Suivez le chantier

Imprimer cette page

Intendance d'Auvergne

Fermer le formulaire de recherche

Inventaire

-+
  • Santé publique et hygiène
    Dates extrêmes : 1697/1790

    • Epidémies
      Dates extrêmes : 1720/1788

      • 1 C 1355     Mesures de police.
        Présentation du contenu :

        Ordonnance de Joachim-Louis de Montagu, vicomte de Beaune, et son lieutenant général commandant pour Sa Majesté dans la province d'Auvergne et pays de Combraille, du 12 août 1721, relative aux mesures à prendre pendant la foire de N.-D. d'Août, pour empêcher la propagation de la maladie qui règne dans la Provence et le Gévaudan (placard, Clermont, P. Boutaudon) ; - procès-verbal dressé le 12 novembre 1720, par M. Antoine Astier de Chazeron, sieur des Astiers, châtelain de la ville de Thiers et subdélégué, à l'occasion d'une rixe survenue entre les garçons de ladite ville et la garde chargée de la surveillance des portes pendant la contagion ; ordonnance de M. Brunet d'Evry, commettant M. Desastiers pour procéder contre les sieurs Cottier des Barghons, François Dufour et Garnier la Vernelle ; - lettre de l'intendant à M. Dodun, du 24 novembre 1724, au sujet de la maladie épidémique qui règne à Aigueperse ; - ordonnance du roi, du 18 mai 1739, pour établir de nouvelles précautions sur les frontières, à l'occasion des maladies contagieuses qui continuent à se répandre en Hongrie et dans les provinces voisines (impr. Jean-Thomas Herissant, 1770).

        Dates extrêmes : 1720-1724
        Importance matérielle : 3 pièces, papier ; 1 placard conservé sous la cote 62 Fi 340.

      • 1 C 1356     Fièvres imputées aux rizières de Thiers.
        76 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
        Présentation du contenu :

        Lettre des échevins de Thiers, du 3 août 1741, au sujet des fièvres qui désolent la ville ; ils demandent la destruction des rizières ; l'intendant leur adresse une ordonnance de 500 livres ; - lettre de M. de Merville, subdélégué ; il ne croit pas ces maladies causées par les rizières ; - copie du placet que les habitants de Thiers veulent adresser au contrôleur général après en avoir obtenu la permission de l'intendant : la maladie, empêchant les ouvriers de travailler, augmente la misère ; ils demandent la remise des impositions de 1741 et de moitié de celles de 1742 ; - lettre de l'intendant adressant la requête ci-dessus au contrôleur général ; - nouvelle lettre de M. de Merville, faisant observer que si l'on détruit la rizière, les eaux croupissantes produiront encore longtemps et devantage les exhalaisons qu'on redoute ; - achat de riz pour les pauvres de la ville de Thiers ; - lettre autographe de Massillon, du lundi 7 août, priant l'intendant d'avoir pitié de la situation déplorable où se trouve la ville ; réponse de l'intendant du 18 août ; - lettre de M. de Merville, du 10 août 1741, annonçant que les curés ont préparé un état des familles qui ont besoin de secours ; lettre des collecteurs de la ville de Thiers demandant à l'intendant de suspendre la levée des deniers royaux ; ils joignent à leur requête des certificats du curé et des médecins ; - certificat par Michel Dulin, curé de la ville et paroisse Saint-Genès de Thiers ; - certificat par MM. Duvergier du Garet et Garnier, médecins ; - nouvelles lettres des échevins, août 1741 : la maladie est maintenant dans toutes les maisons ; lettre de M. Orry, contrôleur général, du 12 août 1741, il ne voit point de remède quant à présent et pense qu'il faut patienter ; - réponse de l'intendant du 14 août, il a envoyé un médecin ; - lettre de M. de Merville, du 14 août, se plaignant qu'on l'ait rendu suspect de partialité dans cette pitoyable affaire ; - lettre de M. l'abbé Brissart, adressant 1 000 livres pour les malades de Thiers de la part du cardinal de Fleury ; - lettre de l'intendant recommandant au contrôleur général la requête des habitants qui demandent la destruction de la rizière ; - lettre de M. de Merville, du 20 août : le nombre des malades approche de 1 300 ; les quinze balles de riz sont arrivées, mais il en faudrait encore autant pour le moins ; - lettre de MM. Darrot, chanoine, Audembron, Guillemot et Nourrisson, administrateurs de l'hôpital de Thiers, demandant des secours ; - état général des malades de la ville de Thiers avec les noms des personnes chargées de leur distribuer des secours ; - lettre de M. Gardon, protestant que la rizière n'est pour rien dans l'épidémie, il invoque le témoignage des dames de Bonlieu qui ne sont pas à dix pas de là ; - certificat des dames de Bonlieu ; certificat du sieur Haubert, chirurgien, et Sève, 1er consul, attestant qu'il n'y a pas eu plus de malades à Puy-Guillaume que les années précédentes et que personne ne se plaint de la rizière établie à la Batisse ; - lettre du contrôleur général, du 24 août 1741, adressant à M. Rossignol un mémoire qui lui a été remis par les entrepreneurs de la culture du riz en Auvergne ; M. Orry est d'avis qu'il faut attendre la récolte pour détruire la rizière ; - mémoire des entrepreneurs ; - réponse de l'intendant, le 31 août, il prétend que les raisons des entrepreneurs sont sans valeur et qu'ils ont eu le plus grand tort d'établir cette culture si près de la ville contre les défenses formelles qui leur avaient été faites ; - lettre de M. Morin, prévôt de la cathédrale, informant l'intendant que l'évêque a demandé des secours au contrôleur général ; - lettre de M. Henry, prêtre du séminaire, insistant pour obtenir l'autorisation de faire brûler les riz ; - lettre de Mme Dubois-Cluzel à sa s•ur Mme Argilet, près des Carmes, à Clermont, annonçant qu'il meurt à Thiers de 15 à 20 personnes par jour ; - lettre des échevins de Thiers, du 28 août, rendant compte des secours qu'ils distribuent ; - lettre de M. Lenormant, du 30 août, suppliant l'intendant de détruire la rizière.

