfaire actuellement à toutes les demandes qui leur sont faites des différentes provinces du royaume" ; M. Orry demande un devis des ouvrages à faire ; - devis estimatif des bâtiments à construire pour la manufacture de l'hôpital de Riom, s'élevant à 13 500 livres ; le contrôleur général accorde 6 000 livres ; - ordonnances de paiement ; procès-verbal d'adjudication des travaux, 1738 ; - nouvelle demande de 6 000 livres en 1739 pour achever la salle commencée ; lettre de M. Rossignol ; M. Orry accorde les 6 000 livres et annonce que ce secours sera le dernier.

        Dates extrêmes : 1737-1740
        Importance matérielle : 19 pièces, papier.

      • 1 C 979     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Mémoire du sieur Fontfreyde, inspecteur des manufactures, sur la visite qu'il a faite à l'hôpital ; - lettre des administrateurs demandant des secours pour la manufacture ; - état des siamoises et mouchoirs vendus en 1749 dans la généralité d'Auvergne, dans le Bourbonnais et jusqu'à Montpellier et Nîmes ; - état de ce qui a été dépensé pour la manufacture de 1739 à 1750 ; profit réel pour la ville de Riom 202 986 livres 16 sols 5 deniers ; - lettre des administrateurs annonçant la nomination de M. Sirjean en 1750 pour veiller à la manufacture ; - lettre de M. Sirjean, 1751, annonçant à l'intendant qu'il veut se retirer à cause des insultes que lui font les nouveaux administrateurs ; - lettre de M. Perret, trésorier de la Sainte-Chapelle, relative aux tracasseries qu'on lui fait subir ainsi qu'à M. Sirjean et à M. Joliesse ; - lettre de M. Fontfreyde, au sujet des dissensions que le sieur Chossier cause dans l'hôpital.

        Dates extrêmes : 1748-1751
        Importance matérielle : 8 pièces, papier ; échantillons.

      • 1 C 980     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Mémoire présenté à M. de Moras, intendant, sur l'état de la manufacture de siamoises en 1751 par les administrateurs de l'hôpital ; - mémoire d'observations du sieur Fontfreyde sur celui des administrateurs ; il donne la liste de tous les livres tenus par le sieur Joliesse et conclut à ce qu'on maintienne l'état de choses actuel ; - note de M. de Moras, renvoyant l'affaire à M. Sablon pour rédiger un projet de règlement ; - démêlés entre le bureau de l'hôpital et le sieur Vialard, chapelain, 1752 ; - lettre de M. Perret, trésorier de la Sainte-Chapelle, se plaignant des administrateurs et annonçant qu'il va quitter la maison ainsi que les s•urs ; - lettre des administrateurs à M. de Laval, président trésorier de France en la généralité de Riom, du 4 août 1752, pour lui raconter les faits tels qu'ils se sont passés ; - lettre de M. de Laval à M. de Moras ; il approuve les administrateurs ; - avis de M. Fontfreyde, accusant le sieur Chossier, l'un des administrateurs, d'avoir mis le désordre dans la maison ; - délibération du 25 février 1752 par laquelle les administrateurs répartissent entre eux les services ; - délibération du 25 mars 1753 acceptant le départ des s•urs ; - délibérations des 29 et 30 avril 1753, désignant Catherine Rodier pour remplacer Mlle Perret et nommant les s•urs qui devront remplacer celles qui partent ; - lettre de M. de Laval de la Crène, mai 1753, approuvant les administrateurs à l'occasion du remplacement des s•urs ; - mémoire de M. Fontfreyde et lettre du sieur Joliesse, avril 1753, exprimant leurs inquiétudes sur le dommage que le départ des s•urs peut causer à la manufacture ; - procès-verbal de la visite faite par le sieur Fontfreyde à la manufacture de l'hôpital en décembre 1753 ; les nouvelles gouvernantes, tirées de la lie du peuple, ne se font pas obéïr, il propose de remplacer les administrateurs MM. de Parades et Chossier.

        Dates extrêmes : 1751-1753
        Importance matérielle : 16 pièces, papier.

      • 1 C 981     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Etats de l'ouvrage fait à la manufacture en 1752 ; - détail de la vente avec les noms des villes où elle s'est faite ; - état général de la dépense faite pour la manufacture en 1752 ; - états des ouvrages fabriqués en 1753 ; - détail des villes où s'est faite la vente ; - état des dépenses pour 1753 ; - balance et récapitulation des deux inventaires clos et arrêtés les 31 décembre 1752 et 31 décembre 1753.

        Dates extrêmes : 1752-1753
        Importance matérielle : 12 pièces, papier.

