Suivez le chantier

Imprimer cette page

Intendance d'Auvergne

Fermer le formulaire de recherche

Inventaire

-+
    • Routes et chemins
      Dates extrêmes : 1650/1790

      • Instructions et correspondance
        Dates extrêmes : 1650/1789

        • 1 C 6326     1706-1714 .
          Présentation du contenu :

          Arrêt du Conseil d'Etat qui permet, tant aux entrepreneurs du pavé de la ville, faubourgs et banlieue de Paris, qu'à ceux qui sont chargés des entretiens des grands chemins, et aux adjudicataires des ouvrages ordonnés être faits aux ponts, chaussées et chemins dans l'étendue du royaume, de prendre de la pierre, grès et sable, pour employer à leurs ouvrages pour l'exécution de leurs baux, en quelques lieux qu'ils les puissent rencontrer, lesquels ne sont point fermés (22 juin 1706) (Paris, Frédéric Léonard, in-4°, 4 pages) ; - description des principales routes de la généralité de Riom, par de Labat, ingénieur (16 mai 1714) ; - état des réparations à faire aux grands chemins de la généralité de Riom par les communautés ou particuliers, dressé par M. de Labat (22 mai 1714).

          Dates extrêmes : 1706-1714
          Importance matérielle : 3 pièces, papier, dont 1 impr. et 1 cahier de 19 feuillets.

        • 1 C 6327     1720-1724 .
          Présentation du contenu :

          Arrêt du Conseil d'Etat qui ordonne l'élargissement des grands chemins, lesquels seront plantés d'arbres dans l'étendue du royaume (3 mai 1720) (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat portant règlement pour l'élargissement des grands chemins (17 juin 1721) (Paris, veuve Saugrain et Pierre Prault, in-4°, 4 pages) ; - lettre de M. Dodun invitant l'intendant à faire exécuter le plus tôt possible l'arrêt du 3 mai 1720, qui prescrit l'élargissement à 72 pieds des grands chemins du royaume (22 juillet 1723) ; - lettre du même indiquant à M. de La Grandville comment il pourra subvenir aux travaux des fossés qui doivent border les grandes routes, sans augmenter les impositions de sa généralité (17 septembre 1723) ; - lettre de l'intendant à M. Dodun au sujet de l'élargissement des grands chemins (18 octobre 1723) : - lettre du même au même au sujet d'une tournée de 15 jours qu'il vient de faire dans la haute Auvergne (14 juin 1724) ; il donne quelques détails sur l'état des récoltes et des recouvrements et sur la comptabilité des villes, et il insiste particulièrement sur les réparations à faire aux chemins publics ; - extrait de la réponse du contrôleur général : il approuve l'usage des corvées que l'intendant propose pour le rétablissement des grands chemins (28 juillet 1724).

          Dates extrêmes : 1720-1724
          Importance matérielle : 7 pièces, papier (1 impr.).

        • 1 C 6328     1725-1753 .
          Présentation du contenu :

          Règlement pour l'établissement et l'entretien des chemins royaux, publics et de communication aux îles du Vent de l'Amérique (17 avril 1725) (in-4°, incomplet de la fin) ; - ordonnance de Louis Aubert, intendant de Limousin, concernant les réparations des chemins de communication d'une ville à une autre (12 septembre 1732) (placard, sans nom d'impr.) ; copie de la lettre d'envoi aux subdélégués de la généralité de Limoges, contenant les instructions détaillées pour l'exécution de ladite ordonnance ; - correspondance de M. Pajot d'Onsenbray avec l'intendant au sujet des plaintes des maîtres de poste d'Aurillac et de Saint-Paul-de-Montvert sur le mauvais état des routes (1737) ; - lettre de M. d'Ormesson annonçant que le contrôleur général a été satisfait des trois cartes qui lui ont été remises (11 juillet 1738) : - lettre du contrôleur général adressant à l'intendant l'instruction qu'il a fait dresser pour établir l'uniformité dans la régie des travaux de réparations sur les chemins publics (8 août 1738) ; - mémoire instructif touchant les grands chemins : exemptions et conduite de la corvée ; frais des garnisons mises chez les défaillants ; plantation d'arbres le long des chemins ; défenses de dégrader les chemins soit en usurpant les fossés, soit en faisant des retenues d'eau pour arroser les héritages limitrophes ; gratifications aux syndics, etc. (1750) (Clermont-Ferrand, P. Boutaudon, in-fol., 4 pages) ; - mémoire instructif touchant les grands chemins, semblable au précédent (1753) (Clermont-Ferrand, P. Boutaudon, in-fol., 4 pages) ; - ordres, en blanc, de M. de La Michodière, intendant, pour inviter les paroisses à rassembler les pierres pour l'empierrement des routes (placard, P. Boutaudon).

          Dates extrêmes : 1725-1753
          Importance matérielle : 19 pièces, papier (7 impr.), dont deux placards conservés sous les cotes 62 Fi 1151-1152.

        • 1 C 6329     1776-1783.
          Présentation du contenu :

          Arrêt du Conseil d'Etat qui réduit à 42 pieds la largeur des routes principales et prescrit des règles pour fixer la largeur des routes moins importantes (6 février 1776) (Paris, impr. royale, in-4°, 4 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat qui autorise l'intendant d'Auvergne à faire réparer les parties des chemins qui avaient été négligées dans les communautés ; le prix en sera payé par les corvéables défaillants (24 février 1779) (Clermont-Ferrand, Ant. Delcros, in-4°, 3 pages) ; - arrêt du Conseil d'Etat qui ordonne que les rues, chemins, communications des villes, bourgs et villages, qui ne font pas partie des grandes routes, cesseront d'être entretenus aux frais du Roi (18 novembre 1781) (Paris, impr. royale, in-4°, 3 pages) ; - lettre de M. Joly de Fleury demandant l'avis de l'intendant sur un projet d'arrêt relatif à la confection des chemins (23 janvier 1782) ; - arrêt du Conseil d'Etat concernant les nouvelles routes de communication et les formalités qui devront à l'avenir précéder la confection des routes (20 avril 1783) ; suivi d'ordonnance de l'intendant (Clermont-Ferrand, A. Delcros, in-4°, 4 pages) ; - lettre de M. de La Millière au sujet des dépôts de bois, de pierres et de fumier que des particuliers font sur les accotements des routes (14 juin 1785) ; - lettre du même annonçant que le contrôleur général reçoit souvent des plaintes de propriétaires dont les possessions ont été endommagées par les travaux des routes (16 juin 1785) ; l'intendant donne des ordres en conséquence à M. Pitot, ingénieur ; - instructions particulières pour toutes les parties de routes à l'entretien, par M. Meulan d'Ablois, intendant de Limoges (8 novembre 1785) (sans nom d'impr., in-4°, 6 pages) ; - tableau des routes faites et à l'entretien, indiquant les longueurs de routes pavées ou empierrées, de celles qui sont seulement en gravelage, des parties de routes projetées, enfin des parties où le terrain est bon mais n'a pas encore été travaillé (30 décembre 1785) ; - tableau de situation des routes du département de Thiers (1er décembre 1786) (semblable au précédent) ; - toisé des longueurs des routes et parties des routes faites ou projetées dans la généralité (30 décembre 1786) (semblable aux précédents) ; - rapport présenté à l'intendant par Antoine Deval sur l'état des routes qu'il a été chargé de visiter (12 août 1787).

          Dates extrêmes : 1776-1787
          Importance matérielle : 29 pièces, papier (8 impr.).

        • 1 C 6330     1788-1789 .
          Présentation du contenu :

          Copie d'une lettre de M. Lambert à la commission intermédiaire d'Auvergne au sujet des travaux des routes (9 janvier 1788) ; - lettre des procureurs syndics de l'assemblée provinciale adressant à l'intendant la réponse de la commission intermédiaire au contrôleur général (25 janvier 1788) ; l'intendant transmet au contrôleur général la lettre en question et ses propres observations sur le projet d'arrêt ; - copie de lettre de M. de La Millière à la commission intermédiaire provinciale sur l'état fâcheux où se trouvent, à ce que l'on prétend, les routes de la province d'Auvergne (12 janvier 1788) ; lettre du même adressant la lettre ci-dessus à l'intendant avec ordre de la transmettre aux destinataires après en avoir pris lecture ; - extrait des délibérations de la commission intermédiaire d'Auvergne et correspondance de MM. de La Millière, de Chazerat et des procureurs syndics provinciaux relativement aux travaux des routes : les états et devis des travaux à exécuter en 1788 sont approuvés par le contrôleur général ; lettre de M. Lambert annonçant que, sur l'avis de l'intendant, il a repoussé la demande de la commission intermédiaire, mais elle sera autorisée à nommer des députés pour assister aux travaux des routes adjugés avant le 1er janvier dernier (22 février 1788) ; correspondance à ce sujet ; liste des délégués nommés par la commission ; - projet d'arrêt du Conseil relatif aux formes à suivre pour la vente du terrain des anciens chemins abandonnés ; lettres de M. de La Millière adressant ce projet à la commission intermédiaire et à l'intendant pour avoir leur avis (août 1788) ; - correspondance des procureurs syndics provinciaux avec l'intendant et de l'intendant avec M. de La Millière au sujet d'une demande de l'assemblée provinciale, à l'effet d'être autorisée à comprendre désormais dans les travaux des routes les parties de ces routes qui traverseront les villes, bourgs et villages (septembre 1788) ; lettre de M. de La Millière annonçant que le directeur général consent à décharger les villes d'Auvergne de cette dépense puisqu'elles sont hors d'état d'y faire face (11 janvier 1789) ; - lettres d'envoi à l'intendant et à la commission intermédiaire d'instructions sur la manière de recharger les anciennes chaussées (janvier 1789) ; - état des routes de la province d'Auvergne pour servir à déterminer les départements des ingénieurs (1789).

          Dates extrêmes : 1788-1789
          Importance matérielle : 46 pièces, papier.

        • 1 C 6331     Pièces non datées.
          Présentation du contenu :

          Note sur le droit qu'a le commissaire départi de connaître de la direction de tout grand chemin public et dénommé royal ; - mémoire servant d'instruction pour l'entretien des chaussées pavées de grès, pierres ou cailloux et des chemins ferrés de cailloutis ; - mémoire instructif pour les directeurs et syndics commis pour l'entretien des nouvelles routes, dans lequel on donne la façon d'entretenir et de réparer toutes les dégradations qui peuvent arriver aux grands chemins (impr., in-fol., 3 pages, incomplet de la fin).

          Dates extrêmes : [1650]-[1789]
          Importance matérielle : 3 pièces, papier (1 impr.).

        • 1 C 6332     Cartes.
          Présentation du contenu :

          Carte des routes de la généralité de Riom (s.d.) ; - carte des 4 subdélégations qui composent le département de Thiers, sur laquelle on a tracé : 1° les deux grandes routes de Lyon à Clermont par Thiers et Ambert ; 2° celle du Puy-en-Velay à Paris par Arlanc, Marsac, Ambert, Courpière, Thiers et le Bourbonnais ; 3° enfin, tous les chemins de charité faits, commencés ou seulement proposés pour ce département (s.d.) ; - carte itinéraire de la généralité de Riom, divisée par départements d'ingénieurs (Clermont, Riom, Thiers, Brioude, Saint-Flour et Aurillac) par M. Pitot, ingénieur en chef (18 décembre 1786) ; - carte itinéraire du département de Thiers.

          Dates extrêmes : [1750]-[1786]
          Importance matérielle : 4 plans conservés sous les cotes 22 Fi 3-6.

        • 1 C 7691     Eboulements.
          Présentation du contenu :

          1. Lettre de M. Ant. de Rambouillet priant M. de Trudaine de lui adresser une relation circonstanciée d'un évènement qu'on prétend être arrivé en Auvergne ; la réponse pourra être adressée à Paris à M. le marquis de La Forest (Londres, 9 juillet 1733). - 2-3. Lettre de l'intendant rendant compte à M. Joly de Fleury des ravages que la fonte des neiges a faits dans une partie de la province, en particulier d'un éboulement qui a suspendu pendant près de 18 heures le cours de la rivière de Couse et de la chute du pont de Lanau près Saint-Flour (19 mars) ; M. Joly de Fleury remercie l'intendant. - 4-8. Rapport du sieur du Boulay, inspecteur des ponts et chaussées de la généralité de Riom, sur un ébranlement de terrain survenu le 6 mars, au village de Largillière, paroisse de Saint-Enastaise ou Saint-Sustaire (25 mars 1783) ; lettres de M. Amelot et de M. de La Millière accusant réception dudit procès-verbal (1783). - 9-10. Rapport du sieur du Boulay sur une partie de montagne éboulée le 6 mars en la paroisse de Rentières ou Rozantières (22 mars 1783) ; accusé de réception de M. Amelot. - 11-18. Requête de Paul Valeix, curé de la paroisse de Bosbeleix (Le Valbeleix), exposant le danger que court le village de La Valette d'être écrasé par les rochers qui se détachent de la montagne (2 juin 1783) ; lettre à ce sujet de l'intendant à M. Lafont, subdélégué ; procès-verbal dressé par G. Godivel, châtelain de Besse et correspondant de la subdélégation d'Issoire (23 juin) ; récépissé de 96 livres reçues par M. Valeix pour être employées à la démolition pressante du rocher de La Valette.

          Dates extrêmes : 1733-1783
          Importance matérielle : 18 pièces, papier.

      • Route de Paris à Clermont
        Dates extrêmes : 1706/1790

        • 1 C 6333     1706-1734 .
          Présentation du contenu :

          Bail de 220 toises de pavé neuf entre Riom et Aigueperse, du côté de la Reynaude (1706) ; - bail des réparations de la chaussée du pré Charrier, près Riom (1711) ; - devis et état des ouvrages à faire pour changer le chemin de la côte de Ladoux, allant de Clermont à Riom, et le faire passer par la côte de Hude et près de Cébazat (1714) ; - lettre de M. Dubois au sujet de l'état des chemins sur la route d'Auvergne, près de Riom, Aigueperse et Gannat, où les terres de Monseigneur le duc d'Orléans sont situées (25 octobre 1724) ; - adjudication à Louis Queriau de la construction d'une chaussée pavée depuis le village du Cheix jusqu'à l'entrée du Bourbonnais (1727) ; cautionnement pour le sieur Queriau (1733) ; - requête adressée au Roi par les consuls et habitants de Montferrand demandant l'autorisation de démolir l'ancienne maison de ville, qui est en ruines, afin d'aménager la route qui conduit à Riom ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. d'Ormesson (1728) ; - correspondance de MM. Trudaine, intendant ; Urion, subdélégué à Riom ; Bompart et Blanchier, au sujet de réparations à faire aux fossés de Riom, sur la route de Paris ; devis et procès-verbal d'adjudication (1731-1733) ; - devis et baux d'adjudication des travaux à faire sur la route de Clermont à Paris, entre Clermont, Riom et Aigueperse (1733) ; - plan de la route de Paris, entre Riom et la Croix d'Aubiat, avec deux profils, l'un du chemin tel qu'il est et l'autre du chemin tel qu'il sera après les réparations (26 février 1734).

          Dates extrêmes : 1706-1734
          Importance matérielle : 32 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 232.

        • 1 C 6334     1734-1771 .
          Présentation du contenu :

          Lettres de M. Pallu, intendant du Bourbonnais, au sujet des travaux à faire sur la route de Paris, depuis la limite des deux provinces jusqu'à Aigueperse (août 1734) ; - lettre de M. Trudaine adressant à M. Pallu le plan de la route entre les limites des généralités et la ville d'Aigueperse, avec le devis détaillé des ouvrages à faire dans toute cette partie (20 septembre 1734) ; - réponse de M. Pallu exposant la difficulté qu'il rencontre à trouver les fonds nécessaires ; - observations de M. Grimaud sur le projet envoyé par M. Trudaine ; - toisé du pavé de la traverse d'Aigueperse ; - devis et adjudication au sieur Raimbaux, entrepreneur, des travaux à faire sur la route de Paris, entre Clermont et Riom (1735) ; - bail d'adjudication à Louis Queriau des relevés à bout de pavé au faubourg de Clermont, du côté de Montferrand, et des escarpements de roc à faire à la côte de Ladoux (1738) ; - lettre de M. Rossignol recommandant à M. de Bernage de Vaux, intendant de Bourbonnais, le sieur Raimbaux, qui désirerait se charger des travaux de la route de Gannat à Saint-Pourçain (2 octobre 1746) ; adjudication à Michel Charles des relevés à bout de pavé sur la route de Paris, entre Clermont et Riom ; - correspondance de MM. de Montyon, intendant ; de La Crène, subdélégué à Riom, et Mauricet, ingénieur, au sujet des réparations du pavé entre Clermont et Riom (1770-1771).

          Dates extrêmes : 1734-1771
          Importance matérielle : 20 pièces, papier.

        • 1 C 6335     1773-1776 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Chazerat adressant à M. Trudaine le plan des remparts de la ville de Riom et des embellissements qu'il y fait faire depuis deux ans (7 juillet 1773) ; l'intendant joint à sa lettre une requête des habitants de Riom, demandant d'être autorisés à faire démolir les murs et tours inutiles dont la ville est encore environnée, afin d'employer la pierre au pavé de la grande route ; - M. Trudaine approuve les vues de l'intendant et le prie de lui envoyer un projet d'arrêt ; - projet d'ordonnance ; - lettre de M. Trudaine déclarant que le projet lui a paru très bien rédigé, mais il ne peut consentir que les indemnités aux propriétaires soient payées sur les fonds des ponts et chaussées (15 septembre 1773) ; - requêtes de Claude-Amable Salles, coutelier au faubourg de Layat, demandant que sa maison soit estimée avant qu'on procéde à la démolition (1773) ; - lettre de M. Cochin au sujet de la destruction proposée d'un corps de garde et d'un jardin à l'entrée de la ville de Riom (12 juillet 1774) (copie des adjudications faites en 1738) ; - lettres de M. Mauricet, ingénieur, au sujet des difficultés qui pourraient être soulevées, par le conseil du comte d'Artois, relativement aux démolitions à faire dans la ville de Riom (septembre 1774) ; - requête d'Antoine Charles, marchand de la ville de Riom, locataire du bâtiment appelé le Corps de garde, demandant une indemnité ; - correspondance relative à une ordonnance du bureau des finances de Riom, défendant de démolir le corps de garde, entre MM. Mauricet, Touttée, les officiers municipaux de Riom et M. Trudaine ; copie d'un mémoire sur cette affaire par M. Bastard, chancelier du comte d'Artois ; observations de M. Mauricet sur ce mémoire ; - copie d'une lettre de M. Trudaine à M. de Vissaguet, commissaire des ponts et chaussées d'Auvergne demandant copie de l'ordonnance rendue par le bureau des finances de Riom et des motifs sur lesquels elle est fondée (12 décembre 1774) ; - lettre du même annonçant à l'intendant qu'il a écrit à M. Bastard ; il a lu le mémoire de ce dernier et il lui paraît que le bureau des finances n'a pas eu autant de tort qu'on l'a dit (22 décembre 1724) ; - projet d'arrêt du Conseil pour ordonner la continuation des travaux commencés autour de la ville de Riom et permettre la destruction des murs, remparts, bâtiments ou jardins qui ont fait partie des anciennes fortifications de la ville ; lettre de M. Andraud communiquant à l'intendant le projet ci-dessus (31 juillet 1775) ; - lettre de M. de Fourqueux au sujet d'une lettre de M. de Vissaguet et d'un procès-verbal qui constate un enlèvement de pierres sous les murs de la ville de Riom (26 avril 1776).