        Dates extrêmes : 1741
        Importance matérielle : 37 pièces, papier.

      • 1 C 1357     Fièvres imputées aux rizières de Thiers.
        46 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
        Présentation du contenu :

        Lettre des échevins de Thiers, Héraud et Bodiment, du 1er septembre 1741, relative aux secours distribués dans la ville ; - lettre autographe de Massillon, datée du dimanche (3 septembre ?) rappelant à M. Rossignol qu'il avait promis de lui faire part des nouvelles qu'il attendait de la Cour ; - lettre autographe du même, du mercredi (6 septembre ?) ; - lettre de l'intendant au contrôleur général, du 6 septembre, l'informant que l'épidémie augmente tous les jours ; il adresse quelques plantes pour montrer que la rizière donne peu d'espérance ; - nouvel envoi de 1 000 livres par le cardinal de Fleury ; - lettre de M. de Merville, du 14 septembre ; il y a peu de nouveaux malades, mais il y en a qui rechutent et qui finissent par mourir épuisés ; - lettre du contrôleur général à l'intendant et réponse de celui-ci au sujet d'une somme de 2 000 livres accordée par le cardinal de Fleury aux pauvres malades de Thiers ; - mémoire des entrepreneurs de la culture du riz, adressé par M. Orry à M. Rossignol ; requête de Noël Chavillot, bourgeois de Paris, chargé par un privilège exclusif d'introduire en France la culture du riz ; les cautions de Noël Chavillot offrent de détruire la rizière aussitôt la récolte levée, si les propriétaires des terrains veulent bien résilier leurs baux ; - lettre de M. Faure, vicaire à Thiers, du 2 octobre, signalant à M. Rossignol les procédés des entrepreneurs de la rizière ; - lettre de M. de Merville, du 16 octobre 1741, assurant que le nombre des malades diminue, contrairement aux assertions de l'abbé Faure ; - lettre de M. Faure, du 29 octobre : la maladie reprend ; il insiste pour la destruction de la rizière et proteste contre les menaces indécentes du sieur Gardon ; - procès-verbal de mesurage du terrain planté en riz ; - nouvelles lettres de M. Faure des 5 et 12 novembre ; il se plaint encore de la mauvaise volonté et des violences du sieur Gardon ; - lettre de M. de Merville du 27 novembre 1741 annonçant que la rizière a produit peu de chose, de sorte que les entrepreneurs ne penseront pas sans doute à l'ensemencer de nouveau et que cet établissement tombera de lui-même.

        Dates extrêmes : 1741
        Importance matérielle : 20 pièces, papier.

      • 1 C 1358     Fièvres imputées aux rizières de Thiers.
        39 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
        Présentation du contenu :

        Arrêt du Conseil d'Etat, du 6 février 1742, ordonnant que les baux passés en 1740 au profit des sieurs Chavillot et Cie dans la ville et les environs de Thiers pour la culture du riz, seront résiliés ; lettres d'attache ; - lettre de M. Orry, contrôleur général, du 13 mai 1743, au sujet d'une demande que font les administrateurs de l'hôpital général de Thiers ; ils réclament le rétablissement des prés et héritages précédemment affectés à la culture du riz ; M. Orry demande l'avis de M. Rossignol ; - observations de M. de Merville sur l'instance produite au conseil en opposition à l'arrêt du 6 février 1742 ; - réponse de M. Rossignol au contrôleur général ; il reproduit ou résume le mémoire de M. de Merville ; - arrêt du Conseil d'Etat, du 20 août 1743, qui déboute les administrateurs de l'hôpital général de Thiers, et autres y énoncés, de leur opposition à l'arrêt du 6 février 1742 ; commettant l'intendant pour connaître des contestations qui pourront être élevées au sujet des terres, prairies, moulins et magasins occupés pour la culture du riz ; ordonnance de l'intendant au pied de l'arrêt, qui commet Bernard Tournadre, avocat en Parlement, pour l'instruction de l'affaire ; - correspondance de MM. Orry, Rossignol, de Merville et Gardon.

        Dates extrêmes : 1742-1743
        Importance matérielle : 3 pièces, parchemin ; 15 pièces, papier.