      • 1 C 982     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Reçu de la somme de deux livres délivré à M. Tallon par M. Joliesse pour 352 aunes de toiles de coton calendrées à l'hôpital ; - état de la dépense faite dans la manufacture pendant l'année 1754 ; - relevés des ventes par mois pour 1754 ; - détail des ventes avec les noms des villes où elles ont été faites ; - balance de récapitulation des deux inventaires de 1753 et 1754 ; - état des dépenses de la manufacture pour l'année 1755 ; - balance et récapitulation des deux inventaires de 1754 et 1755 ; - mémoire des ustensiles demandés à M. Etienne Dubois, marchand teinturier à Lyon, pour monter un métier pour faire des étoffes à fleurs ; lettre du sieur Dubois, 1755.

        Dates extrêmes : 1754-1755
        Importance matérielle : 11 pièces, papier.

      • 1 C 983     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettres de l'intendant à MM. de Laval et Du Crohet, au sujet des tracasseries soulevées à l'hôpital à propos de la manufacture ; - état des dépenses de la manufacture en 1756 ; - ventes faites pendant la même année ; - balance et récapitulation des inventaires de 1755 et 1756 ; - mémoire, de la main du sieur Joliesse, sur le tort que fait le sieur Chossier à l'hôpital et à la manufacture ; - lettre de M. Trudaine à M. de la Michodière, au sujet des étoffes façon de damas d'Abbeville, fabriquées à l'hôpital général et dont on lui a envoyé des échantillons, il en indique les défauts ; - correspondance de M. Delacrène et des administrateurs au sujet du voyage du sieur Joliesse fils, qui doit visiter les manufactures analogues à celles de l'hôpital, 1758 ; - balance et récapitulation des deux inventaires des 31 décembre 1757 et 31 janvier 1759 ; - mémoire sur les fautes commises dans la direction de la manufacture, du 9 janvier 1759 ; - états des fonds fournis à la manufacture par les intendants ; - récapitulation des inventaires de 1739 à 1756 ; - lettre d'envoi d'échantillons de cotonnades par le sieur Joliesse, 1759.

        Dates extrêmes : 1756-1759
        Importance matérielle : 18 pièces, papier.

      • 1 C 984     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettre du sieur Lemoine, chargé de la fabrique des bas de coton à l'hôpital, se plaignant à M. Sablon, 17 juillet 1758, qu'on parle de le renvoyer ; - lettre de M. Sablon, relative au sieur Lemoine ; - lettre des administrateurs, du 12 septembre 1758, exposant qu'ils ne peuvent vendre les bas que le sieur Lemoine fabrique, on les trouve trop chers ; l'intendant les invite à se contenter d'un bénéfice de 10 % ; - correspondance de MM. Delacrène et Joliesse, 1760, au sujet des marchandises qu'on trouve chez Lemoine ; - lettre de M. Jaoul, mai 1760, demandant des secours pour Lemoine, qui se propose de retourner à Arcis-sur-Aube ; - pièces de dépenses.

        Dates extrêmes : 1758-1760
        Importance matérielle : 22 pièces, papier.

      • 1 C 985     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Trudaine relativement à la demande faite par le sieur Joliesse de la survivance pour ses deux filles des premières reventes de sel qui viendront à vaquer dans la ville de Riom ; - correspondance de MM. Trudaine et de Ballainvilliers au sujet de la requête du sieur Joliesse fils qui réclame une augmentation de ses appointements ; le sieur Joliesse propose également d'établir à l'hôpital la fabrication des moquettes et du velours d'Utrecht si l'on peut lui faire venir d'Amiens les ustensiles nécessaires ; - mémoire du sieur Joliesse fils sur la manufacture royale établie dans l'hôpital général de Riom, du 4 août 1760 ; - lettre de M. de Ballainvilliers à M. Trudaine, du 6 septembre 1760, donnant son avis sur la requête du sieur Joliesse ; - lettres de M. Trudaine : il s'étonne de la mauvaise volonté des administrateurs, mais pense qu'un arrêt du Conseil séparant la manufacture de l'hôpital, selon le v•u de M. de Ballainvilliers, ne ferait qu'envenimer les choses ; il autorise l'intendant à accorder 400 livres de gratification au sieur Joliesse sur les excédants de la capitation ; - lettre de M. de Ballainvilliers, décembre 1760, annonçant que le sieur Joliesse a commencé à fabriquer des pannes de la laine du pays.

        Dates extrêmes : 1760
        Importance matérielle : 14 pièces, papier.

      • 1 C 986     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Relevés par mois des ventes de la manufacture, 1762 ; produits de la teinture et de la calandre ; - lettres de M. Trudaine annonçant à M. de Ballainvilliers, 1764, que les fermiers généraux consentent à accorder la place du minotier, vacante à Riom par le décès de la demoiselle Gamonet, au sieur Barthélemy, gendre du sieur Joliesse ; - relevé des ventes faites en gros et en détail les années 1763 et 1764 ; - relevés des ventes, 1766 ; - requête du sieur Jean Joliesse demandant pour sa fille la place de minotière au dépôt des sels de Riom, vacante par la mort de la dame Vallet, 1768.

        Dates extrêmes : 1763-1768
        Importance matérielle : 17 pièces, papier.