          Dates extrêmes : 1773-1776
          Importance matérielle : 42 pièces, papier.

        • 1 C 6336     1773-1776 .
          Présentation du contenu :

          Toisé du pavé à faire de la Croix d'Aubiat à Clermont (1780) ; - lettre de M. Pitot, ingénieur, adressant un projet d'arrêt pour la suppression du mur des Récollets, donnant sur la route de Clermont à Montferrand (13 mai 1782) ; plan de la route de Montferrand à Clermont, partie comprise entre le mur des Récollets et la maison de M. Dumas ; correspondance de M. de La Millière avec l'intendant (1782-1783) ; - correspondance de MM. de La Millière, Touttée et de l'intendant au sujet du mauvais état de la chaussée pavée entre Riom et Clermont (1783) ; - devis des réparations à faire au mur de soutènement, vis-à-vis le château de Mirabel, grande route de Paris à Clermont (1784) ; - procès-verbaux de réception d'ouvrages sur la route de Paris (1787) ; - rapport du sieur du Boulay, inspecteur des ponts et chaussées, sur une requête d'Antoine Bouchon, adjudicataire des réparations à faire sur le grand chemin royal, de Riom à la borne de Cellule, se plaignant que le fermier du domaine de Fontainebleau lui défende de prendre du gravier dans le ruisseau de Bonnefille (1787) ; déchéance du sieur Bouchon ; lettres de M. Touttée et ordonnance de l'intendant (1788) ; - lettre de M. de Mazirot, intendant du Bourbonnais, demandant à M. de Chazerat de lui faire connaître la distance exacte entre Clermont et la Croix d'Aubiat, limite des deux généralités (24 septembre 1787) ; - certificat de fourniture des matériaux d'entretien sur la route de Paris (1788).

          Dates extrêmes : 1773-1776
          Importance matérielle : 35 pièces, papier dont 2 plans conservés sous les cotes 22 Fi 233 et 234.

        • 1 C 6337     Plans.
          Présentation du contenu :

          Nivellement des remparts de Riom, depuis la porte de Layat jusqu'à celle de Mozat par le Pré Madame (s.d.) ; - nivellement du faubourg de La Bade à Riom, depuis la porte de La Bade jusqu'à 75 toises au delà de la croix, nivellements en travers hors du faubourg et nivellement du chemin tendant du bas du Pré Madame à l'extrémité du faubourg ci-dessus (s.d.) ; - nivellement des boulevards de Riom, de la partie faite depuis la porte de Layat jusqu'à celle de Mozat (s.d.) ; - profil de la rue des Lions et des abords de la porte de Layat (s.d.) ; - nivellement depuis la porte de Bade jusqu'à l'extrémité du faubourg par M. de Mannevil (s.d.) ; - autres plans, profils en long ou en travers relatifs aux travaux exécutés dans les abords, et dans la traverse de Riom (s.d.) ; plan des abords de la tour Barthélemy.

          Dates extrêmes : [1775]-[1790]
          Importance matérielle : 9 plans, papier, conservés sous les cotes 22 Fi 235-243

      • Communication de l'Auvergne avec le Languedoc
        Dates extrêmes : 1716/1783

        • 1 C 6338     1716-1722 .
          Présentation du contenu :

          "Etat du voyage que nous, Moynier, Madaule et de Cruviers avons fait en Auvergne, par ordre de M. de Basville, intandant du Languedoc, et du séjour que nous avons fait à Clermont et routte d'Auvergne, sous les ordres et commandement de Monseigneur le marquis de Nointel, intandant d'Auvergne" (s.d. 1716 environ) ; - mémoire dressé par M. de Vic, ingénieur, sur la communication entre les deux provinces (Brioude, 5 novembre 1722).

          Dates extrêmes : 1716-1722
          Importance matérielle : 2 pièces, papier.

        • 1 C 6339     1723 .
          Présentation du contenu :

          Mémoire présenté à l'intendant par les habitants de Saint-Flour sur les avantages qu'il y aurait à faire passer par cette ville et par Garabit la route d'Auvergne au Languedoc ; - lettre des officiers municipaux de Saint-Flour adressant ce mémoire à l'intendant, en lui demandant sa protection (30 janvier 1723) ; requête adressée par les mêmes, le même jour, au duc de Bouillon ; - réponse au mémoire des habitants de Saint-Flour, rédigé probablement par un des ingénieurs des ponts et chaussées ; - copie d'une lettre de M. de Saint-Sauveur, syndic du Gévaudan, annonçant aux maire et consuls de Saint-Flour qu'il a recommandé leur mémoire à l'archevêque de Narbonne président des états (19 février 1723) ; les officiers municipaux de Saint-Flour adressent cette copie à l'intendant ; - lettre du contrôleur général demandant l'avis de M. Brunet d'Evry sur le mémoire des habitants de Saint-Flour (10 mars 1723).

          Dates extrêmes : 1723
          Importance matérielle : 9 pièces, papier.

        • 1 C 6340     1723-1724 .
          Présentation du contenu :

          Lettres de l'intendant demandant à MM. de Basville et de Bernage, intendants de Languedoc, leur avis sur le choix du chemin pour la communication du Languedoc avec l'Auvergne (6 octobre 1723) ; - lettre de l'intendant, même date et sur le même sujet, à M. le duc de Roquelaure ; - lettre de l'évêque du Puy demandant à l'intendant d'Auvergne s'il trouve encore quelques obstacles à l'établissement de la route de Montpellier par le Velay (15 novembre 1723) ; - mémoire sur la communication de l'Auvergne avec le Languedoc, anonyme (probablement rédigé par l'ingénieur des ponts et chaussées d'Auvergne, à la fin de 1723 ou au commencement de 1724).

          Dates extrêmes : 1723-1724
          Importance matérielle : 6 pièces, papier.

        • 1 C 6341     1723-1724 .
          Présentation du contenu :

          Copie d'une lettre de M. de La Grandville à M. Dubois annonçant qu'à son arrivée en Auvergne, il s'est occupé de la communication de cette province avec le Languedoc (29 décembre 1723) ; il se propose d'aller étudier sur place les deux routes proposées ; - lettres de M. Dubois approuvant le projet de l'intendant ; - lettre de M. Lamoignon de Basville recommandant à M. de La Grandville de se faire accompagner, s'il le peut, de M. Gaultier (19 février 1724) ; - lettres de M. Dubois, de MM. de Bernage, intendant du Languedoc, et de Montferrier, syndic des états de la même province, au sujet des ingénieurs qui doivent aller étudier le terrain sur les fonctions du Velay, du Gévaudan et de l'Auvergne (16 mars 1724) ; - lettres de M. Dubois adressant à l'intendant un arrêt du Conseil, qui ordonne à celui-ci de visiter les deux routes projetées entre Auvergne et Languedoc, il sera assisté par MM. de Vic et Gabriel (21 juin 1724) ; il y aura lieu aussi d'examiner une troisième route dont on a parlé par Rieutort, le Palais du Roy et S. Chely ; - lettre de M. Gabriel annonçant à M. de La Grandville que la visite des intendants est remise au mois de mai 1725 (6 août 1724) ; - lettres de M. Dubois annonçant que M. le Duc accepte la proposition de M. de La Grandville et consent que celui-ci fasse seul et le plus tôt possible la visite projetée, MM. de Vic et de Senès l'accompagneront (7 et 9 août 1724) ; - lettre de M. d'Asfeld annonçant que le sieur de Vic part pour l'Auvergne (21 août 1724).

          Dates extrêmes : 1723-1724
          Importance matérielle : 34 pièces, papier.

        • 1 C 6342     1724-1726 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de l'intendant annonçant à M. Dubois qu'il partira dans 5 ou 6 jours avec le sieur de Vic (11 septembre 1724) ; correspondance relative à ce voyage entre MM. Dubois, Dodun, de Bernage et de La Grandville (septembre 1724) ; - lettre de M. de La Grandville, il a déjà visité toute la route depuis Clermont, ainsi que la traverse de Rieutort à Villefort (Mende, 25 septembre 1724) ; - lettre de M. Dubois priant l'intendant de s'informer de la situation où se trouve la route de Montpellier par Florac (7 octobre 1724) ; - lettre de M. de La Grandville annonçant à M. Dubois qu'il est de retour en Auvergne ; il a été jusqu'à Anduze (17 octobre) ; - réponse de M. Dubois (25 octobre) ; - correspondance de MM. Dubois et de La Grandville au sujet de l'instruction à dresser pour la visite qui doit se faire en mai 1725 (novembre-décembre 1724) ; - état des jours où la route de Gévaudan a été fermée par les neiges pendant l'hiver de 1724 ; - copies de lettres de M. Dubois à M. de Bernage et à l'archevêque de Narbonne au sujet des délibérations prises aux états de Languedoc, relativement à la communication de cette province avec l'Auvergne (décembre 1724) ; - lettres de M. Dubois adressant à M. de La Grandville l'instruction qui a été arrêtée pour la visite du mois de mai (avril-mai 1725) ; - lettre de M. de S. Maurice, intendant de Languedoc, annonçant à M. de La Grandville que le sieur Clapiès, ingénieur, s'occupe en ce moment du travail qu'il faut faire pour préparer la dernière visite que doivent faire les deux intendants (29 juin 1725) ; - lettre de M. Dubois à M. de Vic, annonçant qu'il est très satisfait des progrès du chemin de communication du Languedoc en Auvergne (31 décembre 1726).

          Dates extrêmes : 1724-1726
          Importance matérielle : 28 pièces, papier.

        • 1 C 6343     1731-1734 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Trudaine, intendant d'Auvergne, au contrôleur général au sujet des difficultés qui se trouvent encore pour aller de Paris en Languedoc (9 décembre 1731) ; - mémoire, de la main de M. Trudaine, sur un projet d'établissement de postes, d'un carrosse de voitures et d'un courrier exprès pour porter les lettres sur la route de Moulins au Puy ; carte des postes de Moulins au Puy ; lettre de M. Trudaine adressant ce mémoire à l'évêque du Puy, pour avoir son avis (6 avril 1732) ; - lettre du même à M. Jerphanion, syndic du diocèse du Puy ; - mémoire adressé en réponse par l'évêque du Puy à M. Trudaine ; - lettre de M. Hupeau informant M. Trudaine de la visite qu'il vient de faire sur la route de Brioude au Puy (21 mai 1732) ; - lettre de M. de Gizaguet et réponse de l'intendant (3 octobre 1732) ; - lettre de M. de Vic adressant à M. Trudaine une carte des différentes routes proposées pour la communication entre le Languedoc et l'Auvergne (9 octobre 1732) ; - lettre de M. Jerphanion annonçant que les commissaires du Velay vont faire travailler à la réparation de la route entre Fix et Le Puy (29 octobre 1732) ; - lettre de M. Trudaine à M. Jerphanion demandant des renseignements sur la façon dont procèdent les états de Languedoc en matière de travaux publics (2 novembre 1733) ; - lettres de l'intendant à MM. Dubois et de Saint Florentin (25 novembre 1733) ; il ne reste plus que 7 à 8 lieues entre Langogne et Alais ; - copie de lettre du marquis de La Fare à M. de Saint-Florentin déclarant que la dépense à faire serait très considérable et qu'il ne peut la faire accepter dans les circonstances présentes (11 décembre 1733) ; - lettre de M. Trudaine à M. Dubois annonçant que les travaux de la route de Languedoc avancent et demandant une gratification pour le sieur Hupeau (26 décembre 1733) ; - correspondance de MM. Trudaine et Jerphanion au sujet des difficultés que l'on trouve à faire décider par les états la dépense pour terminer le chemin de Montpellier à Paris (mai-août 1734).

          Dates extrêmes : 1731-1734
          Importance matérielle : 28 pièces, papier.

        • 1 C 6344     1736-1737 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Rossignol, intendant d'Auvergne, à M. Jerphanion, annonçant que la partie de la route de Paris à Montpellier, qui traverse la province d'Auvergne, va être sous peu entièrement terminée (5 juillet 1736) ; - réponse de M. Jerphanion ; deux mémoires anonymes sur la route de Paris au Languedoc par le Velay (s.d. 1736 environ) ; - mémoire sur le même sujet, de la main de M. Rossignol ; - mémoires des droits perçus sur plusieurs marchandises à la douane de Lyon et à celle de Gannat (1737) ; - correspondance relative au voyage de M. Rossignol à Montpellier, entre MM. Rossignol, Orry, Dubois, de Saint-Florentin, de S. Maurice (1736) ; - mémoire adressé à M. Rossignol par le sieur Blatin, marchand à Clermont, sur le commerce de l'Auvergne et du Languedoc ; avis imprimé des frères Blatin, marchands commissionnaires à Clermont, offrant leurs services aux négociants qui voudraient entreposer leurs marchandises à Clermont ; lettre de J. Blatin adressant ce mémoire et cet avis à l'intendant (décembre 1736) ; - lettre de M. Rossignol au contrôleur général au sujet des démarches qu'il a faites auprès des états de Languedoc (Montpellier, 10 février 1737) ; extrait des délibérations des états de Languedoc ; - lettre de l'évêque de Mende au sujet des chemins d'Auvergne en Velay et en Gévaudan (13 mars 1737).

          Dates extrêmes : 1736-1737
          Importance matérielle : 30 pièces, papier (1 impr.).

        • 1 C 6345     1742-1748 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Dufort adressant à l'intendant, pour avis, un mémoire par lequel on propose l'établissement d'une route de poste de Brioude au Puy (17 juillet 1742) ; l'intendant déclare le projet en question très intéressant pour la province d'Auvergne ; état des postes qu'on propose d'établir sur la route de Brioude au Puy, avec la distance en toises entre chacune d'elles ; - lettre de M. Trudaine annonçant à M. Rossignol que les fermiers des coches et messageries, après avoir visité la route de Paris à Montpellier par l'Auvergne (route de Saint-Flour et du Gévaudan), semblent fort portés à faire le service par cette route, aussitôt qu'on aura mis en état quelques endroits qu'ils y trouvent encore trop difficiles (27 février 1744) ; - - lettre de l'évêque de Montpellier demandant à M. Rossignol quelques éclaircissements sur les deux routes projetées de Paris à Montpellier (31 janvier 1748) ; - mémoire sur ce sujet adressé par M. Rossignol à l'évêque de Montpellier, et après la mort de celui-ci à M. Lenain, intendant de Languedoc ; correspondance de M. Rossignol avec MM. Trudaine et Lenain.

          Dates extrêmes : 1742-1748
          Importance matérielle : 13 pièces, papier.

        • 1 C 6346     1748 .
          Présentation du contenu :

          Mémoire rédigé par MM. Croze et Dejax et présenté au contrôleur général par les habitants de la ville de Brioude, demandant que le grand chemin de Montpellier soit fait par Brioude, Le Puy, Pradelles, Langogne, Villefort et Alais, et non par le pont de Lempdes, Saint-Flour et Mende.

          Dates extrêmes : 1748
          Importance matérielle : 1 pièce, papier.

        • 1 C 6347     1750-1751 .
          Présentation du contenu :

          Lettre du sieur Mathieu (?) à M. de Moras, intendant d'Auvergne, au sujet des démarches que fait M. de Vogué pour obtenir que la route de Paris à Montpellier passe par le Vivarais (Luc, 17 novembre 1750) ; - mémoire comparatif des deux routes de Languedoc par le Gévaudan et par le Vivarais, rédigé à la demande de M. de Moras, par le sieur Dijon, ingénieur ; - copie par M. Gibertain, inspecteur des chemins du diocèse d'Alais, d'une lettre de M. Le Nain, intendant de Languedoc, adressée le 27 septembre 1750, " à un seigneur de Languedoc, lieutenant-général des armées du Roy" ; lettre de M. Gibertain adressant cette copie à M. de Moras et protestant contre les erreurs commises par MM. Pollard et Pitot, les ingénieurs en question ; - requête adressée au comte de Moras, intendant d'Auvergne, par les marchands des principales villes du bas Languedoc qui fréquentent régulièrement les foires de Clermont et de Montferrand, demandant que l'intendant d'Auvergne veuille bien recommander la route du Gévaudan plutôt que celle du Vivarais ; - lettre non signée (peut-être incomplète), protestant contre l'abandon de la route de Gévaudan (Alais, 20 décembre 1750).

          Dates extrêmes : 1750-1751
          Importance matérielle : 7 pièces, papier.

        • 1 C 6348     1751 .
          Présentation du contenu :

          Mémoire sur les deux lignes proposées pour le chemin de communication des provinces de Languedoc et d'Auvergne, par Maître Cabane, avocat ; - lettre d'envoi de ce mémoire par M. Cabane, maire, et MM. de Rocheblave et Martin, consuls d'Alais (25 février 1751).

          Dates extrêmes : 1751
          Importance matérielle : 2 pièces, papier (1 impr.).

        • 1 C 6349     1751 .
          Présentation du contenu :

          Projets de devis pour le chemin d'Auvergne depuis Alais jusqu'à La Salvetat en passant par le Gévaudan ; lettre du sieur Mathieu adressant à M. de Moras ces projets que lui a remis M. Gibertain (13 mars 1751) ; - lettres de M. Gibertain à M. de Moras sur le voyage dudit Gibertain en Languedoc et sur ses instances auprès de M. de Saint-Priest, nouvel intendant du Languedoc (mars-mai 1751) ; - copies de lettres du maréchal de La Fare et du marquis du Chayla à M. Gibertain ; - lettre adressée à M. de Saint-Priest par M. Gibertain "pour servir de supplément au mémoire imprimé" (26 avril 1751) ; - lettre de M. Gibertain à M. Trudaine (9 mai 1751).

          Dates extrêmes : 1751
          Importance matérielle : 20 pièces, papier.

        • 1 C 6350     1751-1752 .
          Présentation du contenu :

          Lettres de M. Gibertain à M. de Moras sur le voyage fait par M. de Saint-Priest en Gévaudan et en Vivarais, en juillet et août 1751, pour la visite des deux routes proposées (1751-1752) ; - copies de lettres de MM. Esbrayat, drapier de la ville du Puy ; de Beauteville, commandant en Gévaudan et Trudaine (adressées pour la plupart à M. de Moras par M. Gibertain) ; - mémoires de M. Gibertain sur l'abondance des neiges en Vivarais et en Gévaudan, et sur une inondation survenue en Vivarais en septembre 1751 ; - certificat de J.-B. Malzieu, ancien curé de Saint-Paul de Tartas, sur la rigueur de l'hiver dans la région de Mayres ; information par Henri Tourreille, juge en la cour royale et commune de Borne, siège et mandement de Saint-Etienne de Lugdarès, au diocèse de Viviers, et de toutes les terres de l'abbaye de N.-Dame des Chambons, sur les accidents causés par les neiges dans les montagnes de Mayres et de La Chavade (faite en 1751 à la requête de M. Gibertain) ; - lettre de M. Dejax, avocat à Brioude adressant à M. de Moras une seconde copie du mémoire qu'il avait rédigé avec M. Croze pour les habitants de Brioude (29 août 1751).

          Dates extrêmes : 1751-1752
          Importance matérielle : 29 pièces, papier, dont 1 cahier de 9 feuillets.

        • 1 C 6351     1752 .
          Présentation du contenu :

          Mémoires sur les différentes routes proposées par Marc-Antoine Malholle, marchand et ancien assesseur en l'hôtel de ville de Milhau : - premier mémoire, route partant du lieu de La Pezade, passant par Milhau, La Glène et Marvejols ; - second mémoire, route de Nîmes, Montpellier, Montauban, Toulouse et Clermont d'Auvergne, passant par le Rouergue et le Gévaudan ; - troisième mémoire, concernant le commerce qui peut se faire sur cette route de Montpellier à Clermont ; - quatrième mémoire, route de Montpellier à Clermont par Alais, Villefort, la côte de Bayard, Luc, Langogne et Pradelles.