      • 1 C 1359     Fièvres imputées aux rizières de Thiers.
        5 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
        Présentation du contenu :

        Note des dépenses causées par l'épidémie de Thiers ; - lettre de M. Orry, du 13 novembre 1747, informant l'intendant qu'il a fait révoquer le privilège accordé à Noël Chavillot, en raison du peu de succès qu'a eu la culture du riz et des plaintes qu'elle a occasionnées ; - lettre de M. de Machault, du 8 août 1748, adressant à l'intendant un arrêt par lequel S.M. déclare "qu'elle rend à tous ses sujets la liberté de cultiver du ris dont ils jouissoient avant le privilège de Noël Chavillot" ; - lettre de M. Bertin, datée de Perpignan du 6 mars 1752, demandant à M. de Moras copie des arrêts du Conseil rendus à l'occasion des rizières établies dans la généralité d'Auvergne.

        Dates extrêmes : 1747-1752
        Importance matérielle : 4 pièces, papier.

      • 1 C 1360     Epidémies à Saint-Sauves, Perpezat.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Ribeyre, subdélégué à Rochefort, du 15 avril 1749, sur les maladies qui règnent dans plusieurs paroisses et particulièrement dans celles de Perpezat et de Saint-Sauves ; - mémoire sur cette maladie, description des symptômes ; - l'intendant envoie MM. Tixier et Sédilot, médecins ; - lettre de M. Toury, curé de Saint-Sauves, du 22 avril 1749, informant M. Ribeyre de la cessation miraculeuse de la maladie ; - lettre des médecins rendant compte de leurs opérations ; - lettre de M. Ribeyre annonçant que la maladie a cessé, mai 1749.

        Dates extrêmes : 1749
        Importance matérielle : 10 pièces, papier.

      • 1 C 1361     Epidémies à Besse, Les Martres-de-Veyre, Mirefleurs, Lempdes, Chapdes, Bromont.
        Présentation du contenu :

        Besse : lettre de M. Godivel, subdélégué, du 15 juillet 1755, au sujet des fièvres putrides malignes qui règnent à Besse ; peu de morts ; certificat en faveur du médecin. - Martres-de-Veyre : lettres de l'intendant des 19 et 21 mai 1757 adressant à M. de Moras, contrôleur général, des rapports de M. Duvernin, médecin à Clermont, sur l'épidémie des Martres ; mémoires de M. Duvernin des 7 et 15 mai 1757 ; pièces de dépenses. - Mirefleurs : mémoires sur les maladies qui règnent dans cette paroisse, par M. Duvernin, des 16 et 26 mars 1758 ; correspondance de l'intendant avec MM. de Boullongne, Saint-Florentin ; requête de M. Marmontel, chirurgien, qui a soigné les malades de Mirefleurs ; certificats en sa faveur de MM. Duvernin et de la Garde-Malbos, curé de la paroisse. - Lempdes : mémoire de M. Duvernin, du 6 juin 1758 ; état des remèdes fournis. - Mémoires de M. Monestier, agrégé au collège de médecine de Clermont, des 5 et 12 avril 1758, sur la maladie qui règne à Aubière ; lettre de l'intendant au comte de Saint-Florentin et au contrôleur général ; état des remèdes fournis. - Chapdes : rapports de J.-B. Chambon, docteur en médecine, sur l'épidémie de Chapdes. - Rapport de M. Tixier, du collège des médecins de Clermont, du 27 mai 1759, sur l'épidémie qui règne à Bromont.

        Dates extrêmes : 1755-1760
        Importance matérielle : 37 pièces, papier.

      • 1 C 1362     Epidémies à Beaumont, Montel-de-Gelat, Saint-Bonnet-près-Orcival, Brioude, Mirefleurs, Les Martres-de-Veyre.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Bertin, du 28 mai 1760, autorisant M. de Ballainvilliers à faire payer sur les excédents de la capitation les dépenses occasionnées par les épidémies. - Montel-de-Gelat : lettre de M. Maignol, du 23 janvier 1760, sur les maladies qui règnent dans cette paroisse. - Beaumont : lettre de Mme de Lantilhac, abbesse de Beaumont, du 20 avril 1760, demandant l'envoi de M. Gaumet ; - mémoire de M. Gaumet "conseiller-médecin du Roy, intendant des eaux minérales de cette province" sur l'épidémie qui règne à Beaumont, du 28 avril 1760 ; pièces de dépenses. - Saint-Bonnet : lettre de M. Couvreul-Lacroze, procureur du roi, d'Olby le 10 avril 1761, à M. d'Haumières, trésorier de l'extraordinaire des guerres, seigneur de Vossieux et Saint-Bonnet, au sujet de l'épidémie qui règne à Saint-Bonnet et Villejacques ; - lettre de M. Tixier, médecin, annonçant qu'il a trouvé un grand nombre de malades atteints de "fièvres malignes pourprées souvent vermineuses" ; - mémoire de M. Tixier fils, du 20 avril 1761 : causes, effets et traitement de l'épidémie. - Brioude : consultation des médecins du roi sur l'épidémie de Brioude, adressée à l'intendant par M. Bertin, le 11 septembre 1761 ; - lettre de M. Bertin, du 18 septembre 1761, autorisant l'intendant à envoyer à Brioude le sieur Fautrier ; lettres de M. de Mombriset, subdélégué, annonçant que la maladie a complètement cessé à Brioude (fin septembre), mais elle a repris en novembre à Paulhaguet et à Saint-Ilpize ; MM. Couguet et Bourleyre y sont envoyés ; lettres de MM. Couguet et Bourleyre ; lettres de M. de Mombriset, juillet 1762, annonçant que la maladie a recommencé à Brioude et dans les paroisses voisines ; pièces de dépenses. - Mirefleurs : requête et lettre de M. Marmontel, demandant une indemnité pour avoir soigné les malades pendant l'épidémie de 1762. - Martres-de-Veyre : rapport de M. Duvernin, du 2 avril 1762 ; correspondance de M. Bertin avec l'intendant ; pièces de dépenses.