      • 1 C 987     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettre de Mme Sampigny-Ferrand de Fontorte demandant qu'on lui prête la roue à soie de l'hôpital, 1769 ; - liste des ouvriers qui travaillent à la manufacture, 6 novembre 1769 ; - compte général de 1770 ; - état des ventes faites dans les six premiers mois de 1771 ; - requête du sieur Jean Joliesse demandant une gratification pour 1770.

        Dates extrêmes : 1769-1779
        Importance matérielle : 8 pièces, papier.

      • 1 C 988     Riom, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettres des sieurs Teilhot, Tallon, Sauvageon et de la Geneste, annonçant à M. Trudaine, intendant d'Auvergne, qu'ils ont formé une association pour l'établissement d'une manufacture de cotonnades ; ils demandent un prêt de 15 000 livres et un privilège exclusif pour quelques années ; - lettre de M. Fontfreyde, inspecteur des manufactures, demandant au sieur de la Geneste s'ils ont obtenu le privilège exclusif ; M. Trudaine invite le sieur Fontfreyde à ne pas s'occuper de cette affaire ; - lettre des marchands associés, du 13 juillet 1734, annonçant que le sieur Tallon a quitté la société ; - mémoire du sieur Tallon sur cette affaire ; - lettre des marchands associés, du 21 septembre 1734, demandant à M. Trudaine, intendant, de vouloir bien écrire à M. du Jouhanel, pour l'engager à résilier le bail de la maison qu'il leur a affermée pour leur manufacture ; - lettre de M. Trudaine priant M. Rossignol, intendant d'Auvergne, en 1735, de continuer des secours aux marchands associés ; - discussion soulevée en 1736 entre la manufacture de l'hôpital et les marchands fabricants de cotonnades à Riom, au sujet des étoffes que ceux-ci font calandrer à l'hôpital ; - lettre de M. Tallon, négociant et ancien échevin à Riom, demandant à M. Trudaine sa protection pour sa manufacture de siamoises et mouchoirs fins ; correspondance à ce sujet de M. Trudaine, de l'intendant et de M. Delacrène.

        Dates extrêmes : 1734-1770
        Importance matérielle : 23 pièces, papier.

      • 1 C 989     Riom, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettres de M. Urion, subdélégué à Riom, au sujet des sommes dues par la ville à l'Hôtel-Dieu, 1731 ; relatives à la taille d'Antoine Roux, de qui l'Hôtel-Dieu a reçu un legs, 1736 ; - lettre des intendants administrateurs de l'Hôtel-Dieu, 1750, réclamant les deniers dus à l'Hôtel-Dieu, qui sont entre les mains des consuls ; - lettre de M. Touttée, accompagnant la copie des lettres patentes accordées à l'Hôtel-Dieu en 1615 ; - correspondance de M. de la Crène avec l'intendant, relativement à l'admission de deux nouvelles prétendantes proposée par les religieuses hospitalières ; - lettre de M. Depont, au sujet du nommé Jean Blot, pour lequel il avait demandé un lit à l'Hôtel-Dieu et qui ne s'y est pas fait transporter.

        Dates extrêmes : 1672-1766
        Importance matérielle : 16 pièces, papier.

      • 1 C 990     Riom, hôpital Saint-Jean-des-Abandonnés : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Requête des administrateurs de l'hôpital Saint-Jean-des-Abandonnés, demandant l'autorisation d'acheter pour s'agrandir des bâtiments attenant à leur maison et dépendant de la vicairie des Leyrit ; - copie des lettres patentes accordées à l'hôpital en juin 1736, enregistrées au Parlement le 23 février 1741.

        Dates extrêmes : 1754
        Importance matérielle : 5 pièces, papier.

      • 1 C 991     Riom, hôpital du Refuge : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de MM. Mandet et Berthon, directeurs de l'hôpital, au sujet d'une demande en résiliation de bail faite par la dame Berne, locataire d'une maison appartenant à l'hôpital, 1747 ; - lettre de M. Urion, adressant à l'intendant un état de la situation du Refuge en 1751.

        Dates extrêmes : 1747-1751
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 992     Riom, hôpital de la Miséricorde : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Necker, du 11 octobre 1780, demandant à M. de Chazerat des éclaircissements sur le service que remplissent les s•urs de la Miséricorde de Riom, et sur les revenus dont elles jouissent ; il s'agit d'une demande de secours ; - lettre de M. Urion, subdélégué à Riom.