          Dates extrêmes : 1752
          Importance matérielle : 4 pièces, papier.

        • 1 C 6352     1756-1783 .
          Présentation du contenu :

          Correspondance de MM. Trudaine, de Saint-Priest, de La Michodière et de l'évêque du Puy au sujet du mauvais état de la route de Languedoc entre Fix et Le Puy (1756) ; - lettre de M. Rigoley d'Ogny signalant à M. de Chazerat le mauvais état de la route entre Saint-Georges d'Aurat et Fix (25 juin 1779) ; l'intendant après avoir consulté M. Lomet, ingénieur, promet de faire les réparations ; - mémoire par M. de Burnay, ingénieur, "sur le projet de changement de la grande route de Clermont au Languedoc par le Velay, dans la partie d'Aurat au Puy, disposé par messieurs des états du Languedoc" ; - lettre de l'intendant à M. Rigoley d'Ogny pour demander l'établissement d'une poste aux lettres de Brioude au Puy (15 novembre 1780) ; lettres à ce sujet de l'évêque du Puy et de M. Gueyffier ; - lettre de M. de Burnay adressant à l'intendant de Chazerat le mémoire ci-dessus (11 mars 1782) ; - mémoire et lettre adressés à M. de Chazerat par M. de La Rochelambert pour protester contre le nouveau tracé que proposent les états de Languedoc (avril 1782) ; - lettre de M. de La Millière adressant à M. de Chazerat des mémoires et un plan dressés par M. Grangent, ingénieur des états de Languedoc, pour déterminer la direction de la grande route de Languedoc, du Puy aux confins de l'Auvergne (20 octobre 1782) ; - mémoire de M. Pitot sur les travaux à faire par la province d'Auvergne sur la ligne par Espaly, Borne, l'Estrade, Coubladour et Pouzols, trajet adopté par les états de Languedoc.

          Dates extrêmes : 1756-1783
          Importance matérielle : 30 pièces, papier.

      • Route de Clermont au Languedoc, par Le Puy
        Dates extrêmes : 1706/1789

        • 1 C 6353     1706-1728 .
          Présentation du contenu :

          Devis et baux d'adjudication de divers travaux à exécuter, pavé neuf, aqueducs, ponceaux, escarpements de roc, etc., entre Clermont et Orcet (1706) ; près de La Sauvertat et de Saint-Germain-Lembron (1707) ; entre Issoire et Saint-Germain-Lembron (1709) ; près de Beaulieu (1710) ; entre Aubière, Orcet et Pérignat (1711) ; auprès du pont de Nau (1712) ; à l'avenue du pont de Vieille-Brioude (1714) ; entre la place des Jacobins de Clermont et le jardin de l'hôpital du village d'Herbet (1714) ; entre le village de Villeneuve et Fix (1727) ; à la sortie de Neschers et entre La Chomette et Saint-Georges-d'Aurat (1728) ; - état et devis des ouvrages à faire pour améliorer la route de Paris au Languedoc à la sortie de la ville de Clermont (s.d. 1714 environ).

          Dates extrêmes : 1706-1728
          Importance matérielle : 20 pièces, papier, dont 1 cahier de 18 feuillets.

        • 1 C 6354     1728-1734 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Banssat, ingénieur, à M. Latour, "inspecteur pour les ouvrages de Sa Majesté sur la routte de Brioude au Puy" (1728) ; lettre de M. Latour adressant cette lettre à M. Trudaine, intendant, pour se justifier de l'accusation portée contre lui d'avoir mal suivi les devis dans les travaux dont il était chargé (23 octobre 1731) ; - lettre de M. Trudaine demandant que M. Latour lui envoie un mémoire pour servir au devis général qu'il se propose de faire dresser pour la route de Languedoc (2 novembre 1731) ; - bail d'adjudication des travaux à faire de la croix du Croizet à Saint-Georges-d'Aurat (5 janvier 1732) ; - mémoire instructif sur le plan du grand chemin à faire depuis Coudes jusqu'à Issoire ; - plan des deux chemins proposés de Coudes à Issoire, dressé par Chesnebenoist, arpenteur juré au comté d'Auvergne ; - lettre de M. Trudaine demandant à M. Bournet s'il est vrai que l'Allier ait inondé quelquefois le vallon de Veneix (31 janvier 1733) ; - lettre du même, annonçant à MM. Phelupt et Auteroche, qu'il s'est décidé à faire continuer le chemin de Coudes à Issoire sur le tracé qu'en a fait l'ingénieur Hupeau (7 mars 1733) ; - lettre de M. Gironde de Buron informant M. Trudaine qu'il est sollicité par M. Tixier, et quelques autres personnes pour s'opposer au tracé qu'a donné le sieur Hupeau du chemin de Clermont à Issoire (29 mars 1733) ; - lettre de M. Trudaine invitant M. Hupeau à laisser provisoirement sur pied quelques noyers appartenant à M. Tixier (avril 1733) ; - devis et baux d'adjudication de travaux sur la route entre Clermont et Brioude (1733-1734) ; - lettre de M. Hupeau exposant l'état d'avancement des travaux entre Clermont et Brioude (5 juillet 1734) ; - lettre de M. Talemandier recommandant la veuve du sieur Galien pour l'une des postes qui vont sans doute être établies entre Brioude et Le Puy (25 septembre 1734).

          Dates extrêmes : 1728-1734
          Importance matérielle : 16 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 244, et 1 cahier de 24 feuillets.

        • 1 C 6355     1735-1756 .
          Présentation du contenu :

          Mémoire adressé à M. d'Argenson par les capucins de Clermont, au sujet du tracé déterminé par M. Hupeau pour la route de Languedoc ; plan joint au mémoire ; lettre de M. d'Argenson, syndic général de l'ordre, priant l'intendant de donner satisfaction aux capucins (1735) ; - plaintes sur le même sujet par les religieuses de la Visitation et par le Petit Séminaire de Clermont ; - lettre de M. Cousturier, supérieur du Séminaire de Saint-Sulpice (1735) ; - lettre de M. Jouzencie, subdélégué à Lempdes, demandant l'autorisation d'employer, pour empierrer le chemin vis-à-vis le village des Combes, les débris d'une vieille tour voisine du chemin (1739) ; - baux d'adjudication de divers travaux à faire sur la route de Languedoc (1739-1740) ; - lettre de M. Trudaine renvoyant à l'intendant le projet du chemin à faire autour de la ville de Brioude.

          Dates extrêmes : 1735-1756
          Importance matérielle : 16 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 245.

        • 1 C 6356     1787-1789 .
          Présentation du contenu :

          Plaintes des entrepreneurs de l'empierrement qui se fait sur la route royale, de Pontary à Coudes, contre le sieur Bonfils, propriétaire de carrière à Montpeyroux ; procès-verbaux et correspondance ; lettre de M. de La Millière adressant à M. de Chazerat un arrêt du Conseil, du 8 mai, qui ordonne l'exécution de deux ordonnances de l'intendant, des 11 et 20 février, qui ont autorisé l'entrepreneur à prendre les matériaux dans la carrière du sieur Bonfils (13 juin 1788) ; - correspondance de MM. Lafont et des procureurs syndics provinciaux au sujet d'un empierrement fait par A. Villatte, entrepreneur, sur la route de Clermont à Brioude, atelier de Lempdes à Pont-Cervier ; ordonnance à ce sujet de J. Lafont de Saint-Marts, subdélégué général de l'intendance d'Auvergne ; pièces diverses relatives à cette affaire (1787-1789).

          Dates extrêmes : 1787-1789
          Importance matérielle : 21 pièces, papier.

        • 1 C 6357     Traverse de Clermont : plans.
          Présentation du contenu :

          Plan, non signé ni daté, de la ville de Clermont ; - autre plan, presque semblable au précédent, non signé ni daté, avec des surcharges au crayon pour indiquer la direction des grandes routes projetées dans la traverse de la ville.

          Dates extrêmes : [1750]-[1789]
          Importance matérielle : 2 plans, papier, conservés sous les cotes 22 Fi 246-247.

        • 1 C 6358     Traverse de Clermont : plans.
          Présentation du contenu :

          Mémoire de M. Lomet, ingénieur en chef des ponts et chaussées en Auvergne relatif à l'ouverture d'une nouvelle traverse de la ville de Clermont-Ferrand (25 mars 1780) ; - plan de la ville de Clermont, joint au mémoire ci-dessus, avec le tracé des nouvelles voies proposées, signé de M. Lomet (27 mars 1780).

          Dates extrêmes : 1780
          Importance matérielle : 3 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 248.

        • 1 C 6359     Traverse de Veyre : plan.
          Présentation du contenu :

          Plan de la traverse du village de Veyre indiquant seulement le tracé de la route de Languedoc et les bâtiments qu'emportera l'alignement (1760) ; - plan informe indiquant les directions que peut suivre la route de Languedoc après Pontary (s.d.).

          Dates extrêmes : 1760
          Importance matérielle : 2 plans, papier, conservés sous les cotes 22 Fi 249-250.

        • 1 C 6360     Traverse d'Issoire : plans.
          Présentation du contenu :

          Plan de la ville d'Issoire (s.d., ni signé) ; - plusieurs plans du faubourg d'Issoire du côté de Clermont (s.d., non signés).

          Dates extrêmes : [1750]-[1789]
          Importance matérielle : 5 plans, papier, conservés sous les cotes 22 Fi 251-255.

        • 1 C 6361     Traverse de Saint-Germain-Lembron : plans.
          Présentation du contenu :

          Plans de la route de Languedoc dans la traverse de Saint-Germain-Lembron, levés en 1774, par le sieur Didiet.

          Dates extrêmes : 1774
          Importance matérielle : 3 plans, papier, conservés sous les cotes 22 Fi 256-258

      • Routes d'Auvergne au Gévaudan, par Brioude ou Massiac et Saint-Flour
        Dates extrêmes : 1728/1788

        • 1 C 6362     Route d'Auvergne au Gévaudan, par Massiac et Saint-Flour.
          Présentation du contenu :

          Bail d'adjudication des réparations à faire à la montagne de Laneau, élection de Saint-Flour (15 avril 1728) ; - adjudication des ouvrages de maçonnerie, escarpements de rochers, murs de soutènement en pierre sèche, réparations de ponts, ponceaux et autres ouvrages à faire sur la grande route de Clermont à Mende, jusqu'au pont de Garabit (1735) ; - requête du sieur Juery, habitant à La Fajolle, demandant la poste qui va sans doute être transportée du pont de Lery à La Fajolle ; lettre à ce sujet de M. Rossignol à Mme de La Vieuxville (16 août 1737) ; - affiches annonçant l'adjudication des travaux à faire aux deux côtes de Garabit (18 janvier 1740) (placard, Clermont-Ferrand, P. Boutaudon) ; bail d'adjudication (4 avril 1740) ; - mémoire de M. Dijon, ingénieur, sur le chemin de Saint-Flour à La Garde, faisant partie du grand chemin de communication de Clermont-Ferrand avec le Gévaudan, Mende et le haut Languedoc (1742) ; - adjudication de la dépense à faire sur la route de Saint-Flour à La Garde, pendant l'année 1744 pour les appointements des conducteurs, piqueurs et autres employés ; - baux d'adjudication des travaux à faire de Saint-Flour à La Garde (1744-1747) ; - requête de Joseph Paty-Delavaux, entrepreneur des ouvrages de la côte de Massiac, se plaignant de ne pouvoir trouver des ouvriers qu'à un prix exorbitant ; lettre de M. Jouzencie à ce sujet ; l'intendant autorise M. Jouzencie à faire fournir à cet entrepreneur le nombre de manoeuvres dont il aura besoin (1743-1745).

          Dates extrêmes : 1728-1747
          Importance matérielle : 26 pièces, papier, dont cinq placards imprimés conservés sous les cotes 62 Fi 1153/1-5.

        • 1 C 6363     Route d'Auvergne au Gévaudan, par Brioude et Saint-Flour.
          Présentation du contenu :

          Requête de plusieurs habitants de Brioude demandant que des réparations soient faites sur la grande route de Saint-Flour, entre Brioude et le territoire des Portes ; lettre à ce sujet de M. Vairon ; ordonnance de l'intendant enjoignant aux habitants de faire les travaux par corvées (15 mai 1751) ; - lettre du maire et des officiers municipaux de Brioude demandant des réparations au chemin de Saint-Flour (1766) ; - mémoire adressé à M. de Chazerat, intendant, par les habitants de Brioude, protestant contre le projet qui ferait passer par Massiac la route de Saint-Flour ; - mémoire du sieur Jubié, inspecteur des manufactures d'Auvergne, sur le même sujet ; M. Trudaine renvoie le mémoire de M. Jubié à l'intendant pour l'examiner ; M. de Montyon répond que ce mémoire ne mérite aucune attention (1771) ; - correspondance de MM. de Villedeuil, Pitot et Spy des Ternes avec l'intendant au sujet des travaux de la route de Loubinet à La Garde et de Murat à Saint-Jacques-des-Blats, pour lesquels il n'a pas été trouvé d'entrepreneur (1787) ; il est décidé qu'ils seront exécutés en régie ; - devis des escarpements de rocher à faire dans la route de Brioude à Saint-Flour, par La Chapelle-Laurent et Loubinet ; - correspondance de MM. Lambert, Spy des Ternes, de l'intendant et de l'évêque de Saint-Flour, au sujet des démêlés qui eurent lieu entre M. Spy des Ternes, subdélégué de l'intendant, et M. de La Mourayre, député du bureau intermédiaire de Saint-Flour à l'occasion du procès-verbal de réception des travaux sur la route de Saint-Flour à Brioude (1788).

          Dates extrêmes : 1751-1788
          Importance matérielle : 26 pièces, papier.

        • 1 C 6364     Côte de Saint-Flour.
          Présentation du contenu :

          Requêtes des prêtres missionnaires, directeurs perpétuels du séminaire de Saint-Flour, de plusieurs habitants des faubourgs des Planchettes et du Thuile et des officiers municipaux de Saint-Flour, exposant que le grand chemin nouvellement construit, menant du faubourg à la ville, leur a ôté l'usage de plusieurs chemins ; avis de M. de Montluc, subdélégué ; lettre de M. Spy des Ternes.

          Dates extrêmes : 1773-1774
          Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • Route de Clermont à Aurillac et à Toulouse, par Mauriac
        Dates extrêmes : 1707/1789

        • 1 C 6365     1707-1718 .
          Présentation du contenu :

          Devis et adjudication des réparations à faire dans le chemin appelé de Saint-Etienne, de Mauriac à Aurillac (1707-1708) ; - devis et adjudication des travaux à faire à la côte de Lascanaux (1707-1708) ; - devis et adjudication de travaux à la côte de Mazerolles (1714) ; - devis des réparations à faire au chemin qui va du pont de Saint-Sauves à Tauves, route de Clermont à Aurillac ; bail d'adjudication desdits travaux (1718).

          Dates extrêmes : 1707-1718
          Importance matérielle : 20 pièces, papier.

        • 1 C 6366     1729-1739 .
          Présentation du contenu :

          Adjudication de ponceaux à faire à Vendes, sur la route de Clermont à Aurillac (1729) ; - devis des réparations à faire dans le département de Rochefort ; lettre d'envoi de ce devis par M. Ribeyre ; - requête de plusieurs seigneurs et des consuls et habitants de la ville de Maurs, demandant qu'il soit fait des réparations au chemin royal qui dessert ladite ville ; lettre à ce sujet de M. Sadourny (1732) ; - plan et profils de la route de Clermont à Aurillac, dans la traverse de la côte de Vendes (1734) ; - devis des travaux à exécuter à ladite côte ; lettre d'envoi par M. Lescure à l'intendant ; M. Trudaine approuve le projet ; - adjudication des travaux à faire à la Côte-Blanche et aux abords d'Aurillac (1735) ; - mémoire sur le nouveau chemin proposé pour l'entrée de la route de Clermont à Aurillac ; lettre du cardinal de Gesvres, abbé d'Aurillac, adressant ce mémoire à l'intendant (1736) ; - lettres de l'abbé de Cambolas, conseiller au parlement de Toulouse, demandant que le nouveau chemin d'Aurillac ne soit pas tracé au travers du domaine de Vernhols ; lettres de MM. Pajot et de Saint-Maurice recommandant la demande de l'abbé de Cambolas (1737) ; - correspondance de M. d'Ormesson avec l'intendant au sujet d'une requête par laquelle le sieur Sadourny, prêtre à Aurillac, se plaint que le nouveau chemin, tracé de cette ville à Mauriac, emporte presque entièrement un domaine appartenant à une chapellenie qu'il dessert avec 3 autres prêtres (1737) ; plan de la ville d'Aurillac et de ses abords, indiquant le tracé de l'ancien chemin et celui du nouveau ; lettre de l'intendant adressant ce plan à M. d'Ormesson ; - adjudications de divers travaux sur le chemin d'Aurillac à Clermont (1739) ; - affiches annonçant l'adjuication des travaux à faire aux côtes de La Graille, de Vendes et de Saint-Martin-Valmeroux et à la chaussée de Toulousette (1739) (placard, P. Boutaudon).

          Dates extrêmes : 1729-1739
          Importance matérielle : 29 pièces, papier, dont 2 plans conservés sous les cotes 22 Fi 259-260, et six placards conservés sous les cotes 62 Fi 1158/1-6.

        • 1 C 6367     1741-1752 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Delort se plaignant des dégâts qu'occasionne à sa maison, ainsi qu'aux bâtiments des prisons, l'eau qui découle par le nouveau chemin fait à l'entrée d'Aurillac (21 janvier 1741) ; - adjudication des travaux à faire sur la route de Clermont à Aurillac, Montauban et Toulouse, notamment aux côtes de La Graille, de Vendes, de Saint-Martin-Valmeroux, à la chaussée de Toulousette, au commun du Baguet ; adjudication des dépenses à faire pour la direction des corvées (1740-1748) ; - lettre de M. Trudaine autorisant M. Rossignol à porter sur le chemin d'Aurillac la plus grande partie de l'augmentation de fonds de cette année (2 novembre 1748) ; - lettre de M. Lescure annonçant que l'intendant passera aisément en chaise de poste par le chemin d'Aurillac, quoiqu'il ne soit point achevé (19 novembre 1748) ; - lettre de M. Lapeyreusse indiquant en quel état est le chemin de Clermont à Aurillac (1749) ; - devis et adjudications des travaux à faire sur ladite route (1749-1752) ; - lettre de M. Trudaine approuvant l'adjudication des escarpements de roc que l'intendant vient de passer (12 mars 1751) ; M. Trudaine écrit aux Fermiers de livrer la poudre dont M. Rossignol a besoin.

          Dates extrêmes : 1741-1752
          Importance matérielle : 24 pièces, papier.

        • 1 C 6368     1753-1768 .
          Présentation du contenu :

          Adjudication des travaux à faire en 1753 et 1754 sur le grand chemin de Clermont à Aurillac ; - mémoire anonyme sur les avantages que procurerait la route d'Aurillac à Toulouse, si elle était ouverte dans toute son étendue ; - requêtes des consuls d'Aurillac et des habitants de Maurs demandant l'achèvement de la route d'Aurillac au Quercy par Maurs ; mémoire et lettres de la marquise de Salvert-Montrognon demandant au contraire que le chemin soit tracé par Marcolès, Saint-Constant et Le Trioulou ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec MM. Trudaine, Dijon et Falvelly (1764-1765) ; - mémoire sur le chemin d'Aurillac à Toulouse par Maurs (s.d. 1768 environ).

