Documentation hypothécaire numérisée

Imprimer cette page

Intendance d'Auvergne

Fermer le formulaire de recherche

Inventaire

-+
  • Santé publique et hygiène
    Dates extrêmes : 1697/1790

    • Eaux minérales
      Dates extrêmes : 1697/1790

      • 1 C 1429     Propriété, exploitation des sources d'eaux minérales.
        Présentation du contenu :

        Ordonnance de Lefèvre d'Ormesson, intendant d'Auvergne, du 26 avril 1697, rendue à la requête de Godefroi-Maurice de la Tour d'Auvergne, seigneur de Murat-le-Quaire et de Bains, sur la propriété des sources du Mont-Dore, qui lui est contestée par le sieur Bompart, médecin. - Lettre de M. de Cebié, subdélégué à Aurillac, du 31 août 1750, annonçant qu'il n'est encore venu à Vic aucun officier pour y prendre les eaux ; - lettre de M. de la Chevrière, datée de Tauves le 1er août 1753, annonçant qu'il s'est transporté avec deux cavaliers de sa brigade aux bains du Mont-Dore et que, de concert avec M. Lavialle, intendant des eaux, il a fait un règlement de 4 porteurs pour le transport des malades ; - lettre de M. Brieude, du 28 décembre 1757, demandant de nouveaux ordres pour faire l'analyse des eaux de Vic en Carladès. - Note sur la découverte d'une source d'eaux minérales dans un village nommé le Péruché, paroisse de Saint-Cirgues en Jordane, à trois lieues d'Aurillac ; - lettre de M. de Vixouzes, du 21 juin 1762, adressant à l'intendant le mémoire ci-dessus ; on attribue au sieur Brieude la critique anonyme et au fils d'un apothicaire nommé Boygues d'en avoir été le distributeur ; une instance criminelle est commencée contre ce dernier ; - lettre du même, du 4 octobre 1762, informant l'intendant que l'affaire intentée à la requête du sieur Breu, médecin, contre Boygues, est au Parlement qui n'a pas encore statué ; - déposition du sieur Brunon au sujet de la brochure intitulée Examen de l'analyse des eaux de Péruché.

        Dates extrêmes : 1697-1762
        Importance matérielle : 9 pièces, papier.

      • 1 C 7557     Exploitation.
        Présentation du contenu :

        1. Lettre de Mme de La Tour d'Auvergne de La Roche Aymon relative à la requête qu'elle a adressée au Conseil au sujet des "eaux chaudes" du Mont-Dore, afin de parvenir à y faire les réparations indispensables ; elle prie l'intendant d'appuyer cette requête quand on lui demandera son avis (7 juin 1745). - 2-3. Lettres du subdélégué de Bort déclarant qu'il n'y a pas d'eaux minérales dans sa circonscription et adressant toutefois un mémoire sur les eaux du Mont-Dore, qui sont dans la subdélégation de Besse (1772). - 4. Lettre du subdélégué de Murat déclarant qu'il n'y a pas d'eaux minérales dans sa subdélégation, mais on y fait usage de celles de Cransac, de Vic et du Mont-Dore (1772).

        Dates extrêmes : 1745-1772
        Importance matérielle : 4 pièces, papier.

      • 1 C 1431     Etats statistiques.
        Présentation du contenu :

        Etats fournis par les subdélégués.

        Dates extrêmes : 1772
        Importance matérielle : 19 pièces, papier.

      • 1 C 1773     Etat des bains, sources ou fontaines d'eaux minérales de la subdélégation (de Besse ?).
        3 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
        Présentation du contenu :

        1°) au village des Bains du Mont-Dore, trois bains ; - 2°) auprès du bourg de Saint-Nectaire, plusieurs sources minérales froides ou chaudes ; - 3°) les eaux minérales froides de la Villetour, à trois cents pas de la ville de Besse ; - 4°) à quatre cents pas du Vernet, une source assez abondante, couverte d'une petite voûte, on l'appelle la source de Sainte-Marguerite ; - 5°) auprès de Saurier deux ou trois sources d'eaux minérales ; - 6°) eaux de Coteuge, à un quart de lieue du château de ce nom, près du village de Leins.

        Dates extrêmes : 1772
        Importance matérielle : 1 pièce, papier.
        Premiere année communicable :

        2016


      • Surveillance médicale
        Dates extrêmes : 1733/1774

        • 1 C 7729     Surveillance médicale.
          Présentation du contenu :

          1. Lettre de M. Chicoyneau, 28 mai 1733, exprimant ses regrets de n'avoir pu nommer M. Gaumet directeur des bains du Mont-Dore, il lui rend pleinement justice, mais ne peut révoquer M. Ligier. 2-7. Lettres d'envoi par les subdélégués des états des eaux minérales (1772). 8-10. Arrêt du Conseil, du 1er avril 1774, concernant les eaux minérales (Paris, impr. royale). Lettre d'envoi, accusé de réception.

          Dates extrêmes : 1733-1774
          Importance matérielle : 10 pièces, papier.