        Dates extrêmes : 1760-1762
        Importance matérielle : 47 pièces, papier.

      • 1 C 1363     Epidémies à Lempdes, Allagnat, Colandres, Cournon, Vic-le-Comte.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Ballainvilliers, du 28 juin 1763, informant le contrôleur général que les mesures prises pour combattre l'épidémie qui avait éclaté dans plusieurs paroisses ont eu un plein succès, excepté à Lempdes, où la population presque entière a été atteinte ; deux médecins de Clermont que l'intendant y avait envoyés sont morts de la maladie ; réponse de M. Bertin approuvant les dépenses faites. - Allagnat : lettre du sieur Duclaux, curé, à M. d'Allagnat, du 25 février 1763 : l'épidémie augmente, et Hébrard, médecin du pays, déclare "qu'il ne voit pas clair en cette maladie". - Colandres : mémoire de M. Delalo, médecin à Mauriac, du 27 mars 1763, sur l'épidémie qui règne depuis 14 mois dans la paroisse de Colandres. - Cournon : requête des consuls demandant l'envoi d'un médecin ; l'épidémie qui règne depuis six semaines a fait périr le sieur Lepaytre, chirurgien, et ils se trouvent sans secours ; procès-verbaux de visites de M. Monestier, février 1763 ; requêtes d'Etienne Brugier, maître chirurgien à Cournon, demandant une indemnité pour les remèdes qu'il a donnés gratuitement aux pauvres malades de cette ville ; certificats en sa faveur. - Hauterive : lettre de Mme de Bouillé et du curé Boscage demandant des secours, septembre 1763. - Lempdes : procès-verbaux d'autopsie par J.-B. Chambon, médecin du roi ; Ch. Jaladon, chirurgien juré de la même ville, et P. Geoffroy, chirurgien juré de Lempdes, juin 1763. - Sauvagnat : lettre et mémoire de M. Tixier, décembre 1763. - Yronde-et-Buron : requête des consuls et habitants demandant à l'intendant de leur envoyer un médecin et des remèdes ; procès-verbal de visite par le sieur Margeride, chirurgien à Vic-le-Comte ; lettres de M. Tixier, 1762-1763 ; procès-verbal de la maladie épidémique qui a régné dans la paroisse d'Yronde, par M. Tixier fils. - Etat des journées que M. Monestier a employées pour le service des malades des paroisses de Cournon, de Lempdes, d'Allagnat ; gratification.

        Dates extrêmes : 1762-1763
        Importance matérielle : 47 pièces, papier.

      • 1 C 1364     Epidémies à Chavaroux, Clermont, Lempdes, Rochefort-Montagne, Vernines, Thiers.
        Présentation du contenu :

        Chavaroux : état des visites faites par M. Jaladon à Chavaroux, en 1766 ; mémoire des remèdes fournis par Dulac aux pauvres de cette paroisse. - Clermont : ordre à M. Dulac de fournir à M. Malouet les médecines qu'il lui demandera pour quelques pauvres habitants du Champgil ; état des remèdes fournis aux pauvres des paroisses de Sainte-Catherine, Saint-Adjutor et Saint-Cirgues, 1766-1767. - Lempdes : lettre de M. Geoffroy, chirurgien, du 10 septembre 1766, informant M. Poisson, écuyer, seigneur en partie de Lempdes, que le nombre des malades augmente tous les jours dans cette paroisse ; ordre de M. de Saint-Estienne de fournir les remèdes. - Rochefort et Vernines : requête de Michel Peyronnet, docteur en médecine à Rochefort, demandant décharge de ses impositions pour 1765 et 1766, en faveur des soins qu'il s'est donnés pendant l'épidémie ; certificats en sa faveur ; extraits des rôles. - Thiers : lettre de M. Mignot, subdélégué, du 6 août 1767, démentant le bruit qui s'était répandu de maladies épidémiques dans cette ville ; lettre de M. de L'Averdy, du 10 novembre 1767, accusant réception de celle qu'il a reçue de M. Delotz, curé de la ville de Thiers, et lui promettant des secours pour sa paroisse ; lettre de M. d'Ormesson, du 10 mars 1768, invitant M. de Montyon, intendant, à examiner la requête par laquelle M. Delotz demande le remboursement d'avances assez considérables qu'il a faites pendant le temps de l'épidémie, en décembre 1767 ; état de ces avances s'élevant à la somme de 3 400 livres ; lettre de M. Mignot, du 8 avril 1768, assurant que M. Delotz s'est complètement dépouillé de son patrimoine et a sauvé un grand nombre de pauvres malades ; lettre de M. Dufour, ancien curé de la ville de Thiers, datée de Paris le 12 avril 1768, en faveur de M. Delotz, qui a dû emprunter pour subvenir aux besoins des pauvres, et que ses créanciers poursuivent vivement ; lettre de l'intendant, du 26 mai 1768, attestant à M. d'Ormesson qu'il ne peut y avoir de doute sur la sincérité du sieur Delotz ; lui et son frère qui habite Clermont ont réellement sacrifié leur patrimoine ; lettre de M. d'Ormesson, du 14 juillet 1768, autorisant le remboursement des 3 400 livres sur les fonds libres de la capitation ; correspondance à ce sujet de l'intendant et de M. Delotz.