          Dates extrêmes : 1753-1768
          Importance matérielle : 21 pièces, papier.

        • 1 C 6369     1767-1789 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Vigier au sujet des réparations à faire sur le grand chemin de Clermont à Mauriac (3 octobre 1767) ; - lettre de l'intendant informant M. Turgot, intendant du Limousin, que, sur le grand chemin de Clermont à Aurillac, Cahors, Montauban et Toulouse, on traverse un canton qui dépend de la généralité de Limoges et que cette partie est en mauvais état (24 août 1768) ; - lettre de M. Jobard rendant compte des travaux qu'il a dirigés à Aurillac et à Mauriac (1770) ; - lettres de M. de Tournemire au sujet des travaux dirigés par M. Le Gagneur (1772) ; - lettre de l'intendant annonçant à M. Mauricet qu'il compte partir bientôt pour sa tournée et qu'il voudrait savoir en quel état se trouvent les routes de Clermont à Aurillac et d'Aurillac à Saint-Flour (20 août 1776) ; - devis des escarpements de rocher à faire à la côte de Maurs ; correspondance à ce sujet de MM. de La Millière, Pitot et de l'intendant (1782) ; - devis d'une réparation à faire au Trador, sur la route de Clermont au Quercy (1787) ; - lettres de MM. de Vixouzes et des Ternes au sujet des ordres donnés par MM. de La Fayette et le vicomte de Peironenq de suspendre les travaux de la côte des Escures (1787) ; - mémoire de M. Pitot sur le nouveau chemin projeté et approuvé d'Aurillac à Saint-Mamet, faisant partie de la grande route de l'Auvergne au Quercy par Aurillac et Maurs (18 septembre 1787) ; lettre d'envoi de ce mémoire à M. de Chazerat, intendant ; - devis de réparations à faire dans la plaine de Tauves (1788) ; - correspondance à M. de La Millière, de l'intendant et des procureurs syndics provinciaux au sujet des plaintes qui ont été portées relativement à la direction du grand chemin à l'entrée de Maurs (1789).

          Dates extrêmes : 1767-1789
          Importance matérielle : 26 pièces, papier.

      • Route d'Aurillac à Saint-Flour
        Dates extrêmes : 1721/1789

        • 1 C 6373     1721-1763 .
          Présentation du contenu :

          Adjudications des travaux à faire sur la route entre Thiezac et Murat (1721-1728) ; - adjudication des travaux à faire pour parachever la communication de la ville d'Aurillac avec celle de Saint-Flour, par les ponts de Lescure et de Brommet (1732) ; adjudication des travaux à faire à la montagne du Lioran (1732) ; - lettre du cardinal de Fleury adressant à l'intendant une lettre qui recommande une requête des religieuses du Buis à Aurillac relative à un tracé de route qui traverserait les terres où l'abbaye a des cens (1737) ; - affiche annonçant l'adjudication des travaux à exécuter au pas de Compains et au pas de Cabrières, sur le grand chemin de Saint-Flour à Murat et à Aurillac (24 décembre 1739) (placard, Clermont-Ferrand, P. Boutaudon) ; bail d'adjudication (4 avril 1740) ; - lettre de M. Trudaine annonçant à M. Rossignol qu'il a reçu l'état des ouvrages à faire sur la route d'Aurillac à Saint-Flour (21 octobre 1748) ; - ordonnance de l'intendant pour les réparations à faire à l'ancienne route d'Aurillac à Saint-Flour par Raulhac (1759) ; - minute, autographe, d'une lettre par laquelle M. de Ballainvilliers proteste contre une assertion émise par le marquis d'Anterroches, à propos de l'achèvement de la route d'Aurillac à Saint-Flour, et selon laquelle l'intendant aurait imposé sur la province 350 000 livres pour les embellissements de la ville de Clermont.

          Dates extrêmes : 1721-1763
          Importance matérielle : 20 pièces, papier (6 impr.), dont six placards conservés sous les cotes 62 Fi 1164/1-6.

        • 1 C 6374     1770-1789 .
          Présentation du contenu :

          Lettres de M. Mauricet, ingénieur, au sujet des travaux de la côte de Saint-Flour (1770) ; - délibération de la ville d'Aurillac demandant l'achèvement des routes qui vont d'Aurillac au Rouergue, au Quercy et à Saint-Flour (14 mars 1777) ; lettre des officiers municipaux adressant cette délibération à l'intendant ; procès-verbal dressé contre le sieur Lafon, armurier à Aurillac, au sujet d'une requête par laquelle il demandait le changement de la route de Saint-Flour à l'entrée d'Aurillac ; lettre à ce sujet de M. de Vixouze (1781) ; - réclamations du comte d'Anterroche au sujet de l'inachèvement de la route de Saint-Flour à Aurillac et à Maurs (1783-1784) ; correspondance à ce sujet de M. de La Millière avec l'intendant ; renseignements fournis par M. Pitot, ingénieur de la généralité ; - devis et adjudication des escarpements de rochers à faire au pas de Compains (1785) ; lettre de M. de La Millière adressant au subdélégué général de l'intendance, une lettre de la commission intermédiaire provinciale d'Auvergne relative à cette adjudication (8 décembre 1789).

          Dates extrêmes : 1770-1789
          Importance matérielle : 14 pièces, papier.

        • 1 C 6375     1779 .
          Présentation du contenu :

          Etat des travaux à faire sur la route de Saint-Flour à Murat ; - requête adressée à l'intendant par Joseph-Dieudonné de La Chesnaye, Louis-François de Fraissy de Veyrac, François Textoris, Destanne, Fortet, de Lafarge, Desbans, Delfieu, Devillas et Salat, protestant contre la nouvelle direction qu'on se propose de donner au chemin d'Aurillac à Saint-Flour (s.d., antérieur à 1779) ; - requête des habitants de Veyrac, de La Condamine, de Bancou et de Roques, protestant à nouveau contre la direction donnée au chemin d'Aurillac à Saint-Flour par le sieur Le Gagneur, ils demandent qu'on fasse un nouvel examen du terrain avant de continuer les travaux commencés.

          Dates extrêmes : 1779
          Importance matérielle : 4 pièces, papier.

      • Route de Lyon à Bordeaux, par Thiers et Clermont
        Dates extrêmes : 1700/1789

        • 1 C 6377     1707-1715 .
          Présentation du contenu :

          Procès-verbal de réception de travaux de pavage sur la route de Limousin, entre Clermont et Durtol ; bail d'adjudication d'une muraille à réparer dans la même partie (1706) ; - état, dressé par M. Genuyt des réparations à faire près la ville de Thiers (1707) ; minute d'affiche annonçant l'adjudication desdits travaux ; lettre de M. Astier ; - travaux entre Clermont et Durtol (1707-1708) ; - état des ouvrages à faire à la sortie de Clermont, faubourg de Fontgiève (1708) ; - adjudication des travaux à faire entre Lezoux et Beauregard (1708) ; - bail d'adjudication des pavés et murailles à faire à la montagne de Villars (1713) ; - bail et procès-verbal de réception de travaux entre Clermont et Pont-du-Château (1712-1714) ; - adjudication et réception des travaux entre la croix des Carmes et le Pontort (1713-1715) ; - état et devis des réparations à faire à la côte et montagne de Thiers, depuis la porte du faubourg de Seychalle jusqu'à la croix du Faux (1715) ; estimation desdits ouvrages ; - état et devis des réparations à faire depuis le pont de Chamalières jusqu'à la dernière maison du village de La Font-de-l'Arbre (1715) ; estimation desdits ouvrages.

          Dates extrêmes : 1707-1715
          Importance matérielle : 29 pièces, papier.

        • 1 C 6378     1728-1735 .
          Présentation du contenu :

          Adjudication des travaux à faire sur la route de Lyon, entre Clermont et l'Allier et aux environs de Thiers (1728) ; - lettre de M. Pajot-Dosenbray au sujet des plaintes du sieur Ymonet, maître de poste à Ricornet-Rambaud, sur le mauvais état de la route de Thiers (4 octobre 1732) ; - lettre de M. de Merville au sujet du nouveau chemin de Thiers à Lyon, dont M. Dijon vient de lever le plan (30 novembre 1732) ; - requête des échevins de Thiers, se plaignant que, sans les prévenir, le commissaire envoyé pour la réparation des chemins ait commencé l'exécution d'un plan nouveau, qui détruit un de leurs principaux faubourgs et ravage les maisons, jardins, terres et vignes d'une infinité de particuliers ; requête dans le même sens de Pierre Riberolles des Orts (1733) ; - plaintes des religieux de Grandmont au sujet du tort que va leur faire le nouveau chemin : correspondance à ce sujet de MM. de Saint-Florentin, Dubois, de Merville, subdélégué ; du frère Dorothée Ojardias, vicaire général de la réforme de Grandmont et du frère Hébert, prieur du couvent de Thiers ; lettre de recommandation de l'évêque de Nevers en faveur des Grandmontains de Thiers ; - adjudication des travaux à faire dans la partie de Thiers au Forez (1735) ; - lettre du frère Camusat, prieur du couvent de Grandmont de Thiers, demandant que des réparations soient faites au chemin du faubourg du Moutier, qui conduit de Thiers à Riom (1735).

          Dates extrêmes : 1728-1735
          Importance matérielle : 24 pièces, papier.

        • 1 C 6379     1738-1748 .
          Présentation du contenu :

          Changement demandé par le vicomte de Beaune dans la direction du chemin de Clermont à Limoges, aux approches de Pontaumur : mémoires fournis par le sieur Dijon, sous-ingénieur, et par le sieur Bonnet, arpenteur, sur les avantages et les inconvénients des deux tracés et observations de M. Rossignol, intendant ; correspondance de M. d'Ormesson, du vicomte de Beaune et de l'intendant ; - lettre de M. d'Ormesson qui autorise l'intendant à faire exécuter le premier tracé (16 décembre 1738) ; - baux d'adjudication des travaux à faire entre les limites du Forez et Lezoux, à la côte de La Goutelle et à celle de Pontaumur, à la chaussée du pont de Villejacques, aux limites de l'Auvergne avec la Marche (1739-1741) ; - lettre de M. de Merville demandant l'exécution du projet de M. Dijon, pour l'achèvement du chemin neuf, près la ville de Thiers (avril 1741) ; - adjudication de la dépense à faire sur le grand chemin de Clermont à Lyon, pour la conduite de la corvée (1746-1748).

          Dates extrêmes : 1738-1748
          Importance matérielle : 18 pièces, papier.

        • 1 C 6380     1748 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Trudaine adressant à l'intendant, pour avis, un mémoire par lequel M. de Langeac demande l'ouverture d'une grande route de Lyon à Bordeaux, passant par le haut Limousin (5 janvier 1748) ; - lettre à ce sujet de l'intendant d'Auvergne à l'intendant du Limousin ; - réponse de M. de La Chataigneraye répondant qu'il n'a formé aucun projet pour un chemin passant par Eygurande, Ussel, Tulle, Brive et le haut Limousin (24 avril 1748) ; - mémoire de (M. Dijon ?) pour servir à répondre à M. Trudaine, sur le chemin que propose M. de Langeac ; - lettre de l'intendant adressant à M. Trudaine le mémoire de l'ingénieur des ponts et chaussées, qui a été examiner la question sur place (11 octobre 1748).

          Dates extrêmes : 1748
          Importance matérielle : 8 pièces, papier.

        • 1 C 6381     1749-1757 .
          Présentation du contenu :

          Adjudication des travaux à faire entre Clermont et Lezoux et entre La Brugière et Bras de Fer (1750-1753) ; - lettres de M. Mignot, subdélégué à Thiers, au sujet des paroisses commandées pour le chemin d'Auvergne au Forez et au Roannais (1752) ; - lettre de M. de Langhac au sujet du chemin de communication du haut Limousin avec l'Auvergne (29 juillet 1754) ; - correspondance à ce sujet des intendants de Limousin et d'Auvergne ; mémoire sur le projet présenté par M. de Langhac et observations sur ledit mémoire ; - lettre de M. de La Michodière, intendant d'Auvergne, rendant compte à M. Trudaine du voyage qu'il vient de faire pour inspecter le chemin de Clermont à Limoges par Aubusson (22 mai 1756) ; - - lettre de l'intendant à M. Trudaine au sujet des deux branches de chemin à l'entrée de Clermont et à l'entrée de Brioude, dont les voituriers réclament avec instances la construction (14 août 1756) ; - estimation des dépenses qu'entraîneraient les modifications, faites par M. Gendrier au plan qu'a dressé M. Dijon pour le chemin de la porte Saint-Pierre de Clermont au pont de Fontgiève ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Trudaine (1757) ; - lettre de l'intendant invitant les prêtres de la maison de la Chasse à Clermont à exécuter l'alignement qui leur a été donné pour la construction du chemin de la porte Saint-Pierre au pont de Fontgiève (5 février 1757).

          Dates extrêmes : 1749-1757
          Importance matérielle : 23 pièces, papier.
          Historique de la conservation :

          La disparition de ce dossier a été constatée le 16 décembre 1981.


        • 1 C 6382     1758-1770 .
          Présentation du contenu :

          Mémoire sur le dommage que cause à la ville de Felletin la nouvelle direction de la route de Clermont à Limoges par Aubusson ; - rapport de M. Dijon sur le mémoire précédent (13 juin 1758) ; - requête des habitants de Croc, de Saint-Avit, de La Celle, de Landogne et de Pontaumur protestant contre la direction par Giat et demandant qu'on exécute la branche de chemin proposée par M. Dijon (1758) ; requête analogue (1759) ; - lettre de M. Trudaine renvoyant à M. de Ballainvilliers un mémoire par lequel les habitants de 25 paroisses situées entre Aubusson et Clermont protestent contre le nouveau chemin demandé entre Felletin et Clermont (15 juin1759) ; mémoire de M. Dijon à ce sujet (19 juin 1759) ; - mémoire de M. Gendrier relatif à l'embranchement du chemin de Felletin sur la route de Clermont à Limoges (7 août 1759) ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec MM. Trudaine et Trudaine de Montigny ; - lettre de M. Trudaine au sujet d'un mémoire que vient de lui présenter la chambre de commerce de Lyon, par lequel elle expose que les entrepreneurs des voitures publiques se proposent d'établir un carrosse de Lyon à Limoges, mais qu'ils sont arrêtés dans cet établissement par le mauvais état de la route (22 mai 1763) ; toisé et devis estimatif des ouvrages à faire pour perfectionner la route de Lyon à Limoges dans la traversée de l'Auvergne, devis dressé par M. Dijon ; lettre de M. Trudaine (1763) ; adjudication des ouvrages (1765) ; - lettre de M. Vallière demandant si la route de Lyon à Limoges est praticable en voiture (3 juillet 1769) ; - lettre du duc de Choiseul signalant des réparations à faire sur la route depuis la poste de Lezoux jusqu'à celle de Pont-du-Château (17 juillet 1765) ; - lettre de M. Rigoley d'Ogny, intendant général des postes, demandant à M. de Montyon de presser les travaux de la nouvelle route, sur laquelle on doit transporter les postes de l'ancienne (28 février 1770).

          Dates extrêmes : 1758-1770
          Importance matérielle : 25 pièces, papier.

        • 1 C 6383     1770-1772 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Turgot, intendant du Limousin, à M. de Montyon, au sujet des communications entre Limousin et Auvergne et de la disette de grains dans la région montagneuse où les deux provinces se touchent (12 octobre 1770) ; - réponse de l'intendant d'Auvergne (8 novembre 1770) ; - lettre autographe de Turgot à M. de Montyon et annonçant qu'on va entreprendre en Limousin la route de Tulle à Ussel (Bort, 13 novembre 1770) ; - réponse de M. de Montyon (1er décembre 1770) ; - lettre du même à Turgot au sujet des difficultés qu'il voit à faire embrancher la route sur celle de Clermont à Limoges à la hauteur de Pontgibaud (4 décembre 1770) ; - comparaison des deux routes proposées de Tulle à Clermont par Bort et par Ussel ; - comparaison des trois projets préparés pour la même route : projet de M. de Langeac par Bourg-Lastic, joignant le chemin d'Aurillac au pont de Lavergne ; projet par Savennes aboutissant au même pont ; projet par Tauves aboutissant au même pont ; - mémoire accompagné d'une carte sur la route de Tulle à Clermont par Ussel (anonyme et s.d.) ; - mémoire anonyme sur le chemin d'Ussel à Clermont ; - projet d'un grand chemin de communication de Lyon à Bordeaux depuis Clermont par Ussel et autres villes du haut Limousin (rédigé probablement dans les bureaux de l'intendance) ; - autre mémoire (écrit de la même main que le précédent) pour montrer les inconvénients du chemin proposé par Gelles ; - lettre du sieur Moncorier, lieutenant et notaire royal à Messeix, proposant de faire passer la route d'Ussel au Trador par le gué du Mas plutôt que par Savennes (22 mai 1771) ; - lettre de M. Trudaine annonçant qu'après avoir fait examiner le mémoire de MM. Tresaguet et Mauricet sur les six projets proposés pour la route de Clermont à Ussel, il s'est décidé pour le tracé par Tauves (1er octobre 1771) ; - lettre de Turgot à M. de Chazerat insistant pour que les travaux de la route d'Ussel soient commencés au plus tôt (1er novembre 1771) ; - envoi à M. Trudaine du plan de la route entre Tauves et le gué d'Harpia (décembre 1771) ; - lettre de M. Trudaine invitant l'intendant à faire commencer les travaux (15 mars 1772).

          Dates extrêmes : 1770-1772
          Importance matérielle : 25 pièces, papier dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 261.

        • 1 C 6384     1772 , traverse de Thiers : plans.
          Présentation du contenu :

          Plans, non signés et la plupart informes, de la traverse de Thiers (un seul de ces plans porte la date de 1772, mais tous paraissent se rapporter à la même opération).

          Dates extrêmes : 1772
          Importance matérielle : 6 plans conservés sous les cotes 22 Fi 262-267.

        • 1 C 6385     1772-1778 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de l'intendant adressant à M. Trudaine le plan du redressement d'une partie de la route de Clermont à Lyon, depuis le bas de la montagne de Thiers, du côté de La Dore, jusqu'à la porte de La Brugière, et depuis cette porte jusqu'à la Croix-Petite (20 avril 1772) ; - note sur les avantages que présentera la nouvelle route de Lyon à Clermont par Feurs, Boën, Noirétable et La Croix-Petite ; - requête des échevins de Thiers demandant un changement de direction du chemin tendant des Vignes au lieu appelé La Placette (1772) ; - lettre de M. Trudaine adressant à l'intendant pour avis un mémoire par lequel M. Raymond, aumônier des pages de Mme la Dauphine, représente le tort que fera à l'église le chemin projeté par la ville de Thiers (29 juillet 1772) ; - rapport de M. Mauricet, ingénieur ; réponse de l'intendant à M. Trudaine ; - requêtes des habitants des paroisses de Sauvagnat, Puy-Saint-Gulmier, Prondines, Perol et Saint-Georges de Gelles, demandant le rétablissement de l'ancien chemin royal de Limoges qui passait dans lesdites paroisses ; copies de délibérations prises en 1759 par lesdites paroisses ; lettres de Mme Thianges de Chalus recommandant la requête ci-dessus (1773) ; rapport de M. Mauricet ; - lettre de M. de Flesselles, intendant de Lyon, au sujet des plaintes qu'il a reçues sur le mauvais état de la nouvelle route de Lyon, par Feurs et Boën (15 juin 1775) ; - note sur une requête des religieuses de Sainte Marie de Thiers, au sujet d'un mur près de leur enclos, sur le chemin de Lyon, dont elles demandent le rétablissement (1775) ; - lettre du comte de Fenoyt demandant l'achèvement du chemin entre Chabreloche et le Forez (6 août 1777) ; note à ce sujet de M. Mauricet, ingénieur ; - lettre de M. Rigoley d'Ogny au sujet des représentations du maître de la poste nouvellement établie à Noirétable, sur le mauvais état de la route qu'il dessert (26 décembre 1777) ; - lettre de l'intendant invitant M. Mignot à faire reprendre les travaux de la côte de Thiers (16 mai 1778).

