Le portefeuille de Bernard Audollent

Les archives de Bernard Audollent, mort pour la France en 1917, comportent un portefeuille illustré qui témoigne de sa participation à la Première Guerre mondiale.


 (jpg - 8179 Ko)

Bernard Audollent. Arch. dép. Puy-de-Dôme, fonds Bernard Audollent, 228 J 23.

 

 

Né le 30 novembre 1895 à Chamalières, Bernard Audollent est le fils aîné d’Auguste, alors professeur à la faculté des Lettres de Clermont-Ferrand, et de Catherine Petit de Julleville, elle-même fille d’universitaire.



125 Fi 8 (jpg - 8964 Ko)

Devant un 155 long, septembre 1916. Grenoble. Arch. dép. Puy-de-Dôme, fonds Bernard Audollent, 228 J 23.

 (jpg - 7941 Ko)

Arch. dép. Puy-de-Dôme, fonds Bernard Audollent, 228 J 23.


Alors qu’il est inscrit à l’École des hautes études industrielles de la Faculté catholique de Lille, où il est entré après une excellente scolarité au lycée Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand, il s’engage volontairement, dès le 4 septembre 1914, au 53e régiment d’artillerie, où il a pour fonction celle d’observateur. Brigadier (16 novembre 1914) puis maréchal des logis (23 juillet 1915), il est promu sous-lieutenant le 31 janvier 1917 après une formation, en avril 1916, à l’École d’application d’artillerie et du génie de Fontainebleau.

 

Grièvement blessé au cours d’un vol de réglage, il meurt le 2 mai 1917 à Ham (Somme). Il est inhumé à Ham même puis, le 4 octobre 1921, à la nécropole nationale d’Hattencourt (Somme).


 (jpg - 13404 Ko)

Arch. dép. Puy-de-Dôme, fonds Bernard Audollent, 228 J 23.

 

 

On ne connaît pas les circonstances de l’arrivée parmi les effets personnels de Bernard Audollent de ce portefeuille de toile illustré. S’agit-il d’un cadeau qui lui aurait été fait alors qu’il était engagé ? A-t-il été utilisé, après sa mort, pour rassembler ses documents personnels, la représentation du poilu entouré d’une couronne de laurier pouvant alors être lue comme un hommage au défunt ?

Toujours est-il qu’il est entré aux Archives départementales du Puy-de-Dôme à l’occasion du don par son neveu des archives de Bernard Audollent. Ce fonds offre aujourd’hui au chercheur un intéressant témoignage de la vie d’un jeune homme né en toute fin du XIXe siècle au sein de la bourgeoisie intellectuelle clermontoise. On y trouve des documents relatifs à sa vie scolaire (cahiers, devoirs ou cours de l’enseignement primaire puis secondaire), sa correspondance d’avant-guerre, mais aussi des éléments, pieusement conservés, de son parcours militaire : livret militaire, photographies au front, décorations, citations, documents sur sa formation militaire. Y ont été adjointes par la famille des coupures de presse à l’occasion de son décès, des lettres de condoléances, ainsi que des photographies de sa tombe à Ham, puis à Hattencourt.

Dans sa diversité, dans ses aspects anodins ou exceptionnels, le fonds Bernard Audollent décrit le parcours d’un jeune homme promis, par son milieu familial et par sa formation, à un brillant parcours s’il n’avait disparu, comme bien des hommes de sa génération, fauchés en pleine jeunesse.


 (jpg - 12817 Ko)

Arch. dép. Puy-de-Dôme, fonds Bernard Audollent, 228 J 23.


Un autre fonds plus important concernant la famille Audollent-Petit de Julleville, ses ascendants et descendants, lui aussi conservé aux Archives du Puy-de-Dôme, permet d’avoir un regard complémentaire sur cette famille d’intellectuels et de religieux illustres qui, dans leurs domaines, ont marqué leur époque à la fin du XIXe siècle et au cours du XXe siècle.


En complément : Consultez la fiche matricule de Bernard Audollent R 3615.

 

Portefeuille illustré [1918 ?]

Arch. dép. Puy-de-Dôme, fonds Bernard Audollent, 228 J 23




Retour haut de page