        Dates extrêmes : 1765-1768
        Importance matérielle : 31 pièces, papier.

      • 1 C 1365     Epidémies à Orcines, Beaumont, Romagnat.
        Présentation du contenu :

        Visite des malades de la paroisse d'Orcines, le 29 mai 1767, par Ch. Jaladon, maître et démonstrateur en chirurgie ; - procès-verbal de visite par M. Chambon des malades de Clermont ; - correspondance de l'intendant avec le contrôleur général et M. d'Ormesson au sujet de ces épidémies et de celles qui règnent dans les paroisses de Beaumont et de Romagnat ; - procès-verbal de visite de la paroisse de Beaumont par M. Tixier, le 20 octobre 1767 ; - états et mémoire de dépenses.

        Dates extrêmes : 1767-1768
        Importance matérielle : 24 pièces, papier.

      • 1 C 1366     Epidémies à Blanzat, Dallet, Lezoux, Auzers.
        Présentation du contenu :

        Blanzat : lettre de M. de Montyon, du 9 avril 1768, informant le contrôleur général qu'il règne dans cette paroisse une maladie qui a fait périr 42 personnes depuis les fêtes de Noël jusqu'au 1er avril ; il demande l'autorisation de fournir aux malades les secours dont ils ont besoin et de faire payer cette dépense sur les fonds libres de la capitation ; réponse de M. Cochin, annonçant que le contrôleur général accorde l'autorisation demandée ; procès-verbaux de visites et lettres du sieur Jaladon. - Dallet : requête des habitants demandant une consultation de deux médecins sur l'épidémie qui règne dans cette paroisse depuis le mois de septembre 1767 ; ils demandent aussi que le sieur Brun, médecin de Mezel, couche quelque temps à Dallet ; la requête est signée des échevins, du procureur d'office, des notables habitants et certifiée par le curé Bravard et par le sieur Banier, curé de Dallet ; lettre de M. Cochin, informant M. de Montyon que le contrôleur général approuve les dispositions prises ; procès-verbal du sieur Jaladon et note de M. Duvernin. - Lezoux : lettres de M. Boudal, subdélégué, juillet 1768, informant l'intendant qu'une épidémie de fièvres putrides et malignes a déjà fait périr plusieurs habitants dans cette paroisse ; on envoie à Lezoux des tablettes de bouillon ; procès-verbal de visite du sieur Jaladon ; lettres de M. de L'Averdy, de M. Boudal ; requête du sieur Jarrier, chirurgien à Lezoux, demandant une modération de ses impôts. - Auzers : requête des consuls, syndic et habitants de la paroisse d'Auzers, élection de Mauriac, exposant qu'une maladie épidémique a, depuis le mois d'octobre 1767, fait périr plus de 80 chefs de famille ; ils demandent un médecin et des secours ; certificat par le sieur Ronnat, médecin ; procès-verbal de visite par M. Delalo, médecin à Mauriac, mai 1768 ; correspondance de M. Cochin, du baron d'Auzers, de M. de Tournemire ; - envoi de tablettes de bouillon ; - lettre de M. Ronnat, se plaignant de n'avoir pas été choisi pour visiter les malades ; états des malades et morts ; pièces de dépenses ; états des remèdes fournis.

        Dates extrêmes : 1768
        Importance matérielle : 143 pièces, papier.

      • 1 C 1367     Epidémie à Salmeranges.
        Présentation du contenu :

        Salmeranges : lettre de M. Boudal, subdélégué à Lezoux, du 12 janvier 1769, informant que la maladie qui régnait l'année précédente à Lezoux s'est communiquée à la paroisse limitrophe de Salmeranges ; le curé demande l'envoi de M. Ligier, médecin à Billom ; procès-verbaux de visite du sieur Jaladon ; correspondance de l'intendant avec M. d'Invau, contrôleur général ; mémoire des remèdes fournis par Dulac ; pièces de dépenses.

        Dates extrêmes : 1769
        Importance matérielle : 28 pièces, papier.

      • 1 C 1368     Epidémies à Monton, Murat, Saint-Yvoine.
        Présentation du contenu :

        Lettre du duc de la Vrillière, du 12 octobre 1770, invitant l'intendant à faire observer dans son département les ordonnances des 6 janvier et 18 mai 1739, pour empêcher la peste qui ravage la Valachie, la Moldavie et une partie de la Pologne, de pénétrer dans le royaume ; - ordonnance du roi, du 18 mai 1739, pour établir de nouvelles précautions sur les frontières, à l'occasion des maladies contagieuses qui continuent à se répandre en Hongrie et dans les provinces voisines (Jean-Thomas Hérissant, 1770, in-4°, 4 pages). - Monton : fièvres putrides et vermineuses ; procès-verbaux de visites du sieur Jaladon, d'avril à octobre 1770 ; état des dépenses. - Murat : lettre de M. Ruynes, subdélégué, du 27 novembre 1770, informant l'intendant de la maladie qui règne dans ce pays depuis le mois de juin ; deux chirurgiens sont déjà morts de la maladie, les deux autres ont peur ; état des morts et des malades ; envoi de remèdes et d'argent pour acquisition de riz et de viandes ; état de distribution ; requête du sieur Andrieu, chirurgien, demandant une gratification de 300 livres ; - autre requête du sieur Laurent, médecin, demandant une remise de 300 livres sur ses impositions de 1770 et pareille somme sur celles de 1771 ; avis de M. Ruynes. - Saint-Yvoine : lettre de M. Lafont de Saint-Mart, du 4 février 1770, informant l'intendant qu'il a envoyé un médecin à Saint-Yvoine, où une maladie a fait périr plusieurs chefs de famille ; procès-verbal de visites de M. Girot, médecin, du 8 février 1770.