          Dates extrêmes : 1772-1778
          Importance matérielle : 24 pièces, papier.

        • 1 C 6386     1778-1785 .
          Présentation du contenu :

          Requête adressée à l'intendant de Limoges par MM. Mornac de Badour, principal du collège d'Ussel, et Brival de Lavialle, lieutenant particulier au sénéchal de la même ville, pour demander l'achèvement de la grande route ouverte en 1772 de Bordeaux à Lyon par Ussel et Clermont ; - copies de délibérations de la ville d'Ussel relatives à l'achèvement de la route entre cette ville et Clermont (1778-1783) ; - lettres de MM. de La Millière, de Chazerat, Meulan d'Ablois et Lambert, au sujet de la route d'Ussel à Clermont ; rien n'est décidé (1784) ; - lettre de M. de La Millière, demandant à M. de Chazerat laquelle lui paraît préférable de ces trois directions : par le gué d'Harpia et Tauves ; par La Verviale, Bourg-Lastic et le Trador ; par le pont de La Roche, Lastic et Saint-Georges de Gelles (13 janvier 1785) ; - lettre de M. de La Millière invitant l'intendant à continuer les travaux par Feix et le Bourg-Lastic (19 mars 1785) ; - lettre de M. de La Millière informant l'intendant que le contrôleur général ordonne de suspendre les travaux sur la route de Bourg-Lastic, jusqu'à ce qu'on ait examiné de nouveau ce projet (26 mars 1785).

          Dates extrêmes : 1778-1785
          Importance matérielle : 21 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 8.

        • 1 C 6387     1779-1788 .
          Présentation du contenu :

          Devis et détails estimatifs pour une chaussée à construire en empierrement au marais de Seychalles (1779-1782) ; correspondance à ce sujet de MM. Lomet, ingénieur, et Leclerc, sous-ingénieur ; - lettre de MM. de La Millière annonçant à M. de Chazerat que M. Desvaux, dans la tournée qu'il vient de faire en Auvergne, a trouvé les routes en assez bon état, excepté celle de Lyon dans la partie depuis Bras-de-Fer jusqu'à Thiers (3 septembre 1782) ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec MM. Mignot et Bertrand ; - lettre de M. Leclerc s'excusant de n'avoir pas été encore à Lezoux pour tracer les chemins aux abords de cette ville (17 novembre 1784) ; - correspondance relative à un arrêt du parlement du 18 août 1784 qui casse l'ordonnance du 2 avril, par laquelle le bureau des finances de Riom prescrivait la démolition de la maison du sieur Boutaud, cabaretier ; rapports sur cette affaire de MM. Leclerc et Pitot ; - lettre de l'intendant adressant à M. de La Millière le plan de la traverse de Pontgibaud et le mémoire de l'ingénieur des ponts et chaussées sur l'exécution de ce projet (2 mars 1786) ; ordres donnés à M. Pitot ; - correspondance de M. de La Millière, de l'intendant et des procureurs syndics provinciaux au sujet du plan de la traverse de Lezoux (1788) ; - mémoire de M. Sganzin, ingénieur, proposant une rectification à la route dans le passage des Goules ; - détail estimatif des travaux à faire pour la construction de 30 pyramides dans la traverse des Goules (1788).

          Dates extrêmes : 1779-1788
          Importance matérielle : 41 pièces, papier.

        • 1 C 6388     1781 .
          Présentation du contenu :

          Devis et détail estimatif du nouveau chemin à ouvrir sur la côte de Thiers ; - correspondance à ce sujet de Necker, de l'intendant et de M. Leclerc, sous-ingénieur à Thiers ; - devis des ouvrages à faire à l'aide de la corvée sur les deux routes de Lyon à Bordeaux (route par Thiers et route par Ambert), dressé par M. Leclerc.

          Dates extrêmes : 1781
          Importance matérielle : 18 pièces, papier, dont 1 cahier de 12 feuillets.

        • 1 C 6389     1783-1789 .
          Présentation du contenu :

          Toisé et devis des escarpements de rochers à faire dans la côte de Thiers (1783) ; - toisé des ouvrages à faire pour élargir la route de Lyon à Bordeaux dans la partie dite le Cordon (1788) ; - devis des escarpements de rochers à faire sur la correction projetée de Thiers à la poste de Peubru, dans la partie dite le Cordon, adjudication (1789).

          Dates extrêmes : 1783-1789
          Importance matérielle : 4 pièces, papier, dont 2 cahiers de 48 feuillets.

        • 1 C 6390     Pièces non datées.
          Présentation du contenu :

          Requête adressée à l'intendant par MM. Garnier, juge de Tauves ; Mathieu, curé de Bagnols ; Neiron de Cheirouse ; Burin des Rauziers, bailli de La Tour ; Baraduc, curial au bailliage de Chastreix ; Moulin-Laborie, bailli de La Rodde et autres, pour demander que le point de départ de la route d'Auvergne au Limousin soit pris sur celle de Clermont à Aurillac entre Tauves et le Pont Vieux ; - note sur le chemin de Clermont à Lezoux ; - requête anonyme, adressée à l'intendant, indiquant une réparation à faire à la Gasne de Portas sur la route de Pontgibaud à Clermont ; - plan de la traverse de Pont-du-Château ; - note sur quelques localités situées sur la route de Clermont à Limoges.

          Dates extrêmes : [1700]-[1789]
          Importance matérielle : 5 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 268.

        • 1 C 7765     Plan, à l'ouest de Clermont.
          Présentation du contenu :

          Carte des routes partant de Clermont en direction de l'Ouest, avec le projet d'achèvement de celle de Clermont à Ussel, par le Trador, Bourg-Lastic et la Vervialle (s.d.).

          Dates extrêmes : [1750]-[1789]
          Importance matérielle : 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 7.

        • 1 C 7851     1772 (supplément).
          Présentation du contenu :

          Subrogation d'adjudicataires.

          Dates extrêmes : 1772

      • Route de Paris au Languedoc, par Thiers, Ambert et Le Puy
        Dates extrêmes : 1706/1790

        • 1 C 6391     1706-1773 .
          Présentation du contenu :

          Adjudication de l'entretien des ponts et pavés d'Ambert (1706) ; lettres du sieur Dumas relatives auxdites réparations (1708) ; - lettre de M. Madur relative aux réparations des fossés d'Ambert (1738) ; - lettres du même adressant à l'intendant des requêtes par lesquelles les habitants d'Ambert et de Marsac signalent le mauvais état du chemin d'Ambert à Arlanc (1742) ; ordonnance de l'intendant enjoignant aux propriétaires riverains de faire les réparations nécessaires (1er novembre 1742) ; - lettre de M. Trudaine demandant l'avis de l'intendant sur une requête des consuls et habitants d'Ambert, qui sollicitent l'établissement d'une route entre leur ville et celle de Thiers et du Puy (22 mai 1765) ; - lettre de M. Trudaine renvoyant à l'intendant un mémoire par lequel les habitants de La Chaise-Dieu demandent des routes pour communiquer de leur ville avec les provinces de Languedoc, de Lyonnais, de Forez et de Velay (26 septembre 1766) ; - lettre de M. Jerphanion au sujet de l'emplacement du chemin du Puy à Craponne (1767) ; - copie de lettre de M. Dijon invitant M. de Bar, ingénieur du diocèse du Puy, à commencer en Velay le chemin du Puy à Craponne, par Chomelis, Saint-Just et Saint-Paulien (23 janvier 1769) ; - lettre de l'évêque du Puy à M. de Ballainvilliers au sujet du même chemin (s.d.) ; - mémoires relatifs au chemin projeté du Puy à Craponne (1772-1774) ; - délibération des habitants de Courpière représentant que le grand chemin de communication de Thiers à Ambert serait plus court, plus avantageux et moins coûteux, s'il rejoignait près de Peschadoires le grand chemin de Lyon à Clermont (12 juillet 1772) ; - analyse des requêtes des habitants de La Chaise-Dieu, d'Arlanc et de Dore-l'Eglise, demandant que le chemin du Puy à Ambert passe par Arlanc et Marsac, plutôt que par Julianges, Saint-Victor et Chaumont (1772) ; - lettre de M. Trudaine au sujet du chemin projeté de Cusset à Thiers (18 mars 1773).

          Dates extrêmes : 1706-1773
          Importance matérielle : 22 pièces, papier.

        • 1 C 6392     1777-1781 .
          Présentation du contenu :

          Analyse d'une requête des maire et échevins d'Ambert réclamant l'achèvement de la route de Thiers au Puy (1777) ; - notes sur le chemin de Courpière à Cunlhat par Tours ; - projet de lettre de l'intendant à M. de Cotte pour demander l'autorisation de reprendre le travail sur la route du Puy à La Palisse, interrompu par la suspension des corvées en 1775 (5 décembre 1777) ; réponse de M. de Cotte (28 janvier 1778) ; - lettre de M. Lomet, ingénieur, annonçant qu'il va faire le projet de la route en question ; - lettre de M. Jubié, inspecteur des manufactures, recommandant la requête des fabricants de papier des environs d'Ambert, au sujet de la direction proposée pour la route de Thiers au Puy (17 mars 1778) ; - lettre de Mme de Tane, comtesse de Montmorin se plaignant que le tracé du chemin de Lezoux à Courpière entame la terre de la Barge (1778) ; notes de l'ingénieur à ce sujet et plan à l'appui ; réponse de l'intendant à Mme la comtesse de Saint-Hérem ; - analyse d'une requête par laquelle les habitants d'Arlanc et de Marsat protestent contre la direction, projetée dit-on, qui ferait passer le chemin par Saint-Victor, en laissant de côté Arlanc et Marsat (1779) ; - lettre de M. Madur-Dulac au sujet de la direction La Chaise-Dieu, Bertignat et Courpière, qu'on lui dit avoir été adoptée (Paris, 1778) ; - requête des fabricants de papier d'Ambert demandant l'ouverture du chemin de leur ville à Thiers ; - mémoire sur le chemin commencé depuis 1770 du Puy en Auvergne par Saint-Paulien, Chomelis et Craponne, note de M. Lomet à ce sujet (1780), correspondance de MM. de La Millière et de Chazerat au sujet des nouvelles requêtes des habitants d'Ambert et de La Chaise-Dieu (1781).

          Dates extrêmes : 1777-1781
          Importance matérielle : 27 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 269.

        • 1 C 6393     1782-1783 .
          Présentation du contenu :

          Mémoire signé par les principaux habitants et négociants des villes de Thiers, Courpière, Olliergues, Ambert, Marsac et Arlanc, pour demander l'achèvement de la route d'Ambert à Courpière, faisant partie de celle du Puy à Paris ; avec l'indication des paroisses qui pourront fournir la corvée ; lettre de M. Leclerc adressant ce mémoire à l'intendant (13 juillet 1782) ; - lettre de M. de Chazerat demandant à M. Joly de Fleury de faire expédier un arrêt du Conseil pour autoriser l'emploi de la corvée sur la route d'Ambert à Courpière, où les travaux ont été commencés au moyen de fonds de charité (8 août 1782) ; - mémoire sur le chemin du Puy à Moulins, par les fabricants de papier du lieu de La Forie, paroisses de Job et d'Ambert ; - lettre de M. de La Millière demandant sur ce mémoire l'avis de l'intendant (18 septembre 1782) ; - requête adressée à l'intendant par les habitants, marchands et négociants d'Arlanc et de Marsac pour protester à nouveau contre le passage de la route à Chadernolles ; ils insistent pour qu'elle passe à Marsac et à Arlanc ; rapport de M. Pitot, ingénieur, sur cette requête (1782) ; - lettre de M. de La Millière annonçant que le plan de la route d'Ambert à Courpière a été approuvé par le contrôleur général (22 avril 1783) ; l'intendant peut en ordonner l'exécution ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec MM. Pitot et Leclerc ; - correspondance de MM. de La Millière, Leclerc et Pitot au sujet du chemin de Thiers à Puy-Guillaume, faisant partie de la route du Bourbonnais au Languedoc, par Cusset et Thiers (1783).

          Dates extrêmes : 1782-1783
          Importance matérielle : 26 pièces, papier.

        • 1 C 6394     1783-1785 .
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Montferrier, syndic général de la province de Languedoc, à M. de La Millière au sujet du chemin de Craponne au Puy (14 avril 1783) ; M. de La Millière adresse cette lettre à l'intendant ; - réponse de l'intendant (juillet 1783) ; - lettres et mémoires adressés par le duc de Polignac à l'intendant sur le même sujet (1783) ; - réponse de M. Pitot, ingénieur, au mémoire du duc de Polignac ; lettre de l'intendant au duc de Polignac ; - requête des ursulines d'Arlanc se plaignant que l'ingénieur veuille faire passer la route dans leur enclos (1784) ; - plan du chemin projeté d'Ambert à La Chaise-Dieu, par Marsac et Arlanc, levé par M. Leclerc fils en 1783, et remis le 15 juin 1784 ; lettre d'envoi de l'intendant au contrôleur général ; - notes de MM. Leclerc et Pitot sur une requête des habitants du village de Châtelet, paroisse d'Ambert, tendant à faire changer la partie de la route qui traverse leur village (1784) ; - lettre de M. de La Millière au sujet des nouvelles instances des états du Languedoc, pour obtenir que la route du Puy à Ambert passe par Saint-Just, Chomelis et Craponne (3 février 1785) ; - lettre du même annonçant à M. de Chazerat que le contrôleur général a approuvé les directions proposées pour la route du Puy à Thiers (10 septembre 1785).

          Dates extrêmes : 1783-1785
          Importance matérielle : 25 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 270.

        • 1 C 6395     1785-1787 .
          Présentation du contenu :

          Correspondance de M. de La Millière, de l'intendant et de M. Chauvassaignes au sujet du chemin de Thiers à Puy-Guillaume (1785) ; - copie de la requête des habitants de Marsat, protestant contre les deux directions nouvellement tracées pour la grande route de Thiers au Puy, et demandant qu'on fasse passer la route au travers du bourg ; plan joint à la requête ; lettre de M. de La Millière demandant l'avis de l'intendant (19 décembre 1785) ; - lettre de M. d'Ormesson, conseiller d'Etat, recommandant à M. de Chazerat la requête des habitants de Marsat (7 décembre 1785) ; - requête adressée à l'intendant par les administrateurs de l'Hôtel-Dieu de Marsac, et par les principaux habitants du bourg, protestant contre la requête adressée à l'intendant par le syndic de Marsac ; extrait des registres de délibérations de l'Hôtel-Dieu de Marsac (27 novembre 1785) ; - lettre de M. de Chazerat à M. d'Ormesson (19 janvier 1786) ; - lettre de M. de La Millière invitant l'intendant à faire exécuter le projet tel qu'il avait été décidé (8 mai 1786) ; - lettres à ce sujet de l'intendant à MM. Pitot et de Saint-Pardoux ; - correspondance de M. de La Millière, de l'intendant, de MM. Pitot et Leclerc, au sujet des nouvelles représentations qui ont été faites au Conseil sur la direction du chemin d'Arlanc à La Chaise-Dieu (1786) ; - mémoire de M. Pitot sur une nouvelle direction projetée pour la route d'Arlanc à La Chaise-Dieu, entre le moulin de Merle et l'étang de Latour, près le village de Guillaumanche (28 décembre 1786) ; - lettre de M. de La Millière annonçant que le contrôleur général a consenti à l'approuver (18 février 1787) ; - requête de Jean-Joseph Choussy, écuyer, seigneur du Pin, habitant à Saint-Germain-l'Herm ; de Mary Rigodon, notaire à Arlanc ; de Claude Favier, de Claude Duchamp, de Jacques Varennes, laboureurs à Malvières, et de plusieurs autres particuliers, protestant contre la direction projetée par Cubelles et Fiogoux, et demandant qu'on revienne au projet primitif ; avis de M. Pitot (23 avril 1787).

          Dates extrêmes : 1785-1787
          Importance matérielle : 46 pièces, papier dont 2 plans.

        • 1 C 6396     1783-1790 .
          Présentation du contenu :

          Plaintes portées contre le sieur Leclerc, sous-ingénieur, au sujet des irrégularités qu'on l'accuse d'avoir commises, dans la direction des travaux faits au moyen de la corvée et des fonds de charité sur la route de Thiers au Puy : lettres de MM. de La Millière, de Limay, Madur-Dulac, Tardif-Saint-Pardoux et de l'intendant ; délibérations des villes et communautés intéressées ; mémoires, etc. (1786-1788) ; correspondance relative aux réclamations du sieur Desrues, demandant à être payé des travaux supplémentaires qu'il a faits à la côte de Varre (1789-1790).

          Dates extrêmes : 1783-1790
          Importance matérielle : 46 pièces, papier, dont 1 cahier de 15 feuillets.

        • 1 C 6397     Plans.
          Présentation du contenu :

          Plan, non signé, de la route de Thiers au Puy ; - plan d'un chemin projeté entre Craponne et La Chaise-Dieu, sans nom d'auteur.

          Dates extrêmes : [1750]-[1789]
          Importance matérielle : 2 plans conservés sous les cotes 22 Fi 271-272.

      • Route d'Auvergne au Berry
        Dates extrêmes : 1746/1788

        • 1 C 6399     1746-1767 .
          Présentation du contenu :

          Lettres de M. Amelot demandant à l'intendant de donner des ordres pour le rétablissement du chemin de Riom à Combronde (1746) ; - devis et adjudication des réparations à faire sur le chemin de Montaigut, entre Riom et le pont de Goudou (1746) ; - lettre de M. Bouland, intendant de Mme Amelot au sujet des réparations du chemin de Riom à Combronde (1750) ; - ordonnances de l'intendant prescrivant de prendre la pierre nécessaire pour les réparations du chemin auprès de Bonnefille, dans les anciens murs de la ville de Riom (1750-1751) ; lettre à ce sujet du sieur Strapon ; - requête de plusieurs habitants des paroisses d'Ars et de La Crouzille demandant que des réparations soient ordonnées sur le chemin de Montaigut à Evaux et à Montluçon (1757) ; - lettre de M. Trudaine au sujet des plaintes qu'il a reçues sur le mauvais état du chemin de Riom à Châteauneuf (5 juin 1761) ; - lettre de l'intendant adressant à M. Trudaine un mémoire, présenté par les habitants de la ville de Riom et de plusieurs paroisses au sujet de la direction à donner au chemin de Riom à Montaigut (14 janvier 1763) ; - correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Chacaton de Villobié (1763-1764) ; - lettre de M. Trudaine annonçant que le contrôleur général a décidé que le chemin de Riom à Montaigut serait tracé par Combronde et par le pont de Menat (23 janvier 1765) ; l'intendant en écrit à M. de Flesselles ; - mémoire anonyme au sujet du chemin du pont de Jozerand à Saint-Pardoux par Chabrespine (s.d. 1766 ou 1767).

          Dates extrêmes : 1746-1767
          Importance matérielle : 31 pièces, papier.