        Dates extrêmes : 1780
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 7548     Riom, hôpitaux : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1-3. Lettres des administrateurs de l'hôpital de Riom remerciant l'intendant des secours qu'il a bien voulu accorder pour la construction du nouveau bâtiment, et assurant qu'ils se sont efforcés de leur mieux de faire exécuter les ordres du Roi relatifs aux mendiants (2 avril-14 mai 1731) ; lettres de l'intendant adressant deux ordonnances de 500 et de 1 000 livres (6 avril-22 mai 1731). - 4-5. Lettre de M. Urion sur le projet d'établissement, à Riom, d'un hôpital des incurables ou abandonnés (26 avril 1736) ; ordonnance de l'intendant prescrivant la convocation d'une assemblée générale des habitants (28 avril). - 6. Lettre des intendants administrateurs des pauvres malades de l'Hôtel-Dieu de Riom au sujet d'une créance dudit Hôtel-Dieu sur les consuls de Riom (13 mai 1746).

        Dates extrêmes : 1731-1746
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 1032     Riom, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Comptes des recettes et dépenses de l'Hôtel-Dieu de Riom pour les années 1749 et 1750, fournis par M. Buxerolles ; - mémoire en explication de l'état que les administrateurs de l'Hôtel-Dieu ont fourni en janvier 1751 ; - correspondance de MM. Urion, Bidon (?) correspondant du subdélégué à Randan, et de l'intendant au sujet des aumônes fondées dans la subdélégation de Riom ; - état des aumônes fondées dans le district de Randan.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 14 pièces, papier.

      • 1 C 1033     Rochefort, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Etat des aumônes fondées dans la subdélégation de Rochefort, à Pontgibaud, à Saint-Martin-de-Tours, à Rochefort et à Orcival ; - extrait des registres de la charité de la paroisse d'Orcival, distributions en 1749 et 1750 ; - état de la confrérie de charité établie à Saint-Nectaire.

        Dates extrêmes : 1751
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 1034     La Roquebrou, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte des dépenses faites par Jean Dubernat, syndic et receveur de l'hôpital l'année 1749 ; - compte des dépenses faites en l'année 1750, rendu par Antoine Lavernhe, syndic et receveur du temporel de la ville de La Roquebrou.

        Dates extrêmes : 1751
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 993     Saint-Amant-Tallende, Hôtel-Dieu : revenus.
        Présentation du contenu :

        Terrier de la seigneurie de la Charité, appartenant à la ville de Saint-Amant, reçu Roddyer, notaire royal.

        Dates extrêmes : 1647
        Importance matérielle : 1 cahier, papier, 13 feuillets.

      • 1 C 994     Saint-Amant-Tallende, Hôtel-Dieu : revenus.
        Présentation du contenu :

        Reçu en forme de liève de cens dus à la seigneurie de Saint-Jacques de la ville de Saint-Amant, par Jean Peroty, cloutier, fermier pour les années de 1665 à 1676 ; reçu affirmé en 1691, par-devant Jean Magaud, avocat en Parlement, châtelain et juge ordinaire civil et criminel des terres de la Chayre et ville de Saint-Amant, expédié en 1733.

        Dates extrêmes : 1691-1733
        Importance matérielle : 1 cahier, papier, 40 pages.

      • 1 C 995     Saint-Amant-Tallende, Hôtel-Dieu : revenus.
        Présentation du contenu :

        Mémoire des cens dus à la confrérie Saint-Jacques et qui appartiennent à l'Hôtel-Dieu de Saint-Amant, d'après les différents terriers ou lièves dont le plus ancien est du 29 juin 1462. Pour chaque article, on indique le nom des propriétaires successifs, les anciens et nouveaux confins et les pages des terriers où sont transcrits les titres des redevances. - Table des reconnaissances contenues dans le terrier Bizel.

        Dates extrêmes : 1741-[1789]
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 996     Saint-Flour, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Requête adressée au Roi et à S.A.R. le duc d'Orléans, régent du royaume, par les maire, échevins, habitants et communauté de la ville de Saint-Flour, 1720 ; ils demandent en faveur de leur hôpital, établi par lettres patentes de mai 1657 pour l'extinction de la mendicité, d'autres lettres patentes en forme de règlement, pareilles à celles qui ont été accordées à l'hôpital de Clermont ; - correspondance à ce sujet entre MM. d'Aguesseau ; Brunet d'Evry, intendant d'Auvergne ; Tassy de Montluc, subdélégué à Saint-Flour ; en l'absence de l'évêque qui est à Paris depuis 4 ans, on consulte le vicaire-général ; - lettre minute, non signée, du 29 juin 1723, au sujet des soldats malades reçus à l'hôpital ; - état des recettes et dépenses de juillet à septembre 1730 ; - projets de comptes pour 1729 et 1730 ; - compte rendu à M. Joachim-Joseph d'Estaing, évêque de Saint-Flour, et au bureau de l'hôpital, des recettes et dépenses dudit hôpital, depuis le mois d'août 1714 jusqu'au 31 décembre 1715 ; lettre d'envoi par les administrateurs à l'intendant, le 21 mars 1731 ; - quittance délivrée le 15 novembre 1631, par les consuls de Saint-Flour, à Gilbert Brugier, écuyer, sieur du Rochain, de Mentières, etc., d'une somme de 2 000 livres, montant en principal d'une rente de 30 setiers de blé seigle, mesure de Saint-Flour, léguée aux pauvres de ladite ville par Antoine Brugier, seigneur de Mentières, conseiller et président en l'élection de Saint-Flour ; copie et collation du 18 juillet 1732.