        Dates extrêmes : 1770
        Importance matérielle : 37 pièces, papier.

      • 1 C 1369     Epidémies à Chanonat, Montferrand, Saint-Ilpize, Saint-Martin-Cantalès.
        Présentation du contenu :

        Chanonat : lettre de M. le comte de Vichy, du 10 septembre 1771, informant M. Lambert que la paroisse de Chanonat est atteinte de fièvres ; il demande des secours ; procès-verbaux de visites de M. Jaladon, septembre 1771 - février 1772 ; états et pièces de dépenses. - Montferrand : rapports de M. Duvernin, médecin, sur les maladies qui ont fait périr 9 religieuses au couvent de la Visitation, vers la fin de l'année 1770, et sur celles qui règnent en 1771 dans la ville de Montferrand ; procès-verbal de visite des malades, au nombre de 7 ou 8, qui sont dans les prisons et cachots du palais. - Saint-Ilpize : lettre de M. Cochin, du 28 octobre 1771, invitant l'intendant à prendre les mesures nécessaires contre l'épidémie de Saint-Ilpize ; M. de Chazerat en écrit à M. Gueyffier, subdélégué à Brioude, et l'invite à y faire passer un médecin ; procès-verbal de visite par Bourleyre, maître en chirurgie de la ville de Brioude. - Saint-Martin-Cantalès : lettre de M. de Tournemire, du 5 août 1771, sur l'épidémie qui règne dans les collectes de Saint-Cernin, Saint-Martin-de-Valois, Saint-Cirgues-de-Malbert et Saint-Martin-Cantalès ; lettre de M. Bonnard, médecin, chargé de visiter les malades ; échantillon de seigle.

        Dates extrêmes : 1771-1772
        Importance matérielle : 65 pièces, papier ; 1 échantillon (conservé à part, non communicable).

      • 1 C 1370     Epidémies à Beaumont, Ceyrat, Chavaroux, Maringues, Orcines.
        Présentation du contenu :

        Beaumont : procès-verbaux de visites de M. Jaladon (septembre-décembre 1772). - Ceyrat : requête de M. Dufraisse, curé de Ceyrat demandant des secours contre l'épidémie (9 avril 1771) ; procès-verbal de visite par M. Jaladon (11 avril 1771) ; nouvelle requête de M. Dufraisse (16 septembre 1772) ; épidémie de dysenterie ; nouvelle visite de M. Jaladon. - Chavaroux : note de M. Sablon, demandant un médecin et des remèdes ; procès-verbaux de visites de M. Jaladon (juin 1771 et août-décembre 1772). - Laschamps : requête du curé et des habitants demandant des secours ; procès-verbaux de visites de M. Jaladon. - Maringues : procès-verbaux de visites de M. Jaladon (1772) ; procès-verbal de l'ouverture de cadavres à l'hôpital de Maringues, en présence de Bern. Boscade, ancien chirurgien-major ; Jaladon, Bergounioux et Noyer, maîtres en chirurgie à Maringues. - Orcines : requête de Bouniol, consul de Sarcenat, demandant l'envoi d'un médecin ; procès-verbal de visite de M. Jaladon (août 1772).

        Dates extrêmes : 1771-1772
        Importance matérielle : 95 pièces, papier.

      • 1 C 1371     Epidémies à Chargnat, Coudes et Montpeyroux, Herment.
        Présentation du contenu :

        Chargnat : lettres de M. Lafont, subdélégué à Issoire, annonçant à l'intendant qu'une épidémie de fièvre maligne pourprée s'est déclarée à Chargnat (juillet 1772) ; mémoire de M. Brès, il décrit la maladie et le traitement qu'il a employé. - Coudes et Montpeyroux : lettre de M. Marilhat, curé, à M. Desaumade, marchand libraire à Clermont, lui demandant de rappeler la demande de secours qu'il a adressée à l'intendance ; procès-verbal de visite de M. Monestier, médecin, dans les villages de Sauvagnat, Coudes, Montpeyroux, Authezat, La Sauvetat, Corent (octobre 1772). - Herment : lettre du curé et du lieutenant au bailliage, demandant des secours (octobre 1772) ; correspondance de MM. de la Crène et Maignol ; envoi de riz ; la maladie dure encore en décembre.

        Dates extrêmes : 1772
        Importance matérielle : 22 pièces, papier.