        • 1 C 6400     1769-1788 .
          Présentation du contenu :

          Mémoires relatifs à la route d'Auvergne au Berry par Montaigut (1769) ; - requête adressée à M. de Chazerat par les capucins de Montaigut-en-Combraille : ils se plaignent que le tracé du chemin entame leur clôture (1774) ; - mémoire sur le mauvais état de la route depuis Néris jusqu'au-dessous du château de Jozerand, présenté par les habitants des localités situées entre Montluçon, Néris, Montaigut, Menat, Combronde, Riom et Clermont-Ferrand ; lettre de M. de La Millière adressant ce mémoire à l'intendant pour avis (31 août 1781) ; rapport du sieur du Boulay, inspecteur des ponts et chaussées de la généralité de Riom ; réponse de l'intendant à M. de La Millière ; M. de La Millière écrit à l'intendant de Moulins ; - plaintes des habitants de Montaigut au sujet du tort que leur commerce éprouve aux abords de leur ville, du fait du retard des travaux aux routes ; correspondance à ce sujet de M. de La Millière, de l'intendant et de M. de Vissaguet (1782) ; - lettre de M. Pelletier, receveur des fermes du Roi, adressant à l'intendant copie de la requête présentée en 1781 par plusieurs communautés au sujet du mauvais état de la route de Néris à Jozerand (1783) ; - lettre de M. de La Millière adressant à l'intendant, pour avis, un mémoire sur les dangers que courent les voyageurs dans la route de Riom à Montluçon (30 août 1785) ; - mémoire de M. Pitot, ingénieur, sur l'état dans lequel se trouve la route de Riom à Montluçon ; lettre de l'intendant adressant ce mémoire à M. de La Millière, en réponse à sa lettre du 30 août 1785 (9 mars 1786) ; M. de La Millière invite l'intendant à faire rédiger les devis estimatifs des travaux proposés ; - lettre du duc de Charost, membre de l'administration provinciale du Berry, à l'intendant d'Auvergne au sujet de la route d'Auvergne au Berry (27 août 1780) ; - correspondance de M. de La Millière, de l'intendant et des procureurs syndics provinciaux au sujet des changements projetés pour la route d'Auvergne au Berry ; - procès-verbaux de réception d'ouvrages sur ladite route (1788).

          Dates extrêmes : 1769-1788
          Importance matérielle : 36 pièces, papier.

      • Autres routes et chemins
        Dates extrêmes : 1704/1789

        • 1 C 6370     Route de Clermont à Aurillac, par Allanche et Murat.
          Présentation du contenu :

          Devis et bail d'adjudication des travaux à faire à la côte du Buis (1707) ; - devis et baux d'adjudication des travaux à faire au pas de Compains, entre Murat et Thiezac (1707-1715) ; - mémoire sur les ouvrages du pas de Compains par M. de Labat (1714) ; - mémoire des travaux à faire sur le même chemin au bas du bois de Maillargues, à l'entrée du pont de Babory, de Babory à Vernassal, de Lempdes à Moriat et de Saint-Germain-Lembron à Neschers (s.d.) ; - examen du chemin venant d'Aurillac à Clermont par Thiezac, le pas de Compains, Murat, Le Lioran, La Veissière (s.d.).

          Dates extrêmes : 1707-1715
          Importance matérielle : 15 pièces, papier.

        • 1 C 6371     Route de Saint-Malo à Montpellier, par Bort et Murat.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de La Millière demandant à M. de Chazerat son avis sur un mémoire, qui vient d'être remis au ministre, et par lequel on représente la nécessité d'achever la communication de Saint-Malo à Montpellier (28 février 1782) ; - correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Pitot et avec la duchesse d'Enville ; lettre de M. de La Millière annonçant que, sur le rapport de M. de Limay, on a reconnu que ce projet était impraticable (23 juin 1783).

          Dates extrêmes : 1782-1783
          Importance matérielle : 9 pièces, papier.

        • 1 C 6372     Route d'Aurillac au Limousin.
          Présentation du contenu :

          Lettre de D. Labesse, procureur de l'abbaye de Mauriac, demandant l'autorisation de réparer les haies d'un pré qu'on a brisées pour étudier le tracé du chemin d'Aurillac à Limoges (1772) ; - observations de M. Le Gagneur, sur une correction proposée aux abords d'Aurillac, sur la montagne de Verrière ; lettres à ce sujet de MM. Lomet et de Vixouze (1781) ; - lettre de M. de Vixouze au sujet des plaintes qu'il a reçues sur le changement que le sieur Le Gagneur prétend faire au tracé du chemin d'Aurillac à Montvert, dans l'endroit appelé Lascanaux (4 décembre 1785) ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Pitot ; - lettre de M. de La Millière au sujet de la côte qui se trouve entre la ferme de Buron et Orgon, route d'Aurillac à Limoges (22 avril 1786) ; lettre à ce sujet de l'intendant à M. Pitot.

          Dates extrêmes : 1772-1786
          Importance matérielle : 11 pièces, papier.

        • 1 C 6376     Route de Saint-Flour au Rouergue.
          Présentation du contenu :

          Lettres de M. Durand d'Aspremont transmettant à l'intendant les plaintes des fermiers généraux sur le mauvais état des chemins d'Auvergne depuis Lacam, frontière du Rouergue, jusqu'à Taleisat, où ils ont une chambre à sel ; - adjudication des travaux à faire sur le chemin de Talizat au pont de Treboul (1745) ; - lettre de M. Trudaine au sujet des instances que lui adresse l'archevêque de Comminges pour l'achèvement du chemin de Saint-Flour à Lacam (19 novembre 1748) ; - lettre de l'évêque de Rodez à l'intendant sur le même sujet (24 janvier 1774).

          Dates extrêmes : 1743-1776
          Importance matérielle : 11 pièces, papier.

        • 1 C 6398     Route de Clermont à Saint-Etienne, par Billom et Ambert.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Dubois de Macholles adressant à l'intendant le devis des réparations à faire sur la route d'Auvergne au Forez par Billom (19 décembre 1704) ; - bail d'adjudication de pavé et cailloutage à faire entre Billom et Mauzun (1705) ; - baux d'adjudication de divers travaux à faire sur la route de Clermont à Ambert (1712-1721) ; - adjudication de la chaussée et du pont à construire entre Ambert et Saint-Anthème (1727) ; - plaintes du messager d'Ambert et de plusieurs habitants de Billom au sujet des réparations à faire sur la route à l'entrée de cette dernière ville ; ordonnance de l'intendant enjoignant aux propriétaires riverains de faire les travaux nécessaires (5 novembre 1749) ; - projet du grand chemin à construire de Clermont à Ambert par Billom (1750 ou 1751) ; - ordonnance de l'intendant pour la réparation du chemin de Loradoux, depuis Clermont jusqu'au pont de Cournon (11 décembre 1752) ; - adjudication des travaux à faire pour l'ouverture à neuf du grand chemin de Clermont à Ambert (1752-1754) ; - lettre de M. Trudaine félicitant M. de La Michodière sur le succès dudit chemin (18 septembre 1754) ; - lettre de l'intendant au contrôleur général annonçant que le chemin de Clermont à Ambert est fait à l'exception des ouvrages de maçonnerie (31 juillet 1756) ; on a établi des ponts provisoires ; - lettre du sieur Flouvat-Lavoye demandant que l'on termine la partie du chemin qui est restée inachevée près de Saint-Anthème (1761) ; - lettre de M. Duchesne adressant à M. de Montyon les procès-verbaux d'inspection de la route de Clermont à Ambert et à Montbrison (24 mai 1771) ; - mémoire sur un projet de correction de l'avenue de Lyon dans la ville d'Ambert avec un plan ; lettre d'envoi à l'intendant par M. du Lac (23 août 1781) ; - états des travaux d'entretien et de réparations à faire sur la route de Clermont à Ambert (1783).

          Dates extrêmes : 1704-1783
          Importance matérielle : 31 pièces, papier, dont 1 cahier de 12 feuillets et 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 273.

        • 1 C 6401     Routes de Riom et Moulins à Limoges.
          Présentation du contenu :

          Bail d'adjudication de pavé à faire sur la route de Riom à Limoges (1710) ; - correspondance des intendants de Bourbonnais et d'Auvergne au sujet de la route de Montmarault à Bort ; - lettre de M. Trudaine adressant à l'intendant, pour avis, un mémoire par lequel la ville de Riom demande qu'il soit ouvert un chemin de communication de cette ville à celle de Pontgibaud, passant par Volvic (19 octobre 1762) ; mémoire à ce sujet de M. Dijon, ingénieur ; l'intendant répond qu'il va mettre ce projet à l'étude ; - mémoire présenté par les officiers municipaux de la ville de Riom pour établir qu'il vaut mieux, pour la communication de Riom à Volvic, adopter le tracé nouveau proposé par M. Dijon que de réparer l'ancien chemin (30 avril 1767) ; délibération des habitants de Volvic conçue dans le même sens ; requête, en sens contraire, présentée à l'intendant par les carmélites, et les hospitalières de Riom et un certain nombre de particuliers de Riom, de Mozat, de Volvic et de Crouzol ; lettre de M. Sirmond ; avis de M. Dijon ; l'intendant se décide à adopter le projet de M. Dijon (18 juin 1767) ; - correspondance des officiers municipaux de Riom avec M. de Montyon, au sujet du chemin de Riom à Volvic ; notes manuscrites de la main de M. de Montyon ; mémoire de M. Dijon expliquant les causes qui ont retardé l'exécution du chemin ; - lettre de l'intendant annonçant à la ville de Riom qu'il enverra prochainement le sieur du Boulay faire les alignements (5 décembre 1768) ; - notes sur une requête de quelques habitants de Volvic (décembre 1768) ; - lettre de M. du Vivé demandant copie de l'arrêt qui a ordonné l'exécution du chemin de Riom à Volvic (septembre 1783) ; - requête adressée à M. de La Millière, intendant général des ponts et chaussées, par les officiers municipaux de Riom ; correspondance à ce sujet de M. de La Millière avec l'intendant ; avis de M. Pitot, ingénieur (2 septembre 1785) ; - correspondance de M. de La Millière, de l'intendant et des procureurs syndics provinciaux au sujet de la direction à donner au chemin de Riom à Pontgibaud (1789) ; plan de la route de Riom à Volvic (s.d.).

          Dates extrêmes : 1710-1789
          Importance matérielle : 55 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 274.

        • 1 C 6402     Route de Riom à Maringues et à Randan.
          Présentation du contenu :

          Baux d'adjudication des réparations à faire sur le grand chemin de Riom à Maringues (1708-1714) ; - adjudication des travaux à faire près le village de Clerlande (1727) ; - état des affaires qui intéressent la duchesse de Lauzun et qu'elle recommande à l'intendant dont le rétablissement du chemin de Randan à Riom ; correspondance au sujet de ce mémoire entre l'intendant d'Auvergne et celui de Bourbonnais (1730) ; devis des réparations à faire sur le chemin de Riom à Randan ; lettres à ce sujet de la duchesse de Lauzun et de M. de Banssat (1731-1732) ; - lettre du duc de Bouillon demandant à l'intendant de faire réparer les chemins d'Ennezat et de Maringues (25 mars 1741) ; - lettre de l'intendant relative à la construction d'un chemin entre Riom et Maringues, demandée par ces deux villes et par les paroisses de Chappes et de Saint-Laure (5 décembre 1764) ; état fourni par M. de La Crène (1765) ; - mémoire anonyme sur le chemin de communication de Cusset à Riom (s.d.) ; - note sur la communication entre Cusset et Riom ; - lettre du maréchal duc de Lorge rappelant à l'intendant les réparations à faire pour rendre praticable le chemin de Randan à Riom (15 mai 1771) ; notes à ce sujet de la main de M. de Montyon.

          Dates extrêmes : 1708-1771
          Importance matérielle : 29 pièces, papier.

        • 1 C 6403     Environs de Riom.
          Présentation du contenu :

          Bail d'adjudication de pavé à faire sur la route de Riom à Pont-du-Château (1712) ; - mémoires sur les réparations nécessaires dans le chemin de Marsat à Riom ; lettre de M. Bignon recommandant ce mémoire à l'intendant (5 avril 1723) ; lettre de M. de Chazeron au sujet du chemin de Riom à la montagne par Châtelguyon (23 septembre 1739) ; - mémoire du sieur Strapon, directeur des chemins royaux, au sujet des réparations à faire entre Davayat et Saint-Myon ; - rapport de M. de Fourcroy sur une requête par laquelle M. de Laqueuille demande des réparations aux chemins de Riom à Châteaugay et à Clermont ; ordonnance de l'intendant (1750).

          Dates extrêmes : 1712-1750
          Importance matérielle : 10 pièces, papier.

        • 1 C 6404     Route de Billom à Courpière et à Thiers.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Duchey demandant à l'intendant de faire réparer le grand chemin de Courpière à Billom (1749) ; - réparations du chemin de Courpière à Billom : délibération et requête des habitants de Courpière ; mémoires ; requête du sieur Foulhouse ; requête des habitants de Sermentizon : devis des réparations (1755-1756) ; - mémoire sur la nécessité d'établir une route de Billom à Courpière ; - lettre de M. de Terreneyre adressant ce mémoire à l'intendant (28 mars 1779) ; - requête des habitants de Courpière demandant l'ouverture d'un chemin direct de Courpière à Lezoux, par Auterive et La Gagère (après 1773) ; - mémoire sur la nécessité d'ouvrir une route royale de Billom à Thiers, par M. de Terreneyre ; lettre de M. Delarbre, curé à Clermont, adressant ce mémoire à l'intendant (22 juin 1783) ; - note de M. Dijon sur le chemin demandé par les habitants de Mauzun (1761) ; - requête des habitants de Domaize demandant qu'un chemin soit ouvert du chef-lieu de leur paroisse à la route de Saint-Dier ; lettre de M. de Lodant recommandant cette requête à l'intendant (23 octobre 1773) ; - lettre de M. de Saint-Hérem au sujet du chemin qui conduit du bourg au château de Vollore (1777).

          Dates extrêmes : 1749-1783
          Importance matérielle : 21 pièces, papier.

        • 1 C 6405     Environs de Maringues.
          Présentation du contenu :

          Bail d'adjudication des réparations à faire sur le chemin de Maringues au port de Vialle (1711) ; - projet d'ordonnance de l'intendant pour les réparations du chemin de Champratel, route de Clermont à Maringues (4 août 1752) ; - lettres de M. Gros, avis de M. Dijon et projet d'ordonnance de l'intendant au sujet des travaux à faire pour réparer les avenues tendant de Maringues à Randan, de Maringues au port de Vialle, de Maringues à Riom, de Maringues à Clermont et de Maringues à Thiers par le port de Crevant (1753) ; - requête d'Elisabeth d'Alexandre, veuve de Charles de Saint-Giron, demandant à M. de La Michodière, intendant, de faire réparer le chemin de Maringues au port de Vialle ; ordonnance de l'intendant à ce sujet (1756) ; - requête des habitants de Joze protestant contre la direction que le sieur du Boulay a donnée au chemin de la ville de Maringues au domaine des Bordes ; délibération de la paroisse de Joze (13 avril 1773) ; mémoire de Mme de La Mothe, protestant aussi contre le projet du sieur du Boulay, à cause du dommage qu'il causerait au domaine de La Chappe ; - lettre du sieur Leclerc au sujet des travaux à faire sur les chemins de Lezoux à Courpière et à Maringues (1784).

          Dates extrêmes : 1711-1784
          Importance matérielle : 15 pièces, papier.

        • 1 C 6406     Route de Sauxillanges à Maringues.
          Présentation du contenu :

          Requête présentée au bureau des finances de Riom par les maire et échevins de Billom et par les syndics et habitants de Saint-Jean-des-Ollières pour demander des réparations au chemin qui fait communiquer ces deux localités ; procès-verbal de l'état dudit chemin, dressé par M. Chamerlat des Rochettes, trésorier de France (1781) ; correspondance à ce sujet entre l'intendant et MM. de La Millière, Le Roy de Roullée, Delagardette-Desgiraux et Pitot (1782-1783) ; - toisé et estimation des ouvrages à faire pour l'ouverture de la route de Sauxillanges à Maringes par Mauzun, Lezoux et Tissonnières, dans la partie comprise entre la sortie du village d'Ornon et le bois de Cunlhat ; lettres à ce sujet de M. Leclerc (1782) ; - mémoire sur le chemin de Sauxillanges à Mauzun par Sugères, et lettre de M. de Bosredont, sénéchal, à ce sujet (1784) ; - rapport de M. Leclerc, sous-ingénieur, sur le chemin de Billom à Saint-Jean-des-Ollières (1786) ; - lettres de Mme de Bouillé-Bosredon rappelant à l'intendant le chemin de Mauzun à Sauxillanges (1786-1787) ; - devis des travaux à faire sur la route de Maringues à Lezoux et à Tissonnières (1788-1789).

          Dates extrêmes : 1781-1789
          Importance matérielle : 37 pièces, papier.

        • 1 C 6407     Environs de Clermont ; abords de Beauregard-l'Evêque.
          Présentation du contenu :

          Adjudication de 55 toises de pavé à faire sur le chemin de Clermont à Cournon et de 200 toises près Billom, vis-à-vis Notre-Dame de La Prade (1714) ; - rapport du sieur Sganzin, sous-ingénieur, sur le chemin de Clermont au pont de Sarliève (1784) ; - requête des religieux de Saint-Alyre de Clermont demandant à être exemptés de contribuer aux réparations du chemin de Bouay (1752) ; - ordonnances de l'intendant pour les réparations des chemins de Côtes de Clermont, depuis le ruisseau de Bouay jusqu'au-dessus de Font-Illuminade (1752) ; - ordonnance de l'intendant pour les réparations du chemin entre Malintrat et Montferrand (1756) ; - rapport de M. Dijon sur l'état du chemin de Tardière, vignoble au couchant de Clermont (1750) ; - délibération et requête des habitants de Beauregard-l'Evêque demandant que des réparations soient faites aux deux branches de chemin tendant dudit Beauregard, l'une au chemin royal conduisant à Clermont et à Billom, l'autre au même chemin royal conduisant à Lezoux et à Thiers (1762) ; mémoire à ce sujet de M. Dijon ; ordonnances de l'intendant ; - lettres de M. Boudal annonçant qu'il a donné l'adjudication des travaux en question (1763) ; - lettre de M. Leclerc au sujet des deux chemins que l'on peut réparer pour communiquer du bourg de Beauregard à la grande route (1782).

          Dates extrêmes : 1714-1784
          Importance matérielle : 24 pièces, papier.

        • 1 C 6408     Clermont-Ferrand à Chamalières, Royat et La Font-de-L'Arbre.
          Présentation du contenu :

          Délibération et requête des habitants de Royat demandant des réparations au chemin qui rejoint à La Font-de-L'Arbre la route royale de Limoges (1755) ; devis desdites réparations dressé par Pierre Thomas de Fourcroy, directeur des chemins royaux et commissaire général de la voirie au bureau des finances de Riom ; ordonnance de l'intendant pour l'exécution des travaux (30 janvier 1756) ; - adjudication de pavé à faire sur la route de Clermont à Chamalières et à La Saigne ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Trudaine (1765) ; - requête et délibération des habitants de Chamalières demandant l'ouverture d'une branche de chemin entre ledit bourg et la route de Clermont à Limoges ; correspondance à ce sujet de l'intendant à M. d'Ormesson ; devis par M. Dijon, ingénieur ; arrêt du Conseil ordonnant l'imposition sur les habitants de Chamalières de 1 200 livres pour les travaux de construction et les indemnités à payer aux propriétaires (16 avril 1765) ; - lettre de M. de Montcelès se plaignant d'avoir été compris au rôle, bien que gentilhomme (1767) ; - requête des habitants de Chamalières demandant à employer pour leur chemin les 1 200 livres qui avaient été destinées aux fontaines ; avis favorable du subdélégué (1773) ; mémoire de M. Mauricet (1774).