        Dates extrêmes : 1720-1732
        Importance matérielle : 17 pièces, papier.

      • 1 C 997     Saint-Flour, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettres de MM. Foacier de la Coudre, Juery, Lafont, administrateurs de l'hôpital, se plaignant du désordre qu'ils ont trouvé dans cette maison ; ils adressent à l'intendant un état des revenus ; - requête de Marg. Bonnaut, veuve d'Antoine Bouchard, marchand de la ville de Saint-Flour, demandant que le sieur Pierre Bouchard, son beau-père, soit contraint à rendre ses comptes de l'administration de l'hôpital ; - correspondance entre MM. Amelot de Chaillou et Trudaine au sujet de la nomination faite d'office par ce dernier des nouveaux administrateurs ; - correspondance de M. de Rochebrune ; - M. Trudaine invite M. de Rochebrune à faire confirmer par une assemblée générale la nomination des nouveaux administrateurs ; - délibération de l'assemblée générale de l'hôpital de Saint-Flour, du 11 juin 1733, concernant l'établissement de la manufacture, la construction de la chapelle, les comptes des anciens administrateurs, etc., confirmant la nomination des nouveaux administrateurs ; - copie des lettres patentes de mars 1657, portant réunion à l'hôpital de Saint-Flour des aumônes de Mme du Rochain et du chapitre cathédral de Saint-Flour ; - copie d'arrêt du Parlement, du 12 mars 1718, ordonnant que la déclaration du roi de 1698 servira de règlement pour l'hôpital de Saint-Flour ; - lettre de l'évêque de Saint-Flour, du 20 mai 1733, consentant à la construction de la chapelle ; - correspondance relative aux comptes.

        Dates extrêmes : 1733
        Importance matérielle : 34 pièces, papier.

      • 1 C 998     Saint-Flour, hôpital général : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Requête adressée, en 1734, au roi par MM. Amable de Brugier, seigneur de Rochebrune, lieutenant général du bailliage de Saint-Flour, directeur-né de l'hôpital ; Jean-François Tassy de Montluc, écuyer, seigneur de Carteret, subdélégué de l'intendant, et Jacques Foacier de la Coudre, directeurs nommés dudit hôpital, exposant que les comptes des anciens administrateurs ne sont pas encore rendus ; - lettre des administrateurs, demandant un secours de 12 000 livres pour les enfants trouvés que l'évêque refuse de faire nourrir ; l'intendant les invite à tenir ferme, cette dépense devant naturellement incomber au seigneur, qui est l'évêque ; - affaire entre l'hôpital et le sieur Lafont, maître de poste à Massiac ; les administrateurs réclament au sieur Lafont une somme dont ils le prétendent dépositaire pour une fille nourrie dans leur hôpital (1738) ; - lettre de M. Tassy de Montluc, au sujet d'une indemnité annuelle accordée jusqu'en 1740 à l'aumônier de l'hôpital ; - lettre des administrateurs au sujet des 1 900 livres que l'intendant leur a fait prêter en 1750 ; - lettre de l'évêque de Saint-Flour, du 31 octobre 1752, demandant des secours à l'intendant pour la construction des nouveaux bâtiments ; - lettres de M. de Montluc, de 1765 à 1767, concernant les travaux faits à la maison destinée pour le renfermement des mendiants ; - nomination du sieur Chanson comme médecin gratuit de l'hôpital, en remplacement du sieur Beaufils, en 1777 ; requête du sieur Chanson demandant à l'intendant de lui accorder une cote d'office comme à son prédécesseur.

        Dates extrêmes : 1734-1777
        Importance matérielle : 23 pièces, papier.