      • 1 C 1372     Epidémies à Allanche, Avèze, Tauves, Singles, Bagnols, Drugeac, Saint-Cernin, Oradour, etc.
        Présentation du contenu :

        Allanche : lettre de M. Poughol, curé, du 12 janvier 1772, informant l'intendant d'une épidémie qui a fait périr depuis 6 mois près de 50 personnes ; il demande des secours. - Bort : correspondance de M. de Mallessaigne, subdélégué, avec l'intendant, au sujet de la maladie qui règne dans les paroisses d'Avèze, de Tauves, de Singles et de Bagnols, mai-juin 1772. - Drugeac et Saint-Bonnet : requête des consuls et des habitants ; lettre de M. Bonnard, médecin, datée de Saint-Martin-Valmeroux, le 5 février 1772, au sujet des épidémies qui, après avoir régné à Saint-Cernin, ont envahi Drugeac, Saint-Bonnet, Salers, Fontanges, etc ; il attribue la maladie à la mauvaise qualité des grains qui ont été distribués dans la Haute-Auvergne et non pas à l'ergot ; remèdes ; correspondance de M. de Tournemire avec l'intendance. - Mauriac : lettre de M. de Tournemire, du 12 octobre 1772, au sujet des fièvres malignes qu'on lui signale dans plusieurs paroisses de cette élection. - Murat : lettres de M. Ruynes, décembre 1772, annonçant que la maladie qui avait repris en septembre paraît se ralentir. - Oradour : requête des habitants de la commission d'Oradour, Mons, etc., demandant quelques grâces sur les impositions en faveur de la contagion qui les décime ; rapport de M. Rouget, médecin à Saint-Flour, 1772 ; états des malades ; rapport de M. Grassal cadet, chirurgien à Saint-Flour.

        Dates extrêmes : 1772
        Importance matérielle : 29 pièces, papier.

      • 1 C 1373     Dépenses occasionnées par les épidémies en Auvergne.
        Présentation du contenu :

        Mémoires des remèdes ; indemnités aux médecins ; requêtes des médecins et chirurgiens ; correspondance.

        Dates extrêmes : 1770-1772
        Importance matérielle : 57 pièces, papier.

      • 1 C 1374     Epidémies à Brioude, Bromont, Prondines.
        Présentation du contenu :

        Brioude : lettres de M. Gueyffier, subdélégué, du 5 septembre 1773, annonçant à l'intendant que la ville et plusieurs paroisses du voisinage sont en proie à des maladies de différentes natures. - Bromont : lettre de M. Tixier, du 15 mai 1773, au sujet de la maladie qui règne dans cette paroisse ; on y envoie Perol, chirurgien à Pontgibaud ; observations de M. Duvernin ; lettres de MM. Tixier et Perol ; pièces de dépenses. - Prondines : requête de M. de Chalus, chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, commandeur de Chevreuil, et de M. Gilbert de Chalus, chevalier, seigneur de Prondines, Servières, au sujet de l'épidémie qui désole Prondines ; lettres de MM. de la Crène et Maignol ; - pièces de dépenses.

        Dates extrêmes : 1773-1774
        Importance matérielle : 32 pièces, papier.

      • 1 C 1375     Epidémies à Brassac-les-Mines (et environs), Gignat, Grenier-Montgon, Yssac-la-Tourette.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. de Clugny, contrôleur général, adressant à l'intendant "des imprimés d'un mémoire pour servir au traitement d'une fièvre épidémique, fait et imprimé par ordre du gouvernement en 1775" (16 juin 1776). - Brassac : lettre de M. Lafont de Saint-Mart, subdélégué, demandant l'autorisation d'envoyer le sieur Brès, médecin, à Brassac où règne une fièvre putride (3 janvier 1777). - Gignat : lettre du même ; on y envoie aussi le sieur Brès, ainsi qu'à Chargnat, Usson, Le Broc, Les Pradeaux ; requête de M. Marmontel, curé. - Lettres de MM. Gueyffier et de Montluc au sujet d'épidémies dans les paroisses de Grenier-Montgon et de Sainte-Marie (1775) ; - visites de chirurgiens dans la paroisse d'Yssac-la-Tourette (1775-1777).

        Dates extrêmes : 1775-1777
        Importance matérielle : 27 pièces, papier.

      • 1 C 1376     Epidémies à Allagnat, Aurillac, Brioude (environs), Chassignolles, Montel-de-Gelat.
        Présentation du contenu :

        Allagnat : lettre de M. Necker, autorisant l'intendant à faire délivrer gratuitement les remèdes nécessaires aux malades de la paroisse d'Allagnat (19 octobre 1779) ; procès-verbaux de visite de M. Jaladon à Allagnat et à Cohaix (mars 1779 - janvier 1781) ; remèdes fournis par Bompard et Mossier. - Aurillac : lettre de l'intendant blâmant M. de Vixouzes de ne l'avoir pas averti qu'une maladie épidémique s'était déclarée dans cette ville (15 avril 1779). - Brioude : lettre de M. Gueyffier au sujet d'une épidémie de dysenterie qui règne dans les environs de Brioude (19 septembre 1779). - Chassignolles : requête des habitants et lettre de M. de Chassignolles demandant des secours ; M. Lafont y envoie M. Brès ; pièces de dépenses ; requête du sieur Duchey, chirurgien. - Remèdes fournis au Montel-de-Gelat (1779).

        Dates extrêmes : 1779-1781
        Importance matérielle : 62 pièces, papier.