          Dates extrêmes : 1755-1774
          Importance matérielle : 2 pièces, parchemin ; 31 pièces, papier.

        • 1 C 6409     Chemin de Clermont à Chanonat et au Crest.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Trudaine à M. de La Michodière au sujet du chemin de Clermont à Chanonat (4 mars 1753) ; - mémoires de M. Dijon sur le tracé du chemin en question et devis de dépense ; - lettre de Mme de Chabannes, abbesse de Beaumont, faisant remarquer que le chemin traverse un de ses vergers ; - lettre de Mme Luguet de Vivens demandant modération de la somme qu'on demande à son fils pour sa contribution au chemin de Chanonat (27 juin 1753) ; mémoire et lettre de M. de Vichy sur le chemin qu'on se propose de faire de Clermont à Chanonat (juillet 1753) ; - délibération et requête des habitants de Chanonat, signalant le mauvais état du chemin qui conduit de ce lieu à Romagnat (1755) ; avis de M. Dijon ; - mémoire de M. Dijon sur le chemin de Clermont au Crest (7 juillet 1768) ; - mémoire du sieur Heyrauld en réponse au précédent et répliques du sieur Dijon ; - lettre de M. d'Ormesson recommandant le mémoire du sieur Heyrauld, receveur de ses terres en Auvergne (1er août 1768) ; - mémoire justificatif (de M. Dufraisse ?) accusé d'intrigues par le sieur Heyraud ; - ordonnance de l'intendant prescrivant l'élargissement du chemin du Crest à Saint-Amant (14 septembre 1768) ; - requêtes de Robert Heyrauld, bourgeois du Crest, demandant exemption de la corvée ; - correspondance relative à l'achèvement du chemin en question (1770-1771) ; pièces de dépenses ; notes de la main de M. de Montyon ; analyse des pièces relatives à cette affaire ; - liste, dressée par M. Guerrier de Bezance, des personnes qui ont intérêt à la construction du pont de Beaumont et aux réparations du chemin de Romagnat à Opme et à Chanonat ; soumission de M. de Bezance s'engageant à fournir une contribution de 600 livres (1770) ; - délibération des habitants de Chanonat au sujet du dommage que leur causerait le nouveau chemin en traversant leurs héritages les plus précieux (1773) ; avis de M. Tixier, subdélégué ; - requête du sieur Caunée fils au sujet du dommage que lui cause le chemin du Crest ; mémoire du sieur Chevalier (1775) ; - procès-verbal par le sieur Desrues, conducteur, des dégradations commises dans le chemin du Crest à Clermont par Chanonat et Opme ; lettre à ce sujet de M. de Vichy (1778).

          Dates extrêmes : 1753-1778
          Importance matérielle : 55 pièces, papier.

        • 1 C 6410     Chemins du Mont-Dore.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. d'Ormesson à M. Rossignol, intendant, au sujet des plaintes adressées au contrôleur général sur le mauvais état des chemins qui conduisent aux bains du Mont-Dore (17 septembre 1740) ; réponse de M. Rossignol envoyant un état des dépenses à prévoir ; le contrôleur général autorise l'intendant à faire les réparations les plus pressantes ; - requête des habitants du Mont-Dore demandant que la somme de 1 500 livres destinée aux réparations de la place et du grand chemin soit employée de préférence à réparer le chemin de la Croix-Morand au Mont-Dore et que le chemin tracé en 1771 à l'ouverture du bourg soit continué jusqu'au village de Queureil ; lettre d'envoi par M. de Vernines (1772) ; - lettres de M. Baillet adressant à l'intendant des plans du chemin du Mont-Dore et du bâtiment des bains (1781) ; - mémoire de M. Baillet sur le tracé du chemin de Clermont au Mont-Dore, s'embranchant au point du Baguet sur la grande route de Clermont à Aurillac (1781) ; plan dudit chemin ; détail des rochers à escarper ; - rapport de M. Pitot sur le chemin du Mont-Dore (16 septembre 1782) ; - copie d'une lettre de M. le bailli de Rességuier signalant les mauvaises conditions dans lesquelles se trouvent les bains du Mont-Dore (21 août 1783) ; mémoire, de la main de M. Chazerat, intendant, rectifiant les assertions du commandeur de Rességuier ; correspondance à ce sujet de MM. de La Millière et de Chazerat (1783) ; - correspondance de MM. Bleton, subdélégué à Tauves ; Gueyffier, subdélégué à Brioude, Bogros et Torrilhon avec l'intendant, au sujet des entrepreneurs et des pionniers proposés pour la construction du chemin du Mont-Dore (1783-1784) ; - lettre de M. de La Millière annonçant qu'il a fait examiner à l'assemblée des ponts et chaussées le plan du chemin projeté pour les bains du Mont-Dore (5 mars 1785) ; le contrôleur général autorise l'exécution ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Pitot ; - mémoire sur le changement proposé par le comte de Langeac dans la direction dudit chemin (s.d.).

          Dates extrêmes : 1740-1785
          Importance matérielle : 45 pièces, papier.

        • 1 C 6411     Clermont à Vic-le-Comte.
          Présentation du contenu :

          Lettre du duc de Bouillon remerciant l'intendant d'avoir fait approuver par le Conseil la construction des chemins accédant à sa forêt de Vic-le-Comte (1746) ; - bail d'adjudication des ouvrages à faire par corvée sur le chemin de Veyre à la forêt de Vic-le-Comte (21 mars 1748) ; - lettre du duc de Bouillon au sujet de la direction à donner au chemin (1er mars 1749) ; - mémoire de M. Dijon rappelant que le chemin a été ordonné sur la demande du duc, qui fera à ses frais les ouvrages de maçonnerie ; on a achevé la partie la plus difficile, de Vic-le-Comte à la forêt ; - lettre de M. Trudaine autorisant l'intendant à prendre sur les fonds des ponts et chaussées (8 mai 1749) ; - correspondance de M. Trudaine avec l'intendant, au sujet de nouvelles offres du duc de Bouillon, qui consent à payer le tiers de la dépense qu'occasionnera le pont à faire aux Martres (1750) ; - délibération des habitants de Saint-Martial-les-Martres demandant que le chemin passe au travers du bourg ; - devis et adjudication des ouvrages de maçonnerie et pavé à faire sur le chemin, depuis le haut de la côte de Veyre jusqu'à Vic-le-Comte, par le bourg des Martres (1750) ; - arrêt du Conseil d'Etat approuvant l'adjudication (7 juillet 1750) ; - correspondance de l'intendant avec M. de Jussy au sujet de la contribution du duc de Bouillon (1750-1751) ; - subrogation à P. Demeney du bail d'adjudication consenti en 1750 à A. Perat (1753).

          Dates extrêmes : 1746-1753
          Importance matérielle : 1 pièce, parchemin ; 37 pièces, papier.

        • 1 C 6412     Environs de Vic-le-Comte.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Cosnac se plaignant que, le chemin de Vic-le-Comte à Sallèdes ayant été détruit par les orages, les voiture passent au travers de ses terres (16 mars 1734) ; - ordonnance de l'intendant et mémoire de M. de Fourcroy relatifs aux réparations et à l'élargissement du chemin de La Chaud à Vic-le-Comte (1752-1753) ; - lettre de Dom Delacuisine, prieur de Sauxillanges, demandant à l'intendant de faire ouvrir un chemin de Sauxillanges à Vic-le-Comte, qui continuerait celui des Martres (16 août 1765) ; avis de M. Dijon : comme il s'agit d'un chemin de traverse, il faut que toutes les paroisses intéressées le demandent par une délibération en règle ; - délibération de la ville de Sauxillanges reconnaissant l'utilité de ce travail et acceptant de faire les corvées (16 septembre 1765) ; délibération des habitants de Vic-le-Comte (31 décembre 1766) et de ceux de Saint-Babel (10 mai 1767) reconnaissant aussi que le chemin est nécessaire, mais faisant des réserves au sujet des corvées ; avis de M. Dijon ; - lettre de M. Chamboissier, maire de Vic-le-Comte, au sujet du chemin de cette ville à Sauxillanges (26 mars1768) ; plan du chemin en question avec des observations sur le tort que le tracé proposé causerait aux habitants de Vic-le-Comte et d'Yronde (s.d.) ; - correspondance de l'abbé de Murat avec l'intendant ; mémoires de MM. Dijon et Chevalier et lettre de M. Mauricet au sujet du chemin de Vic-le-Comte à Mirefleurs et Pont-du-Château (1766-1772) ; - délibération et requête des habitants d'Yronde au sujet d'un chemin allant de leur village à celui de La Molière et qui leur est inutile (1772) ; - correspondance de l'intendant avec MM. Trudaine, de Cotte et Bonnel, subdélégué à Vic-le-Comte, au sujet d'une requête par laquelle les habitants de cette ville demandent l'ouverture d'un chemin pour communiquer avec Billom et avec Issoire et la réparation du chemin qui conduit au prot de Longue (1777) ; - plan du chemin projeté de Vic-le-Comte à Billom par Laps (1789).

          Dates extrêmes : 1734-1789
          Importance matérielle : 44 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 275.

        • 1 C 6413     Route de Clermont à Besse, aux environs de Saint-Amant-Tallende.
          Présentation du contenu :

          Ordonnance de l'intendant pour l'entretien du chemin du pont d'Orcet à Saint-Amant, route de Clermont à Besse (20 juillet 1747) ; - lettre de M. Monteillet au sujet d'un chemin réclamé par les habitants de Saint-Saturnin et de Saint-Sandoux (1753) ; - requête de Pierre Odet, adjudicataire de la forêt de La Prada, appartenant au marquis de Broglie chargé de fournir 60 000 pieds cubes de bois de construction pour les vaisseaux de Sa Majesté, et demande que des réparations soient faites au chemin depuis la forêt jusqu'à la sortie de Saint-Amant ; ordonnance de l'intendant chargeant le sieur Pallet de faire élargir le chemin dans les endroits où il forme coude (29 novembre 1756) ; - lettre du chevalier Cousin relative au chemin de Saint-Amant (1757) ; - correspondance de Mme de Lastic de Montaignac avec M. de Montyon, intendant, au sujet du chemin de Saint-Sandoux (1768-1769) ; - requête et délibération des habitants de Saint-Amant-La-Cheyre exposant que le chemin conduisant de leur ville au pont d'Orcet dépérit journellement faute d'entretien (25 juin 1780) ; - délibérations des habitants de Saint-Saturnin, d'Olloix et de La Varenne, appuyant la requête des habitants de Saint-Amant (1781) ; - rapport du sieur Sganzin, sous-ingénieur (1784) ; - plan du chemin de Saint-Amant à Clermont-Ferrand, appelé chemin Maugue, avec l'état des paroisses qui doivent la corvée sur ce chemin ; - nouvelles requêtes des paroisses intéressées au chemin de Saint-Amant à Besse et lettre de M. de Fléchac (1785-1786).

          Dates extrêmes : 1747-1786
          Importance matérielle : 28 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 276.

        • 1 C 6414     Route de Clermont à Besse, aux environs de Champeix.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Coteuge demandant à l'intendant de faire ouvrir le chemin de Champeix à Besse (15 juillet 1747) ; - délibération des habitants de Champeix demandant à l'intendant de faire tracer le chemin de Montaigut à Champeix et au village d'Enciat (29 novembre 1760) ; lettre de M. Trudaine invitant l'intendant à faire exécuter le chemin en question (23 janvier 1761) ; - requête des acquéreurs de la forêt des Gardes offrant de faire à leurs frais un chemin conduisant à Bort, sur la Dordogne ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Trudaine ; les préposés de la forêt des Gardes demandent aussi que la communication soit établie de Champeix à l'Allier, ils proposent de diriger le chemin par Authezat pour aboutir au port de Brolac ; lettre de M. Trudaine informant M. de Ballainvilliers que les raisons données pour préférer l'ancien chemin de Plauzat lui ont paru justes et qu'il se range à son avis (2 décembre 1761) ; - lettre du sieur Baillif insistant pour obtenir l'autorisation de tracer le chemin de la forêt des Gardes à Bort (6 décembre 1761) ; - rapport du sieur Sganzin, sous-ingénieur, sur une requête par laquelle les habitants de Besse, de Saint-Victor et de Murols, demandent que la grande route depuis la ville de Besse jusqu'au village du Cheix soit abandonnée, et qu'il en soit ouvert une nouvelle beaucoup plus bas, qui abrégerait le parcours (6 juin 1785) ; - lettre de M. de La Millière adressant à l'intendant, pour la commission intermédiaire d'Auvergne, une requête des habitants de Besse et de Champeix demandant que le chemin de Clermont à Besse s'embranche sur la route au pont de Pontarit et non à Authezat (3 mai 1789) ; correspondance à ce sujet de l'intendant et des procureurs syndics provinciaux.

          Dates extrêmes : 1747-1789
          Importance matérielle : 18 pièces, papier.

        • 1 C 6415     Chemin de Besse à Issoire.
          Présentation du contenu :

          Lettres de Mme d'Espinchal-Brion demandant des réparations au chemin de Chidrac à Issoire (1755) ; mémoire des travaux à faire pour réparer ledit chemin, par M. Dijon, ingénieur ; réponses de l'intendant ; - requête des habitants de Champeix demandant des réparations ; requête analogue des habitants de Chidrac ; lettre de recommandation de Mme d'Espinchal-Brion ; avis de M. Dijon (1768) ; analyse des pièces relatives à cette affaire ; - lettre de M. Bertin à l'occasion du chemin de Sauriers à Champeix (7 septembre 1778) ; - mémoire présenté de la part de M. de Laizer à M. Bertin, ministre et secrétaire d'Etat ; il rappelle l'intérêt de ce chemin de Besse à Champeix et à Issoire ; lettres à ce sujet de l'intendant et de M. Lafont de Saint-Marts, subdélégué à Issoire (1778) ; - lettre de l'intendant à M. Bertin l'informant que les ateliers du chemin de Sauriers et celui de Chidrac à Issoire avaient été ouverts en même temps (8 juin 1779) ; mais M. de Laizer vient de signifier une ordonnance de la sénéchaussée de Riom par laquelle il est défendu aux ouvriers de continuer les travaux dans sa terre de Clémensat ; - lettre de Necker adressant à l'intendant une lettre par laquelle le comte de Laizer demande la suspension des travaux de charité sur la route d'Issoire à Sauriers (17 juin 1779) ; Necker prie M. de Chazerat de lui rendre compte de toute cette affaire ; lettres à ce sujet du comte de Laizer, de Mme d'Espinchal-Laizer (1779) ; - mémoire de M. Lafont de Saint-Marts ; - arrêt du Conseil d'Etat qui ordonne la réalisation des travaux et renvoie devant l'intendant toutes les contestations qui pourraient surgir à cette occasion (30 novembre 1779) ; - requête du comte de Laizer à l'intendant demandant que la route d'Issoire à Champeix soit classée parmi celles qui relèvent des ponts et chaussées et sont entretenues par corvées

          Dates extrêmes : 1755-1780
          Importance matérielle : 52 pièces, papier.

        • 1 C 6416     Route de Clermont à Ardes.
          Présentation du contenu :

          Requête des habitants de la ville d'Ardes, capitale du duché de Mercoeur, demandant au prince de Conti sa protection auprès du marquis de Beringhen, pour obtenir des réparations au chemin qui conduit de leur ville à Clermont ; lettre à ce sujet de M. de Beringhen à l'intendant ; devis des travaux par M. de Banssat ; lettre de M. Dubois et réponse de l'intendant relatives à l'état d'avancement desdits travaux (1724) ; - état des réparations à faire aux chemins dans les environs de la ville d'Ardes, par M. Rodde de Grandprat, subdélégué (1730) ; - mémoires présentés à l'intendant par M. de Murard, au nom du prince de Conti et relatifs : aux réparations du pont du Vernet et du pont d'Avesnes, à celles de l'église de Saint-Cirgues, enfin aux routes qui desservent la ville d'Ardes (1765) ; - réponse de M. de Ballainvilliers à M. de Murard (2 mai 1765) ; - requête et délibération de la ville d'Ardes, réclamant de nouveau l'exécution des chemins d'Ardes à Saint-Germain-Lembron et à Lempdes (1769).

          Dates extrêmes : 1722-1769
          Importance matérielle : 27 pièces, papier.

        • 1 C 6417     Environs d'Issoire.
          Présentation du contenu :

          Mémoire de M. Dijon sur le chemin de Villeneuve à Issoire (23 août 1757) ; l'intendant envoie ce mémoire à M. Dufour de Villeneuve qui accepte la direction proposée, du côté de Saint-Germain, et qu'il prendra volontiers la dépense à son compte à condition qu'elle ne dépasse pas 1 000 livres ; note de M. Dijon sur les difficultés que fait M. d'Eiry, de consentir à l'élargissement du chemin au travers de ses terres ; lettre de Mme Moufle de Villeneuve remerciant l'intendant de ce qu'il a fait pour le chemin de Villeneuve, et lui signalant la délibération injurieuse pour M. d'Eiry que viennent de prendre les habitants de Mareugheol (12 août 1762) ; - correspondance du comte de Lastic avec l'intendant relative à un projet de chemin pour communiquer de la paroisse du Broc à la route de Saint-Germain-Lembron à Issoire (1768) ; état des propriétaires dont ce chemin doit traverser les héritages et des indemnités à accorder ; - lettre de M. de La Millière adressant à l'intendant, pour la commission intermédiaire, une lettre relative aux réclamations de la paroisse de Clemensat contre le chemin qu'on se propose de faire ouvrir de la route d'Issoire à Plauzat (4 juin 1789) ; correspondance à ce sujet de l'intendant et des procureurs syndics provinciaux.

          Dates extrêmes : 1757-1789
          Importance matérielle : 19 pièces, papier.

        • 1 C 6418     Environs de Brassac.
          Présentation du contenu :

          Mémoire de M. Jouzencie sur l'état du chemin qui conduit des mines de charbon au port de Brassaget ; ordonnance de M. Rossignol, intendant, décidant que les réparations seront faites par les voituriers qui conduisent le charbon des mines au port (6 avril 1749) ; - ordonnance de l'intendant rendue sur la requête de M. de Pons de Frugères et sur le rapport de M. Jouzencie, pour les réparations du même chemin (24 mars 1750) ; alignement donné à deux propriétaires ; nouvelles ordonnances de l'intendant sur le même sujet (1752) ; - requêtes des habitants de Brassac, de Vezezoux et du village de Jumeaux, demandant que des réparations soient faites au chemin de Vezezoux, emporté par les inondations ; correspondance et mémoires relatifs à cette affaire ; ordonnance du secrétaire et subdélégué général de l'intendance commandant la corvée pour la réfection dudit chemin (1er septembre 1756) ; - lettre de M. Vialard et note relatives aux réparations du chemin de Sainte-Florine à Brassac (1763) ; - lettre de M. Ducroc de Brassac, et délibérations des habitants de Brassac et de Sainte-Florine, demandant que des réparations soient faites aux chemins qui desservent les mines (1770) ; - correspondance de l'intendant, de M. Lafont de Saint-Marts, de M. Mauricet et de l'évêque de Condom, au sujet des réparations du chemin conduisant de Parentignat à La Malotière (1771-1773) ; - lettre de M. d'Herbelot au sujet du chemin qui mène des charbonnières de Frugères et de Brassac au port de l'Allier (1778) ; - lettre du vicomte de Montchal recommandant à l'intendant les chemins qui intéressent le bourg d'Auzon, notamment celui de Vezezoux à Brassaget (1786) ; - note sur les réparations à faire à la côte d'Orcières, dans la paroisse d'Auzat (anonyme et s.d.).