      • 1 C 7549     Saint-Flour, hôpital général : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1-7. Copie d'une lettre par laquelle les administrateurs de l'hôpital de Saint-Flour adressent au contrôleur général des extraits du registre qu'ils ont tenu en exécution de la déclaration du Roi concernant les mendiants, et demandent des lettres patentes de confirmation de leur hôpital (4 octobre 1724) ; lettre de M. Dodun demandant l'avis de l'intendant (30 octobre) ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec son subdélégué qui juge les lettres patentes très nécessaires (novembre 1724) ; lettre de l'intendant à M. dodun. - 8-13. Lettre de M. Foacier de La Coudre sur la fabrication des étoffes de laine dans l'élection de Saint-Flour et sur le projet d'établissement d'une manufacture, qui rendrait de grands services dans cette ville, où il y a plus de 200 familles à la mendicité (29 février 1732) ; lettre de M. Trudaine remerciant M. Foacier d'avoir bien voulu entrer dans ses vues "pour faire fleurir le comerce dans les environs de Saint-Flour" ; il l'autorise à acheter de la laine sur les fonds de la recette pour la prêter dans les paroisses aux ouvriers en lainages (22 février) ; lettre de M. Foacier de La Coudre annonçant qu'il a fait acheter environ 60 quintaux de laine et qu'il n'a trouvé à en prêter que 5 quintaux à huit particuliers (14 mai) ; l'intendant l'invite à continuer ses démarches. - 14-17. Mémoire par M. Foacier de La Coudre sur un projet d'établissement d'une manufacture de serge dans la ville de Saint-Flour ; lettre d'envoi à l'intendant (30 juillet 1732) ; l'intendant demande un mémoire plus détaillé ; autre mémoire de M. Foacier de La Coudre sur la manufacture de l'hôpital de Saint-Flour ; lettre d'envoi (2 septembre). - 18-27. Lettre de l'intendant annonçant à M. de Rochebrune son dessein d'établir dans l'hôpital de Saint-Flour une manufacture de serges ou de cadis, mais il voudrait être sûr des administrateurs et il prie M. de Rochebrune de lui faire connaître les règlements et la situation actuelle de cette maison (7 septembre 1732) ; ordonnance de l'intendant nommant d'office les sieurs Tassy de Montluc, Foacier de La Coudre, Rouillon-Spy, Juery et Lafont, administrateurs de l'hôpital de Saint-Flour, et les sieurs Chazelèdes et Aujolet, trésoriers (1er novembre 1732) ; correspondance de M. de Rochebrune et de l'intendant au sujet des règlements faits par ce dernier pour la ville et pour l'hôpital (décembre) ; lettre de M. Vaissière déclarant que ses occupations ne lui permettent pas de s'occuper de l'administration de l'hôpital ; l'intendant consent à l'en décharger (21 décembre 1732). - 28-38. Correspondance de M. Foacier de La Coudre et des administrateurs au sujet des laines achetées pour la manufacture de l'hôpital (février-avril) ; états et bordereaux de dépense ; lettre de M. de Rochebrune sur les préventions de l'évêque contre la manufacture (27 mai 1733) ; l'intendant invite M. de Rochebrune à ne pas se décourager ; lettre à M. Foacier (30 mai) ; réponse ; lettre de M. de Rochebrune rendant compte de ce qui s'est passé à l'assemblée générale de l'hôpital (10 mai) ; l'intendant le remercie des soins qu'il a donnés (13 juin 1733). - 39-48. Lettre de l'évêque de Saint-Flour marquant son étonnement de ce que M. Faucher ait proposé de réunir les filles de la Charité à l'hôpital ; elles sont trop utiles aux pauvres malades comme à tout le public pour que l'évêque consente jamais (23 juin 1733) ; lettres de M. Foacier de La Coudre, des administrateurs de l'hôpital et de M. de Rochebrune sur les affaires de l'hôpital et de la manufacture qui y est établie (juin-décembre 1733) ; lettres de l'évêque et de M. Maury, aumônier de l'hôpital (décembre 1733). - 49-51. Etat du personnel de l'hôpital, état des laines employées. - 52. Lettre de M. Tassy de Montluc au sujet de la gratification qu'il est d'usage d'accorder à l'aumônier de l'hôpital (3 juillet 1738).

        Dates extrêmes : 1724-1738
        Importance matérielle : 52 pièces, papier.

      • 1 C 1035     Saint-Flour, hôpital général : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte rendu à l'évêque, seigneur de Saint-Flour, des recettes et dépenses dudit hôpital pendant l'année 1750, par Jacques Barthomeuf, marchand apothicaire ; - compte rendu de la recette et dépense en grains pour les années 1750 et 1751, par Jean Vayron, prêtre ; - compte rendu des recettes et dépenses argent, en 1751, par Jacques Barthomeuf.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 5 pièces, papier.

      • 1 C 999     Saint-Flour, hôpital général : manufacture.
        Présentation du contenu :

        Lettres de MM. de Rochebrune et Foacier de la Coudre, du 24 décembre 1732, adressant à l'intendant un état des ustensiles nécessaires à la manufacture de cadis ; annonçant qu'on a choisi un individu du Gévaudan pour directeur de la manufacture ; - lettre de remerciements des administrateurs, janvier 1733 ; - lettre de M. de Rochebrune, du 2 septembre 1733, annonçant qu'il y a plus de 18 enfants qui filent déjà fort bien ; - pièces de dépenses.

        Dates extrêmes : 1732-1734
        Importance matérielle : 13 pièces, papier.

      • 1 C 1036     Saint-Germain-Lembron, hôpital et charité : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Compte des recettes et dépenses de la charité et hôpital de Saint-Germain-Lembron, de 1741 à juin 1749, rendu par Guillaume Clerguet, prêtre et curé de la ville ; - lettre d'envoi par M. d'Auzolle, curé de Saint-Clément, et les administrateurs ; - lettre de la veuve Beissat, se plaignant de la mauvaise administration de l'hôpital ; - requête adressée par les administrateurs à M. de Moras, octobre 1752 ; ils demandent de nouvelles lettres patentes.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 10 pièces, papier.