        • 1 C 1430     Inspection médicale.
          Présentation du contenu :

          Déclaration du roi, du 25 avril 1772, portant établissement d'une commission royale de médecine pour l'examen des remèdes particuliers et la distribution des eaux minérales (Paris, impr. royale, in-4°, 11 pages) ; - lettre circulaire imprimée du duc de la Vrillière demandant à M. de Chazerat un état des bains, sources ou fontaines d'eaux minérales de sa généralité ; le roi n'entend pas priver les propriétaires de leur droit, mais elle les soumet, ainsi que tous ceux qui distribueront ces eaux dans la province à la visite et inspection de médecins qu'elle commettra par brevets sur le choix de la commission royale ; - lettre de l'intendant aux subdélégués, du 29 octobre 1772, les invitant à remplir un questionnaire qu'il leur adresse sur les eaux minérales.

          Dates extrêmes : 1772
          Importance matérielle : 3 pièces, papier.

      • Bains du Mont-Dore
        Dates extrêmes : 1704/1790

        • 1 C 1771     Projets.
          8 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
          Présentation du contenu :

          Projet (anonyme et non daté) pour rendre les bains du Mont-Dore plus profitables et plus commodes ; - plans joints au projet ci-dessus ; - mémoire adressé au roi par Jacques-François Chomel, conseiller, médecin du roi, intendant des eaux minérales et bains de Vichy ; ces bains sont en mauvais état et malpropres et il serait nécessaire de les reconstruire à neuf ; - plan joint au mémoire de M. Chomel et notice explicative.

          Dates extrêmes : [1725]-[1790]
          Importance matérielle : 9 pièces, papier ; 6 plans ou dessins conservés sous les cotes 22 Fi 124 à 129

        • 1 C 1772     Réparations.
          25 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Gaumet, médecin à Clermont, du 5 mars 1731, promettant d'adresser à l'intendant un mémoire des travaux à faire au Mont-Dore ; lettre du même, du 28 mars 1732, adressant à l'intendant le devis des travaux en question avec l'estimation faite par M. Queyriaux ; - lettre de M. Trudaine, intendant d'Auvergne, à M. de Gaumont, du 5 avril 1732, lui adressant ce devis ; - devis des réparations qu'il convient de faire au Mont-Dore ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 8 avril 1732, qui commet l'intendant pour procéder à l'adjudication des réparations à faire aux bains du Mont-Dore.

          Dates extrêmes : 1731-1732
          Importance matérielle : 1 pièce, parchemin ; 5 pièces, papier.

        • 1 C 1774     Constructions et travaux.
          34 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
          Présentation du contenu :

          Mémoire anonyme (de M. Sganzin, ingénieur des ponts et chaussées de la province) sur le projet d'un nouveau bâtiment pour les bains du Mont-Dore ; devis des ouvrages ; - plans et dessins joints au mémoire précédent ; - lettre de M. de Chazerat à M. de Vergennes, du 14 septembre 1786, au sujet de la route du Mont-Dore et des réparations que réclament les bâtiments des bains ; - lettre de M. de Vergennes annonçant que le ministre approuve le projet et autorise la dépense ; - devis général des ouvrages de maçonnerie, charpente, etc., pour la construction d'une salle de bains et d'un logement au village des Bains du Mont-Dore, par Sganzin, le 15 février 1787 ; - procès-verbal d'adjudication des travaux, des 16 et 17 juillet 1787 ; - correspondance de MM. de Chazerat et Blondel ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 25 septembre 1787, approuvant l'adjudication ; - requête du sieur Colin, adjudicataire ; - lettre de M. de Chazerat, du 17 septembre 1788, informant M. Blondel qu'au cours des fondations on a dû employer les pilotis, il lui adresse un état des indemnités qu'il faudra accorder pour les bâtiments qu'on exproprie ; - réponse de M. Blondel, communiquant à l'intendant un mémoire adressé par la commission intermédiaire au directeur général : ce mémoire exprime des craintes sur les dépenses qui pourraient être faites, les travaux étant faits en régie sur la demande de l'adjudicataire, qui s'était déclaré hors d'état de les diriger, ayant été abandonné de ses associés ; la commission demande s'il n'y aurait pas intérêt à faire une nouvelle adjudication ; on demande sur ce mémoire l'avis de M. de Chazerat ; - lettre de l'intendant, du 19 octobre 1788, déclarant que l'entrepreneur est parfaitement solvable et que le conducteur qu'on lui a donné sur sa requête est fort en état de le diriger ; - lettre de M. Blondel, du 3 novembre 1788, annonçant que le ministre approuve la dépense supplémentaire.

          Dates extrêmes : 1785-1788
          Importance matérielle : 2 pièces parchemin ; 21 pièces, papier ; 5 plans conservés sous les cotes 22 Fi 130 à 134.

        • 1 C 1775     Acquisitions de terrains, dédommagements.
          46 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
          Présentation du contenu :

          Requêtes adressées à l'intendant par Liger Boyer aîné, Pierre Boyer, prêtre et communaliste de la paroisse du Mont-Dore-les-Bains, Jacques Boyer, frère du précédent, René Olier, réclamant les indemnités que leur a promises M. Sganzin en dédommagement de la part de leurs héritages englobés dans le nouveau bâtiment ; - copie du partage entre les enfants Ollier, du 13 mai 1704 ; - vente consentie au roi par Pierre Cohadon, d'une maison située sur l'emplacement du nouveau bâtiment des bains, 10 octobre 1789 ; - contestation entre les nommés Jacques Boyer et Joseph Cohadon, au sujet de dégâts causés dans le pré du dernier par le passage des matériaux destinés au bâtiment du Mont-Dore.

          Dates extrêmes : 1704-1789
          Importance matérielle : 16 pièces, papier.