          Dates extrêmes : 1749-1786
          Importance matérielle : 44 pièces, papier.

        • 1 C 6419     Environs d'Issoire et Saint-Germain-l'Herm.
          Présentation du contenu :

          Analyse d'une délibération par laquelle les habitants de Saint-Germain-l'Herm demandent l'ouverture d'une route d'Issoire au Puy-en-Velay, par Saint-Germain-l'Herm, Arlanc et La Chaise-Dieu ; les habitants de Saint-Bonnet-le-Chastel appuyent cette demande ; l'intendant refuse d'examiner la question (1775) ; - analyse d'une délibération des habitants de Saint-Germain-l'Herm consentant à fournir la corvée pour la route allant dudit lieu à Issoire (1784) ; approbation de l'intendant (1785) ; - plan et devis de la route à ouvrir de Saint-Germain-l'Herm à La Chaise-Dieu, par l'Hôpital, Rigon et La Chapelle-Geneste (1786) ; - correspondance à ce sujet de l'intendant, du cardinal de Rohan et de M. Gueyffier (1786) ; l'intendant ordonne de commencer les travaux ; - correspondance de MM. de Lastic et de La Richardie au sujet des chemins de Manglieu à Issoire et de Flat à Orbeil (1741 et 1744) ; - réparations au chemin d'Issoire, au bac de Pertus (1744-1754).

          Dates extrêmes : 1775-1786
          Importance matérielle : 18 pièces, papier, dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 277.

        • 1 C 6420     Environs de Brioude et La Chaise-Dieu.
          Présentation du contenu :

          Bail d'adjudication du pavé et des ponceaux à faire à La Mothe, sur la route de Brioude à Lyon (7 juillet 1738) ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. d'Ormesson ; - lettre de M. Dupuy au sujet de travaux nouvellement adjugés dans le bourg de La Mothe (1740) ; - lettre de M. de Montchal informant l'intendant du mauvais état du chemin de Brioude à Lyon (14 décembre 1743) ; - lettre de M. Dijon à l'intendant au sujet du chemin de Brioude à La Chaise-Dieu (1748) ; M. Trudaine autorise l'intendant à commencer ce chemin ; - lettre de M. Faure, curé de Paulhaguet, recommandant un mémoire par lequel les habitants de sa paroisse demandent qu'on fasse passer chez eux le grand chemin de Brioude à La Chaise-Dieu (19 janvier 1749) ; - correspondance de M. Trudaine avec l'intendant et mémoire de M. Dijon sur une requête de l'abbesse de La Vaudieu, relative au chemin de Brioude à La Chaise-Dieu (1754) ; - lettres de M. de Montchal au sujet des réparations du "goury" de La Mothe (1757) ; - état des paroisses intéressées à la réparation du "goury", indiquant le nombre de charrois que fait chacune d'elles ; - ordonnance de l'intendant pour les réparations du chemin de La Chaise-Dieu à Brioude, dans la partie de Brioude à La Vernière et à Cistrières (31 janvier 1764) ; - lettres de M. de Montchal relatives à divers objets, principalement aux gratifications demandées pour les syndics et piqueurs employés aux travaux du chemin de Brioude à La Mothe (1768) ; - réparations dans la traversée du bourg de Saint-Didier (1770) ; - lettre de M. de Montchal demandant des fonds pour prolonger le chemin ouvert de Brioude à Champagnat jusqu'à La Chaise-Dieu (24 septembre 1783) ; - lettre de M. Farges au sujet du chemin de Brioude à La Chaise-Dieu, par Domeyrat et Trabesson (décembre 1783) ; mémoire à ce sujet de M. Pitot, ingénieur (3 janvier 1784) ; - lettre de M. Pitot renvoyant à l'intendant des lettres de M. de Montchal, qui demande la continuation du chemin de Brioude à La Chaise-Dieu par La Mothe et Champagnat-le-Vieux (9 décembre 1786).

          Dates extrêmes : 1737-1786
          Importance matérielle : 36 pièces, papier.

        • 1 C 6421     Environs de Brioude, La Chaise-Dieu et Allègre.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. Trudaine adressant à l'intendant, pour l'examiner, un mémoire par lequel la maréchale de Maillebois demande l'ouverture d'un chemin entre les villes d'Allègre, du Puy et de Brioude (25 octobre 1747) ; mémoire sur l'utilité du chemin en question ; - mémoire de M. Dijon sur le chemin d'Alègre (5 novembre 1747) ; - correspondance de MM. Trudaine, Rossignol, du comte et de la maréchale de Maillebois : on décide d'ajourner le travail (1747-1748) ; - lettre de M. Trudaine annonçant à M. de La Michodière, intendant, que le garde des sceaux désire qu'il soit fait un devis estimatif du chemin d'Allègre (5 novembre 1753) ; devis et adjudication (1753-1754) ; - correspondance du contrôleur général, de l'intendant, de la maréchale de Maillebois et de M. Olier, subdélégué à La Chaise-Dieu, au sujet du changement de direction réclamé par Mme de Maillebois (1754-1755) ; - requête adressée à l'intendant par les voituriers de la ville et des faubourgs d'Allègre, protestant contre la délibération qui prétend les assujettir au droit de courtage ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Olier (1756) ; - lettre de l'intendant à M. Grangier, à Riom, au sujet de la nouvelle direction à donner au chemin d'Allègre (21 février 1756) ; - lettres du maréchal de Maillebois et de Mme d'Argenson de Maillebois exprimant l'espoir que la mort de la maréchale n'arrêtera pas les travaux du chemin d'Allègre (1756) ; - lettre de Mme Talemandier de Lormet demandant des réparations sur le chemin de Villeneuve à Allègre (1777).

          Dates extrêmes : 1747-1777
          Importance matérielle : 55 pièces, papier.

        • 1 C 6422     Environs de Brioude, Blesle, Lavaudieu, Paulhaguet.
          Présentation du contenu :

          Ordonnance de l'intendant pour la réparation du chemin de Brioude à Ally aux frais des propriétaires riverains (26 septembre 1742) ; - correspondance de l'intendant, de M. Vairon et de M. de Mombriset relative aux réparations du chemin de Brioude à Paulhac et à Roche-Constant (1744) ; - lettre de M. de Miramon signalant le mauvais état du chemin de Brioude à Paulhac ; note à ce sujet de M. Dijon (1767) ; - lettre et requête de M. de Saint-Just signalant le mauvais état des chemins aux environs de Saint-Just, près Chomelis (1758) ; - lettre de M. de Mombriset adressant à l'intendant les délibérations des paroisses de La Vaudieu et de Lugeac, au sujet du chemin de La Vaudieu à Brioude (7 décembre 1760) ; - lettre de l'abbesse de La Vaudieu recommandant à l'intendant la continuation du chemin de La Vaudieu à Brioude (30 mars 1786) ; - lettre de Mme de La Rochelambert de Planhol demandant des réparations sur le chemin qui tend de Salezuit au chemin royal (9 décembre 1766) ; - mémoire présenté par le marquis de Canillac, pour demander l'établissement d'un chemin entre Paulhaguet et le grand chemin de Languedoc ; - lettre de l'abbé de Vienne au sujet du chemin de Servières à Blesle (20 janvier 1748) ; - autre lettre du même à l'intendant demandant de nouveaux fonds (3 février 1748) ; lettre de remerciements de Mme Tessé-Chavagnac, au sujet du même chemin ; correspondance de l'intendant avec M. Dutreuil, avocat à Blesle, chargé de diriger la corvée ; - correspondance de Mme de Chavagnac et de l'intendant, au sujet des réparations du chemin de Servières à Blesle (1758) ; - correspondance de MM. Dufort, d'Argenson, de Montbriset et de l'intendant au sujet des plaintes du sieur Lafont, maître de poste à Massiac, sur le mauvais état du chemin de Massiac à Brioude (1740-1749) : - lettres de M. d'Argenson à l'intendant d'Auvergne au sujet des réparations demandées par le visiteur général des postes sur la route de Brioude à Massiac et à Vieillespesse ; l'intendant en écrit à M. Dijon et à M. de Mombriset (1754-1756) ; - dégâts causés par les inondations sur le chemin de Massiac à Brioude : correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. Lafont, directeur des chemins (1766-1767) ; - requêtes et mémoires de MM. Buffault et Bourboulon, propriétaires de l'exploitation de la forêt de la Margeride et de la verrerie royale qui y est établie, demandant à l'intendant l'ouverture de chemins pour communiquer de ladite verrerie avec Brioude et avec Saint-Flour (1779-1784) ; lettres à ce sujet de l'intendant et de M. de Montluc ; - lettres de M. de Vic au sujet des ouvrages à faire aux Chazes, et de plans et devis du sieur Madaule (Bort, 1er septembre 1729).

          Dates extrêmes : 1742-1786
          Importance matérielle : 54 pièces, papier.

        • 1 C 6423     Environs d'Allanche.
          Présentation du contenu :

          Requêtes des habitants d'Allanche adressées à l'intendant et au Conseil du Roi, pour demander l'ouverture d'un chemin de communication entre leur ville et celle de Saint-Flour (1784) ; - requête des habitants de Marcenat, Montgreleix, Allanche, Landeyrat, Saint-Bonnet, Lugarde, Saint-Saturnin et autres paroisses des montagnes occidentales de la haute Auvergne, exposant la difficulté des transports vers la Limagne ; une route de ce côté serait le remède à leurs maux (s.d.).

          Dates extrêmes : 1784
          Importance matérielle : 3 pièces, papier.

        • 1 C 6424     Itinéraire de Langeac à Saint-Flour.
          Présentation du contenu :

          Mémoire du comte de Gibertès demandant l'exécution d'un chemin de Langeac à Saint-Flour, passant par Le Poux, Pinols, Gibertès, Le Chambon et Vedrine (1783) ; - correspondance au sujet de ce mémoire entre M. de La Millière, l'intendant, M. d'Ormesson, M. de Burnay, M. Pitot et le comte de Gibertès (1783-1784) ; - réponse de M. Pitot, ingénieur, au mémoire du comte de Gibertès ; - lettre de M. de La Millière au sujet d'une nouvelle requête du comte de Gibertès (7 janvier 1786).

          Dates extrêmes : 1784-1786
          Importance matérielle : 17 pièces, papier.

        • 1 C 6425     Route de Mauriac en Limousin.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Tournemire au sujet d'une branche de chemin demandée depuis longtemps pour communiquer de Mauriac au Limousin (1759) ; - devis pour la reconstruction de plusieurs cassis sur la communication de Mauriac au Limousin par Pleaux, détruits par l'inondation survenue pendant l'hiver de 1784 ; - requête des consuls et habitants de Salers demandant des réparations au chemin par lequel leur ville communique avec le chemin royal de Mauriac à Aurillac ; correspondance à ce sujet de l'intendant avec M. de Tournemire (1754) ; - lettre de M. de Tournemire demandant si les privilégiés doivent être exempts de contribuer à l'entretien du chemin de Salers (1759) ; avis de M. Dijon ; - requête des habitants d'Anglars, de Méallet, de Moussages, de Saint-Vincent, du Falgoux, de Trizac, d'Apchon, de Saint-Hippolyte, de Cheylade, de Segur, de Dienne, de Menet, de Riom, d'Auzers, de Chastel, de Saint-Saturnin, de Chavagnac, de Sauvat, de Saignes, de Vebret, de Vignonnet, d'Ydes et de Saint-Etienne, exposant que le chemin de Murat à Mauriac est impraticable ; - devis et adjudication des travaux à faire pour rétablir le chemin du pas de Peyrol, à commencer du lac de Mary jusqu'à l'entrée du bois de Falgoux (1707) ; - requête adressée à l'intendant par les habitants de Saignes, pour demander des réparations au chemin qui conduit de leur bourg au grand chemin de Bort à Mauriac (s.d.).

          Dates extrêmes : 1707-1784
          Importance matérielle : 14 pièces, papier.

        • 1 C 6426     Environs d'Aurillac.
          Présentation du contenu :

          Etat des chemins de l'élection d'Aurillac, qui ont besoin de réparations, par M. Sadourny, subdélégué (25 octobre 1730) ; - requête d'A. Vigier, secrétaire du Roi en la chancellerie de Montauban, demandant le rétablissement du grand chemin d'Aurillac au pont de la Pierre (1731) ; - lettre de Mme Cardaillac de Rocquemorel, à Espinassol, près Aurillac, au sujet des réparations à faire aux grands chemins (1739) ; - correspondance de l'intendant, du marquis de Conros et de M. Douvrier au sujet du chemin de Conros à la grande route de Toulouse (1756) ; - lettre de M. de Saint-Florentin adressant à l'intendant un placet de M. de Barral, abbé de Saint-Géraud d'Aurillac, qui demande d'employer une partie des indemnités dues à son abbaye à rétablir le chemin qui conduit du château où il fait sa résidence à la ville d'Aurillac (9 mars 1748) ; correspondance à ce sujet de l'abbé de Barral, de l'intendant et de M. de Cebié ; - requête des consuls et habitants d'Aurillac demandant qu'on achève le chemin de cette ville à Saint-Etienne ; lettres à ce sujet de l'intendant à l'évêque de Castres, abbé d'Aurillac (1753) ; requête de Géraud Douvrier, écuyer, sieur de La Sanhe, demandant le paiement de ce que lui doit l'abbé d'Aurillac pour les soins donnés au chemin de Saint-Etienne ; - requête de la ville d'Aurillac au sujet du même chemin (1757) ; devis et adjudication des travaux à faire au chemin qui conduit de l'entrée du faubourg Saint-Etienne de la ville d'Aurillac au chemin royal, de Clermont à Limoges ; procès-verbal de réception, quittances de l'entrepreneur (1757-1759) ; - requête de Jean Laparra, consul de Grandelles, et de plusieurs autres habitants de la même paroisse, demandant que le chemin de Crandelles à la route d'Aurillac à Limoges soit réparé par les propriétaires riverains ; mémoires de MM. Douvrier et Pagès de Vixouzes à ce sujet (1764-1765) ; - construction du chemin de La Roquebrou au Limousin (1782) : opposition du sieur Dubuisson ; lettre à ce sujet de M. de Nevers, avocat au Parlement.

          Dates extrêmes : 1730-1782
          Importance matérielle : 44 pièces, papier.

        • 1 C 6427     Environs de Saint-Flour et Aurillac.
          Présentation du contenu :

          Réparations du chemin de la côte de Curebource, paroisse de Vic : correspondance à ce sujet de M. de Miramon avec M. Trudaine (1730) et de M. de Vixouzes avec l'intendant (1767) ; - mémoire adressé à l'intendant d'Auvergne par M. Bru, lieutenant en l'élection de Saint-Flour, pour demander l'ouverture d'une route de Saint-Flour à Pierrefort, par la route déjà tracée de Saint-Flour à Chaudesaigues ; - carte du projet de route de Pierrefort à Saint-Flour, jointe au mémoire ci-dessus ; - lettre de M. de Sistrières au sujet de la route à ouvrir de Pierrefort vers le Mur de Barrès et Vic pour aboutir à Aurillac (1785) ; - requête des habitants de Vic, Cros, Carlat, Raulhac et Saint-Etienne-de-Capels, demandant le rétablissement des chemins qui vont desdites paroisses à Vic et de Vic au Mur de Barrès ; - mémoire sur l'utilité du chemin de Vic au Mur de Barrès, avec un plan du chemin proposé ; correspondance de l'intendant avec M. des Uttes ; requête des officiers municipaux de Vic (1782-1783).

          Dates extrêmes : 1730-1785
          Importance matérielle : 20 pièces, papier dont 1 plan conservé sous la cote 22 Fi 278.

        • 1 C 6428     Environs d'Aurillac.
          Présentation du contenu :

          Lettre de M. de Fontange recommandant une requête présentée par les habitants des paroisses de Saint-Simond, Lascelle, Saint-Cirgues et Mandailles au sujet de leurs chemins (23 décembre 1750) ; - ordonnance de l'intendant pour l'élargissement du chemin d'Aurillac à Mandailles (10 février 1752) ; - correspondance de l'intendant avec M. de Vixouzes, subdélégué à Aurillac, au sujet des contestations soulevées entre M. de Fabrègues et les intéressés au nouveau chemin d'Aurillac à Saint-Simond et à Mandailles (1753) ; - mémoires et lettres de MM. Dijon et Pagès de Vixouzes au sujet d'un chemin demandé par les habitants de Saint-Simond, et de l'opposition que forme Mme de Latour à l'exécution dudit chemin en raison du dommage qu'il causerait à ses propriétés (1763) ; - requêtes et lettres adressées à l'intendant pour obtenir des réparations au chemin de Marmanhac à Jussac, par Mme de Massebeau, M. de Sedaiges, ancien officier aux Gardes françaises ; le curé, les prêtres communalistes et autres habitants de la paroisse de Saint-Saturnin de Marmanhac ; le curé de Jussac ; Mme de Pouzol de Beauclair et Pierre de Beral et son fils, coseigneurs de Marmanhac ; Messire d'Escorailles, chevalier, de Salers ; Messire de Caissac, seigneur de La Roquevieille, M. Delzangles, prieur de La Roquevieille, enfin par les syndics, consuls et principaux habitants de Jussac, Marmanhac et La Roquevieille ; ordonnance de l'intendant prescrivant le rétablissement dudit chemin (8 mars 1764) ; - difficultés soulevées par le sieur Bastid, conseiller au présidial d'Aurillac, au sujet du chemin de Marmanhac ; correspondance et mémoires relatifs à cette affaire (1764-1765).

          Dates extrêmes : 1750-1765
          Importance matérielle : 30 pièces, papier.

        • 1 C 7688     Supplément.
          Présentation du contenu :

          1. Lettre de Mme de Brion-Amelot remerciant l'intendant d'avoir fait planter des arbres sur le grand chemin de Clermont à Riom (1731). - 2. Requête des Grandmontains de Thiers réclamant une indemnité pour les pertes que leur a causées le nouveau grand chemin ; notes en marge de la requête par M. de Merville, subdélégué de Thiers, qui conteste toutes les assertions des religieux (1737). - 3-4. Lettre de M. Rollet de Lauriat signalant le mauvais état du chemin de Riom à Mozat (1750) ; note sur cette requête. - 5-6. Requêtes de Pierre Thomas de Fourcroy se plaignant d'insultes et de voies de fait de la part du sieur Cohendy, jaugeur de la ville de Clermont (1750). - 7. M. Vachérias, prêtre, signale les exactions commises, pour la confection du chemin de Thiers à Ambert, par le sieur Mellun, commis par le bureau des Finances de Riom (Maubec, 16 août 1768). - 8. Lettre de soeur Louise Fr. de Rochechouart-Mortemar, abbesse de Fontevrault, au sujet d'un chemin de Brioude à La Mothe, qui doit, di-on, enlever un mur de clôture du couvent de Saint-Joseph de Brioude (s.d.). - 9. Toisé des chemins de Montferrand à Pont-du-Château par Saint-Jean et de Montferrand à Pont-du-Château par Clermont (s.d.). - 10. Requête des habitants d'Allanche demandant l'ouverture d'une route de communication avec la Basse-Auvergne par Blesle (s.d.). - 11. Plan d'un chemin à l'entrée de Langeac, signé de M. La Roche (s.d.). - 12. Plan fragmentaire de la nouvelle route d'Aurillac à Montsalvy par Arpajon (s.d.) [12 pièces, papier, dont 2 plans conservés sous les cotes 22 Fi 200-201.

          Dates extrêmes : 1750-1765