      • 1 C 1037     Saint-Paulien, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Mémoire concernant l'hôpital de Saint-Paulien tenu par deux filles dévotes et administré par un chanoine.

        Dates extrêmes : 1752
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 1000     Salers, Hôtel-Dieu : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Sauvage, administrateur de l'Hôtel-Dieu de Salers, du 1er août 1724, réclamant la justice de l'intendant au sujet d'une rente annuelle de 160 livres 15 sols que doit à cet établissement le corps commun de la ville.

        Dates extrêmes : 1724
        Importance matérielle : 2 pièces, papier.

      • 1 C 1038     Salers, Hôtel-Dieu : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Comptes des recettes et dépenses de l'Hôtel-Dieu de Salers pour les années 1748-1750, par Pierre Dufayet, avocat ; - extrait de l'état envoyé du Conseil, contenant les diverses demandes faites par les administrateurs des hôpitaux ; on demande la réunion à l'Hôtel-Dieu de Salers de 200 livres de pension qui se prennent sur les droits patrimoniaux de la ville pour secourir les hôpitaux étrangers.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 5 pièces, papier.

      • 1 C 1001     Thiers, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettres des administrateurs de l'hôpital en 1731, concernant l'opération du prêt des grains ; concernant les créances de l'hôpital sur le corps commun de la ville ; remerciant l'intendant des 1 000 livres qu'il a accordées pour achat de grains et autres denrées et demandant de nouveaux secours ; - projet pour l'achat d'une rente de 200 livres au principal de 4 000 livres en faveur de l'hôpital ; - nouvelle lettre des administrateurs demandant des secours (1732) ; - état des titres qui ont été remis à M. Trudaine, intendant d'Auvergne, pour procéder à la liquidation des créances de l'hôpital général de Thiers sur le corps commun de la ville ; les titres sont des années 1650 à 1683 ; - requête des administrateurs demandant que la somme de 2 040 livres 5 sols 6 deniers due à l'hôpital par le corps commun de la ville pour arrérages d'une rente au principal de 40 805 livres 10 sols soit imposée pour 1733 et 1734 avec la taille et autres impositions sur les contribuables de Thiers ; - délibération du bureau de l'hôpital général du 4 octobre 1733 ; considérant que le nombre des pauvres augmente chaque jour, ils décident que les curés exhorteront les habitants de la ville à se charger de la nourriture d'un certain nombre de ces pauvres ; - requête des administrateurs protestant contre la prétention des collecteurs de 1735, qui veulent leur faire payer un article de taille pour Françoise Bergeron ; celle-ci s'est retirée à l'hôpital et y vit d'une pension viagère, laquelle n'est point sujette à la taille ; - note sur le magasin établi à l'hôpital de Thiers pour prêt de grains, du 1er mai 1735 ; - lettre de M. de Merville proposant pour la collecte, en 1736, les sieurs Pierre Brugière-Maubert et Guillaume Brugière-Fillat ; - ordonnance de M. Rossignol, du 11 décembre 1735, faisant défenses de nommer aucun administrateur de l'hôpital qui n'ait été collecteur ; - requêtes du sieur Garnier (1735-1736), demandant à être nommé pour servir les pauvres par quartier conjointement avec le sieur Dugarel, médecin de l'hôpital depuis 1729 ; - lettres de recommandation de M. de Saint-Maurice, intendant à Montpellier, en faveur du sieur Garnier ; - avis de M. de Merville ; - délibération du bureau nommant le sieur Garnier, conformément aux ordres de l'intendant ; - lettre des administrateurs demandant qu'on retire de l'hôpital les trois enfants Rochias, abandonnés de leur père, mais qui ont du bien ; - certificat du sieur Borde, chirurgien de la ville et de l'hôpital, constatant qu'il a dû faire l'amputation de deux pieds à Maurice Rochias, âgé de 12 ans, par suite des mauvais traitements que lui a infligés son père.

        Dates extrêmes : 1731-1736
        Importance matérielle : 39 pièces, papier.