      • 1 C 1377     Epidémies à Aurières, Les Martres-sur-Morge, Messeix, Neschers, Riom (et environs).
        Présentation du contenu :

        Aurières : états de la viande et des remèdes fournis aux pauvres malades d'Aurières et de Neuville, paroisse de Vernines (1782-1783). - Les Martres-sur-Morge : correspondance de M. Touttée avec l'intendant ; procès-verbaux de visite de M. Jaladon (décembre 1782 - février 1783) ; état des remèdes ; lettre de M. d'Ormesson approuvant les dépenses. - Messeix : correspondance de l'intendant, de MM. Joly de Fleury ; Bleton, subdélégué à Tauves, au sujet d'une épidémie qui règne à Messeix ; on y envoie M. Perol, chirurgien ; distribution de pain, de vin, de viandes et de remèdes. - Neschers : lettre de M. Boyer, curé, demandant des remèdes et des secours pour sa paroisse (2 août 1782) ; on y envoie M. Brès ; états des remèdes fournis à Neschers et au Broc. - Riom : lettres de M. Touttée, subdélégué, au sujet d'une épidémie qui s'est déclarée à Riom même, et dans plusieurs paroisses de l'élection ; on envoie le sieur Vallet, chirurgien, à Davayat, Gimeaux, Prompsat, La Tourette et La Moutade ; états des voyages du sieur Vallet et des remèdes fournis.

        Dates extrêmes : 1782-1783
        Importance matérielle : 67 pièces, papier.

      • 1 C 1378     Epidémies à Besse, Cébazat, Ceyrat, Chapdes-Beaufort.
        Présentation du contenu :

        Besse : lettre de M. Bouniol, médecin à Besse, demandant des remèdes, l'Hôtel-Dieu étant plein de malades (octobre 1783). - Cébazat : lettre de l'intendant informant le contrôleur général qu'une maladie épidémique règne à Cébazat et demandant l'autorisation de faire payer sur les fonds libres de la capitation les dépenses nécessaires (2 juin 1783) ; distribution de vivres par M. Tamen, procureur d'office et fermier de M. de Laqueuille ; correspondance à ce sujet du curé de Cébazat, de M. Tamen, chanoine, et de M. Touttée ; procès-verbaux de visites de M. Jaladon ; pièces de dépenses ; mémoire des remèdes fournis à Cébazat et à Besse. - Ceyrat : notice sur la maladie épidémique de Ceyrat par M. Lavort, médecin ; états des malades ; correspondance de M. Heyrauld, curé ; de l'intendant, de M. de Vergennes, de M. Lavort ; mort de M. Heyrauld ; état des dépenses (1783-1784). - Chapdes-Beaufort : lettres de M. de Lestrange et de M. Bonhoure, curé, demandant des secours ; procès-verbaux de visites de M. Jaladon (janvier-juin 1783) ; état des remèdes fournis.

        Dates extrêmes : 1783-1784
        Importance matérielle : 101 pièces, papier.

      • 1 C 1379     Epidémies à La Chapelle-Agnon.
        Présentation du contenu :

        Lettre de M. Tardif Saint-Pardoux, annonçant qu'une épidémie s'est déclarée dans cette paroisse (12 mars 1785) ; mémoires des remèdes fournis à l'abbaye de Saint-Alyre en 1787.

        Dates extrêmes : 1785-1787
        Importance matérielle : 6 pièces, papier.

      • 1 C 7553     Supplément : épidémies à Villefort, Aigueperse, Thiers, Ars, Celles-sur-Durolle, Blanzat, Maurs.
        24 vues Ce document est numérisé mais non diffusable, sa consultation n'est possible que dans la salle de lecture des Archives départementales du Puy-de-Dôme
        Présentation du contenu :

        1-2. Lettre du contrôleur général au sujet des maladies qui règnent à Villefort et dans quelques lieux voisins (23 mai 1724) ; M. de La Grandville répond que la maladie est en décroissance et qu'on peut être rassuré. - 3. Lettre du contrôleur général demandant des renseignements sur une épidémie de dysenterie qu'on lui signale à Aigueperse (14 novembre 1724). - 4. Lettre de M. de Merville au sujet d'une inondation dans la rizière de Thiers (15 février 1742). - 5. Lettre de M. Gardon faisant part à l'intendant de l'accommodement qu'il vient de conclure entre l'hôpital de Thiers et Noël Chavillot (14 avril 1744). - 6. Lettre de M. de Villobié au sujet d'une épidémie qui règne dans la paroisse d'Ars et des élèves qu'on demande pour l'école vétérinaire (22 janvier 1763). - 7-8. Lettre du subdélégué de Thiers annonçant que dans la paroisse de Celles beaucoup d'habitants sont enlevés par des fluxions de poitrine ou des fièvres malignes (24 avril 1763) ; réponse de l'intendant. - 9. Procès-verbal par M. Jaladon de la visite qu'il a faite des malades de Blanzat (avril 1768). - 10-14. Copie d'une lettre écrite par M. Blondel à la commission intermédiaire provinciale au sujet de l'épidémie qui règne dans la ville de Maurs ; il demande à la commission de vouloir bien procurer aux malades pauvres les secours dont ils auraient besoin ; lettre du même à l'intendant (27 septembre 1788) ; correspondance de l'intendant et des procureurs syndics provinciaux. - 15. Note anonyme adressée à l'intendant pour demander une pension en faveur de MM. Bourleire, oncle et neveu, chirurgiens, afin de les fixer à Brioude (s.d.).

        Dates extrêmes : 1724-1788
        Importance matérielle : 15 pièces, papier.