      • 1 C 1002     Thiers, hôpital : administration générale.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Merville, du 26 janvier 1741, annonçant que l'aumône publique établie à Thiers, sous la protection de l'intendant, distribue tous les samedis 5 600 livres de pain à 800 pauvres ; il se plaint que des particuliers aisés refusent de payer l'imposition pour l'aumône publique ; ordonnance de l'intendant pour les y contraindre par la saisie de leurs meubles ; - lettre des administrateurs, exposant la misère de la ville (1741) ; - lettres de M. de Merville (1742) concernant les affaires de l'hôpital, les réparations que M. Dijon propose de faire à la halle du marché au blé ; - correspondance de l'intendant, de M. de Merville et des administrateurs de l'hôpital en 1748, au sujet de l'opération du prêt des grains ; - requête adressée à l'intendant par les administrateurs de l'hôpital (1750), au sujet de la construction des nouveaux bâtiments entre l'église et la Charité ; l'intendant approuve les devis projetés, pourvu qu'on ne s'engage dans aucune dette ; il fait des observations sur les plans ; les administrateurs répondent aux objections de l'intendant ; - devis des nouveaux bâtiments (1751) ; - requête des administrateurs de l'hôpital de Thiers au sujet de la donation que veut leur faire M. Henry, seigneur de Lolière, d'un contrat de rente au principal de 5 000 livres et de 1 000 livres d'arrérages échus, à charge par les donataires de fournir aux frais de trois missions dans les paroisses de Thiers, d'Olmet et de Dorat ; mémoire de M. Tournadre ; avis de M. de Merville sur les avantages qui en résulteront pour l'hôpital (1752) ; - lettres et délibérations du bureau au sujet du remplacement de M. Magnin par M. Croussol comme aumônier de l'hôpital ; - lettre des administrateurs au sujet d'un vol fait dans la caisse de l'hôpital, la nuit du 26 au 27 juillet 1785.

        Dates extrêmes : 1741-1785
        Importance matérielle : 33 pièces, papier.

      • 1 C 7550     Thiers, hôpital : administration générale (supplément).
        Présentation du contenu :

        1. Lettre des administrateurs de l'hôpital de Thiers remerciant l'intendant de l'ordonnance de 900 livres qu'il a fait expédier au profit de ladite maison ; le bâtiment est trop petit et ils sont obligés d'entretenir au dehors des familles entières d'ouvriers qui mourraient de faim (février 1732). - 2-3. Etat des revenus et des charges de l'hôpital général de Thiers au 1er octobre 1732. - 4. Lettre de M. de Merville au sujet d'une réparation des murs de la ville demandée par les administrateurs de l'hôpital (15 juillet 1745). - 5-8. Correspondance de M. de Merville, subdélégué, des administrateurs et de l'intendant au sujet d'un plan d'agrandissement de l'hôpital préparé par M. Dijon (juin-juillet 1749). - 9. Lettre de M. de Merville au sujet de la donation que M. de Lolière se propose de faire à l'hôpital, il est fâcheux que ce soit à charge de faire les frais d'une mission ; en tous cas, il est à désirer que le choix des missionnaires soit laissé au bureau de l'hôpital (15 mai 1752). - 10. Mémoire pour l'hôpital général de Thiers : nécessité dudit établissement, un mois d'interruption dans le commerce suffisant pour réduire à la mendicité les ouvriers de cette ville ; le nombre des mendiants n'est jamais moindre de 500, que l'hôpital ne peut ni loger ni nourrir tous, avec un revenu de 3 275 livres qui, même, n'est pas net ; pour augmenter les ressources et relever les bâtiments qui tombent en ruine, on pourrait réunir à cette maison quelques bénéfices en commende, par exemple la mense abbatiale du Moutier de Thiers et celle de N.-D. de Montpeyroux ; signé des administrateurs de l'hôpital (s.d.).

        Dates extrêmes : 1732-1752
        Importance matérielle : 10 pièces, papier

      • 1 C 1039     Thiers, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Comptes de l'année 1749 rendus par M. Audembron, trésorier ; - comptes de l'année 1750 par le même ; - lettres de l'intendant relatives aux comptes qui lui ont été envoyés des hôpitaux de Thiers et de Courpière, demandant l'avis du subdélégué sur les réunions d'aumônes proposées ; - état des aumônes et charités fondées dans la subdélégation de Thiers ; - mémoire des administrateurs demandant des réunions d'aumônes ; - extrait de l'état envoyé au Conseil contenant les demandes des hôpitaux, avec l'avis de M. Mignot, subdélégué ; - lettres de M. de Merville, au sujet d'une rente qu'on propose de rembourser à M. de la Richardie.

        Dates extrêmes : 1751-1752
        Importance matérielle : 12 pièces, papier.

      • 1 C 1041     Vic-en-Carladès, hôpital : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Comptes des recettes et dépenses de l'hôpital de 1747 à 1750, par l'abbé Falguières, trésorier dudit hôpital.

        Dates extrêmes : 1750-1751
        Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • 1 C 1040     Vic-le-Comte, établisements et fondations charitables de la subdélégation : situation financière.
        Présentation du contenu :

        Comptes rendus par Amable Bergier, pour les années 1746 à 1750, des recettes et dépenses de la charité d'Orcet ; - lettre d'envoi par M. Bonnel, subdélégué ; - état des aumônes fondées dans la subdélégation, à Vic-le-Comte, Orcet et Olloix ; - comptes de l'aumônerie de Vic-le-Comte, 1750, par J. Antoine de Labarre, curé de Vic.

        Dates extrêmes : 1750-1752
        Importance matérielle : 8 pièces, papier.